Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 16:18

Les week end ensoleillés continuent de s'enchainer. Malgré la grosse fatigue de la semaine, j'avais prévu d'aller pédaler ce samedi. Au début de l'été, je n'avais absolument pas le col du Galibier (2642m) en tête et puis depuis 10 jours, j'ai décidé qu'aujourd'hui ce serait le col du Galibier par le col du Télégraphe (1566m)! Je guettais la météo et elle s'annonçait plutôt bonne!

Il y a deux ans j'avais grimpé le col du Galibier par Bourg d'Oisans en venant de Grenoble, j'avais eu du mal sur la fin et je n'avais absolument pas aimé la montée à cause des voitures.

Là je m'attendais à avoir autant de voitures mais je tenais à prendre ma revanche.

Pour cela donc j'avais prévu de prendre le train pour aller à Saint Michel de Maurienne. Pour le retour je m'étais laissé le choix, soit de rejoindre La Chambre et de grimper la Madeleine pour rentrer soit de rentrer en train ou alors de rentrer en vélo par la plaine (71 km de vallée). Cette décision je la prendrai au sommet du Galibier ou même après la descente.

Je me suis donc levé à 6h du matin après une très mauvaise nuit. Cela accumulé à la semaine qui a été particulièrement fatiguante, je me posais pas mal de questions...

Au réveil j'avais un bon mal de ventre, ça a été laborieux pour avaler le petit déjeuner. Il faisait très frais ce matin, j'ai pris ma veste thermique dans le sac ainsi que les manchettes et j'ai tenté de partir en manches courtes. J'ai tenu, mais fallait pas un degrès de moins^^ J'ai pris le train peu après 7h du matin, puis 40 minutes d'attente à Saint Pierre d'Albigny et me voici arrivé à Saint Michel de Maurienne à 9h20 environ. Le temps de manger une pâte de fruit et me voilà parti!

A cet instant je ne me doutais pas que chaque seconde allait compter sur la fin^^

L'ascension du col du Galibier par le col du Télégraphe est assez longue et demande donc de grimper le col du Télégraphe (1566m) qui est déjà un vrai bon col. L'ascension est la suivante :

- 12 km à 7% de moyenne jusqu'au col du Télégraphe

- 5 km de faible descente jusqu'à Valloire

- 9,5 km avec une alternance de kilomètres faciles et de kilomètres à 8 ou 9%

- 8,5 km à 8,3% en guise de final avec les deux derniers kilomètres assez raides.

 

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 001

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 002

 

Il fallait donc bien gérer le col du Télégraphe pour ne pas le payer sur la partie finale du col du Galibier.

L'ascension du col du Télégraphe commence dès le centre de Saint Michel de Maurienne sur des pentes à 6 et 7%. Après seulement 500m de montée alors que ça allait bien (heureusement j'ai envie de dire^^), voilà que je sens un gros début de crampe sur mon mollet gauche... Zut... Je me demandais ce qu'il se passait, qu'est ce qui n'allait pas... Et à chaque coup de pédale ça faisait de plus en plus mal et ça se contractait de plus en plus... J'ai continué à pédaler car si jamais le blocage arrivait je n'avais qu'à me laisser descendre sur le centre ville. J'ai fait environ 2 km avec la moitié du temps ma main sur le mollet. Pour ce qui est des jambes ça allait très bien.

Après 2 km d'ascension, la crampe s'est estompée petit à petit, ouf!!

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 003

 

J'ai pu profiter de la suite de l'ascension. Une ascension sur une pente très régulière entre 7 et 8% avec une première partie avec pas mal de lacets qui permettent de relancer. J'ai adopté un rythme conservateur en prévision de la suite. Je me sentais très bien. Malgré le rythme conservateur j'ai pu dépasser pas mal de monde. A un moment j'ai dépassé plusieurs membres d'un même club. Lorsque j'ai dépassé le premier, il a crié à ses équipiers que je rattrapais "il y en a un qui monte sans cales!!". ça m'a bien fait sourire^^

J'ai continué de bien gérer. L'esprit était pas mal pris par la quantité de voitures! Il y avait énormément d'andouilles qui dépassaient n'importe où et qui frôlaient les cyclistes... Vraiment pénible et usant à force... J'ai bien dû gueuler 4 ou 5 fois dans la montée du col du Télégraphe... A un moment la route fait un "S" et j'ai vu à environ 20m devant moi, un chevreuil traverser la route, pile à un moment où je n'avais ni voiture en face ni derrière. C'est sympa.

