Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2011 7 07 /08 /août /2011 14:07

Le col de la Croix des Morts est un col culminant à 898m d'altitude et qui se situe dans le département de l'Ariège.

Comme d'autres cols tels que le col de Coudons ou le col des Sept Frères, il se situe en bordure du Plateau de Sault qui est à cheval entre l'Ariège et l'Aude. Ce plateau est aux alentours de 880m d'altitude.

Le col de la Croix des Morts se situe sur le côté nord du Plateau. Au pied c'est le village de Belesta et donc on peut y accéder par le plateau en empruntant la D29 qui va vers le nord. A partir de l'intersection entre la D613 (axe principal qui traverse le Plateau d'Ouest en Est) et la D29, il y a environ 7,5 kilomètres de route globalement en faux plat montant. Ce qui est pénible c'est la route qui est quasiment en ligne droite ainsi que le vent qui souffle très fort sur le Plateau.

Comme je l'ai dit, pour accéder au Plateau, on peut monter soit par le versant Est au départ de Quillan et arriver au col de Coudons, soit par l'Ouest en arrivant d'Ax-les-Thermes et en montant le col du Chioula puis le col des Sept Frères soit arriver par le Sud au village d'Espezel.

Partager cet article
Repost0
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 21:31

Bonjour,

 

Aujourd'hui je n'ai pas pris le temps de faire un article descriptif sur un col. En revanche j'ai mis à jour celui du col d'Azet (1580m). En effet, je n'avais toujours pas décrit le versant au départ de Saint Lary que j'avais monté le 24 mars dernier. Maintenant c'est chose faite! Normalement demain, je prendrai plus de temps pour faire un nouvel article.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 20:39

Bonjour,

 

Cet article est le premier d'une nouvelle catégorie, à savoir celle qui va concerner les hébergements pratiques pour les cyclistes au pied des ascensions. Je vais donc parler des hébergements dans lesquels je suis allé avec mon vélo et dont j'ai eu l'autorisation du propriétaire pour en parler ici. Ces hébergements sont donc accessibles sans voiture, uniquement en train et en vélo (j'ai testé).

J'ouvre donc cette catégorie avec une chambre d'hôte au pied du Mont Ventoux à Bédoin, que j'ai eu l'occasion de monter le 26 juillet dernier.

Voici les coordonnées :

 

Chambres d'hôtes "Les Cades" - Lucette MONTI

Chemin des Granges - 84 410 BEDOIN

 

04 90 62 12 77

06 10 37 42 61

 

La maison "Les Cades" se situe à Bédoin au pied du Mont Ventoux, on peut difficilement faire plus près. Je précise que la maison ne se situe pas directement au centre ville mais légèrement excentrée. Lorsqu'on arrive à Bédoin par la route de Carpentras, à l'entrée du village se trouve un rond point avec une sculpture de cycliste et marqué en grand "Bédoin - Mont Ventoux". Là il faut prendre la deuxième à droite et avancer pendant environ 1,5km sur cette route (qui est le chemin des Granges). A un moment il va y avoir un panneau annonçant un stop à 100m. Juste après ce panneau (avant le stop donc) il faut aller à gauche. C'est la première maison sur la gauche après le panneau.

La fenêtre de la chambre donne sur le Mont Ventoux, la vue est vraiment magnifique.

Si Madame MONTI passe un jour sur le blog, je tiens à la remercier pour la qualité de son accueil. J'avais vraiment apprécié mon petit séjour à Bédoin!

Le prix pour une nuit avec le petit déjeuner est de 47 euros.

 

Dès que j'aurai le temps, je ferai un scan de la carte de visite.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 11:29

Le Mont Ventoux!! Un mythe pour les cyclistes! Un lieu de légende! J'avoue que je suis très heureux de pouvoir faire la description d'un de ses versants puisque je l'ai monté. Il y a tant de choses à dire sur le Géant de Provence!!

Tout d'abord, cette ascension est réputée comme étant parmi les plus dures de France. La position géographique rend cette montée particulièrement pénible en raison de la chaleur (région PACA) et du vent (qui souffle à plus de 90km/h 2 jours sur 3 sur le sommet, le record est de 320km/h en 1967), en plus du profil raide.

L'apparence du Mont est particulière avec cette forêt d'abord puis ensuite, un sommet dénudé plein de rocaille qui donne l'impression de neige éternelle.

Pour la légende, le Mont Ventoux peut dire merci aux courses cyclistes : Tour de France, Paris Nice et Dauphiné Libéré pour les plus connues.

Lors du Tour de France, tant de drames et d'exploits se sont succédés sur ces pentes!! Il a été au programme du Tour en 1951 pour la première fois. Louison Bobet y a gagné une étape passant par le Ventoux en 1955, il était pris de folie presque le soir à l'hôtel, tellement il souffrait, Merckx en 1970 a du être oxygéné après sa victoire, Poulidor y a fait une belle performance en 1965. Jean François Bernard a réalisé l'exploit de sa carrière contre la montre en 1987! Poli, le sprinteur absolument pas grimpeur y a gagné une étape en 1994 après que le peloton lui eut laissé trop d'avance dans la plaine!! Arsmtrong y a laissé une victoire à Pantani en 2000, geste qu'il a toujours regretté et que Pantani n'a pas digéré non plus car son orgueil de champion avait été touché... Virenque y réussit un splendide exploit dans la deuxième partie de sa carrière en 2002.

Mais à côté il y a eu des défaillances et des drames. Malléjac en 1965, inconscient pendant de longues minutes a pu être réanimé et évacué en ambulance mais le nom qui résonne le plus avec le Mont Ventoux c'est bien celui de Tom Simpson, décédé à moins de 3 kilomètres du sommet en 1967! Il était 7e du classement général mais dans un état de fatigue avancé à cause de l'enchainement des courses car il voulait amasser un maximum d'argent. Depuis le début du Tour il était alimenté au compte goutte par perfusion tellement il était fatigué!!!! De fait pour tenir, il utilisait beaucoup d'amphétamines...trop... Par cette forte chaleur, ce 13 juillet 1967, il s'est mis à zigzaguer, il est tombé une première fois et des spectateurs l'ont remis en selle...geste qui l'a tué mais comment pouvaient-ils le savoir... Simpson retombe quelques centaines de mètres plus loin et ne se relèvera plus. Le mélange amphétamines + chaleur ne lui a laissé aucune chance. Le matin même, le médecin du Tour avait prononcé une phrase prémonitoire...

Bref voilà un lieu de légende et mythique qui inspire la peur au cycliste. C'est peut être LA montée qui inspire le plus de peur aux cyclistes en France...

Pour ma part je ne cache pas que la veille de la montée j'étais pratiquement angoissé on peut dire...

Le Mont Ventoux est situé dans le département du Vaucluse (84) qui se trouve dans la région Provence Alpes Côte d'Azur. Il culmine à 1912m et est considéré presque comme une anomalie, une boursouflure de la Terre à cet endroit... Marseille n'est qu'à 95km et els Alpes sont toutes proches.

Pour monter au sommet à 1912m d'altitude, il y a 3 versants possibles.

 

Le premier versant que je vais décrire puisque je suis monté par là, est au départ du village de Bédoin à 296m d'altitude. C'est le versant le plus célèbre et le plus difficile. Il peut se découper en trois parties.

La première portion, la plus facile dès le départ de Bédoin. Durant 5,5 kilomètres environ, la pente ne dépassera pas les 6%. La route va serpenter au milieu des vignes et passer par quelques hameaux.

La deuxième partie, la plus difficile et la plus longue commence au virage en épingle à gauche à Saint Estève. D'un seul coup la pente se cabre aux alentours des 9% et là c'est parti pour 10km à plus de 9% de moyenne (je ne sais plus si c'est 9,3 ou 9,6...). Les deux premiers kilomètres sont à 9% avant le suivant qui est à 10,5%, les deux suivants à 8,5% et 9% sont toujours assez raides. J'ai lu une phrase qui dit que si on passe cette première partie de portion raide sans trop souffrir, on a toutes les chances d'arriver en haut sans trop souffrir...(pour moi ça s'est vérifié). Après cette première moitié de partie raide, il y a un virage en épingle. Le seule de ces 10km! La suite est toujours assez raide tout le temps à 9% jusqu'au Chalet Reynard qui marque la fin de cette portion de 10km très raides! Durant ces 10 kilomètres, la route monte dans une forêt de conifères d'abord puis de pins ensuite. Le sommet est ainsi masqué sauf vers la moitié où il est visible quelques mètres. De nombreux rails de sécurité bordent la route en raison des courses automobiles qui s'y disputent.

Le paysage est très sec, c'est la garrigue. Juste avant le Chalet Reynard, il y a des chalets sur la droite de la route dans la forêt, c'est assez sympa à voir et en arrivant au Chalet Reynard, il y a un replat de 200m environ, seul replat de toute la montée.

La partie la plus raide est faite mais il reste un gros morceau encore. A partir du Chalet Reynard (1420m) il reste environ 7 kilomètres à travers la rocaille. La forêt s'arrête brusquement dévoilant ainsi un paysage splendide sur la plaine avec vue sur le sud!! Ces derniers kilomètres sont entre 7 et 8% de moyenne avec un avant dernier kilomètre à plus de 10%. C'est sur cette portion qu'il faut faire très attention au vent!! La route est en courbes jusqu'au sommet. Selon les courbes, le cycliste voit la plaine en bas, soit le sommet en haut. Mais le paysage splendide aide à ne pas faire une fixation sur la pente.

Juste après la borne indiquant le sommet à 1km (borne mal placée puisqu'il reste plus d'un kilomètre encore), on passe devant la stèle de Tom Simpson dans un kilomètre très raide. Très belle stèle avce des marches pour y monter et un paysage impressionnant. Quelques dizaines de mètres après, on passe devant la stèle de Pierre Kraemer, capitaine de route de l'Union des Audax français qui a décidé de se laisser mourir là haut car il était semble-t-il atteint d'un cancer. Quelques centaines de mètres plus loin, le cycliste arrivera au col des Tempêtes (1841m). De là on a une vue sur le nord également avec les Alpes. C'est un avant goût de la vue que l'on aura au sommet! Le dernier kilomètre se passe facilement en raison du sommet tout proche qui motive! A quelques centaines de mètres il y a les premiers bâtiments du sommet et on passe devant une table d'orientation puis c'est le dernier virage en épingle à droite. Monstrueux ce virage!! Impressionnant à voir tellement il est raide! Il est suivi de quelques dizaines de mètres très raides et ça y est c'est le sommet! Dans un décor splendide, juste devant la tour de l'ancien observatoire. La vue est imprenable avec au sud la plaine et au nord les Alpes avec vue sur le Mont Blanc!! Au total par Bédoin c'est presque 22 kilomètres à 7,6% de moyenne!

