Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 13:19

En ce week end de début mai, inutile de dire que j'attends avec de plus en plus d'impatience les beaux jours! Les prévisions sont très aléatoires et indiquent tantôt du soleil, tantôt de la pluie voire des orages assez violents que l'on a eu sur Ugine jeudi et vendredi (mais pas sur Albertville).

Pour ce week end, il ets prévu pas trop moche le samedi matin, un peu pluvieux le samedi après midi et selon des sources différentes le dimanche ce sera soit soleil soit pluie...

En ce samedi, j'ai décidé de me lever tôt et par la fenêtre ce matin il faisait très nuageux voire menaçant d'un côté (sur les Bauges) et plutôt avec des éclaircies sur le Beaufortain. Cependant les sommets sont tout de même dans les nuages. J'ai décidé de tenter le coup et de partir pédaler! Dimanche ce sera grasse matinée comme ça!

Pour le parcours, depuis quelques jours j'envisage de faire un bel enchainement avec le col des Saisies par la route de Beaufort, puis descente sur Flumet, enchainement avec le col des Aravis puis début de la descente sur Thones avant de bifurquer vers le col de la Croix Fry et de faire les 4 derniers kilomètres du col puis descente presque jusqu'à Thones avant de rentrer par Faverges et Ugine puis enfin Albertville. Une belle boucle de 130 km environ d'après mes estimations.

Bien entendu tout cela dépendait de mes jambes!

Cette sortie avait aussi pour but de me faire découvrir la route allant d'Albertville à Beaufort. Il y a 19 kilomètres entre les deux villes. Pour le col des Saisies il faut bifurquer 3 km avant Beaufort.

 

J'ai donc quitté Albertville, et j'ai pris la route de Beaufort qui commence à 200m de l'appart! Et là dès la bifurcation la route se met à monter sur du 5%. Je savais que Beaufort était 400m plus haut qu'Albertville mais je ne m'attendais pas à ce que ça monte direct là avant même la sortie d'Albertville, j'étais encore un peu endormi en plus^^

Et pendant 4 km la route va grimper sur des pentes à 5% si bien qu'on atteint déjà les 200m de dénivelé après cette mise en bouche. Heureusement, après la route devient plutôt plate et alterne courtes montées et courtes descentes bien que progressivement nous prenons de l'altitude. La route est assez sympa quoique un peu fraiche tout de même par endroit. La température allait de 12 à 15°C sur la route. Je pense que d'habitude c'est une route pas trop fréquentée mais là des dizaines de véhicules tirant des remorques avec des voitures de rallyes m'ont dépassé. Il devait y avoir un rallye du côté de Beaufort ou quelque chose comme ça j'imagine. C'était un peu pénible à la longue mais je dois reconnaitre qu'hormis quelques andouilles, la plupart s'écartaient plutôt pas mal pour me dépasser.

Ce que je peux regretter également c'est le mauvais état global de la route, avec beaucoup de nids de poules et de trous. Avec le vélo de route ce n'est pas très rassurant tout de même...

Le paysage très encaissé est plutôt sympa mais malheureusement je n'ai pas pris beaucoupd e photos car la route n'est pas très large et il y avait pas mal de trafic, j'en profiterai plus une prochaine fois quand il fera grand soleil.

Pour ce qui est de la météo, plus j'avançais et plus je me posais des questions vers la droite ça semblait s'éclaircir (côté Cormet de Roselend) et vers la gauche vers les Saisies c'était très chargé en nuages!

A 3 km de Beaufort, je suis arrivé à la bifurcation, j'ai donc tourné vers la gauche pour entamer l'ascension du col des Saisies, j'avais effectivement 400m de D+ à mon compteur à cet instant.

L'ascension du col des Saisies est longue de 15 km environ pour 950m de D+. L'ascension est end eux parties, les 8 premiers kilomètres suivis de 500m de descente avant d'entamer les 6,5 derniers kilomètres un peu plus soutenus.

La pente est très régulière globalement.

J'ai été content de voir que dès le début de la montée sur du 7%, j'avais les jambes qui tournaient plutôt bien. Les premiers lacets s'enchainent assez rapidement et très vite on domine la route qui va à Beaufort et on voit Beaufort en bas devant nous.

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 001

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 002

 

La route est tantôt bordée d'arbres et tantôt elle offre quelques points de vues. On voit en face notamment la route allant vers le Cormet de Roselend (actuellement fermé). Je prenais grand plaisir à grimper! Les jambes tournaient bien, je ne forçais pas et j'avançais en profitant et sans me prendre la tête avec le pédalage. D'ailleurs j'étais ent rain d'admirer le paysage, de penser à la suite du parcours, de savourer l'instant d'être dans les montagne ssavoyardes que je n'ai pas vu passer les kilomètres tellement j'étais bien là! Bien sûr je ne suis pas dans une grand forme mais petit à petit ça vient. Bref que du bonheur!

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 003

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 004

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 008

 

Cependant au fur et à mesure que je grimpais je regardais régulièrement le ciel car au dessus de la vallée il y a toujours un petit coin de ciel bleu mais au dessus de moi et sur le sommet de la montagne c'est un ciel très menaçant... J'avais l'impression de me jeter dans la gueule du loup et d'aller à la rencontre de la pluie. Cette météo, c'était clair pour moi, pour admirer le Mont Blanc depuis le sommet du col, je suis bon pour repasser un autre jour...

Après 8 km d'ascension il y a donc ces 500m de descente, puis j'arrive à une bifurcation où j'ai vu à la dernière seconde que les Saisies était indiqué sur la gauche et non pas tout droit vers le col du Joly indiqué à 16 km. J'ai freiné tout juste pour aller sur la gauche et reprendre la route des Saisies. La route se remet  monter instantanément sur des pentes entre 7 et 8%.

 

La bifurcation (je suis arrivé dans face après les 500m de descente), la route qui continue en contrebas c'est celle allant au col du Joly :

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 009

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 011

 

J'ai repris mon rythme régulier. Bien sûr je commençais petit à petit à sentir mes jambes et tout ça mais c'est ça qui est bien^^

A un peu moins de 4 km du sommet selon mon compteur, j'ai commencé à traverser quelques hameaux avec des maisons, des fermes et tout ça. J'ai aussi commencé à sentir quelques gouttes de pluie... Il ne faisait pas chaud, seulement 12°C à cet instant et je commençais à me dire que j'avais fait peut être une bêtise de partir en montagne là. Cependant j'étais confiant car je me suis dit qu'avec les maison et les fermes j'avais de quoi m'abriter sous un paravent si jamais il venait à beaucoup pleuvoir.

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 012

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 013

 

Plus je grimpais et plus la route était en mauvais état, ce n'était vraiment pas très agréable, beaucoup de nids de poule et de gravier...

Après la traversée des premiers hameaux, pendant 1 km, la route traverse à nouveau des prairies sans maisons. La neige recouvre tous les champs et toutes les prairies et la température s'est mise à chuter rapidement.