Le final du col du Télégraphe se fait plus sur des courbes et des lignes droites. C'est assez sympa car la vue se dégage. Le début se fait en forêt, il n'y a donc pas vraiment de paysage à voir. En plus sur la fin vu que c'est dégagé, le soleil commençait à réchauffer un peu car mon compteur indiquait seulement 14°C dans la forêt...

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 006

 

La vallée de la Maurienne vers Modane

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 009

 

Je suis arrivé au sommet du col du Télégraphe très facilement. Je n'ai pas vu le temps passer ce qui était sympa! Je me suis arrêté pour la photo. Là j'ai dit bonjour à un cycliste qui s'est mis à monologuer sur ses "prouesses" cyclistes puis après un coup d'oeil à quelques sculpures de paille qui se trouvaient là pour un concours, j'ai mangé deux pâtes de fruit et je suis parti pour la descente sur Valloire. Je l'appréhendais un peu car j'avais peur qu'elle me coupe les jambes et aussi j'avais peur d'avoir froid. Cependant, ne voulant pas reperdre du temps à m'arrêter pour enlever ma veste thermique, j'ai continué en manches courtes pour les 5 kilomètres de descente. Il faisait vraiment froid, pas plus de 13°C...

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 010

 

Quelques portions descendent pas mal mais globalement ça descend faiblement. il faut donc pédaler tout le long et ce n'est pas plus mal, je préfère cela plutôt qu'une grosse descente à faire en roue libre avant de se remettre à grimper.

Je suis arrivé à Valloire. Je n'ai pas trop aimé ce village. Il y a énormément de monde, les rues sont très étroites et il y a une portion de pavés pas très agréable. Il y a eu tellement de vibrations que le bracelet de ma montre s'est ouvert, heureusement que j'ai la sécurité! La route se remet à monter progressivement dès Valloire.

J'ai de nouveau adopté un rythme conservateur. Les kilomètres à 3% succèdent aux kilomètres à 8% et vice versa quoiqu'au bout d'un moment c'est plus des kilomètres à 7% qui succèdent aux kilomètres à 8%.

Très rapidement en quittant Valloire, le paysage devient très beau. La route traverse Les Verney avec d'autres sculptures en paille. Ensuite, on se retrouve vraiment dans la haute montagne!

La route serpente devant des grandes falaises. C'est vraiment très beau! En contrebas (vraiment très bas), je vois des marcheurs qui tirent des lamas.

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 014

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 015

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 019

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 022

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 023

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 025

 

La pente est tout le temps au dessus des 7% alors que le hameau de Plan Lachat approche. Je me sentais bien, les jambes tournaient bien, je pouvais profiter à fond et prendre beaucoup de photos.

En passant devant le panneau Plan Lachat, c'était parti pour le final!! Il y a juste quelques dizaines de mètres pas très raides, un virage à droite avec un pont et c'est parti sur du 9%! La route s'élève en lacets avec une vue superbe!! Le seul gros point noir qui gâche tout ce sont les voitures... Une suite énorme de voitures, camping car, motos, c'est vraiment usant. Il y a même une voiture qui est tombée en panne en pleine montée...

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 026

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 027

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 029

 

Plan Lachat où il y a la baraque et les voitures

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 030

 

Pour ma part j'alternais position assise, debout, photos. Après quelques lacets, la route devient un peu plus étroite avec le ravin directement à droite, ça fait vraiment quelque chose. Inutile de dire que là je ne prenais pas de photos^^ Pas question de lâcher le guidon et de risquer de me faire frôler par une voiture si proche du ravin...

Les kilomètres à 8 et 9% s'enchainent sans répit. Que c'est bon d'être là dedans sur ces pentes mythiques et d'avoir les jambes.

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 032

 

A environ 4 km du sommet, on aperçoit le sommet et notamment le dernier kilomètre qui se fait vraiment dans la roche. C'est vraiment superbe! Le paysage est tellement beau qu'on a pas le temps de voir le temps passer. En tout cas moi je ne voyais pas le temps passer. Par contre les cyclistes que je dépassais avaient l'air en grosse difficulté, pas sûr qu'ils trouvaient que ça passait vite...