 

Un autre versant, par le nord, au départ de Malaucène, est lui aussi réputé très difficile mais un peu plus facile que par Bédoin en raison des replats qui sont plus nombreux et plus fréquents. Au niveau du paysage c'est vraiment magnifique aussi par là!

 

Le troisième versant est au départ de Sault. C'est le côté le plus facile puisqu'il est long de 26 kilomètres avec les 19 premiers qui ne dépassent pas les 7%. Ce versant rejoint la route au départ de Bédoin au niveau du Chalet Reynard.

 

 

Profil par Malaucène :

 

L'ascension du Mont Ventoux par Malaucène est la deuxième plus connue après celle par Bédoin. Ce versant nord est probablement le plus beau au niveau des paysages. Il est également un peu plus facile que le versant sud par Bédoin. Cependant l'ascension reste très difficile avec 21,6km d'ascension pour presque 1600m de dénivelé positif.

Ce sont presque les mêmes caractéristiques que par Bédoin.

Les deux premiers kilomètres à la sortie de Malaucène sont raisonnables et permettent une tranquille mise en jambes sur des pentes entre 4 et 6%. Le ton change pour les 3 kilomètres suivants où la pente se situe entre 7 et 10%. Sur cette première partie, la montée se fait sur une route large en grandes courbes ce qui n'est pas forcément agréable en vélo.

Heureusement ce qui rend cette ascension assimilable plus facilement ce sont ces portions moins raides qui permettent de souffler. En effet, après ces 3 kilomètres raides, un kilomètre à 5% permet de souffler avant une reprise en douceur sur 4 kilomètres entre 6 et 7% jusqu'à environ 990m d'altitude où se situe un belvédère d'où la vue sur la Drôme est magnifique. Ce belvédère marque aussi le début des grosses difficultés!

En effet, une impressionnante rupture de pente au niveau du belvédère fait passer le cycliste sur une rampe de 4km à 10,5% de moyenne avec notamment un kilomètre à 12%. Cette portion est en ligne droite et en larges courbes hormis deux virages serrés en « S », ce qui n'arrange pas les choses. Juste après, le cycliste appréciera le replat d'environ 400m qui mène au Chalet Liotard non loin de la station du Mont Serein.

Là il reste encore plus de 6km d'ascension. La route va alterner des lignes droites et des virages en épingle qui vont donner du rythme à l'ascension. Pendant environ 3 kilomètres la pente va rester entre 6 et 7%. Les 3 derniers kilomètres sont bien plus raides avec notamment les 2 derniers à environ 10%.

A 2,5 kilomètres du sommet, on sort de la forêt et devant nous en haut, surgit le sommet du Mont Ventoux avec son observatoire qui paraît inaccessible. Et la route qui y mène en lacets paraît très raide. Mais il n'en est rien quand on est dessus (enfin de mon point de vue).

A partir de la sortie de la forêt, la vue devient magnifique non seulement sur le sommet mais aussi sur la plaine et la Drôme.

Les derniers lacets raides se passent assez vite jusqu'au dernier virage à gauche qui passe non loin du radôme (qui servait à protéger le radar qui surveillait l'arme nucléaire quand celle-ci était dans la région) qui paraît facile.

Cependant quand on arrive au sommet on est tout de même content.

 

Pour ma part j'ai eu l'occasion de faire cette ascension le 1er mai 2012 après celle par Bédoin et j'ai vraiment pu voir sur le terrain que ce versant est moins difficile que celui par Bédoin malgré les forts pourcentages.

 

 

Profil par Sault :

 

Voici le 3e versant du Mont Ventoux. Le plus long et le plus facile également! Il se situe au sud-est et rejoint le versant sud par Bédoin au niveau du fameux Chalet Reynard. De ce fait les 6,5 derniers kilomètres après le Chalet Reynard sont identiques au versant par Bédoin et sont décrits plus hauts.

L'ascension est longue de 26 kilomètres.

On quitte Sault par une courte descente avant de commencer à monter sur des pentes douces à travers d'abord la plaine de Sault puis le début du Mont Ventoux. Sur les 20 premiers kilomètres jusqu'au Chalet Reynard, la pente n'excède pas les 7% hormis quelques courtes portions à 9%. La plupart des kilomètres sont entre 5 et 7%.

La montée peut paraître longue, le paysage n'est pas à proprement parler, magnifique. La route est souvent dans la forêt et ce n'est qu'à quelques kilomètres du Chalet Reynard que ça se dégage. Un belvdère permet d'avoir un panorama sur les Plateaux de Vaucluse, la montagne de Lure et le Lubéron. Les derniers kilomètres avant le chalet sont à découverts et exposés au vent, surtout en lignes droites et en courbes. Le sommet du Mont Ventoux n'est visible qu'à partir du Chalet Reynard. Là, la route rejoint celle de Bédoin et c'est parti pour les 6,5 derniers kilomètres à travers la rocaille et exposés au vent sur des pentes entre 6 et 10% avec quelques passages raides sur la fin. Les grandes courbes en « S » donnent une dimension particulière sur ce lieu mythique.

L'état de la route entre Sault et le Chalet Reynard est très moyen et dans la descente ce n'est absolument pas agréable.

Pour ma part c'est le versant que j'aime le moins. La fin est difficile à encaisser car elle est plus dure que le début en terme de pourcentages alors qu'en venant de Bédoin elle est moins dure que le début et s'encaisse plus facilement.

Il n'en reste pas moins que ça reste un lieu mythique bien que ce dernier versant ne soit pas des plus prestigieux, il faut le gravir quand même.

 

J'ai eu l'occasion de monter le Mont Ventoux pour la première fois le 26 juillet 2011 par Bédoin. Par la suite j'ai pu le monter par les 3 versants à la suite le 1er mai 2012.

 

 

Photos côté Bédoin :

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 005

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 013

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 014

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 021

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 017

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 023

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 025

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 026

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 027

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 028

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 037

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 039

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 040

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 044

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 045

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 050

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 051

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 052

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 053

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 055

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 058

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 059

 

Vue depuis le sommet :

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 073

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 079

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 080

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 081

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 082

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 083

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 085

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 086

 

Le Mont Blanc (4e pic en partant de la droite, le plus pâle)

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 088

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 089

 

Le plateau du Vercors :

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 090

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 091

 

Côté Malaucène :

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 092

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 093

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 094

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 095

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 096

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 097

 

Vue depuis le Belvédère :

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 098

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 100

Partager cet article
Repost0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 17:08

Voici un titre à rallonge. Ceci est bien involontaire puisque la plupart des nouveaux cols qui apparaissent dans le titre, je ne m'attendais pas à les passer. Et encore, je ne mentionne pas le col des Sept Frères ni le col de Marmare!

Ceci est l'Acte III et dernier Acte de mon séjour dans l'Aude à Axat. C'est l'étape du retour. Il faut que je retourne à Ax-les-Thermes pour reprendre le train.

Les jambes étaient un peu lourdes mais j'étais vraiment très motivé. Le parcours que j'avais prévu consistait à monter le col de Dent (1231m) dès le départ. Le début de la montée se trouve 50m après la sortie du gîte! Le col de Dent est assez costaud mine de rien puisque c'est 13km à environ 7% de moyenne avec les deux premiers kilomètres faciles tout comme deux kilomètres sur la fin alors que le reste est bien plus raide avec plusieurs kilomètres à plus de 8 ou 9% et même un raidillon très raide sur la fin!! Je savais qu'à 3 kilomètres du sommet j'allais passer par le col de Nadieu (1055m).

Après le col de Dent mon parcours consistait à aller de l'autre côté, ça descend un peu mais pas tant que ça car ça reste très vallonné. Jusqu'à rejoindre la route allant au col du Pradel (1673m), voisin du Port de Pailhères (2001m). Le col de Pradel est facile sur le début avant de proposer 9 kilomètres à environ 8% de moyenne! Un col bien costaud quand même. D'ailleurs je l'appréhendais pas mal. La suite me ferait descendre ensuite directement sur Ax-les-Thermes.

Alors me voilà donc parti de bonne heure le matin avec mon sac à dos bien chargé puisque je ramenais toutes mes affaires de 3 jours! La température était agréable et de bon matin j'étais en manches courtes. L'ascension a commencé directement pour le col de Dent donc. Le début est plutôt facile. Je me rends compte que les jambes ne sont pas trop dures et j'ai même de meilleures sensations que la veille!

Cependant la mise en route avec le col de Dent direct c'est assez relevé. Je décide d'y aller vraiment sans forcer. Les jambes tournent bien et je suis quand même rassuré. La route est étroite et en mauvais état. Mais c'est agréable avec le soleil en train de se lever, la fraicheur matinale, et une route sans voiture!! Alors que je monte tranquillement, au détour d'une courbe à gauche, alors que les pourcentages sont assez élevés, je vois un panneau indiquant le sommet d'un col. Je regarde mon compteur, je suis encore à 4 bons kilomètres du col de Nadieu d'après mes estimations! J'arrive à hauteur du panneau et je vois col de la Quière (984m). Quelle surprise! En tout cas l'altitude est bien pratique car mon GPS ne fonctionne plus depuis le Mont Ventoux et je n'ai donc plus d'altimètre... Je reprends ma route, la petite pause de 30sec au col de la Quière m'a fait du bien mine de rien puisque les jambes vont mieux, les muscles sont échauffés et mon rythme est ainsi plus rapide. Quelques kilomètres plus loin, j'arrive au col de Nadieu (1055) comme prévu. L'endroit est agréable avec une portion plane, des vaches juste à côté et une vue bien sympathique. D'après ce que je savais, la route était censée ensuite descendre sur quelques centaines de mètres. Il n'en fut rien et ça continuait de monter. Et là, dans un virage à droite que vois-je?? Un panneau indiquant le col du Pas del Corps! Décidément, les cols prolifèrent dans ce coin!! L'altitude est de 1132m.  Je continue ma route, là ça descend très légèrement, et j'arrive à une bifurcation. Instant particulier, seul au milieu de cet endroit dégagé et plat à une intersection donnant sur deux routes en état très moyen avec juste un panneau d'indications qui n'indique pas grand chose. Je sors ma carte routière pour me repérer. C'est à droite qu'il faut prendre! Quelques centaines de mètres plus loin, un raidillon très raide! A ma grande surprise je l'encaisse très bien sur le 2e plateau!