A environ 2 km du sommet, je suis entré dans la station des Saisies, une station avec un nombre énorme de chalets et surtout avec une route dans un état désastreux!! Pour une station si connues et qui a beaucoup de touristes l'hiver, c'est vraiment incroyable, je devais zigzaguer pour éviter tous les trous! Et cette traversée de la station est longue, très longue et moche aussi^^

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 017

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 019

 

PendantPhotos col des Saisies le 4 mai 2013 021 la traversée de la station il s'est mis à pleuvoir une petite pluie fine pas encore trop gênante mais qui m'a fait bien accélérer pour me dépêcher!

La route continue de grimper sur des pentes entre 7 et 9%. Je suis arrivé à un rond point avec une sculpture de bouquetin, puis un autre avec une sculpture de traineau et enfin un troisième rond point plus loin avec une sculpture de cycliste debout à côté de son vélo.

J'ai pris des photos tout en roulant et je continuais de me dépêcher pour arriver au sommet du col qui n'arrivait toujours pas! Les nuages devant moi et donc sur l'autre versant étaient très sombres et c'est là que j'ai décidé que je n'irai pas me risquer de l'autre côté et sur le col des Aravis. Je ne veux pas me prendre de la pluie, ça enlèverait tout le plaisir de la sortie! Je suis passé devant un parking dont un panneau à l'entrée indique "parking du col", mais pas de panneau indiquant le col...

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 022

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 023

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 024

 

Je continue, toujours sous la pluie, je sors de la station, la route est plate...mais où est-ce...? Je continue, pensant que ça remonte quelques mètres plus loin, mais rien, la route se met à descendre, je continue jusqu'aux premiers virages pour être sûr que c'est la descente sur l'autre versant. Et c'est effectivement le cas. Le sommet du col n'est donc pas indiqué. Je fais donc demi tour et remonte ce kilomètre que j'ai descendu que l'autre versant.

 

Le dernier kilomètre par l'autre versant que j'ai du remonter après être descendu légèrement à la recherche du sommet

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 025

 

Je rentre de nouveau dans la station, repasse devant le parking et là je vois sur la droite un petit panneau indiquant le col des Saisies, je ne risquais pas de le voir dans l'autre sens puisqu'il n'y en a qu'un qui est visible quand on vient du versant de Flumet dont j'ai fait le dernier kilomètre. Je me suis arrêté quelques minutes pour manger une barre céréale, boire un peu, enfiler mon K-Way et hop je susi reparti. Il pleuvait toujours un peu. La température était de 8°C. vraiment pas chaud.. J'ai gardé mon écharpe depuis le début de la sortie ainsi que ma veste thermique.

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 032

 

Me voilà donc parti dans la descente pour redescendre par le même versant par lequel je suis monté. C'est en descendant que je me suis rendu compte à quel point l'état de la route est lamentable. Tous les chaos qu'il y avait, ouille ouille ouille pour le vélo! En revanche dès qu'on sort de la ststaion, la route est en meilleur état même si ce n'est pas le top du top. Ce qui est bien c'est qu'il y a de très longues portions de lignes droites ce qui permet de rouler à 60 km/h pendant de longues secondes sans avoir à freiner. C'était vraiment agréable. J'avais hâte de descendre en altitude pour retrouver des températures un peu meilleures! Ce n'est que vers 1200m d'altitude que j'ai ressenti la hausse des températures.

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 035

 

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 036

 

J'ai bien apprécié cette descente. J'ai ensuite refait ces 500m de montée au milieu de la descente avant de repartir dans la descente des 8 km suivants.

Une fois en bas il me restait donc 16 km à faire dans la vallée pour revenir sur Albertville. Dans la vallée il y avait toujours ce petit ciel bleu au milieu de tous les nuages menaçant. Il y avait un léger vent de face en bas, mais rien de bien méchant. J'étais un peu frustré tout de même qu'après tant de caprices, la météo continue d'empêcher de faire de belles sorties, surtout qu'aujourd'hui je me sentais bien!

Dans la vallée j'ai pu rouler plutôt sur un bon rythme et j'ai apprécié les 4 derniers kilomètres de descente sur Albertville.

 

Dans la vallée sur le retour :

Photos col des Saisies le 4 mai 2013 039

 

Je suis donc rentré à l'appart avec 67 km au compteur pour 1600m de D+. Au lieu de faire une boucle j'ai donc fait une ascension en aller retour et je pense que j'ai bien fait car j'aurais pu redescendre de l'autre côté sur Flumet et rentrer par la vallée par Ugine mais tous les nuages transitaient vers là bas donc pas de regret sur ce point!

Ce fut donc une sortie courte par rapport aux prévisions mis au moins ce qui est bien c'est que j'ai aimé l'ascension et la descente. Je me sentais pas trop mal et je pense que j'avais effectivement les jambes pour pouvoir enchainer avec le col des Aravis et le col de la Croix Fry.

La météo pour la semaine prochaine est encore mitigée, faudra attendre pour être sûr de pouvoir profiter de belles journées...

Partager cet article
Repost0
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 17:51

 

C'est avec une petite surprise que je mets un article sur la sortie de hier car au départ elle n'était absolument pas prévue!

Hier c'était la journée au travail et en sortant du bureau à 17h10 le soir, il pleuvait des cordes, une pluie chaude mais une pluie quand même. Bref rien qui ne pouvait laisser penser qu'1 heure plus tard je serai en train de regonfler mes pneus.

La météo est désastreuse en cette fin de mois d'avril et début de mois de mai.

Sur la route du retour du travail, jusqu'à Albertville, il pleuvait toujours. Le temps de passer une demie heure à la médiathèque et voilà qu'en sortant, il ne pleut plus, il fait chaud (!!) et les nuages sont en train de partir, il y a même un beau coin de ciel bleu au dessus d'Albertville. Je décide d'aller acheter du pain et sur le chemin, j'hésitais à prendre le vélo. Mais sachant qu'il était prévu de la pluie pour le lendemain 1er mai, j'ai décidé de sauter sur cette occasion. Et me voilà rentré en courant, changé en moins de deux et parti en trombe.

Il était 18h15 passé quand je suis parti, j'ai donc décidé d'aller au col des Cyclotouristes qui domine Albertville à 1330m d'altitude. Etant donné l'heure tardive j'ai décidé de prendre le vélo de route et non pas le VTC afin d'aller plus vite. Cependant j'avais quelques doutes sur l'état de la route sur la fin. Je m'attendais à trouver du gravillon...mais pas ce que j'ai finalement trouvé.

Me voilà donc parti sous cette chaleur. La montée est simple à décrire : 13 km pour 1000m de D+. J'ai la chance d'habiter à seulement 200m du pied de l'ascension. La pente passe de 0 à 11% d'un seul coup dès le début. Inutile de dire que je ne me suis pas attardé à passer sur le 39 dents, j'ai mouliné direct là!

Le premier kilomètre est en très bon état pour ce qui est de la route, il mène à la cité médiévale de Conflans sur des pentes allant jusqu'à 13% comme l'indique le panneau et me l'a indiqué mon compteur. Puis ensuite, une fois la cité passée après presque un kilomètre, la route est somptueuse pendant encore 1 km. Un pur régal de pédaler sur cette route sinueuse avec Albertville en bas, les fleurs, les jolies maisons et les arbres en fleurs tout autour. Rien que pour ça je remonterai là!!!