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 033

 

Le sommet est dans le creu sur la gauche de la photo

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 038

 

Le sommet est dans le creu central

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 039


Photos col du Galibier le 10 août 2013 042

 

A 1 kilomètre du sommet, la route passe devant l'entrée du tunnel du Galibier. Pour arriver au col il reste donc 1 kilomètre en lacets dans la roche. C'est très raide à plus de 10 et 11% et même un pic à 12%. Le dernier kilomètre de l'autre versant est aussi très dur. Par contre là, que c'était beau de s'élever comme ça dans la roche, la route était plus étroite et c'était donc encore plus galère avec les voitures.

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 043

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 044

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 046

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 049

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 051

 

Bifurcation à 1  km du sommet avec le tunnel qui est à gauche et la route qui monte

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 052

 

Je suis arrivé au sommet sans fatigue excessive. Il était 12h20. Il y avait énormément de cyclistes en haut! Je me suis fait prendre en photo, puis malgré le vent qui commençait à se lever, j'ai profité du paysage bien dégagé. J'ai revu la partie allant vers le Lautaret que j'avais faite il y a 2 ans. La barrière des Ecrins est splendide! J'ai sorti ma carte routière pour repérer les sommets alentours.

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 053

 

Coté col du Lautaret avec la stèle d'Henri Desgranges créateur du Tour de France qu'on voit à l'extrême droite

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 056

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 057

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 058

 

Début de la descente côté Télégraphe

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 059

 

Côté Maurienne par lequel je suis monté

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 061

 

Malheureusement le vent s'est vraiment levé et il faisait un froid glacial... J'ai commencé à réfléchir à la suite de la sortie. J'avais les jambes pour aller à la Madeleine je pense mais je risquais quand même de galérer sur la fin. J'ai préféré ne pas gâcher la première partie de la sortie qui a été un vrai plaisir. J'ai donc décidé de rentrer à Albertville en train et de continuer sur le col du Tamié et éventuellement le col de l'Epine, ça permettrait de compenser.

Le soucis était donc d'aller prendre le train... Il n'y en a que 2... Je ne savais pas exactement les horaires car j'avais retenu l'heure à laquelle les trains passaient à La Chambre. Mais selon moi le premier devait passer vers 13h55 à Saint Michel de Maurienne et l'autre à 16h30. Le premier ne me faisait attendre que 12 minutes à Saint Pierre d'Albigny tandis que l'autre en plus d'être tard me faisait attendre 1h30. Inutile de dire que je voulais prendre le premier. Le seul soucis c'est que je suis parti du sommet à 13h et que le train selon moi passait à 13h55. Or outre les nombreux kilomètres de descente il y avait quand même les 5 kilomètres à remonter sur Valloire!

Je me suis élancé dans la descente le couteau entre les dents. Façon de parler car je claquais bien des dents^^

J'ai quand même sacrifié quelques secondes pour prendre quelques photos sur le début de la descente car dans la montée j'ai pris toutes les photos en roulant et j'ai raté quelques trucs^^.

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 062

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 063

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 066

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 068

 

Plan Lachat

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 070

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 072

 

Ne vous méprenez pas, c'est une sculpture en paille de 6m de haut

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 073

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 074

 

Les motos sont encore plus pénibles dans la descente car elle dépasse juste avant les virages en rasant les cyclistes à 50cm et quand le virage arrive on freine de front à seulement 50 cm d'écart et bien sûr la moto a tendance à se rabattre à la corde et oblige donc le cycliste à freiner encore plus. Et juste après à la réaccélération, je restais dans leurs roues et elles me ralentissaient sur les virages suivants...

A chaque virage j'essayais de relancer au mieux, pour perdre le moins de temps possible, dans la dernière ligne droite avant le virage avant d'arriver à Plan Lachat, j'ai pu aller jusqu'à 70 km/h.

Juste avant d'arriver à Valloire dans la ligne droite traversant Les Verney, un abruti en voiture venant en face a entrepris de dépasser les 10 voitures qu'il avait devant lui d'une traite. Bien sûr les deux cyclistes (celui juste devant moi et moi) venant en face on s'en fout. Alors qu'on roulait à 45 km/h à cet endroit le cycliste devant moi et moi on s'est jeté dans les gravillons à droite de la route pour ne pas se faire percuter par la voiture qui s'est faite klaxonner par chacune des 10 voitures au passage...