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 129

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 151

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 154

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 159

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 166

 

 

 

Quelques centaines de mètres plus loin, alors que la pente reste sur du 8 ou 9%, je débouche sur le sommet du col de Dent (1231m).  Voilà, la première grosse difficulté du jour est passée! Du sommet il n'y a rien à voir à cause de la forêt. J'étais satisfait car le col de Dent, avec le col de la Quillane, était un col que j'avais vraiment envie de monter! Allez c'est parti pour la sorte de descente de l'autre côté. Et effectivement ce n'est pas une vraie descente continue. La route devient vraiment déplorable et au bout d'un kilomètre et demi environ la route remonte pour arriver au col de Pradel (1075m). Encore un col que je ne m'attendais pas à trouver sur ma route! Je continue ma route. L'était de la chaussée est horrible c'est quasiment une piste! Il y a des nids de poule partout. Et d'un seul coup ça descend très raide! Infernal les chaos. C'est très étroit et je peine pour garder mon vélo en dessous des 50km/h tellement c'est raide!

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 180

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 181

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 186

 

Alors que la route plutôt vallonnée se poursuit sur un macadam en très mauvais état, le vent se met à souffler très fort! J'arrive à plusieurs bifurcations. Je m'arrête pour vérifier avec ma carte routière car je ne veux pas rater la bifurcation. Mais les numéros des routes et les directions ne sont pas toutes indiquées... Je suis la route qui me semble la bonne et j'arrive au village d'Aunat que je traverse. Normalement dans 3 kilomètres je rejoins la route du col de Pradel. A la sortie du village ça monte légèrement. Et juste avant une descente j'arrive au col de Notre Dame (950m). Encore un col que je ne connaissais pas et que je découvre! C'est dingue tous ces cols qui sont sur la route quand même... Juste après donc, c'est une descente, rapide. J'arrive à un hameau, je continue, la route est étroite et descend pas mal. Voilà 2 kilomètres que je descends et normalement je dois arriver à l'intersection, mais elle n'arrive pas...bizarre...je continue la descente en me posant de plus en plus de questions. Je m'arrête pour regarder la carte routière, ça me semble bizarre cette route mais l'endroit où je dois prendre ma route n'est pas bien marqué sur la carte. Je regarde autour de moi, il y a beaucoup d'arbres mais j'entends une route passante non loin de là. Je me dis que je ne suis pas loin de l'intersection mais après encore presque 3,5 kilomètres de descente, j'arrive au détour d'un virage à un col! Encore un! Le col du Castel. Altitude : 658m!!! Là je m'arrête net. Je ne devais pas descendre si bas! Je ne suis donc pas du tout sur la bonne route. Je regarde de nouveau la carte routière et cette fois j'arrive à bien situer! C'est vraiment archi mal indiqué! Je crois que c'est une des seules fois où j'ai du mal à trouver ma route alors que je fais quand même pas mal de sorties sur des routes que je découvre... Maintenant que j'ai trouvé où j'étais j'ai deux solutions. Soit je termine la descente et je rejoins la route principale (celle que j'avais prise la veille pour aller au col de la Quillane), et là pour rejoindre Ax-les-Thermes je dois monter le Port de Pailhères. Soit je fais demi tour et je me tape 6 kilomètres de montée pour revenir au village d'Aunat...

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 191

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 193

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 197

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 200

 

N'ayant pas envie d'aller m'envoyer sur ce monstre qu'est le Port de Pailhères, je décide de faire demi tour. Evidemment le moral n'est pas au beau fixe pour ces 6 kilomètres de montée. Mais j'avais le couteau entre les dents et j'ai enroulé du braquet pour monter assez vite. Par contre, faisant ainsi des kilomètres de montée superflus, je décide de modifier la suite du trajet. J'annule la montée au col de Pradel et je décide de repasser comme à l'aller par le plateau de Sault, le col des Sept Frères, le col du Chioula puis la descente sur Ax-les-Thermes.

Mais dans un premier temps je dois retourner à cette intersection avec la route du col de Pradel. Une fois revenu à Aunat je trouve la bonne route, direction Rodome. Puis après la traversée du village, la route est bien indiquée. Il va falloir que j'aille vers Espezel qui est sur le plateau de Sault. Mais pour rejoindre la route, ça descend. Et manque de chance, la route est pleine de gravillons!! Oh mon dieu! Déjà que je n'aime pas les descente mais alors avec des gravillons. Et il y a de plus en plus de gravillons et ça descend de plus en plus. J'arrive à une courbe où j'essaye de ne pas freiner trop fort, je passe très large, heureusement que ce n'est pas le ravin à côté! Et là je vois un panneau annonçant une pente de 15% sur 700m! En descente bien sûr! Quelle galère, infernal. Je ne dépassais pas les 30km/h, et dans les virages, je tirais très large. Quel soulagement de rejoindre enfin la route! Je remercie la voiture qui était derrière moi, de ne pas avoir cherché à me dépasser dans la descente car je n'avais pas la possibilité de rester bien à droite à cause de ces gravillons! Une fois à l'intersection, à gauche c'est le col de Pradel et à droite c'est la direction du Plateau de Sault (Espezel). Ce sera plus long par le Plateau mais moins raide!

Sauf que pour rejoindre Espezel qui est à 3km, c'est archi raide!!! Je ne le pensais pas si raide! Je ne sais pas exactement le pourcentage mais ça devait bien être aux alentours de 9 à 10%. Et j'avoue que après tous ces kilomètres, cette tension mine de rien, ça a fait un peu mal aux jambes. A un moment un cycliste m'a dépassé et m'a dit "allez!", ça m'a remotivé pour appuyer un peu plus fort sur les pédales surtout que je l'avais en point de mire. Au final j'ai fait une bonne deuxième partie de cette montée et une fois en haut à Espezel, j'ai un peu discuté avec ce cyliste. Très sympa. Ouf, ça y est je suis sur le Plateau. Maintenant je reprends la route que j'ai passée à l'aller, mais en sens inverse. Direction Belcaire, pied du col des Sept Frères. J'en ai pour environ 5 kilomètres (je crois, je ne sais plus trop) pour arriver à Belcaire. Ce sont donc d'énormes portions de lignes droites, interminables. Et ce vent qui soufflait!! Horrible!! J'étais arrêté sur la route pratiquement. Mais j'aimais bien ce coin là! C'était du faux plat montant et je n'avançais pas... J'ai pris mon mal en patience et j'arrive enfin à Belcaire! C'est toujours en faux plat montant... La traversée est longue. A la sortie du village il y a encore une très longue ligne droite avant d'apercevoir les lacets qui montent vers le col des Sept Frères! Quand j'ai vu cette montée, qu'est-ce que j'étais content! C'est assez curieux cette sensation. J'étais assez fatigué mais vraiment j'étais super content de revoir une vraie montée. Preuve que le plat et le faux plat montant ne sont vraiment pas ce que je préfère.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 208

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 209

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 210

 

Quelle joie cette montée!! Montée régulière pendant environ 5,5 kilomètres. Avec des lacets qui donnent du rythme. J'ai bien aimé la montée. Les jambes faisaient un peu mal mais ça allait quand même. Une fois au col des Sept Frères, ça y est, je sentais la fin du trajet arriver. Encore 11 kilomètres dont 7,5 de montées jusqu'au col du Chioula puis ensuite, encore 11km de descente jusqu'à Ax-les-Thermes! Maintenant j'étais pressé par l'horaire du train. Objectif : prendre le train qui part à 14h20, ça m'évitera d'attendre celui de 15h20. J'avais perdu pas mal de temps quand je m'étais trompé de route, maintenant du coup je roulais à bloc.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 211

 

 

C'est parti direction le col du Chioula. Je passe le village de Camurac qui se trouve juste 500m après le col. Puis je descends légèrement, la route repasse en Ariège et ça remonte. C'est du faux plat montant d'abord puis on arrive à Prades et là ça monte plus raide (même si ce n'est pas excessif loin de là). Il reste environ 7km jusqu'au col du Chioula en passant d'abord par le col de Marmare puis le col d'En Ferret. Je monte sur un rythme élevé, à bloc. La route est en quasi ligne droite avec quelques courbes. Le col de Marmare me semble long à arriver... Je ne cesse de regarder l'heure. Je relance constamment! Et au détour d'une courbe ça y est, c'est le col de Marmare. Plus que 2,5km et c'est le col du Chioula, la fin de la montée!! Là ça grimpe raide pendant un bon kilomètre, un peu dur à encaisser, mais j'enroule toujours un gros braquet. Puis je passe au col d'En Ferret à 1km du sommet du col du Chioula. Là ça monte beaucoup moins, je repasse les petits pignons (sauf le dernier). Et ça y est j'y suis. Le col du Chioula!! Quelle joie de voir son sommet!! Au moment où je repasse le dernier petit pignon...je déraille...ça alors! Avec le VTC ça fait environ 2 ans que je n'ai pas déraillé et voilà que ça m'arrive lৠMaintenant, quand je suis hyper pressé pour arriver à Ax-les-Thermes. Je m'arrête donc,je pose le vélo contre le panneau et je remets la chaine. Génial. A 11km du but j'ai les mains tachées pfffff....cool pour le pique nique.... Allez, petite photo et zou je repart pour la descente. Je me lance à corps perdu dans cette sublime descente. Une voiture sur mes talons... Le compteur monte rapidement à 70km/h. Les lacets je les négocie très bien. Je prends de superbes trajectoires. Je relance en danseuse à chaque sortie des virages. Un pur régal. Je sème la voiture derrière moi. La descente se fait vraiment rapidement et contrairement à d'habitude, je n'ai aucune appréhension et j'y vais le nez dans le guidon! Je déboule dans Ax-les-Thermes à plus de 60km/h. Je suis rapidement ralenti par l'embouteillage des voitures revenant d'Andorre... Mais je finis à bloc jusqu'à la gare. Verdict, les 11km de descente ont été parcourus en 12min30!