La route traverse de nombreuses intersections, il faut suivre à chaque fois la direction de Fort du Mont.

Tout le début sur la partie raide se passait bien même si je sentais que je ne volais pas, mais ça allait bien, je tournais bien les jambes. Les 3 kilomètres suivants sont plutôt en 6 et 8%, avec un court passage à 5% qui permet de souffler. Dans un virage en épingle à droite qui est d'ailleurs défoncé à l'intérieur, la route repasse à 9% et la pente va aller entre 8 et 9% pendant quelques temps.

L'ascension est très sinueuse et offre de nombreux lacets à travers la forêt avec de temps en temps un petit point de vue vers le Mont Charvin au Nord d'Albertville ou la vallée de la Tarentaise qui part vers l'Est. La vue sur la Tarentaise est magnifique! Plus je monte et plus l'état de la route se dégrade et moins la chaussée est sèche.

En effet, il faisait vraiment très chaud en bas, du coup toute la pluie avait déjà séchée au sol.

 

Le Mont Charvin :

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 001

 

La vallée vers Ugine :

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 002

 

Après la portion entre 8 et 9%, la pente est repassé entre 6 et 7% pendant quelques kilomètres.

A environ 3 km du sommet, je suis passé devant le Fort du Mont... Et là instantanément, la pente est repassée progressivement au dessus des 8 puis des 9% avant d'atteindre les 10% par endroits dans les deux derniers kilomètres. Instantanément aussi, la route s'est retrouvée dans un état déplorable... à travers la forêt de sapins. Ce n'était plus qu'un chemin forestier... De nombreux sapins au sol étaient rangés le long de la route. Je me suis dit à moi même, si ils n'avaient pas été mis sur le bord, je n'aurais pas pu passer...j'ai parlé un peu vite^^

A 2,5 km du sommet, une première plaque de neige dans un virage à droite, m'a obligé à passer à pied. Je n'ai surtout pas envie de risquer une chute bête sur une petite plaque de neige. Je remonte sur le vélo, toujours sur cette pente à 9% recouverte de nombreuses brindilles de sapins. J'étais en train de me dire que j'aurais mieux fait de venir avec le VTC parce que là, la route commençait à ne plus trop convenir à un vélo de route. De nombreuses rigoles d'eau coulaient sur la route suite à la fonte des neiges. Puis au détour d'un autre virage, un sapin tombé du côté droit vers la gauche, seulement retenu au dessus de la route par les sapins de gauche. Je suis passé en dessous en me disant qu'il peut tomber à tout moment...

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 005

 

Le Fort

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 006

 

Et puis quelques mètres plus tard, devant moi s'étale un cimetière de sapins tombés en travers de la route, sûrement suite à des avalanches. Me voilà en train de porter le vélo et d'enjamber les troncs en pataugeant dans des énormes rigoles d'eau... Puis au détour d'un autre virage, des sapins encore plus gros avec en prime la ligne électrique au sol (une ligne pour alimenter quoi en électricité?? Je vous le demande!). Là c'était limite pour enjamber les troncs tellement ils étaient gros, je m'écorchais les mollets dans les branches. Et au fond de moi je me suis dit, heureusement que 'jai le vélo de route parce que c'est plus léger à porter que le VTC^^

Et à nouveau je remonte sur le vélo pour me retrouver coincé 30m plus loin par une plaque de neige en plein virage à gauche. Je m'arrête, je la traverse et je lève les yeux.... Et là je vois une succession de sapins au sol en travers de la route. Je passe le premier puis je vois que plus loin il y a un lacet à droite, je décide donc de couper à travers la forêt. Me voilà donc à la tombée du jour dans la forêt tout seul en portant le vélo sur un tapis de feuilles mortes bien glissant à enjamber des troncs d'arbres, traverser des plaques de neige et surtout je me disais que dans quelques minutes en redescendant je vais devoir y repasser... Pendant quelques centaines de mètres je peux avancer sur le vélo sur un tapis de brindilles (voire de branches) de sapins, le vélo ressautait et je croisais les doigts pour ne pas crever!

Puis après avoir du remettre pied à terre pour traverser une plaque de neige, je vois un panneau sur le bord de la route. J'ai avancé avec espoir en me disant que c'était le sommet du col et je vois juste que c'est un départ de randonnée et que le plan indique que le col est encore plus loin. Heureusement ce n'était qu'une affaire de quelques centaines de mètres. Me voilà donc au sommet du col après avoir fait deux derniers kilomètres plutôt épiques!

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 007

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 008

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 009

 

Parcours d'obstacles (et encore je n'ai pas pris en photos les arbres les plus gros qui étaient couchés en travers de la route juste avant)

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 011

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 014

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 015

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 018

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 021

 

La photo du panneau au sommet récapitule bien le tout, en miniature, avec la neige devant et la branche de sapin au sol sur la droite. J'ai passé 2 min en haut avant d'entreprendre la descente. Le jour commençait à tomber, je devais me dépêcher. Et donc me revoilà en train de retraverser les plaques de neige et d'enjamber de nouveau les sapins et de recouper un lacet (pas le même que celui de la montée). Ensuite une fois ces deux kilomètres passés, j'ai pu donner plus de vitesse au vélo dans la descente bien que pendant un bon kilomètre la route est encore désastreuse. Une fois le Fort du Mont passé ça allait lieux. Je me suis juste arrêté pour prendre une photo de la Tarentaise avec la tombée du jour. Et je suis reparti, je n'ai pas donné un seul coup de pédale dans la descente, faut dire que ça descend bien et qu'avec tous les lacets qu'il y a j'ai plutôt usé les freins.

 

La Tarentaise :

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 022

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 023

 

Sur la fin j'ai adoré descendre j'étais à moins de 700m d'altitude, j'avais Albertville sur ma droite en contrebas, la tombée du jour et mon compteur indiquait 55 km/h sur cette route étroite, j'avais l'impression d'être dans un avion en phase d'atterrissage^^

ça m'a rappelé pendant quelques secondes la sortie du 1er mai 2012 il y a un an quand je revenais du Mont Ventoux par les 3 côtés et que je descendais le col de la Liguière sur Saint Saturnin les Apt, dans la nuit, à 50 km/h au milieu de la forêt, je ne voyais rien du tout, les lumières étaient allumées et je fonçais dans la nuit!



Le final de la descente du col des Cyclotouristes se fait donc sur un macadam en super bon état et sur du 11 à 13% avec la fin en ligne droite sur quelques centaines de mètres. J'ai pu atteindre les 62 km/h avant de devoir freiner d'urgence pour m'arrêter au rond point qui se trouve pile en bas de la descente. Les freins ont bien fonctionné^^

 

La cité médiévale de Conflans :

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 024

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 025

 

Photos col des Cyclotouristes le 30 avril 2013 028



Voilà donc pour cette sortie qui fut épique mais qui a fait un bien fou! J'ai pu m'oxygéner l'esprit et faire quelques kilomètres de vélo. Seulement 26 km pour 1000m de D+ mais bon.

La distance est plus courte qu'un aller retour de mon appart au travail en vélo...