Ensuite après avoir traversé Valloire, me voilà dans les 5 kilomètres à regrimper pour revenir au col du Télégraphe. Toujours dans mon contre la montre, j'étais à bloc. Sur les parties à 7% j'arrivais à rouler à 18 km/h. j'étais content d'avoir des jambes encore! J'ai avalé ces 5 km, puis j'ai atteint le col du Télégraphe, pas le temps de s'arrêter pour prendre en photo les sculptures en paille, j'ai continué direct sur la descente du Télégraphe. Il était 13h35, selon moi j'avais 15 min pour dévaler les 12 km de descente. J'ai continué, bloc, à relancer en danseuse à la sortie des virages à dépasser les cyclistes plus lents que moi. Et je regardais l'heure tourner... Je n'y croyais plus surtout que 13h55 c'était une estimation, je craignais que le train ne passe plus tôt... A l'approche de Saint Michel, il y a une portion avec pas mal de ralentisseurs, c'est limité à 30 km/h, je les ai sautés aux alentours de 45 km/h. La semaine dernière j'avais déjà fait la descente du col du Glandon en contre la montre mais je savais que j'avais un peu plus de marge, j'avais eu le temps de prendre mon billet in extremis. Là je savais que je n'allais pas avoir le temps de prendre le billet de train. En tout cas 2 contre la montre sur 2 sorties d'affilé pour attraper le train, faudrait pas que ça devienne une habitude^^

Je suis entrée à pleine vitesse dans Saint Michel de Maurienne, je suis arrivé sur le pont en faux plat à 500m de la gare, le feu juste après le pont était vert, j'ai sprinté pour qu'il ne passe pas au rouge, puis virage à gauche en angle droit à fond et j'ai déboulé sur le quai de la gare en contournant le bâtiment. Pas le temps d'aller au panneau d'affichage, je vois beaucoup de monde sur le quai d'en face, j'en ai conclu que je n'avais pas raté le train. J'ai dévalé le souterrain et je suis arrivé en haut des escaliers sur le quai et le train est entré en gare. Il était 13h50 en fait! Tout s'est joué à quelques secondes près! Bien sûr pas le temps de prendre le billet donc j'ai du le prendre auprès du contrôleur qui fait payer 10 euros de plus... Belle arnaque... ils devraient mettre un forfait cycliste...

ça fait bizarre de se dire qu'après 75 km, tout s'est joué à la seconde près! La descente fut quand même sympa car j'étais à bloc et je 'nai raté aucun freinage et je ne me suis fait aucune frayeur dans les virages. Il n'y a que l'autre andouille dans sa voiture qui m'a fait peur...

Je suis donc rentré à Albertville après un changement à Saint Pierre d'Albigny. Malheureusement en descendant du train, je vois des tas de nuages qui sont arrivés sur tous les massifs montagneux. En gros à Albertville j'étais sous le soleil mais les Bauges, le Beaufortain, les Aravis étaient tous dans les nuages. J'ai donc décidé de ne pas aller m'envoyer dans le brouillard et de ne pas risquer de prendre un orage en allant au col de Tamié. J'ai donc terminé la sortie là.

Au final seulement 75 km mais 2300m de D+ tout de même avec une très belle ascension que je n'oublierai pas! C'est ma revanche sur le col du Galibier. Grimper le côté mythique par le col du Télégraphe sans soucis ça fait plaisir. Je pense que les jambes reviennent en forme après avoir eu quelques semaines en forme descendante. J'ai également pu grimper le col du Galibier d'une traite avec seulement deux pâtes de fruit au Télégraphe, je n'ai pas eu besoin de manger autre chose avant le sommet. Par contre entre le mal de ventre du début et le début de crampe dès le départ ça a mis du piment^^

Il s'agit de ma 3e sortie d'affilé où je vais à plus de 2000m d'altitude, c'est sympa, vivement la prochaine!

