Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juillet 2011 7 03 /07 /juillet /2011 15:59

Journée difficile. Voilà plusieurs jours, voire même plus de 2 semaines que j'avais prévu une grande sortie pour ce samedi juillet. En effet, ayant vu qu'il y avait un unique train par jour permettant d'arriver à Luchon au départ de Toulouse, je me suis dit que c'était l'occasion de tenter de faire l'enchainement mythique des Pyrénées : col de Peyresourde, col d'Aspin, col du Tourmalet et col d'Aubisque via le col du Soulor. Tous ces cols je les ai déjà monté, j'en ai déjà enchainé mais jamais les quatre. Il y a un an, le 26 juin 2010, j'avais tenté de le faire dans l'autre sens au départ de Pau, ça avait été un fiasco total malgré de superbes jambes. Là, on peut parler de fiasco aussi...

Le train fait arriver à 10h seulement à Luchon, je m'étais donc préparé à passer une très longue journée et à rentrer tard.

J'ai donc pris le train vendredi soir pour Toulouse avec le vélo de route. J'attendais le train à l'endroit où la tête s'est arrêté et j'ai longé tout le train sans trouver de compartiment vélo alors qu'il était censé en prendre. Me voilà dans la dernière voiture et quelle galère pour caler le vélo! Nous étions 3 avec des vélos. Mais je n'avais pas envie de caler le mien verticalement comme les autres personnes l'avaient fait avec leur VTT, beaucoup trop risqué en cas de chute, les dégâts auraient pu être importants. J'ai tenté de caler tant bien que mal mon vélo. Il sera tombé deux fois durant le trajet et sur la fin il y avait bien 5 vélos au total dans ce coin. Un peu stressant ce trajet!!

J'ai donc dormi chez ma soeur et samedi matin me voilà en route pour la gare. Je me sens bien et plutôt en forme, j'ai vraiment confiance à cet instant. J'arrive à la gare, et avec ma carte (qui ne passe que dans les bornes automatiques et non les guichets), je me rends compte qu'elle ne me permet pas de prendre de billet de train pour Luchon. Mais que se passe t-il?? Je vais au guichet où la personne ne sait pas quoi faire et n'a pas vraiment envie de chercher. N'ayant pas beaucoup de temps avant les départs des trains, je décide de changer mes plans pour ne pas rater la journée, car le coût du billet de train pour Luchon sans réduction est assez élevé. D'un seul coup, j'ai eu l'impression que tout s'effondrait, un parcours que je préparais depuis plusieurs semaines qui tombe à l'eau juste à cause de la SNCF. Mais j'ai de suite réfléchis à la suite, j'ai pensé à un moment à prendre le train pour Tarbes et rentrer, cela m'aurait permis de regarder l'étape du Tour de France. Mais en regardant le tableau des départs, mon regard s'est porté sur la ligne Ax-les-Thrmes où visiblement les travaux sont finis et donc les trains vont jusque là bas! J'ai beaucoup hésité à prendre le billet de train pour aller là bas mais j'ai finalement fait ce choix. Pourquoi pas le Port de Pailhères?

Me voilà donc dans le train. Malheureusement je n'avais pas avec moi les cartes routières de l'Ariège pour préparer un itinéraire et j'accusais un peu le coup de devoir changer de programme. Car mine de rien c'est assez fatiguant tout ces voyages (j'étais rentré de Toulouse mercredi seulement, sachant qu'il y a eu le week end à Carcassonne, mon entretien à Auch juste avant...) et après m'être levé si tôt devoir changer c'est pénible. Après 2h de train, me voilà à Ax-les-Thermes où j'étais venu il y a 11 mois lors de mes 3 jours que j'avais prévu pour rouler l'an passé. Je n'étais pas encore sûr de vouloir aller au Port de Pailhères car l'an passé le 5 août, il avait été très difficile...