Et je pense que c'est un complot car moi qui voulait faire ue grande sortie le 1er mai comme ces deux dernières années, je me suis rendu à l'évidence que ce ne serait pas possible en voyant les prévisions météo et pourtant ce matin c'est un grand soleil qu'il a fait mais avec un énorme vent qui a amené de nombreux orages sur les montagnes tout autour d'Albertville sans que ça ne tombe sur la ville donc pas de regret.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 16:08

Le col de Leschaux est un petit col situé dans le massif des Bauges et dont le sommet est dans le département de la Haute Savoie (74). Il culmine à 897m d'altitude et est un tremplin vers un des versants d'une ascension plus longue et haute et qui va accueillir la finale du Tour de France 2013 : le Semnoz.

Le col de Leschaux se trouve donc sur les hauteurs qui dominent le lac d'Annecy par l'ouest. Il possède trois versants. 2 qui commencent au départ des rives du lac à Sévrier et à Saint Jorioz et un troisième versant qui commence au sud-ouest à Lescheraines.

Pour ma part je l'ai grimpé en allant au sommet du Semnoz (Crêt de Châtillon) au départ de Saint Jorioz.

J'ai donc emprunté la petite route pour y accéder.

Il s'agit d'une route longue de 13 à 14 km et qui grimpe dès la sortie de Saint Jorioz. Le début se fait sur des pentes entre 5 et 7% sur un terrain plutôt dégagé avec par endroits, une vue sur le lac d'Annecy qui attire tant de touristes chaque année!

Ce que l'on peut regretter c'est le mauvais état de la route par endroits. En revanche ce qui est appréciable c'est la circulation automobile qui est plutôt faible.

Après les premiers kilomètres en pente douce, la pente va être assez irrégulière avec portions roulantes qui vont alterner avec des longues portions à 8, 9 ou même 10% par endroits.

La route continue de serpenter dans les Bauges (dont le Semnoz est la continuité) et traverse de nombreux hameaux et petits villages.

La traversée de Saint Eustache offre un court répit avant que la pente ne repasse à 9% à la sortie pour plusieurs kilomètres. Au détour d'un virage, le point de vue sur le lac d'Annecy est sublime!! Un régal pour les yeux!

 

Les kilomètres qui suivent sont toujours irréguliers avant de devenir moins raides. La route monte jusqu'à presque 940m d'altitude avant de s'aplanir sur 2 km et de redescendre sur le village de Leschaux au centre duquel se trouve le col de Leschaux.

Le sommet étant en plein village, il n'y a pas de panorama à admirer.

Il s'agit d'un col globalement roulant qui ne sert que de passage vers d'autres ascensions plus longues et pentues. Cependant, il faut faire attention de ne pas se griller sur ces pentes.

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 026

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 035

Partager cet article
Repost0
24 avril 2013 3 24 /04 /avril /2013 16:37

Le col de la Forclaz de Queige est un petit col situé dans le département de la Savoie (73) qui culmine à 871m d'altitude. Il s'agit d'un petit col permettant de relier Albertville vers Ugine si on ne veut pas opter par la plaine. Le col permet aussi de relier le coin de Beaufort.

Il ne faut pas le confondre avec son homologue haut savoyard qui est le col de la Forclaz de Montmin qui domine le lac d'Annecy ou encore le confrère suisse plus renommé, le col de la Forclaz.

Le col de la Forclaz de Queige est un petit col assez pentu qu'il faut arriver à encaisser mine de rien.

Pour ma part je l'ai monté en venant d'Albertville et en passant par le col de Montessuit.

Je vais donc décrire ce versant à partir du col de Montessuit.

Une fois au col de Montessuit il faut descendre sur 1 km environ avant de bifurquer à gauche vers le col de la Forclaz en passant par le Villaret. La pente est de suite très raide aux alentours de 9% sur une route étroite et en mauvais état. La montée est assez rectiligne par endroit et est plutôt dégagée et permet d'admirer le beaufortain juste en en face d ela route. Heureusement, malgré les longues lignes droites il y a tout de même quelques épingles!

La route peut tout de même vite devenir monotone.

Depuis le col de Montessuit il y a un environ 6 km à parcourir dont 5 d'ascension quis e fait sur une pente moyenne d'environ 7,5%.

 

Au sommet il n'y a rien à voir, c'est un petit peu dommage. En revanche lorsqu'on entame la descente vers Ugine qui est à 5 km de là, il y a de très beaux points de vue sur Ugine et la vallée entre Albertville et ugine. Le point de vue est rvaiment magnifique! Cependant, je me demande si ça vaut le coup car la descente sur Ugine est dans un  état déplorable avec une chaussée dégradée et de nombreux gravillons en plein virages. J'ai rarement eu une descente si dangereuse à faire! rien que pour ça je peux dire que c'est un col que je ne monterai pas souvent...

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 006

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 007

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 008

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 011

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 019

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 021

Partager cet article
Repost0
20 avril 2013 6 20 /04 /avril /2013 17:23

Le col de Montessuit est un petit col du département de la Savoie (73) qui culmine à 640 m d'altitude. Il ne faut pas se fier à sa faible altitude car il s'agit d'un petit morceau à grimper quand même!!

L'ascension débute à 2 km d'Albertville à l'intersection de la route qui va au village de Césarches. La montée ne dure que 4 km pourtant...

La route est très étroite et plutôt en mauvais état. Dès le début la route monte à plus de 8% et même jusqu'à 10%! Une entrée en matière qui peut faire mal surtout si on part à froid d'Albertville.

Après 2 km de montée la route traverse le village de Césarches qui est étendu. La route continue de grimper sur du 8 à 10%. Juste à la sortie du village un point de vue est sympa avec les massifs alentours que l'on peut admirer : les Beauges, la Chartreuse, le Val d'Arly...

Le 4e et dernier kilomètre est un peu plus facile et permetd e souffler un peu. La fin de l'ascension traverse divers petits hameaux et débouche sur un petit espace vert qui ressemble à une petite prairie. C'est là que se trouve le sommet du col de Montessuit. Bien qu'il n'y ait aucun point de vue, l'endroit est sympa, sous les arbres et tout ça.

Le sommet du col ne se situe qu'à 6,5 km d'Albertville. Il n'est donc vraiment pas long et pas loin de la ville.

L'ascension est longue de 4 km à environ 7% de moyenne sachant que le dernier kilomètre fait fortement chuter la moyenne.

Il s'agit d'un col qui présente très peu d'intérêt si ce n'est l'accès au col de la Forclaz de Queige (871m).

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 002

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 003

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 19:34

Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été prévu un si beau week end!! Cela faisait également longtemps que je n'avais plus fait de grande sortie en vélo!

Le programme de ce week end était simple : vélo samedi, rando pédestre dimanche.

J'étais un peu frustré de ne pas avoir été encore au lac d'Annecy depuis que je suis ici en Savoie et c'était donc entendu que pour cette sortie j'irai du côté du lac. J'ai donc choisi le Semnoz! J'espérais avoir une belle vue sur le lac, c'était également assez haut en altitude et je me doutais bien que ce serait praticable. En revanche, j'ai choisi le versant le plus proche depuis chez moi, c'est à dire le plus facile. Pour le grimper par l'autre versant qui sera à l'honneur sur le prochain Tour de France, il aurait fallu que je passe par Annecy pour contourner la montagne. Là ce n'est encore que le début de l'année et une petite reprise pour moi après 10 jours sans vélo, c'était donc pas la peine d'aller chercher la Lune. Je suis également encore en phase de découverte des routes qui mènent aux différents massifs montagneux.