 

Voici les photos prises par le photographe qui était à 1 km du sommet :

 

Galibier le 10 août 2013

 

Galibier le 10 août 2013 2

 

Galibier le 10 août 2013 3

Partager cet article

Repost0

commentaires

eric 19/09/2013 21:17


bonsoir


je viens de decouvrir votre blog super - j etzais à valloire cet ete et ai fait un test en velo valloire galibier mais me suis arrete au plan lachat ça me rappelle de bon souvenir malgre que j en
ai bave - ça m a donne le virus je crois et j espere avoir in bon velo l annee prochaine pour mes futurs cols pyreneens ou alpins


j ai trouve votre photo du galibier sur griffes photo


voici le lien http://www.griffephotos.com/index.php?fn=folio&co=2&FolioID=1856&lang=fr&numpage=3&pre=g


je viendrais regulierement sur votre blog


cordialement


eric (niort -79)

Idris Raossanaly 20/09/2013 19:00



Bonjour Eric,


Merci pour ton message c'est sympa!


Ah c'est déjà pas mal pour commencer la partie entre Valloire et Plan Lachat! Hé oui il n'y a pas de vaccin contre ce virus J'espère que tu auras l'occasion de découvrir plein de nouvelles routes de monatgne et de te faire plaisir dans les grimpées!


Sans paraitre partial, je suis tenté de dire que les Pyrénées sont les plus belles!! ^^


Merci pour le lien, effectivement j'avais vu ces photos



Anthony C 15/08/2013 10:59


Ah ben oui Pantani son doublé Giro-Tour en 1998, il ne l'a pas fait à l'eau claire.


Autre ascensions qui peuvent être intéressantes: la station du Margeriaz, méconnue au sud du massif des Bauges, mais surtout le Plateau des Glières, près d'Annecy. On dit que sur le prochain Tour
de France, il pourrait y avoir une étape de moyenne montagne dans les Alpes avec le passage au Mont Salève puis l'arrivée au Plateau des Glières (1440m). Il sera testé sur le Tour de l'avenir
alors...


Sinon il y a toutes ces stations de Savoie (Valmorel, Les Arcs, La Plagne, etc) mais c'est sans doute moins beau.


Effectivement, tu étais en forme et tu as pu en dégoûter certains avec leurs cales et vélos carbone-titane. Mais bon, ce sont les jambes qui parlent avant tout. On gagne du rendement avec les
cales mais cela n'empêche pas les coups de fatigue. Et puis au moins sans cales, on peut marcher sur des petits sentiers en aplomb des cols.


J'ai déjà fait des randonnées cyclotouristes sans cales mais jamais des cyclosportives sans cales donc je ne peux pas dire si cela a de l'influence sur la fraîcheur du coup de pédale et
l'endurance. En revanche, je sais que les cales permettent de faire un exercice d'entrainement en musculation que les pédales plates ne permettent pas: s'entrainer à rouler sur une seule
jambe en faux-plat montant et alterner les deux jambes tous les kilomètres bien sûr car sinon cela devient un exercice de torture. J'ai déjà testé cela et cela améliore la force de
pédalage néanmoins c'est plutôt utile quand on fait des courses. En cyclotourisme, on peut s'en passer.


Bonne météo pour tes futures sorties !

Idris Raossanaly 15/08/2013 20:57



Salut Anthony


Merci de ces infos Je note tout ça!!


Pour les stations de ski je les ai prévues à l'automne quand les grands cols fermeront au fur et à mesure.


Ouais c'est exactement ce que je pense, sans les cales on est plus libre en haut des cols pour marcher aller sur les talus et tout ça


Merci à toi!! Malheureusement aujourd'hui j'ai pris une chute dans une descente et les sorties en vélo c'est terminé
pour les 2 prochaines semaines au moins....



bosses21 / alpes4ever 14/08/2013 22:31


Resalut Idris !


Je viens de finir de lire ton article sur ta super sortie au Galibier. C'est vraiment un beau col, par contre il n'y avait pas autant de voiture quand je l'ai fait. Il est un peu victime de son
succès par rapport au TDF. Par contre, t'as pu remarquer qu'on a été bien peinard à la Croix de Fer ! D'ailleurs, de tout mon séjour dans l'Oisans, j'ai souvent monté au calme et les
automobilistes étaient très respectueux des cyclos.


A bientôt.