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 221

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 223


Me voici à la gare 15min avant le train!

Il ya  du monde. Le train va être vite bondé, heureusement que j'ai pu m'asseoir sur un strapontin à côté de mon vélo! Changement à Toulouse. Et encore 2h de train pour revenir à Tarbes. Là 10km pour rentrer à la maison. Pfiou, bonne balade, belle journée, un peu fatiguante mais surtout beau séjour à Axat et encore plus large, belle semaine avec le Mont Ventoux en plus!!

Pour la journée, mon compteur indique 88km. Et pour la semaine (6 jours) j'en suis à 467km et 4 sorties en montagne en 5 jours (entre mardi et samedi)! Je ne m'attendais pas à une telle semaine!

Partager cet article
Repost0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 10:53

Bonjour,

 

La semaine dernière a été une semaine bien chargée pour ce qui est du vélo en montagne! Ce n'était pas l'objectif mais le séjour à Axat était prévu depuis deux bonnes semaines déjà et quand l'occasion pour moi s'est présentée de tenter le Mont Ventoux, je l'ai saisie et ça a marché. Et au final c'est tombé dans la même semaine.

La semaine dernière donc, j'ai fait 467 kilomètres en 6 jours du lundi au samedi sachant que le mercredi je n'ai pas roulé. J'ai également enchainé 4 sorties en montagnes en 5 jours (entre mardi 26 et samedi 30) et je dois dire que j'ai été bien content de voir que les jambes suivaient à peu près. D'autant plus que depuis le 2 juillet j'avais de très très mauvaises jambes.

J'ai senti un peu de fatigue générale lors de la sortie vendredi 29 juillet mais le lendemain ça allait mieux.

Cette semaine restera dans mes meilleurs souvenirs en grande partie car j'y ai monté le Mont Ventoux. C'est quand même un mythe et c'était vraiment un rêve pour moi. Sachant que c'est assez loin de chez moi, je suis d'autant plus content d'avoir pu le faire et de m'être donné les moyens de le faire. Le seul regret concernant le Mont Ventoux, que je peux avoir (mais ce n'est pas vraiment un regret), c'est de l'avoir trouvé tellement facile... Je me souviens de chacune de mes ascensions et c'est assez incroyable, mais cette ascension du Mont Ventoux fait partie de mes 3 ascensions les plus faciles derrière....le col d'Aspin du 19 avril cette année et le col d'Aspin du 23 juillet 2009....c'est dire avec quelle facilité je suis monté! Dans les cols durs, hors catégorie, je n'ai jamais eu autant de facilité. En plus de ça le paysage là bas est époustouflant, même sur les photos je trouve que c'est impressionnant à voir! J'ai vraiment eu des conditions de rêve pour monter le Mont Ventoux : tôt le matin donc pas de voiture, pas de grosse chaleur, pas de pluie (hormis quelques gouttes au sommet), pas de vent fort dans les derniers kilomètres (alors qu'il souffle à plus de 90km/h deux jours sur trois dans l'année) et les bonnes jambes pour compléter tout ça!

Pour le séjour à Axat, je n'avais pas l'impression d'avoir de bonenes jambes mais j'ai pu voir qu'elles n'étaient pas mauvaises. Et je pense que j'ai bien fait de faire les modifications de parcours que j'ai faites car je n'ai pas tenté le diable.

Cette semaine a été bien différente de mon séjour à Ax-les-Thermes voilà un an. En effet, à Ax-les-Thermes, même si j'avais enchainé des ascensions assez difficiles pour certaines sur 3 jours consécutifs, ce n'était pas des grosses sorties longues et des étapes (entre Ax-les-Thermes et Axat) comme j'ai pu le faire là. En gros lorsque j'ai fait le trajet Ax-les-Thermes à Axat le jeudi 28 et le retour le samedi 30, j'étais obligé d'aller au bout du parcours. En gros si j'étais fatigué ou que j'avais un coup de barre, il fallait à tout prix que je continue. Alors que l'an passé à Ax-les-Thermes, si je ne pouvais plus (et heureusement ce n'est pas arrivé) je n'avais qu'à faire demi tour et redescendre sur Ax-les-Thermes.

Maintenant je me repose un peu et je fais les finitions de mes parcours que je vais faire dans les Alpes d'ici une dizaine de jours!!

J'espère que le soleil sera au rendez vous!!!

Cet été je me serai vraiment fait plaisir avec le vélo en montagne!!! Plus que ce que j'imaginais!!!

 

Idris

Partager cet article
Repost0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 10:47

Voici le résumé de l'Acte II de mon séjour à Axat dans l'Aude. La veille il avait fallu que je rejoigne Axat, cette fois-ci je vais rouler dans le coin entièrement. J'avais vraiment envie d'aller au col de la Quillane, réputé comme étant un des cols les plus longs de France avec plus de 50km d'ascension. Inutile de dire que la pente n'est pas raide!! Le sommet se trouve à 1713m d'altitude dans les Pyrénées Orientales. J'avais également prévu de rentrer ensuite par les petites routes qui passent par des coins bien sympa et qui rejoignent ensuite la route du col de Jau (que je n'avais pas pour objectif de monter) en passant par le col du Garavel et de la Malagrède entre autres et qui me permettait de retourner à Axat par une autre route.

Il y avait aussi le col mystère! Le col du Carcanet!! Dans l'Atlas des cols Altigraph, ils ne savent pas exactement où se trouve l'emplacement du col...ils l'ont mis à Formiguères, village situé sur la route du col de la Quillane... Au retour j'ai vu un panneau mentionnant "col du Carcanet" à la limite entre l'Aude et les Pyrénées Orientales. Cependant je ne sais pas exactement à quel endroit il se trouve mais je pense bien l'avoir passé...

Je suis donc parti tôt le matin. Les températures étaient plutôt bonnes, le soleil se levait même si il y avait toujours quelques nuages omniprésents... Direction le sud!! Dès la sortie d'Axat la route est superbe et traverse les Gorges de Saint Georges! Sublissime!!! Que la montagne est belle!!!!! Les sensations que l'on a en traversant ces gorges en vélo sont vraiment impressionnante, voir cette roche si haut juste à côté. J'ai pu prendre des photos au retour! Vraiment un régal à voir! En contrepartie, la route est très étroite et dangereuse quand même. Les voitures arrivent vite, il y a pas mal de virages et pas beaucoup de place pour se mettre sur le côté... De plus étant donné que ça monte en permanence, même si le début ce n'est que du faux plat montant, c'est dur d'aller vite longtemps... Du coup j'accélérais sensiblement dans chaque portion sinueuse et je roulais plus tranquillement dans les lignes droites.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 050

 

L'entrée des Gorges de Saint Georges (les photos du milieu des gorges sont à la fin de l'article)

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 051

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 052

 

Le début de la route est donc magnifique. Ensuite on continue de remonter l'Aude à travers la montagne, on passe devant une centrale hydraulique, puis juste après, on a un joli point de vue sur le château d'Usson les Bains. C'est sympa surtout avec le soleil en train de se lever qui éclaire juste le château, peu après il y a une bifurcation avec à droite la route qui va vers Mijanes et le Port de Pailhères!  Beaucoup de voitures allant par là, je me suis retrouvé presque tout seul sur la route du col de la Quillane, c'était bien plus agréable. Pendant de très très longs kilomètres, la route va traverser une forêt en montant de plus en plus. Je ne cache pas que là, ça m'a paru long quand même ce trajet... Les jambes allaient bien, j'enroulais un bon braquet mais je sentais quand même un petit manque de fraicheur physique dans les jambes sûrement à cause de la sortie du 26 juillet au Mont Ventoux et de celle de la veille pour rejoindre Axat. Mais ça tournait bien quand même et j'en étais plutôt content.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 055

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 058

 

Château d'Usson les Bains :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 059

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 061

 

Au bout d'un long moment, la route sort de la forêt et s'aplanit un peu. On change de département pour entrer dans les Pyrénées Orientales (66). Là il y a de longues lignes droites interminables et un vent fort qui souffle de face...dur dur...

La route passe non loin de Puyvalador et on peut apercevoir un premier lac sur la gauche. La pente n'est plus très raide. Une nouvelle très longue ligne droite nous amène jusqu'à Formiguères! C'est par là que le col du Carcanet est situé normalement...(mais d'après le panneau que je vais voir au retour il est bien avant). La traversée du village se fait sur une pente assez forte. Mais au moins il n'y a pas trop de vent dans le village ce qui permet de souffler un peu car la dernière ligne droite de plusieurs kilomètres avec vent de face a fait bien mal quand même. On continue sur de grandes portions de lignes droites et rapidement on aperçoit sur la droite, le lac de Matemale! Très beau lac et en face, de l'autre côté du lac on voit Les Angles, station assez connue quand même. Aux abords du lac on sent qu'il y a un peu plus de circulation mais sans plus.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 063

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 067

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 068

 

Lac à côté de Puyvalador :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 070

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 071

 

Formiguères :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 073

 

Lac de Matemale (avec Les Angles que l'on voit en face) :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 076

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 077

 

La route vient d'être refaite, le goudron est tout neuf et le marquage pas encore fait. Il reste environ 2 kilomètres à monter pour enfin arriver au col de la Quillane. Et là...je vois des panneaux route barrée à cause de travaux... Zut alors!!! Je contourne quand même les panneaux et je croise deux cyclistes qui me font signe qu'on ne peut pas passer. Je les remercie. Mais têtu comme je suis, je décide d'aller voir de mes propres yeux. Quelques mètres plus loin, ce sont des camions qui barrent la route, je dois les contourner à pied en passant dans le fossé. Et de l'autre côté à quelques dizaines de mètres, les ouvriers qui refont entièrement le goudron. Bref impossible à passer effectivement... Sur le coup j'étais énervé!! 48 kilomètres de montée pour en arriver à une route barrée à 2km du sommet!