J'étais très fatigué car cela faisait plusieurs semaines que je n'avais pas fait de grasse matinée. J'ai eu un mal fou à me lever mais je me suis forcé^^

 

Le temps de me préparer, prendre le petit déjeuner et j'ai pris le vélo de route. Il faisait encore très frais le matin, je suis parti avec ma veste thermique et mon écharpe.

Dès le début, j'ai senti que ça faisait 10 jours que je n'avais pas pédalé. Le début de la route en direction de Ugine ets en faux plat montant. Je roulais sur un bon rythme mais je sentais que j'étais un peu au dessus du rythme que j'aurais du adopter. Il n'y avait pas de vent et j'en profitais.

 

Le Mont Charvin enneigé tout au fond à gauche :

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 001

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 002

 

Une fois à Ugine, j'ai pris la piste cyclable en direction d'Annecy. Le trajet n'est pas hyper long mais rouler sur cette piste est en même temps magnifique et monotone. Surtout avec toutes les chicanes à chaque intersection avec des routes. Mais bon, c'est déjà super d'avoir cette piste pour rejoindre Annecy tranquillement!

Je suis passé à l'endroit où j'avais fait demi tour lors de ma dernière sortie, c'était effectivement à moins de 3 km du Bout du Lac d'Annecy.

 

Le Mont Charvin en quittant Ugine en direction d'Annecy :

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 003

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 006

 

Le Semnoz au fond :

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 007

 

Le lac d'Annecy est juste là à quelques centaines de mètres :

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 010

 

J'étais content de revoir le lac et de rouler de nouveau sur la piste qui en fait le tour après la fois où j'y suis allé en août 2011. Je n'avais que quelques kilomètres à faire le long du lac. J'ai rejoint Saint Jorioz qui se trouve 8 km avant Annecy et qui est à 35 km d'Albertville. Là, j'ai quitté la piste pour traverser Saint Jorioz et commencer à grimper le col de Leschaux (897m). J'ai pris la petite route qui est parallèle à celle venant de Sévrier.

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 011

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 013

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 014

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 015

 

La pente n'est pas vraiment raide mais plutôt usante. Cependant certaines portions sont à plus de 8%. L'ascension de ce col n'est qu'un tremplin vers le Semnoz qui continue après le col. L'ascension totale jusqu'au sommet de la Montagne du Semnoz fait 26 km avec le col de Leschaux situé entre le kilomètre 13 et 14 à mi parcours.

La route est calme, étroite et sympa. Cependant, l'état de la route laisse à désirer par endroits... Avant de commencer l'ascension je ne me suis pas ravitaillé et j'avais déjà les jambes lourdes. Je sentais que la suite de l'ascension ne serait pas une partie de plaisir...

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 017

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 019

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 020

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 025

 

Sur le moment, je en savais pas exactement quel kilométrage ferait l'ascension et je me donnais des points de repères avec l'altitude qu'indiquait mon compteur.

Au détour d'un virage, la vue sur le lac d'Annecy au loin est tout simplement magique! Ce panorama fait du bien car j'espèrais plus de beaux points de vues depuis cette montée...

 

 

Le lac d'Annecy au fond, magnifique en vrai!!

Photos Semnoz le 13 avril 2013 026

 

Sur la fin du col de Leschaux, je sentais une fatigue générale et lorsque j'ai vu l'altitude sur mon compteur dépasser les 940m d'altitude, je me suis posé des questions car je m'attendais à voir le col à 897m. En réalité la route monte plus haut avant de redescendre sur le col de Leschaux.

Je commençais à me démotiver en approchant du col de Leschaux, je n'étais pas en jambes et je sentais que j'étais mal parti en me ravitaillant à contrecourant depuis le début... Et puis le matin ça avait été déjà bien difficile de s'arracher du lit et je ressentais la fatigue de plusieurs semaines...

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 034

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 035

 

Au col de Leschaux je me suis juste arrêté pour manger une pâte de fruit et j'ai repris la route qui continue à grimper pour monter en direction du Crêt de Châtillon. Il était indiqué ouvert...pas d'excuse pour faire demi-tour^^ Mais de toute façon, ça faisait 10 jours que j'avais prévu cette ascension pour ce samedi 13 avril et même si je trainais des pieds, pas question de faire demi tour sans avoir donné le meilleur de moi-même!

Dès qu'on quitte Leschaux, l'état de la route se dégrade fortement... La pente passe aux alentours de 7 à 8% sur de longues portions de plusieurs kilomètres. Jusque là j'étais monté sur 39-23, je n'ai pas hésité à passer le petit plateau car sinon ça n'allait franchement pas le faire pour mes jambes... J'essayais de rester concentré en faisant attention où je mettais mes roues pour éviter les crevaisons. Clairement, ce n'était pas très agréable de rouler sur cette route... Plus j'avançais et plus je sentais la fatigue... Très rapidement après seulement 4 ou 5 km après avoir passé le col de Leschaux, dès que je voulais relancer en danseuse, mes jambes me faisait très très mal. J'avais rarement ressenti cela si loin du sommet alors qu'en plus, en restant assis, je continuais à tourner les pédales plutôt sur un bon rythme. Pendant quelques minutes je me suis même rassuré, même si j'avais très mal aux jambes dès que je tentais de me mettre en danseuse, en restant assis, je ne faiblissais pas et je montais plutôt pas mal.

La route monte régulièrement sur cette pente. En contrebas on a toujours en point de mire le village et le col de Leschaux. La vue sur les sommets alentours n'est pas extraordinaire encore mais ça ne va pas tarder!

A partir de 1300m d'altitude, il commence à y avoir de la neige en continu sur les bords de la route. Cela devient vraiment joli.

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 036

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 038

 

Sacré glissement de terrain qu'il y a eu...

Photos Semnoz le 13 avril 2013 039

 

Leschaux en contrebas :

Photos Semnoz le 13 avril 2013 040

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 041

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 042

 

En revanche ce qui est dur pour le moral c'est l'enchainement de ces longues lignes droites de plusieurs kilomètres. Les virages en épingle sont vraiment très très espacés.

Puis brusquement à environ 3,5 km du sommet, je me suis retrouvé scotché sur la route. Une énorme fringale. Impossible de relancer. La pente est passée aux alentours de 9%. Je me suis arrêté quelques secondes pour manger une barre céréales. Puis je suis reparti, mais que ce fut dur. La beauté du paysage et les murs de neige n'ont pas été sufffisant pour faire oublier la difficulté.