J'ai décidé de commencer la montée et d'aviser ensuite car les 4 premiers kilomètres sont communs avec le col du Chioula (1431m). Sachant aussi que sur la route du Port de Pailhères on peut bifurquer avant la partie difficile vers le col de Pradel (1673m) qui reste quand même un gros morceau aussi. Sur les 4 premiers kilomètres entre 6 et 7%, j'avais le coup de pédale un peu lourd, j'ai rapidement mis les grands pignons, et pendant que je roulais, je ne ressentais tout simplement aucune motivation à vouloir me faire mal aux jambes pour monter. C'est la première fois en presque deux ans que je ressens cela...bien mauvaise sensation ça... Du coup, alors qu'après 3 kilomètres j'espérais encore me sentir mieux pour aller vers le Port de Pailhères, à la bifurcation j'ai décidé d'aller dans un premier temps vers le col du Chioula. A cet endroit il restait presque 6 kilomètres de montée encore jusqu'au sommet du col. C'est un col que j'ai monté l'an passé sous la pluie et j'avais été déçu de ne pas pouvoir profiter du paysage. C'était l'occasion là de voir ce que je n'avais pas vu. Je garde tout de même des bons souvenirs de ce col. Les 5 derniers kilomètres sont constitués de 4 kilomètres consécutifs à 7,5% et d'un dernier kilomètre à 8,5%. C'est quand même un col qu'il faut grimper et qui n'est pas non plus des plus simples. Cependant alors que d'habitude quand je ne suis pas très bien sur du 7%, je me rends compte que je suis plus à l'aise sur du 9% et plus, là lorsqu'un raidillon raide s'est présenté, j'ai vu que les jambes ne répondaient pas... Je n'étais pas non plus à l'agonie mais je ne ressentais vraiment pas l'envie de me faire mal,chose absolument nécessaire pour faire de grands parcours. Le paysage était agréable ce qui permettait de profiter quand même de la montée. Une fois au sommet, j'ai décidé de faire le parcours que je n'avais pas fait l'an passé à cause de la pluie, à savoir, continuer de l'autre côté, descendre sur le col de Marmare (1361m) puis remonter légèrement vers le col des Sept Frères ensuite (1253m).

 

Col du Chioula :

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7 Frères

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-1

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-2

 

J'ai donc commencé la petite descente de presque deux kilomètres jusqu'à arriver au col de Marmare (1361m). C'était joli l'endroit j'ai trouvé. J'ai ensuite continué la descente, j'ai traversé Prades quelques kilomètres plus loin, puis j'ai quitté l'Ariège pour entrer dans l'Aude. C'est à partir de là que la route se remet à monter légèrement. Mais c'était tranquille puisque je suis monté assez vite sur le 39 dents malgré mes mauvaises jambes. Juste après la traversée de Camurac, le cycliste débouche sur le col des Sept Frères (1253m). D'ailleurs si quelqu'un sait pourquoi ce col s'appelle ainsi, je veux bien connaitre l'histoire!

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-3

 

J'ai apprécié la beauté de la route entre le col du Chioula et le col des Sept Frères, il y a 11 kilomètres de distance mais c'est vraiment très beau et j'ai envie d'y rouler de nouveau! Une fois là, afin de ne pas rentrer trop tard sur Toulouse puis sur Tarbes, j'ai décidé de faire demi tour afin de rentrer à la gare d'Ax-les-Thermes. De plus n'ayant pas de carte routière avec moi, je ne savais pas trop quelle boucle était possible.

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-5

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-6

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-7

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-8

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-9

 

 

Vue depuis le sommet du col des Sept Frères

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-10

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-11

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-12

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-13

 

Vue sur Prades :

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-14

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-15

 

Vue depuis le sommet du col du Chioula puis de la descente lors du retour :

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-16

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-17

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-18

 

Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-19

 

J'ai donc fait le retour, je suis redescendu. je trouve l'endroit où on change de département vraiment très beau avec cette grande courbe. J'aimais bien cette ambiance de campagne. Ensuite c'est reparti pour la montée vers le col de Marmare qui n'est pas très raide. Montée sympa avec ce beau paysage qui permet de ne pas penser aux mauvaises sensations. Juste après le col de Marmare, il reste environ 2 kilomètres jusqu'au col du Chioula. mais ça monte un peu plus. Un peu pénible mais ça passe. Juste après le sommet je prends des photos Photos col du Chioula, col de Marmare et col des 7-copie-4du paysage qui est très beau avant de me lancer pleinement dans la descente. Malgré les lacets, je fais une descente très rapide avec ensuite sur les grandes courbes roulantes pas mal de temps à 70km/h, plutôt sympa. Je fais un retour rapide jusqu'à la gare d'Ax-les-Thermes où je me rends compte que les horaires ont changé et que j'ai 1h45 d'attente avant le train pour Toulouse...