Je fais demi tour sur quelques centaines de mètres pour me placer avec un beau point de vue sur le lac de Matemale. Je m'arrête et regarde la carte routière. Il va falloir que je contourne le lac et que je passe par Les Angles. D'après mes estimations j'en ai pour 14km de plus... Je commençais à avoir faim et j'avais prévu de manger au col de la Quillane, j'en étais si proche et maintenant je me retrouve avec 14km à faire encore... Allez faut y aller! Je traverse la lac sur le barrage. C'est assez sympa! Et je débouche de l'autre côté dans une petite forêt touristique. Je suis le petit chemin goudronné mais en mauvais état qui serpente dans la forêt. Il y a pas mal de voitures qui roulent, de nombreux parking, plein de personnes qui se baladent dedans, bref un endroit très touristique qui contraste un peu avec l'autre côté du lac... Au bout de quelques kilomètres je rejoins la route qui mène à la station Les Angles. La route monte pour y aller! C'est exposé au vent et c'est un peu pénible surtout que la circulation est dense sur cette portion.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 078

 

Traversée du lac par le barrage :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 081

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 084

 

En arrivant à la station :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 090

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 091

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 096

 

Une fois dans la station, c'est bondé, des touristes partout!! Les embouteillages!! C'est un peu pénible en vélo surtout quand la file de voitures s'arrête sur une portion très raide. Heureusement que j'avais de bonnes jambes et que j'arrivais à rester sur le grand plateau sans soucis! Une fois Les Angles traversé, la route monte en faux plat pendant quelques kilomètres avant de devenir plate et de déboucher sur....le col de la Quillane! Enfin! Il n'y a aucun panneau qui indique le col ais je savais qu'il se situait à cette intersection. Il y a un rond point qui est là et non loin de là il y a une borne qui indique 1710m d'altitude. C'est bien là!

 

En quittant les Angles, vue splendide sur le lac de Matemale :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 098

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 100

 

Col de la Quillane (devant le bâtiment) :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 101

 

Borne qui indique l'altitude à quelques dizaines de mètres du col :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 104

 

Je décide de continuer la route sur quelques centaines de mètres jusqu'à trouver un parking où il n'y avait personne pour manger. Pas mal de vent soufflait quand même. J'avais les jambes un peu lourdes...

Mon programme consistait à monter sur une petite route forestière jusqu'au col de la Llose à 1866m pas loin de là avant de redescendre par la même route puis de passer par le col de Creu dont la route est vraiment jolie parait-il avant de reprendre la même route qu'à l'aller pour descendre quelques kilomètres puis rejoindre la route entre Axat et le col de Jau par le col de Garavel, le col de la Malgrède et le col des Mouillets. Cela fait à chaque fois quelques kilomètres de montée pour les détours. Etant un peu fatigué, je décide de ne pas aller au col de la Llose et de commencer la descente pour aller voir le col de Creu. A ma grande surprise, au rond point du col de la Quillane, je vois que les panenaux de travaux ont été enlevés!! Du coup je m'engage sur la route par laquelle je n'ai pas pu passer à l'aller. Ouf, ça m'évite de repasser par Les Angles! Descente très sympa sur une route en excellent état donc avec vue sur le lac de Matemale. Quelques centaines de mètres après le lac, je prends une petite route à droite vers le village de Matemale afin d'aller au col de Creu. A partir du village il y a 3 kilomètres de montée à plus de 8% de moyenne. Ce n'est pas excessif mais après tous ces kilomètres de montée faits à l'aller, les jambes ne sont pas top, j'y vais quand même. la route est étroite et dans un état moyen. En revanche la vue est superbe avec le lac au loin, et tous les villages le long de la route principale! Vraiment très beau! Le sommet en lui même n'est pas intéressant, il est en pleine forêt avec pas mal de tables de pique nique à côté. C'est un coin sympa.

 

Retour, vue sur le lac de Matemale :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 105

 

C'est parti pour le col de Creu (1708m) :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 108

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 112

 

Col du Dragon!!! Tentant d'y aller rien que pour voir le nom mais les jambes n'ont pas envie...et l'état de la route n'est pas engageant surtout qu'il faudra remonter au retour...

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 113

 

Vue depuis la descente du col de Creu :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 115

 

Je retourne sur la route principale. la descente est sympa avec une belle vue. Une fois sur la route principale, ça ne descend pas beaucoup et le vent souffle extrêmement fort, je suis presque arrêté sur la route tellement ça souffle! Terrible comme sensation et usant pour les jambes aussi... Une fois que ça descend un peu plus ça va mieux. Je repasse Formiguères puis j'arrive de nouveau à la limite entre les Pyrénées Orientales et l'Aude. Et là que vois-je? Un panneau indiquant le col du Carcanet!! Je pense que c'était bien là le col car j'ai bien regardé et à cet endroit il y a des petits chemins qui rejoignent la route, ce qui fait que c'est bien un col. A l'aller, j'étais passé là mais le panneau n'est visible que dans l'autre sens...

 

Le voici le col du Carcanet!

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 120

 

Alors que je descendais, je sentais mes jambes un peu fatiguées et je songeais au lendemain où il me faudrait des jambes pour retourner à Ax-les-Thermes. De plus, j'avais plutôt envie de rentrer et lorsqu'est venu le choix à faire pour savoir si je rentrais sur Axat où si je prenais la petite route par le col du Garavel, j'ai hésité. Et je me suis juste dit que je fais du vélo vraiment pour le plaisir et qu'à l'instant présent, j'avais plutôt envie de rentrer au gite. Il ne servait donc à rien de forcer si j'en avais pas envie et donc j'ai choisi de continuer la descente jusqu'à Axat. Longue descente. En repassant par les Gorges de Saint Georges, j'ai pu m'arrêter et prendre des photos, vraiment impressionnant!!

Je suis rentré en milieu d'après midi. La fatigue se faisait un peu sentir mais les jambes ne faisaient pas mal. L'enchainement des journées et des voyages commence à peser. Mais je profite à fond des vacances!!

Pour aujourd'hui, j'ai parcouru 121 kilomètres et j'ai vu de splendides paysages avec le lac là-haut. Dommage ce détour que j'ai du faire à l'aller pour rejoindre le col de la Quillane et je n'ai aucun regret pour ce qui est des petites routes que je  n'ai pas faites vu que j'en avais pas trop envie sur le moment.

 

Gorges de Saint Georges :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 121

 

Viaduc d'Axat :

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 126

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 09:24

Voilà le récit de l'Acte I de mon séjour dans l'Aude. Le titre de l'article est à rallonge et ce sera aussi le cas pour celui de la sortie de hier. En effet, au détour des virages et sur le trajet se trouvaient pas mal de cols que j'ai découvert lors de mon avancée sur les routes. De ce fait, je mets les noms de ces cols dans le titre car c'est la première fois que j'y passe et j' économise de la place en n'indiquant pas certains cols qui ne sont pas très importants et que j'ai déjà montés et décrits, tels que le col d'En Ferret ou le col de Marmare que j'ai passé ce jour là également.

Alors le but de ce séjour étant d'aller rouler dans l'Aude (11) dont j'ai eu un aperçu des paysages le 2 juillet dernier, il fallait rejoindre Axat, là où j'ai loué une chambre dans un gite étape. J'avais prévu de partir 3 ou 4 jours.

Pour ce faire, j'ai décidé de prendre le train jusqu'à Ax-les-Thermes avant de pédaler pour rejoindre ensuite Axat.

J'avoue que la veille, le mercredi 27, je ne me suis pas vraiment reposé des deux jours précédents du côté d'Avignon pour le Mont Ventoux. Bref, ce jeudi 28, j'étais un peu fatigué en me levant. Mais pour me motiver c'était facile puisque que le séjour à Axat était prévu depuis pas mal de temps et qu'avant que le Ventoux ne vienne se mettre dans le programme, j'avais hâte d'y être!

Je suis donc parti tôt le matin en direction de la gare de Tarbes. J'ai décidé de prendre le VTC car l'état de certaines routes dans l'Aude n'est pas top et je vais avoir l'occasion de m'en rendre compte! Le TER au départ de Tarbes pour Toulouse est très mal fait puisque les crochets des compartiments à vélo ont été enlevé. J'étais obligé d'aller dans le compartiment large prévu pour les handicapés mais très difficile à atteindre avec le vélo puisqu'il est en milieu de voiture et je dois passer dedans avec le vélo. Quel galère d'autant plus que ça m'oblige à tenir le vélo en permanence... La SNCF a des idées très bizarres...

Bref pénible. Correspondance à Toulouse pour Ax-les-Thermes où comme d'habitude ce sont les nouveaux TER très pratique quand on a le vélo. Ouf!  Il faisait très frais à Tarbes et Toulouse tandis que quand je suis arrivé à Ax-les-Thermes j'ai été pris par la chaleur!!! C'est la première fois depuis le début de l'été que je ressens des températures estivales!! Me voici à 13h à Ax-les-Thermes avec le VTC, mon sac plutôt très lourd pour 4 jours et cette énorme chaleur! Allez c'est parti pour le col du Chioula. Paradoxalement, je vais dire que j'ai été cueilli à froid par cette forte chaleur:

Dur dur le début de l'ascension en sortant du train! J'ai eu du mal à me mettre dans le rythme et j'ai senti rapidement que le sac était lourd quand même. Il faisait très chaud et je n'étais pas habitué à la chaleur encore pour cet été!  Je me suis arrêté au 6e kilomètre sur les 10,5 pour manger une pâte de fruit. Et zou je suis reparti, ça allait mieux quand c'est devenu raide sur les 5 derniers kilomètres. Comme quoi ça confirme encore que je suis plus à l'aise quand c'est raide! Je suis arrivé là haut bien content quand même. Je ne suis pas resté très longtemps au sommet, j'ai préféré continuer ma route.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 002

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 003

 

Je suis descendu de l'autre côté. Au passage du col d'En Ferret, j'ai fait attention à voir si il y avait un panneau et j l'ai trouvé, tout petit, presque invisible, pas étonnant que je ne l'avais pas vu la dernière fois! J'ai continué la descente vers le col de Marmare puis ensuite vers Prades avant de passer dans l'Aude et de remonter légèrement vers le col des Sept Frères (1253m). Voilà une partie du chemin de terminée! J'entame la descente de 5 kilomètres sur Belcaire. descente sympa en lacets dans la forêt et je débouche sur une longue, très longue ligne droite, c'est partie pour le Plateau de Sault!