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 044

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 045

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 046

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 047

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 048

 

Et pourtant, je n'avais qu'à tourner la tête pour voir tous les sommets environnants tout enneigés! C'était magnifique! J'avais l'impression d'être au sommet du Pic du Midi de Bigorre dans les Hautes Pyrénées! Sur les deux avant derniers kilomètres j'ai eu besoin de m'arrêter une minute à 4 reprises tellement j'étais à côté de la plaque. Je progressais très lentement entre ces murs de neige. Quand je levais la tête je voyais la fin toute proche! Heureusement juste après avoir passé le bar restaurant le Courant d'Ere (là où fut tourner une des scènes du film Le vélo de Ghislain Lambert), la pente est devenu moins raide et pendant presque 1 kilomètre ça allait mieux. Alors que je m'attendais à voir un panneau indiquant le sommet, la route s'est aplanie en passant devant une autre auberge qui était fermée. Sur la gauche j'ai vu des personnes marcher à pied dans la neige pour aller jusqu'à la table d'orientation qui est quelques mètres plus haut. Pour ma part, j'ai eu le courage de continuer de l'autre côté et de descendre sur 1 kilomètre pour aller chercher une belle vue sur le lac d'Annecy. La montagne a une forme qui fait qu'on ne peut pas voir le lac en entier. Mais c'était beau quand même! Je suis descendu jusqu'à la barrière canadienne. il n'y avait plus rien à voir du coup j'ai fait demi tour pour remonter et faire une pause au sommet. Que c'était beau tous ces sommets!! J'ai quand même regretté que la table d'orientation n'était pas au niveau de la route car je ne pouvais pas monter là haut dans la neige.

J'avais devant moi tous ces sommets dont le Mont Blanc mais impossible de mettre un nom sur chacun des sommets... J'ai voulu sortir ma carte IGN mais il y avait pas mal de vent...impossible de la lire... Je n'étais pas très vernis sur ce coup là...fringale, fatigue, vent, neige...

Mais j'étais vraiment content d'être en ce lieu! Même si je ne suis pas monté par le versant le plus dur, j'étais vraiment content à ce stade de lannée et après le peud e vélo de ces dernières semaines! ceci dit, la fin de l'ascension ne fut pas une partie de plaisir. Faudra que je remette tout ça en place pour profiter à fond des prochaines grandes sorties!

 

Le final de l'ascension :

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 049

 

Perdue au milieu de la neige la baraque!! La route va passer juste devant!

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 050

 

A l'approche du sommet, c'est dur mais c'est beau!

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 051

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 052

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 053

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 054

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 055

 

Juste un peu de l'autre côté du sommet avec le lac qu'on voit :

Photos Semnoz le 13 avril 2013 056

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 057

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 058

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 059

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 060

 

Vidéo prise depuis le sommet :

 

 

 

 

 

Après avoir pris des photos et passé quelques minutes en haut, je suis redescendu sur le même côté vers le col de Leschaux. Je ne voulais pas redescendre sur Annecy car après ça m'aurait fait plus de trajet dans la vallée pour rentrer.

 

Début de la descente :

Photos Semnoz le 13 avril 2013 062

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 063

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 064

 

J'ai fait une descente prudente car l'état de la route laisse à désirer en de nombreux enroits, c'était même dangereux avec des gravillons! Je sentais bien mes jambes qui avaient du mal et j'avais toujours faim malgré les barres céréales que j'ai mangé au sommet. Du coup, bien qu'il commençait à faire tard, je me suis dit que je m'arrêterai dans un bar quand j'en verrai un sur le bord de la route. Je me souvenais qu'à Leschaux j'étais passé devant une auberge. Et effectivement, en débouloant au col de Leschaux je suis passé devant un bar restaurant. Il y avait 2 vélos adossés contre la devanture. Je me suis arrêté, j'ai laissé mon vélo et j'y suis allé. Jai demandé un coca et j'ai aussi demandé si ils n'avaient pas des viennoiseries, la dame m'a dit non, alors j'ai demandé la carte des desserts^^ Et me voilà avec un ravito que je 'navais encore jamais fait : un coca accompagné d'une grande assiette de profiteroles!! Ce fut bien savoureux!! La pause pendant une vingtaine de minutes m'a fait un grand bien. Je prenais le soleil en terrasse! C'était agréable. Mais je sentais mes jambes douloureuses quand même. Dur dur de se motiver pour repartir... A cet instant là il me restait encore 50 km.

J'ai entrepris la suite de la descente du col de Leschaux par le même versant par lequel je l'ai monté pour redescendre sur Saint Jorioz. Malgré le mal de jambes, j'arrivais tout de même à pas trop mal grimper les portions montantes. A Saint Jorioz j'ai rejoint la piste cyclable qui longe le lac d'Annecy. Je devais longer le lac sur environ 12 km pour continuer ensuite vers Ugine. Le soucis momentané a été le nombre incroyable de touristes en vélo sur les bords du lac... Des familles entières, des cyclistes chevronnés, des cyclistes cuits (comme moi), d'autres qui faisaient des écarts. Bref un vrai bazar! Et en plus le tunnel de quelques centaines de mètres de long dans lequel la piste passe, avait son éclairage en panne! Et pour tout dire, dur d'y voir quelque chose dedans!!

Bref entre se faire dépasser et dépasser, dur de se caler sur un rythme régulier. Une fois le lac terminé d'être longé et Doussard passé, il y avait beaucoup moins de monde et 'cétait plus agréable. J'étais content de voir que j'arrivais malgré tout à rouler à 27 km/h sur le plat avec un léger vent de face. Vu comment j'avais mal aux jambes, j'étais content! En revanche je sentais à la douleur qui augmentait au fur et à mesure des kilomètres. A Ugine, je me suis arrêté pour manger encore une barre céréale avant de reprendre la find e la route pour les 10 derniers kilomètres jusqu'à Albertville!

 

Photos Semnoz le 13 avril 2013 066

 

Albertville est à moins de 2 km, ouf!

Photos Semnoz le 13 avril 2013 069

 

Quel soulagement de rentrer à l'appart!!! J'avais vraiment très mal aux jambes!! ça faisait longtemps que je n'avais plus autant galéré dans uen ascension et une sortie en général. Mais quel plaisir aussi que de rentrer et de savoir qu'au vue de ma forme la sortie avait été belle!!

 

Au total j'ai parcouru 126 km pour 1700m de D+ avec le Semnoz au programme. En rentrant j'étais très fatigué, non seulement par la sortie mais aussi déjà le matin, j'avais eu du mal à me lever tôt. Et ce n'est pas prêt de s'arranger puisque le lendemain, dimanche, c'est une randonnée pédestre avec des amis qui était prévue!!

La randonéne s'est très bien passée, nous somems monté au Fort de Tamié qui domine le collet de Tamié. 6h de marche au total, 1h de pique nique en haut! Bien belle rando sous un sublime soleil! Mais les jambes ont bien tiré le soir au moment d'aller dormir, alors que tout allait bien pendant la marche. Week end très sportif sans grasse mat. Mais que ça fait du bien de prendre l'air après tant d'intempéries!! Mais faut avouer que la rando après avoir autant galéré sur les 126 km de la veille en vélo, ce fut un peu dur pour le dimanche soir^^

 

Les prochaines sorties se feront soit vers le col de l'Arpettaz au dessus de Ugine, soit vers le col de l'Epine, les Aravis ou alors vers les Saisies. Et dès que la neige aura bien fondue je mettrai à mon programme le Cormet de Roselend, le col de la Madeleine ainsi que le col du Joly!

