Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2010 5 13 /08 /août /2010 13:23

Le col de Puymorens est un col qui se situe au fin fond du département des Pyrénées Orientales (66) non loin de la frontière avec l'Andorre. C'est un col assez haut en altitude qui culmine à 1915 mètres. Il est souvent indiqué à 1920m mais au sommet le panneau indique 1915.

Ce col possède deux longs versants, l'un au départ de Ax-les-Thermes en Ariège (09) et l'autre au départ de Latour de Carol dans les Pyrénées Orientales (66).

Pour ma part je l'ai monté du côté de Ax-les-Thermes.

 

Profil depuis Ax-les-Thermes :

 

Par ce versant, l'ascension est longue de 27 kilomètres environ. Le pourcentage n'est donc pas très raide.Au départ de Ax-les-Thermes, l'ascension est commune avec celle du Port d'Envalira (2408m) sur les 24 premiers kilomètres. Autant dire presque toute l'ascension. L'ascension peut se diviser en deux tronçons.

Le premier s'étendant sur les 18 premiers kilomètres jusqu'au village de L'Hospitalet-près-l'Andorre. Là, sur cette première partie, la pente n'est pas très raide avec pas plus de 6% sauf sur le dernier kilomètre avant L'Hospitalet où la pente est à 7,5% de moyenne sur un kilomètre. Le cycliste peut trouver le temps long sur cette partie de l'ascension. En effet, je rappelle que c'est la route de l'Andorre et de ce fait elle est Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 068très passante jusqu'à 3 kilomètres du sommet du col de Puymorens. C'est une nationale qui devient à plusieurs endroits une deux fois 2 voies limitées à 110km/h. Mais le cycliste peut aussi trouver le temps long, surtout parce qu'il n'y a pas de paysage de haute montagne à voir. La route remonte la vallée de l'Ariège et se trouve bordée par la montagne rocheuse... D'ailleurs le soleil a du mal à arriver dans cette zone au début de l'ascension...Je précise tout de même à propos de la circulation, que la route est large et de ce fait les voitures peuvent dépasser le cycliste sans problème y compris dans les virages. Dans cette première partie de l'ascension, le cycliste traversera le village de Merens les Vals aux alentours du 10e kilomètre de l'ascension. Tout petit village qui permet d'avoir 200m de plat. Le seul endroit où la route devient plate sur toute l'ascension. Mais ce n'est pas un problème car la pente n'est jamais très forte et cela jusqu'au sommet contrairement au Port d'Envalira qui est plus long et dont les derniers kilomètres sont un peu plus raides.

La deuxième partie de cette ascension, se situe donc après le village de L'Hospitalet-près-l'Andorre et s'étend jusqu'au sommet. C'est à dire environ 10 kilomètres. Là, la route devient un peu plus raide avec une moyenne de 6% environ sur les 6 kilomètres suivant. C'est à dire jusqu'à la bifurcation entre la N22 qui monte au Pas de la Case puis au Port d'Envalira et la N20 qui va au col de Puymorens. Durant ces 6 kilomètres, le paysages devient de plus en plus agréable à voir mais sans être non plus vraiment extraordinaire. Ensuite donc, le cycliste prendra à gauche la route qui monte au col de Puymorens. Là il reste seulement 3 kilomètres très roulant jusqu'au sommet. Ces 3 derniers kilomètres sont à environ 4 ou 5% de moyenne et se passent très rapidement. Au sommet, il y a quelques bâtiments délabrés sur la gauche de la route et un grand parking sur la droite.

La vue au sommet sur les derniers kilomètres de l'autre versant (photo ci-dessous) est plutôt sympathique. Mais il est difficile de s'y attarder sauf si on veut faire des randonnées pédestres.

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 064


Au moment où j'y étais le 4 août 2010, il y avait même une voiture brûlée sur le parking, c'est assez moche...

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 065

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 066

 

Au final c'est donc un col assez long, pas très dur, assez haut, avec un paysage tout à fait sympa au sommet. Cependant tant qu'à monter sur cette route tellement passante, autant aller au Port d'Envalira qui se situe certes plus loin mais aussi plus haut.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Nadine Quinn 13/08/2010 20:53


Salut

Le fait de se faire dépasser par des voitures n'est ce pas désagréable de sentir les gaz d'échappement et le frôlement des véhicules ou camions, y a t'il des lois ?

C'est aussi dangereux pour le cylciste ou le pieton car l'état des routes nuit souvent à la pratique sportive du cyclisme : chaussée en mauvais état, absence d’accotements pavés, bords de route mal
nettoyés sont les critiques les plus fréquentes d'après mes amis.

L’attitude de certains automobilistes est aussi en cause : vitesse excessive, alcool, voire même intimidation. Les cyclistes doivent être munis d’éclairage (phare blanc et lumière rouge) à la
tombée de la nuit.


Idris 14/08/2010 00:12



Bonjour,


Alors en fait dans le Port d'Envalira, je m'y attendais à cette forte circulation donc je l'ai mieux accepté. Je dois dire que dans cette ascension j'ai été agréablement surpris de ne pas être
trop de fois frôlé par les voitures ou les camions. L'inconvénient des camions c'est qu'ils font beaucoup de courant d'air et de bruit. Après, effectivement par moment l'air été pollué c'était
pas génial. Surtout vers la fn car l'air étant moins concentré, la proportion de polluant qui entre dans nos poumons par rapport à l'air est plus importante et on le sent c'est vrai...


Après les lois disent qu'en dehors des villes, les véhicules doivent laisser 1m50 d'écart quand ils dépassent un cycliste...


Oui certaines routes sont en mauvais état sur les bords et ça oblige le cycliste à rouler au milieu de la route parfois...ça m'est arrivé il n'y a pas longtemps... Et effectivement les bords des
routes sont souvent sales avec des bouts de verre ou alors toutes les feuilles qui sont poussées là aussi, c'est parfois pénible...et surtout aussi quand il y a des gravillons...


Ensuite il est clair que le danger sur la route vient souvent des autres et que en vélo on est beaucoup plus exposé, c'est pourquoi quand on roule la nuit il faut avoir un éclairage (moi j'ai une
dynamo sur le VTC et des feux sur le vélo de route) et un gilet jaune que je mets, pour ma part, tout le temps la nuit quand je roule (même quand je vais monter des cols) et en hiver. C'est
important. Il existe aussi des brassards réfléchissant que l'on peut mettre autour des bras et des chevilles ou alors sous forme d'autocollant que l'on met sur le sac à dos.



Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/