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 004

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 008

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 010

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 014

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 015

 

Le vent souffle énormément! Vraiment très fort! Je serre les dents et j'appuie fort sur les pédales! Les lignes droites sont interminables! Heureusement que le paysage est sympa, digne d'un plan de film! J'ai adoré rouler sur ce plateau même si il y avait du vent! C'est particulier de telles lignes droites devant soi! J'ai décidé de faire un détour vers le nord du plateau en direction du col de la Croix des Morts. C'est tout plat pour y accéder vu que c'est le plateau. Le col se trouve juste avant la descente sur Belesta. Pour y accéder il faut quitter la route principale allant en direction de Quillan et aller vers le nord pendant 7,5km. Le vent souffle toujours de 3/4 face comme sur la route principale qui va vers l'Est mais de l'autre côté (vent de nord est). La route est vraiment belle, j'ai bien apprécié de rouler dessus. Au détour d'un virage, on repasse en Ariège et ensuite on entre dans la forêt. Dommage. Et là on débouche sur le col de la Croix des Morts (898m). Dommage la forêt, il n'y a pas de point de vue possible sur le bas du plateau. allez faut continuer la route encore! Retour sur les 7,5km jusqu'à la route principale. Le vent est un peu dans le dos avant de le retrouver de 3/4 face sur la route principale. Direction Quillan toujours.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 017

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 019

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 024

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 025

 

Le chemin commence à paraitre long. Le paysage est toujours beau mais c'est lassant d'avoir toutes ces voitures qui me dépassent très vite... Alors que je passe au lieu dit Lapeyre, je m'arrête pour vérifier ma carte routière car c'est là que j'avais repéré une petite route qui me permettait d'aller directement à Axat. Sauf que la route est très raide et même si j'allais la prendre dans le sens de la descente, elle ne me disait rien surtout en voyant l'état de la route... J'ai préféré continuer vers Quillan même si c'est plus long. Et j'ai bien fait pour les paysages!! J'ai donc continué! Et au détour d'une courbe, j'arrive au col des Coudons (883m), qui, à l'instar du col de la Croix des Morts, borde le plateau de Sault.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 026

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 027

 

A partir de là, c'est de la descente pour arriver à Quillan. Ouf, voilà presque 40km que j'étais dans ces lignes droites avec vent de face!! Descente très sympa et roulante vers Quillan avec un super paysage sur la ville! Une camionnette m'a frôlé à grande vitesse, j'ai gueulé (ça n'a servi à rien). Vraiment très belle descente. A la moitié de la descente, au détour d'un virage, quelle ne fut pas ma surprise de voir un panneau indiquant le col de Portel sans altitude. En faisant des recherches ensuite, j'étais bien au col de Portel situé à 601m d'altitude. J'ai ensuite continué la descente.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 034

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 037

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 042

 

Et là, une fois à Quillan, il me reste 12km pour rejoindre Axat. Je ne connaissais pas trop le profil d ela route mais au fil des kilomètres c'était plutôt en léger faux plat descendant avant de remonter sur la fin.  Ouf car les jambes commençaient à faire mal quand même car j'avais pédalé fort depuis le début et l'ascension du col du Chioula est restée dans les jambes quand même! La route entre Quillan et Axat est magnifique tout simplement. En revanche elle est étroite, sinueuse et dangereuse pour les cyclistes. je n'étais pas rassuré car les voitures roulent vite et il y a beaucoup de virages en aveugle y compris aussi un court tunnel pas très long mais qui suffit pour être dans l'obscurité totale durant quelques mètres. Heureusement que c'était un léger faux plat descendant, ça me permettait de pouvoir rouler asse vite en étant à bloc. A un moment on passe dans le Défilé de la Pierre Lys, c'est magnifique avec la route qui passe sous la roche! C'est beau et impressionnant, on se sent tout petit, surtout en vélo! Sublime! par contre c'est très étroit, donc je n'ai pas pu m'arrêter dans le Défilé pour prendre des photos...

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 043

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 045

 

On débouche sur un petit rond point et Axat est indiqué à 1km, la flamme rouge!! C'est en léger faux plat montant et me voici à Axat, enfin! Je n'ai pas de mal à trouver le gite étape. Très sympa, la propriétaire. J'y laisse mes affaires et zou me voilà en train de me balader dans Axat à pied. Le soir je suis allé prendre une pizza à la pizzeria ambulante. Belle journée avec quand même pas mal de vent et les jambes qui faisaient un peu mal sur la fin. Je me suis couché tôt car le lendemain, le vendredi 29, je devais me lever tôt pour aller au col de la Quillanne entre autre. Jeudi j'ai donc parcouru au total (en comptant les kilomètres entre chez moi et la gare de Tarbes), 93km.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 046

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 047

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 048

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 049

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 18:26

Bonjour, bonjour,

 

Comme vous avez pu le remarquer, ces derniers jours je n'ai pas mis d'article sur le blog car je n'étais pas là. J'étais parti comme prévu dans l'Aude du côté du village d'Axat pour aller me balader par là bas! Je viens de rentrer il y a environ 1h. Ce fut 3 belles journées avec pas mal de grimpette. J'y suis allé avec le VTC et j'ai bien fait car l'état de certaines routes est déplorable. Par contre en dehors de ça et du vent fort qui soufflait, j'ai adoré monter et voir tous ces beaux paysages, c'était vraiment magnifique! Que ce soit en bas, entre Quillan et Axat ou sur le Plateau de Sault ou encore au sommet des cols du côté du col de la Quillane, c'était vraiment beau à tous les niveaux!

Alors jeudi, j'ai pris le train jusqu'à Ax-les-Thermes avec le VTC. De là, j'ai monté le col du Chioula (1431m), je suis descendu de l'autre côté vers le col des Sept Frères puis j'ai continué de l'autre côté sur le Plateau de Sault que j'ai sillonné vers l'Est en faisant un détour vers le nord. Ce fut long avec beaucoup de vent, mais que le paysage était beau! Après je suis descendu sur Quillan, superbe vue sur le village et il me restait 12km pour rejoindre Axat par une route étroite et dangereuse mais dans un décors magnifique à travers le Défilé du Lys si je me souviens bien. Ce jour là, j'ai parcouru 92km, le début avec le col du Chioula sous une énorme chaleur et en descendant du train fut dur, surtout avec le sac pour 4 jours...

Ensuite vendredi (hier), j'ai décidé d'aller au col de la Quillane (1713m) dont le sommet est dans les Pyrénées Orientales. C'est un des plus longs cols de France avec plus de 50km d'ascension. Evidemment il n'est pas raide. Mais j'avoue que c'était bien usant quand même. Et à 1,5km du sommet...route barrée à cause des travaux, même en vélo c'était impossible de passer car ils refaisaient le goudron. J'étais pas content, j'avais fait 48km de montée pour en arriver là... Du coup j'ai fait un détour en contournant le magnifique Lac de Matemale et en passant par Les Angles, station pleine de touristes. 14km de détour pour arriver au col de la Quillanne qui 'nest pas indiqué par un panneau. Là les jambes étaient un peu fatiguées quand même et j'ai décidé de ne pas aller chercher la route forestière pour monter plus haut jusqu'au col de la Llose qui n'est pas loin normalement. Je voulais ensuite rentrer par les petites routes, j'ai fait un détour par le col de Creu (1708) dont les 3 derniers kilomètres sont assez raides puis ensuite j'ai décidé de ne pas faire tous mes détours prévus et de rentrer car il fallait que je garde des jambes pour le lendemain (aujourd'hui). Le vent soufflait tellement que dans la descente je n'étais pas à plus de 15km/h pendant une bonne partie... Hier j'ai fait 121km.

Et aujourd'hui donc, il fallait que je rentre à Ax-les-Thermes pour reprendre le train. J'avais prévu de monter le col de Dent (1231m) qui commence juste devant l'entrée du gite étape dans lequel j'étais. Il fait 13km pour une moyenne d'environ 7%. Comme mise en route il était costaud mais j'étais content de voir que je l'ai très bien encaissé! Même si je n'allais pas vite surtout avec le sac, mais les jambes ont bien tournées dans la fraicheur matinale sur cette route déserte, c'était sympa. Et j'ai eu la surprise de découvrir plein de cols sur cette montée et aussi dans la descente qui s'est faite sur une très très mauvaise route. Ensuite je voulais rejoindre la route du col du Pradel pour ensuite redescendre sur Ax-les-Thermes. Malheureusement je me suis trompé de route et c'est en passant par surprise au col du Castel (658m) que je ne connaissais pas, que je me suis rendu compte que j'étais descendu bien bas en altitude... Résultat, j'ai du faire demi tour et remonter pendant 6 bons kilomètres pour retrouver la route!! Les jambes allaient bien mais faire de la montée en plus de ce qui est prévu c'est pas top. J'ai décidé de ne pas risquer le coup de barre dans le col du Pradel qui est assez difficile et je suis donc rentré par le plateau de Sault, le col des Sept Frères et le col du Chioula. Comme à l'aller, énormément de vent, j'étais presque arrêté dans le Plateau de Sault!! Terrible! Par contre dans les montées, ça allait bien et j'étais même content d'être dans les montées plutôt que sur le plat. Sur la fin, j'étais à bloc pour arriver à Ax-les-Thermes assez tôt pour prendre le train de 14h20. Du coup j'ai fait une superbe descente du col du Chioula, pendant laquelle j'ai parcouru les 11km entre le sommet et la gare en 12min30! Un pur régal!! Aujourd'hui j'ai parcouru 88km.

J'avoue qu'avec le Mont Ventoux de mardi et ces 3 jours consécutifs en montagne dans l'Aude, les jambes commencent à manquer de fraicheur physique. Là, je vais me reposer demain!!

Je ferai bien sûr le détail de toutes ces journées avec les photos!!