Partager cet article
Repost0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 15:48

Bonjour,

 

Juste un petit mot sur le prochain artivle qui portera sur la sortie d'aujourd'hui! Les températures remontent, le soleil revient!

Résultat : aujourd'hui 126 km avec l'ascension du Semnoz au dessus du lac d'Annecy, à environ 1650m d'altitude. Je l'ai monté par le col de Leschaux (le versant opposé à celui sera emprunté par le Tour. J'ai tout de même finit sur les rotules après avoir pris une belle fringale sur le final de l'ascension! Mais ça fait plaisir de refaire des grandes sorties!

Au total, ça a donc été 126 km pour 1700m de D+. L'article détaillé et les photos seront fait dans le courant de la semaine prochaine car là je me repose en sirotant quelques bières et demain, le programme c'est tout simplement, rando pédestre! Aie aie aie les jambes! Surtout que ça faisait longtemps que je n'avais pas eu si mal aux jambes en rentrant d'une sortie en vélo! Au moins avec le soleil, ce sont de belles photos que l'on peut prendre!

 

Idris

Partager cet article
Repost0
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 16:58

Voici un très court article qui vient en complément de celui sur le collet de Tamié. C'est dans ce dernier que je décris l'ascension par Albertville en passant donc par le collet de Tamié.

Le col de Tamié culmine à 907 m d'altitude et se trouve un peu en contrebas du collet de Tamié à 700 m seulement. Il permet de relier Albertville (soit directement soit par le collet de Tamié) à Faverges.

Quand je le monterai par les autres versants, je détaillerai les profils dans cet article.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 17:22

Le week end de Pâques a été comme les semaines précédentes, très pluvieux, notamment le samedi et dimanche. Heureusement, le lundi de Pâques fut moins terrible que prévu!

J'avais une petite contrainte c'est que j'avais passé des jours précédents assez fatiguant, et je devais également faire ma lessive et des tas de choses avant de reprendre la semaine de boulot. Du coup, je sohaitais, dormir un peu le matin mais aussi être présent à l'appart l'après midi...

Mais j'ai réussi à tout caser! J'aif ait ma grasse matinée jusqu'à 9h et ensuite j'ai pu me préparer pour aller pédaler. Après le coup du frein bloqué d'il y a 3 semaines et la crevaison ainsi que la roue bloquée de la semaine d'avant, j'appréhendais un peu de retrouver le vélo de route!

Mais tout allait bien!!

 

Mon objectif du jour n'était donc pas de faire une grande sortie, d'une part car les grands cols ne sont pas encore praticables et je devais rentrer tôt.

J'avais donc pour objectif d'aller vers le Lac d'Annecy car depuis que je suis en Savoie j'ai envie d'y aller mais la météo et les aléas mécaniques ne m'ont pas permis de faire cela. Mais je me voyais mal faire juste du plat pour y aller... Et j'ai donc décidé de pimenter le début du trajet vers Ugine en passant par le col de la Forclaz de Queige (871m).

J'avais discuté quelques semaines auparavant avec une personne qui m'avait vaguement indiqué la route à suivre. Il faut dire que le piémont du Beaufortain est un dédalle de routes!

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 001

 

J'ai donc pris le début de la route par piste cyclable en direction de Ugine et après 2,3 km j'ai bifurqué vers le village de Césarches. Dès la bifurcation, la route se met à monter aux alentours de 8 à 10%. Une entrée en matière brutale surtout après tant de temps sans faire de vraie sortie en montagne.

Je suis resté sur 39-21, ce fut un peu gros pour ce début. En plus la route est étroite et plutôt en mauvais état... Après 2 km je suis arrivé à Césarches, j'ai continué à suivre cette route pour traverser Césarches comme on me l'avait dit (car il y avait pas mal d'intersections). A la sortie de Césarches, j'étais essoufflé, ça grimpait toujours sur du 10% et la vue s'est dégagée sur l'ouest et le sud d'Albertville. J'ai donc fait une pause pour prendre une photo. Cette minute de répit m'a fait du bien et le rythme cardiaque est retombé. Ainsi je suis reparti toujours sur du 10%, sur le même rythme mais sans être essoufflé. Ce qui était un peu pénible c'était le froid, la température était à peine à 3°C dans cette montée...

J'ai continué sur cette route en mauvais état et assez raide sans trop savoir le profil et le kilométrage restant dans cette montée. Le 4e kilomètre de la montée est un peu plus facile et permet de souffler. Après avoir traversé quelques hameaux, la route débouche sur une petite prairie qui est le col de Montessuit à 640m d'altitude. Les 4 km d'ascension du col de Montessuit sont donc à 7,5% de moyenne et plus précisément avec les 3 premiers kilomètres entre 8 et 10% et le 4e un peu plus facile. Sacrée entrée en matière. Au sommet je n'avais que 6,5 km au compteur^^

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 002

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 003

 

Après le col de Montessuit dont le sommet est agréable pour s'arrêter, j'ai continué de l'autre côté pensant trouver rapidement la direction du col de la Forclaz de Queige. Mais la route s'est mise à descendre sur une pente à plus de 10%. Je n'étais pas sûr de la route, mais j'ai continué car si ce n'était pas la bonne route, ce n'est pas le fait de remonter le col de l'autre côté qui me faisait peur. En fait, la route descend de presque 100m de dénivelé sur 1 km jusqu'à arriver à une intersection où le col de la Forclaz de Queige est indiqué sur une route à gauche qui se met à monter sur du 9% directement.

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 006

 

La route qui monte est encore plus étroite et en mauvais état!! Heureusement qu'il n'y a pas beaucoup de voitures!!

Le col de Montessuit se fait essentiellement dans la forêt. Là la montée vers la Forclaz de Queige permet d'avoir une vue plus dégagée et de se sentir dans les montagnes. C'est assez agréable et beau mais le paysage n'est pas très diversifié non plus, mais bon ce n'est pas de la haute montagne. Je n'avais aucune idée de la longueur du reste de l'ascension par cette petite route. Je me fiais donc à l'altitude indiquée sur mon compteur. Puis après un peu plus d'un kilomètre j'ai traversé le hameau de Villaret et encore un kilomètre plus loin, toujours sur une pente aux alentours de 8 à 9%, je suis arrivé à une intersection avec une route arrivant de la droite. J'avais enfin une indication kilométrique!

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 007

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 008

 

Queige est indiqué vers le droite à 2 km sur une route en descente tandis que le col de la Forclaz est indiqué tout droit à 3 km. Voilà qui permet d'avoir un repère! La route continue toujours sur cette même pente et sur un macadam en mauvais état. Par moment, j'ai traversé de la forêt, à d'autres moments la vue est plus dégagée sur le beaufortain.A un moment un mini tunnel plutôt sympa s'est dressé. Dessous, il y avait beaucoup d'eau qui ruisselait.

J'étais tout de même content de déboucher au sommet du col de la Forclaz de Queige à 871m d'altitude. Au sommet, il n'y a rien à voir! Qulques plaques de neige assez épaisse par endroit dans les prairies alentours et c'est tout!

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 010

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 011

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 012

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 014

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 016

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 018

 

Après quelques minutes d'arrêt, j'ai entrepris la descente sur Ugine qui est à 5 km en bas.