Je suis rentré sur Toulouse et finalement je suis arrivé tard à Tarbes, à 22h. Je suis rentré en vélo chez moi et là les jambes allaient bien puisque je suis rentré vite et je me suis amusé à sprinter et même assis j'étais facilement à 37km/h. Et là, j'ai de nouveau envie d'aller faire un beau parcours comme quoi...

Avec le recul, je me dis que évidemment c'est une mauvaise journée que j'ai eu mais il en faut de toutes façons et comme l'a dit David dans un commentaire, cela permet de mieux apprécier les bonnes journées ensuite. C'est une déception car je préparais le grand parcours depuis pas mal de temps et je ne saurai jamais si je n'avais réellement pas les jambes ou si c'est le fait de devoir changer de programme qui m'a coupé les jambes. Il est possible effectivement qu'avec les grosses sorties récentes, je ne me sois pas bien reposé car entre le vélo, la recherche d'emploi, la recherche de formations, les entretiens et les amis ça fait peut être beaucoup. J'ai quand même pu faire le parcours jusqu'au col des Sept Frères que je n'avais pas pu faire l'an passé. J'ai bien aimé le paysage et pour tout dire, maintenant j'ai vraiment envie de retourner pédaler dans l'Aude! Je vais donc regarder si je peux passer quelques jours du côté de Axat un peu comme j'avais fait l'an passé à Ax-les-Thermes. Je vais donc me renseigner sur les logements là bas et étudier tous les parcours possibles à faire. Il est possible de prendre le train jusqu'à Quillan puis finir en vélo ou alors prendre le train jusqu'à Ax-les-Thermes et comme j'ai fait monter le col du Chioula, aller au col des Sept Frères et continuer ensuite avec le col des Coudons pour rejoindre Quillan et ensuite Axat. C'est un peu plus casse patte.

Au final donc pour ce 2 juillet j'ai parcouru 44 kilomètres (sans compter le trajet du soir entre la gare de Tarbes et chez moi).

Partager cet article

Repost0

commentaires

David 04/07/2011 19:44


Peu importe la vallée, tant qu'il y a un/des col(s) :-).

Pourquoi pas l'Aspin / Hourquette par Ancizan comme tu le proposes. On fera comme tu le sens.


Idris 04/07/2011 20:04



Ah ben c'est cool alors!


Ouais on peut prévoir une sortie Aspin (par Sainte Marie de Campan) puis descente sur Arreau et Hourquette d'Ancizan par Ancizan. ça fera déjà une belle balade et puis si on est en forme il y a
aussi le Sarrat de Gaye (ou Sarrat de Bon) qui commence entre Payolle et La Séoube, toute petite montée où je en suis jamais allé donc niveau paysage je ne sais pas ce que ça vaut...



David 04/07/2011 18:14


Oui j'imagine la situation: monter le Col de Pailhères après avoir fait un repas au restau... !

Bon et il faudra se prévoir une sortie commune (ou au moins une partie de chemin) !


Idris 04/07/2011 18:20



Oui oui ça il faudra prévoir! Le 14 juillet j'irai au col du Tourmalet pour le Tour de France et le 15 soit au col d'Aubisque soit à Lourdes pour l'arrivée. Après en août pendant 2 semaines je ne
serai pas là...


Mais sinon dans la deuxième quinzaine de juillet on peut prévoir une sortie. Quelle vallée t'arrangerait le plus?? On peut en prévoir une bien sympa avec enchainement col d'Aspin puis Hourquette
d'Ancizan (je n'ai encore jamais monté la Hourquette par Ancizan).


Pour l'instant Saint Lary ça me ferait loin je pense car à chaque fois que j'y vais en vélo je suis fatigué en arrivant à Saint Lary, avant même les cols... Je vais essayer de voir si je peux
passer 3 jours sur place de façon à pouvoir aller aux lacs notamment ainsi qu'à Piau Engaly.


J'ai envie d'aller au Cirque de Troumouse mais là aussi comme pour Saint Lary, je ne suis pas motivé pour rouler jusqu'à Luz Saint Sauveur car c'est assez fatiguant, j'ai pu m'en rendre compte
quan dje suis allé au port de Boucharo et quand j'ai fait l'enchainement Luz Ardiden-Tourmalet en 2009...