 

Idris

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 09:57

Alors voilà le récit de cette longue journée. Je vais d'ailleurs le commencer au 25 juillet voire même un peu plus tôt.

Le Mont Ventoux est un lieu chargé de légende grâce aux courses automobiles d'une part et surtout au courses cyclistes d'autre part (Tour de France, Dauphiné Libéré, Paris Nice, autres petites courses). Bref, chez le cycliste il exerce une certaine fascination. Et pour moi ça n'a pas manqué. Toute cette légende en fait un des cols les plus mythiques et prestigieux de France. Son profil y est pour beaucoup, puisque dans tout ce que j'ai lu, cette ascension est réputée comme une des plus dures de France. Bref, à mes yeux les 4 ascensions les plus mythiques de France sont : le Puy de Dôme (dans le Massif Central), le Mont Ventoux (en Provence), le col du Tourmalet (dans les Pyrénées) et le col du Galibier (dans les Alpes), un pour chaque massif montagneux.

En ce qui concerne le Puy de Dôme, il me fait rêver surtout pour ce Tour de France 1964 et cette fameuse étape de légende entre Poulidor et Anquetil, manque de chance, il va fermer bientôt et les horaires d'ouverture actuels sont très contraignant...

Pour le Mont Ventoux, j'avais déjà envie d'y aller depuis plus d'un an, mais il est très loin de chez moi. De plus la gare la plus proche, celle d'Avignon, est située à 45 kilomètres du pied... Il y a plus d'un an j'avais donc regardé les trains entre Toulouse et Avignon, il y avait 2 changements....dommage...

pourquoi est-ce que j'ai de nouveau regardé les horaires entre Toulouse et Avignon cette année?? Tout simplement en cherchant des itinéraires possibles du côté de Grenoble. En effet, durant le mois d'août, nous irons à Grenoble en famille et je vais donc en profiter pour y aller avec le vélo. Je cherchais donc des villes accessibles rapidement en train comme Gap par exemple. Et là! J'ai pensé, peut être que le train entre Grenoble et Avignon est moins contraignant qu'à partir de Toulouse!! Me voilà en train de regarder les horaires. Il y a un changement obligatoire à Valence mais c'est moins long comme trajet. Afin de comparer, j'ai regardé les horaires entre Toulouse et Avignon. Et là, que vois-je?? Outre tous les trains avec changements, il y a un train dans la journée qui est direct entre Toulouse et Avignon!!! Le bonheur total en voyant ça!! Par contre entre Toulouse et Avignon c'est plus de 4h de train et ça me fait arriver à Avignon à 16h...logement sur place obligatoire donc... Me voilà donc en train de chercher une chambre d'hôte sur Bédoin. J'en trouve plusieurs et je décide d'appeler la moins chère. Juste avant je regarde la météo dans le Vaucluse, il est prévu beau temps toute la semaine du 25. Je décide de décaler donc mon séjour à Axat dans l'Aude. J'appelle en me disant que les chambres d'hôte dans le coin doivent être très demandées et la dame très sympathique qui me dit que c'est libre! Allez, je réserve!! Elle m'explique exactement comment arriver chez elle. En suivant j'appelle à Axat pour décaler de 3 jours ma réservation car ça concorde bien puisque dans l'Aude il est prévu pluie jusqu'à demain et à partir de jeudi ça ira mieux... Tout ça c'était mercredi dernier. Voilà donc, comment j'ai organisé ce séjour sur un coup de tête.

Je venais donc de faire le plus dur à savoir, s'occuper de toute la logistique. Maintenant c'était lancé. Cependant, d'un seul coup le stresse est un peu monté car d'une part, ça me faisait aller très loin de mes chères Pyrénées et je n'avais pas intérêt à avoir un gros pépin car si j'avais une chute ou autre, mes parents n'étaient pas là puisqu'ils sont en vacances dans l'Allier, d'autre part, je redoutais une crevaison car mes horaires étant sans grande marge de manoeuvre, ça aurait pu chambouler tout mon programme, ensuite je craignais le vent dans cette ascension, car du vent à 90km/h pendant les 6 derniers kilomètres ça ne doit pas être agréable et ça doit faire mal aux jambes, enfin, voilà un mois que je n'ai pas de bonnes jambes et j'avoue que j'avais vraiment peur de la montée....

Le programme de la semaine est donc le suivant :

- lundi 25 : voyage en train entre Tarbes-Toulouse-Avignon, arrivée à 16h, pédalage jusqu'à Bédoin pendant 45 kilomètres.

- mardi 26 : début de l'ascension à 6h du matin, retour par Malaucène. Retour à la chambre avant 10h pour partir à 10h30 au plus tard pour Avignon. Train du retour à Avignon à 13h27. Arrivée chez moi prévue entre 20h30 et 21h.

- mercredi 27 : aujourd'hui. Repos à la maison et préparatif pour la suite.

- jeudi 28 : départ en train pour Toulouse puis Ax-les-Thermes. Je pédale jusqu'à Axat pendant une grosse cinquantaine de kilomètres en passant par le col du Chioula. Arrivée au gite étape en fin d'après midi.

- vendredi 29 : sortie en vélo prévue sur les routes de l'Aude

- samedi 30 : idem

- dimanche 31 : retour pour aller prendre le train à Ax-les-Thermes en passant par le col du Chioula.

 

Semaine plutôt chargée donc et fatiguante avec tous ces trajets en train... Je suis allé acheter mes billets de train samedi dernier entre Toulouse et Avignon. en revenant j'ai regardé la météo et il était prévu de la pluie...mardi...zut...je me suis donc dit que peut être je ferai l'ascension lundi soir en arrivant à Bédoin...

 

Revenons à lundi 25.

 

Je décide de prendre le train à Tarbes à 8h10. Ainsi en cas de retard, j'ai 1h30 de marge pour prendre la correspondance à Toulouse pour Avignon. J'ai 10km à faire jusqu'à la gare de Tarbes. En me levant, je vois qu'il pleut...pas de chance. Au moment de partir il ne pleut plus...quelle chance. Je pars en retard et je dois donc rouler vite pour arriver à la gare. Heureusement que je suis avec le vélo de route que j'ai un vent un peu favorable. A la moitié du trajet...la pluie se met à tomber...des cordes d'un seul coup...je n'y voyais plus rien à travers les lunettes, j'avais les yeux presque fermés, je devais continuer à aller vite car j'étais en retard... Juste avant un pont, il y avait plus de 20cm d'eau, je l'ai vu au moment où ma roue avant est rentrée dedans, j'ai levé les pieds instinctivement mais j'ai senti que ça a un peu éclaboussé... J'arrive à la gare. Je file acheter mon billet de train, la carte étant mouillée, elle n'est pas reconnue. Je l'essuie ça marche. Ouf! Je prends mon billet et zou je fonce jusqu'au quai. Je monte dans le train 3min avant le départ. J'accroche le vélo et je vais m'asseoir. 10km et me voilà trempé!! Je grelotte!! Heureusement que j'ai pensé à prendre une petite serviette en partant. Je m'essuie la tête, les jambes. Mon coupe pluie a été efficace, je ne suis pas mouillé en haut par contre mon short est trempé complètement. J'ai froid aux jambes. Je change mes chaussettes qui sont mouillées en haut. Heureusement mes basket ne sont pas mouillées dedans. 2h plus tard, me voilà à Toulouse. Le short encore un peu mouillé mais avec le vent qu'il faisait à Toulouse ça a vite fini de sécher. Ouf! 1h30 plus tard, me voilà dans le train pour Avignon. Je vais faire la ligne de bout en bout. Le trajet est agréable, le train est passé par Carcassonne, Narbonne, Béziers, Sète, Montpellier, Nîmes entre autres. Non loin de Sète, on aperçoit la mer depuis le train. Dans le train j'ai lu, un petit livre sur la Légende du Ventoux et les conseils pour les cyclotouristes. Dedans il est dit que si on a pas peur en y allant la première fois, ce n'est pas normal. Il est conseillé aussi de mouliner le plus possible sans chercher à utiliser des gros braquets. Le profil est le suivant : 21,6km d'ascension à 7,6% de moyenne! 5,5 premiers kilomètres faciles qui ne sont pas à plus de 6%, puis au lieu dit de Ste Estève, il y a un virage en épingle  à gauche et la route se cabre d'un seul coup pour une rampe de 10km à 9,6% de moyenne! Cette rampe dure jusqu'au Chalet Reynard. A partir de là, on quitte la forêt pour entrer dans la rocaille. Il reste 6km à presque 8% exposé presque 2 jours sur 3 à des vents de plus de 90km/h!! Les deux derniers kilomètres sont terribles et le dernier virage monumental! Bref voilà la description du profil, dans le livre ils décrivent la rampe de 10km jusqu'au Chalet Reynard et disent que si le cycliste n'est pas fatigué après avoir encaissé les 5 premiers kilomètres de cette rampe à partir de Ste Estève, il n'aura pas trop de mal pour la suite...

Retour au récit :

J'arrive à Avignon à l'heure. Il pleut des grosses gouttes mais il fait très chaud, ce qui est agréable et qui change de Tarbes où il ne fait pas chaud depuis plus d'un mois... Et là je me réjouis d'avoir bien regardé les plans sur le net, afin de savoir par où quitter Avignon pour prendre la petite route. Il faut d'abord que je renne le grand boulevard Saint Roche. Et là je vois à ma grande surprise, une bande cyclable. C'est plutôt sympa même si elle est extrêmement étroite. Je constate en y allant que les voitures ne s'écartent pas et qu'il n'y a que de rares voitures qui vont s'écarter seulement sur tout le trajet. Ce n'est pas très agréable de se faire frôler en permanence. Je trouve sans soucis la route pour quitter Avignon et j'en suis content car pour quitter la ville, les panneaux n'indiquent pas grand chose. Une fois en dehors de la ville, j'aperçois devant moi, un peu sur la gauche...le Mont Ventoux! Enfin je le vois, je rêvais de le voir, même seulement de loin. Les nuages masquent son sommet mais on l'aperçoit jusqu'à la limite entre la forêt et la rocaille.