J'ai rarement eu à descendre une route aussi dangereuse! La route est très étroite et en très mauvais état. Il y avait énormément de trous, et le macadam était très granuleux, le vélo tressautait énormément. De plus de nombreux virages en épingle obligeaient à freiner énormément. Sur les 2 premiers kilomètres de la descente je n'ai pas dépassé les 40 km/h!

Après environ 1 km de descente, la vue sur Ugine, le Mont Charvin et la chaine des Aravis est vraiment superbe! Le seul vrai beau panorama de la sortie!

J'ai passé quelques minutes à contempler le paysage avant de reprendre à contrecoeur cette fichue descente. Je redoutais énormément la crevaison ou d'endommager le vélo avec tous ces chaos!

 

Les Bauges et la voie expresse entre Albertville et Ugine

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 019

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 020

 

Ugine (où je travaille) dominée par le Mont Charvin et un bout de la Chaine des Aravis au fond en direction d'Annecy

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 021

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 022

 

A Ugine, je devais traverser la ville pour rejoindre la piste cyclable qui va vers Annecy. Et voilà que la route qui permet d'accéder au centre ville est en travaux et qu'il y a énormément de graviers, de trous dans la chaussée et tout ça... Vraiment pas agréable...

Ensuite la piste cyclable est interdite sur 400m en raison de travaux juste à côté. Il faut donc emprunter la grande route avant de rejoindre la piste un peu plus loin. C'est juste quelques centaines de mètres mais la grande route n'est vraiment pas agréable en vélo... Une fois revenu sur la piste cyclable, je n'avais plus qu'à rouler vers le Bout du Lac d'Annecy à environ 15 à 20 km. La piste est à peu près plate avec juste quelques faux plat montant en allant vers là bas. Le soucis c'était le vent de face qui soufflait très très fort. Je n'en revenais pas!! C'était un peu pénible. La piste est sympa tout de même et longe la voie expresse qui passe entre les massifs montagneux pour laisser derrière soit le Mont Charvin, longer les Bauges à sa gauche et arriver juste au sud des Aravis et face au Semnoz.

C'est vraiment un cadre incroyable.

Cependant je ne savais pas exactement le kilométrage pour rejoindre le lac et je surveillais l'heure pour rentrer ensuite sur Albertville.

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 023

 

Le Semnoz qui domine le Lac d'Annecy

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 024

 

Photos col de la Forclaz de Q le 1er avril 2013 026

 

A un moment j'ai rejoint un groupe de 3 cyclistes qui se relayaient. Lorsque je les ai rattrapés, ils se sont mis à accélérer encore plus. Mais à ma grande surprise j'étais plutôt en forme et je n'ai pas perdu trop de temps à m'abriter du vent et j'ai juste accéléré. Quand je me suis retourné un peu plus tard, il n'y avait plus personne dans ma roue!

Alors que j'avançais toujours ver sle lac, je regardais de plus en plus l'heure et je me suis dit que si j'arrivais jusqu'au lac, de toute façon je passerai pas mal de temps à prendre de sphotos et tout ça. De fait pour éviter de perdre du temps, j'ai décidé de faire demi tour avant d'arriver au lac.

Je devais être à seulement 3 km du Bout du Lac quand j'ai fait le demi tour. C'était sans regret car plus tard je souhaite faire une grande sortie vers Annecy, le Lac et les Monts alentours.  Ce sera une belle façond e vraiment en profiter. Là je savais que je voulais rentrer tôt, ça ne servait à rien de continuer et d'être frustré de ne pas en profiter autant que je voulais.

J'ai donc fait demi tour en étant tout proche du lac. inutile de dire que le vent de face s'est transformé en vent de dos. C'était un vrai régal!! Je roulais aux alentours de 40 km/h. De plus ça descend plus dans ce sens. Ce qui signifie qu'il y avait vraiment pas mal de faux plat montant dans le sens Ugine vers Annecy.

Je suis donc revenu très vite sur Ugine où j'ai continué sur la voie verte le long de l'ancienne départementale entre Ugine et Albertville (celle que je prends quand je vais au travail en vélo). Etant donné que l'on change de vallée, le vent ne souffle plus. Cependant entre Ugine et Albertville c'est surtout du faux plat descendant.

A un moment j'ai rattrapé deux cyclistes que j'ai dépassé presque aussitôt. Un peu plus loin, je les vois derrière moi à une petite centaine de mètres, en train de rouler à bloc en se relayant pour revenir sur moi. J'ai donc accéléré et j'y suis allé à bloc aussi. Il restait 5 km jusqu'à Albertville. Ils me rattrapaient petit à petit, mais je continuais^^ La find e la piste cyclable en entrant au centre ville d'Albertville, longe le camping municipal et débouche sur un parking. A cet instant ils étaient tout les deux juste derrière moi et nous nous sommes mis à sprinter pour arriver au bout du parking. J'ai été battu sur le fil par l'un mais pas par l'autre. Là nous avons discuté quelques minutes. c'était sympa, on a plutôt bien rigolé avec cette course poursuite. Il s'agissait de touristes qui étaient là depuis 3 semaines et qui partent dans quelques jours.

J'étais content car je m'étais dégourdi les jambes, j'ai pu prendre un peu le soleil, grimper un peu même si la route n'était pas en bon état. Et j'ai également pu rentrer pour le repas du midi sans avoir gâché la grasse mat. Bref la journée parfaite quoi!

Au total j'ai parcouru 60 km pour 800m de D+. La prochaine sortie, j'essaierai de la programmer vers le Lac d'Annecy! J'attends avec impatience la fonte des neiges en altitude sur les grands cols mais ça ne semble pas pour tout de suite avec la météo...

Pour ce qui est du col de la Forclaz de Queige, je n'irai pas souvent car la route est dans un très mauvais état et la descente était vraiment dangereuse!!

Et aussi vivement la hausse des températures!!!

Partager cet article
Repost0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 13:40

Bonjour,

 

Après tant de jours de pluie, voilà que ce lundi de Pâques est plutôt ensoleillé sur la Savoie! J'ai pas mal de choses à faire dans la journée mais je ne résiste pas! J'ai quand même fait une grasse mat^^

J'ai fait une petite sortie de 60 km avec les ascensions des col de Montessuit et col de la Forclaz de Queige sur des petites routes que je découvrais bien sûr! Puis j'ai voulu aller au Bout du Lac d'Annecy par la piste cyclable mais le vent de face était un peu pénible et je devais rentrer assez tôt à Albertville. du coup, alors que je pense que j'étais à seulement 3 ou 4 km du Lac d'Annecy, j'ai décidé de faire demi tour et de rentrer sur Albertville. Je ne pensais pas faire le retour si vite^^ J'aurais pu aller jusqu'au lac. Mais bon la prochaine fois je me ferai une vraie belle sortie à Annecy, autour du Lac et sur les petites ascensions alentours!

Une chose est sûr ça fait du bien de faire du vélo en montagne sous le soleil (un peu voilé). Seul regret, les températures encore froides...

Je ferai dans la semaine, l'article détaillé sur la sortie avec les photos!

 

Idris

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/