David 04/07/2011 13:02


Oui j'ai aussi fait cette boucle dans l'autre sens, c'était légèrement plus facile, même si après le Col de Pailhères, il y a longues côtes (magnifiques) qui font bien mal aux jambes. Et surtout,
c'est la longueur et l'enchainement de ces difficultés qui use.

Mais à mon humble avis, aucun pb pour toi étant donné que tu grimpes souvent le Tourmalet. Le col de Pailhères est très différent car moins régulier et tu ne devrais avoir aucun problème dans les
deux sens, vraiment.


Idris 04/07/2011 13:23



Oui c'est vrai que ça doit être usant tout ça. Oui l'an passé, il est possible que j'ai eu du mal en raison d'une part du restau que j'ai fait juste avant à midi (restau italien très copieux^^)
et je pense aussi à cause de la fraicheur ambiante car je me souviens que le vent soufflait tellement fort que je m'étais arrêté dans la partie la plus dure sur la fin pour mettre mon sweat
tellement j'avais froid!



David 04/07/2011 11:36


Oui tout à fait, c'est un plateau très paisible du côté du col des 7 Frères.
Ensuite du côté de Espezel/Usson, là c'est tout autre chose, avec des pentes bien sévères, et des gorges magnifiques sur de petites routes... avant d'attaquer le col de Pailhères. Quand j'avais
fait cette boucle il y a deux ans, je me suis pris un orage de grêle sur le dernier tiers du col de Pailhères, un moment mémorable, après avoir entendu, dans ce coin très calme, l'orage gronder et
se rapprocher au fur et à mesure que je grimpais...


Idris 04/07/2011 11:42



Warf ça devait effectivement être mémorable ça!! Pas trop mal avec les grêlons?? L'orage c'est sympa l'été quand c'est de la pluie chaude, sinon je n'aime pas trop. L'an passé j'avais monté le
col du Chioula sous la pluie, en T-Shirt c'était vraiment agréable même si niveau paysage c'était pas génial du coup. Et cette année, le 19 avril, j'ai monté le col d'Aspin sous la pluie, c'était
pas de la pluie chaude mais pas trop froide non plus et j'avais adoré cette ambiance du col sous l'orage avec le tonnerre qui grondait. D'ailleurs cet été j'aimerais bien y retourner un jour
d'orage, un lendemain de grosse chaleur...


Le Port de Pailhères avait été dur l'an passé pour moi. Et avant de pouvoir faire la boucle avec le Port de Pailhères à la fin, j'aurai besoin de le monter une autre fois en aller retour par
Ax-les-Thermes pour me rassurer je pense... Ou alors faire la boucle dans l'autre sens avec d'abord le Port de Pailhères pour revenir par le col du Chioula ensuite.



David 04/07/2011 10:43


Oui, beaux paysages dans ce coin, j'ai d'ailleurs fait la même sortie il y a quelques années. Au risque de me répéter, et comme je vois que ce coin te plait, une belle boucle à faire depuis Ax Les
Thermes avec quelques bons cols est celle-ci:

Ax->Col du Chioula->Col de Marmare->Col des Septs Frères (jusque là c'est ton parcours)->Espezel->Rodome->Aunat->Fontanes de Sault->Usson->Mijanes->Col de
Pailhères->Ax les Thermes

Ce parcours est très intéressant et bien vallonné dans l'Aude et l'Ariège, avec certains passages très pentus et la fin est redoutable avec ce col de Pailhères magnifique par ce versant (plus que
l'autre) mais encore plus difficile.

Cela représente environ 2400m de D+ et 90km.


Idris 04/07/2011 10:50



Ah ouais bien sympa le parcours. Oui le Port de Pailhères à la fin c'est un sacré morceau ça! L'an passé j'avais monté en aller retour le matin, le col du Chioula sous la pluie et l'après midi le
Port de Pailhères. Et déjà là, il avait été dur le Port de Pailhères!!


Déjà que je trouvais l'Ariège magnifique, l'Aude m'a semblé elle aussi magnifique à partir du col de Marmare direction le col des Sept des Frères. Très très beau. C'est un peu moins la haute
montagne comme on peut encore la voir depuis le sommet du col du Chioula mais ça reste beau.



Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/