Idris Raossanaly 15/08/2013 20:22



Le Galibier que ce soit il y a 2 ans par Bourg d'Oisans ou là, c'était terrible avec les voitures... Et hélas c'est sûrement une des raisons qui fera que je n'irai pas si souvent que ça... C'est
vrai qu'à la Croix de Fer à ce niveau là c'était top!!!



AnthonyC 12/08/2013 22:25


Salut Idris.


Superbe reportage photo: la vue sur Saint-Michel de Maurienne, le col du Télégraphe et la vue sur la vallée de la Maurienne, les sculptures, le droit replat des Verney, Plan Lachat, les ultimes
kilomètres, le chalet-hôtel, la Barre des Ecrins...


Eh oui dans le Galibier c'est comme au Ventoux, on voit des cyclistes pas assez entrainés faire du zig zag voire de la marche à pied en poussant le vélo. Dans ces 2 ascensions, j'ai souvent vu
cela sachant que les néophytes s'attaquent rarement à des plus ardus et moins mythiques comme le Grand Colombier. 


Apparemment, il y a un nouveau panneau au col, le précédent était noir sur un poteau. J'ai aussi appris qu'ils avaient mis une plaque en l'honneur de Marco Pantani près des granges du Galibier à
5 km du sommet.

Idris Raossanaly 13/08/2013 17:52



Salut Anthony


Ah ça oui y en avait du monde. D'ailleurs j'étais content car sur toute la montée, il n'y a que 4 cyclistes qui m'ont dépassé et dans le même temps j'en ai dépassé énormément. ça donne le moral.


Ouais c'est comme pour l'Alpe d'Huez c'est moche mais y a pleind e monde qui y va juste parce que c'est connu alors que tout près il y a des paysages splendides sur d'autres montées.


Héhé le Grand Colombier je lorgne dessus. J'irai en septembre ou en octobre quand les grands cols hauts seront plus frisquets à faire en vélo. Le Mont du Chat pareil, je le ferai plus vers
l'automne.


Ouais c'est un nouveau panneau. D'ailleurs en arrivant au sommet, je cherchais du regard le panneau noir que j'avais vu il y a 2 ans et en fait il y a le nouveau blanc. C'est le même modèle de
panneau qu'il y a sur tous els cols du coin (Iseran, Roselend, Glandon, Croix de Fer). Je le trouve placé à un endroit un peu dangereux car tu as du reconnaitre il est sur l'intérieur du virage
au sommet, en gros pour se faire prendre en photo faut que le gars qui prenne la photo regarde bien qu'aucune voiture n'arrive du côté du Lautaret.


Pour la stèle de Pantani ouais je l'ai cherché du regard car j'avais vu une photo. Et d'ailleurs le Giro est arrivé devant la stèle comme le sommet était sous la neige. Je n'ai rien vu du tout.
Mais bon je ne suis pas un fan de Pantani donc bon^^


J'ai juste vu une pierre sur un socle à la sortie des Verney si je me souviens bien, mais j'ai pas trop fait gaffe à ce que c'était.


Là il fait toujours soleil pour longtemps donc les sorties devraient pouvoir continuer les week end et pourquoi pas dès ce jeudi qui est férié



Alex 11/08/2013 17:54


Encore une bien belle sortie .


Maintenant que je suis rentré de vacances montagnardes, ça me redonne envie d'y retourner !


Pareil que toi pour ces fous du volant et pour la traversée difficile de Valloire.


Et c'est aussi la plus belle face, ensuite celle de Briançon, puis celle de Bourg d'Oisans.

Idris Raossanaly 11/08/2013 18:00



Merci Alex!!


J'avoue que même si je n'ai pas de vacances là, je suis content d'avoir les montagnes à côté pour les week end!


Ouais t'as vu c'est fou cette portion pavée à Valloire, ça saute énormément, j'étais content de voir que dans l'autre sens, il y a une route à sens unique qui contourne cette portion. Pour le
Tour de France j'imagine que même dans le sens de la montée ils font passer le peloton par l'itinéraire de la descente pour éviter ces pavés.


Moi il me reste encore le côté Briançon à découvrir mais je ne suis pas pressé vu les voitures qu'il y a...


Le final après le Lautaret est aussi magnifique. Mais c'est clair que par Valloire le paysage donne l'impression d'être encore plus dans la haute montagne (c'est plus minéral).


Pour le paysage j'ai plus aimé que le col de l'Iseran.



Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/