 

Mont Ventoux avec le sommet dans les nuages :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 001

 

Par moment la route est une longue ligne droite un peu monotone avec toutes ces voitures qui dépassent. De plus dans la deuxième partie du trajet, la route se met à monter. A ma grande surprise, je sens que mes jambes ne sont pas aussi mauvaises que le 14 juillet quand j'étais allé au Tourmalet. Mais je ne suis pas aérien non plus. A un moment, la route est en ligne droite et ne donne pas l'impression de monter. Je suis à 15km/h et n'ayant pas l'impression que ça monte, je m'inquiète un peu... C'est au retour, que je vais m'en rendre compte. Je traverse beaucoup de vignes. Au fur et à mesure que je m'approche du Mont Ventoux, le ciel se dégage et il fait beau. Maintenant je vois le Mont Ventoux en entier sauf l'observatoire où les nuages s'amusent à y rester juste à cet endroit. Voilà la bête! 1912m!! Il porte le poids d'une légende bien chargée!! Et moi, il me fait peur! Les jambes vont souffrir. Je commence à avoir faim, je pense qu'il ne serait pas raisonnable de monter ce soir, je le ferai demain matin et tant pis si je prends un peu de pluie. Le vent est un peu de face....pénible. J'arrive à Bédoin.

 

Bédoin :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 005

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 006

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 007

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 011

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 013

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 014

 

Je trouve sans soucis le chemin pour arriver à la chambre d'hôte. la dame très sympa, m'accueille. Elle me montre la chambre et tout ça, et elle me dit que demain (mardi 26) il est prévu une belle journée! Ouf! Je range le vélo, je pose mes affaires et je décide de partir manger sur Bédoin. La maison étant un peu excentrée, il faut marcher pour aller au village. Je n'avais pas envie d'aller avec le vélo de route en ville, donc j'y vais à pied. Il faut marcher 4kms quand même. Là je me mets en quête d'un restaurant. Je passe devant un petit casino et j'en profite pour acheter de quoi manger demain midi (mardi) dans le train. Je continue de chercher un restau. Pas de chance, soit, ils sont trop chers pour moi, soit ça ne me plait pas, soit ils sont complets. Je décide de me diriger vers la pizzeria et là, je distingue en face un petit restau italien! Ce sera des pâtes pour ce soir! C'est exactement ce qu'il me faut. En plus ce n'est pas très cher et c'est rapide. Voilà donc! Je rentre ensuite avant la nuit car la route est dangereuse à pied car les voitures roulent vite et il n'y a pas de trottoirs et ce sont les vignes et les fossés juste au bord de la route ce qui oblige à rester au bord. Je reviens à la chambre. depuis la fenêtre, j'ai une vue imprenable sur le Mont Ventoux, on ne peut pas faire plus proche!! Alors que la nuit arrive, le Mont Ventoux est visible dans son ensemble avec la tour du sommet également. C'est impressionnant de voir sa silhouette se découper dans la nuit.

 

Vue depuis la fenêtre de la chambre :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 021

 

Le lendemain je me lève à 5h. Il fait nuit. La propriétaire a été sympa de préparer le petit déjeuner à cette heure si matinale! Je suis un peu stressé quand même...je vais m'attaquer au mythe! Le Mont Ventoux!! A 6h je suis prêt à partir. Je pars à 6h05 exactement, direction Bédoin.

A 6h10 je suis devant le panneau indiquant le début de l'ascension.

 

photo prise la veille depuis le restau :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 017

 

Le jour est en train de se lever. Il ne fait pas froid, je n'ai pas besoin de monter les jambières, ma veste thermique est ouverte, le ciel plutôt nuageux mais le plafond nuageux étant très haut, le sommet est bien visible, pas de vent, et on sent que les éclaircies seront nombreuses. C'est parti. Comme je l'ai dit, la première partie est facile et n'excède pas les 6%. Pourtant, bizarrement, j'ai du mal. Je suis sur le 2e plateau et j'ai du mal à passer cette portion. je reste quand même sur le 2e plateau. Que se passe-t-il?? Je m'inquiète de plus en plus pour la suite. La route serpente au milieu des vignes et monte progressivement. C'est agréable. Mais je n'avance pas vite et je sens que je commence déjà à puiser pas mal d'énergie... Je passe le village Les Bruns, puis c'est Ste Estève!

 

 

Hormis les photos du Chalet Reynard et des stèles, j'ai tout pris en roulant :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 023

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 024

 

La partie difficile va commencer. J'enlève ma veste thermique pour rester en manches courtes. Là il reste plus de 16,5 kilomètres à grimper sur des pourcentages raides. Pour rappel, à partir de Ste Estève, il y a 10km à 9,6% de moyenne jusqu'au mythique Chalet Reynard puis ensuite 6,5km à presque 8% pour atteindre le sommet. je commence donc la montée, la partie difficile. Je décide passer le petit plateau dès maintenant. Et c'est parti. de suite, je me rends compte que ça va bien. Les jambes tournent bien. Je ne force pas et le rythme est bon. un vrai contraste avec la partie facile dans laquelle j'avais du mal... J'ai été surpris de cette facilité. dès le début je sentais que ça allait bien se passer. Je me mets en danseuse. La route est surtout composée de lignes droites avec quelques courbes. mais c'est un régal de rouler dans cette forêt de conifères d'abord puis de pins, avec ce paysage sec, cette garrigue. J'en profite à fond. Des rails de sécurité bordent la route de temps en temps, ils ont été placé pour les courses automobiles. Les kilomètres passent à une grande vitesse! Il n'y a personne sur cette route. juste 3 ou 4 voitures qui m'ont dépassées au début! un cycliste me dépasse et me dit bonjour. La route serpente toujours dans cette forêt. on ne voit pas le sommet et c'est tant mieux comme ça. Alors que les deux premiers kilomètres à partir de Ste Estève sont à 9% de moyenne, la pente se cabre un peu plus dans le 3e kilomètre, pour atteindre une moyenne de 10,5%. Je relance, sans aucun soucis. Une vraie balade. Les deux suivants sont à 9%. Je les passe sans aucun soucis. Je me souviens de la phrase du lire : "si vous passez les 5 premiers kilomètres sans fatigue, vous n'aurez pas de mal à atteindre le sommet". Et si c'était vrai?? Le kilomètre qui suit est un peu plus raide, à 10%, un virage en épingle raide nécessite une bonne relance. Pendant quelques secondes on aperçoit le sommet sur la gauche. Ce kilomètre est un peu plus exigeant mais l'approche du Chalet Reynard est très encourageante. Les kilomètres défilent, je ne m'ennuie pas, je ne suis absolument pas dans le dur. Je profite à fond. En approchant du Chalet Reynard, je vois quelques chalets sur la droite dans la forêt.

 

Les chalets dans la forêt :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 025

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 026

 

Le vent se lève un peu car la forêt est moins dense. Je suis vraiment facile, tout en roulant je sors l'appareil photo et je prends des photos sans ême avoir besoin de m'arrêter. Le dernier kilomètre avant le Chalet Reynard s'aplanit progressivement pour devenir plat pendant 200m en arrivant devant le chalet. Le voici ce fameux Chalet Reynard! Lieu d'arrivée sur le Paris Nice car le sommet est fermé en raison de la neige. La route venant de Sault rejoint le chalet par la droite. Là je m'arrête 30sec pour prendre une photo du Chalet et manger une pâte de fruit.

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 027

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 028

 

Je repars de suite, la vue sur la gauche est splendide avec la plaine. Magnifique. Je ne cesse de la regarder. La pente repart sur du 7,5% Je suis vraiment très facile. Le vent souffle un peu mais c'est un bon jour, on est très loin des 90km/h que je redoutais tant! La fin s'annonce comme une partie de plaisir!! Toujours en roulant je continue de prendre des photos, je profite énormément. Selon les courbes, on aperçoit sur la gauche soit la plaine avec ce superbe panorama, soit le sommet du Ventoux qui semble tout proche. Sur la droite c'est constamment la rocaille. Il n'y a plus d'arbre, en dehors des cailloux il n'y a rien.

 

Les plateaux du Vaucluse un peu après le Chalet Reynard :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 037

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 039

 

 

L'objectif est là haut :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 040

 

Je continue de grimper, le soleil est là de temps en temps. Je passe à côté d'un berger. De temps en temps de grosses rafales de vent soufflent quand même et là c'est un peu plus dur, il faut relancer et appuyer plus fort sur les pédales. Mais ça ne me pose aucun soucis.

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 044

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 045

 

Vue splendide :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 047

 

A défaut d'avoir une photo de moi en pleine action dans le Ventoux, j'en ai une de mon ombre en pleine action, le chien du berger c'est un bonus sur la photo mais c'était pas lui que je visais^^ :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 049

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 050

 

Alors que je passe devant la borne indiquant le sommet à 2 kilomètres, je réalise que je n'ai pas vu la stèle dédiée à Tom Simpson, décédé lors du tour de France 1967 à 3km du sommet. Je la cherche du regard, mais je ne vois rien... Mais comment j'ai fait pour monter et ne pas voir la stèle??!!! Je me posais cette question, je m'inquiétais  car je n'étais pas dans le dur, je pouvais profiter, regarder tout ce qu'il y avait autour et je n'ai pas vu la stèle. Je passe la borne indiquant le sommet à 1 kilomètre. Je relève une erreur, l'altitude indiquée est de 1765m je crois et le pourcentage indiqué est 8% sachant que le sommet est encore 140m plus haut, il y a une erreur. Et effectivement, la fin dure plus que 1 kilomètre. Là ça devient raide, c'est plus de 8% selon moi. Et au détour d'une courbe à droite, je vois la stèle de Tom Simpson. Elle est là! Je m'arrête. Je prends une photo, je regarde la paysage. Je repense aux images de sa mort que j'ai eu l'occasion de revoir. Je repars, quelques mètres plus loin, une autre stèle dédiée à un coureur amateur belge décédé là en 1983.

 

La stèle de Tom Simpson décédé sur le Tour de France 1967 :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 051

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 052

 

Il est décédé dans ce décors :

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 053

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 055

 

Stèle à la mémoire de Pierre Kraemer, amateur belge,  décédé en 1983 :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 058

 

Je continue, là c'est une portion raide ça se sent. Mais toujours en danseuse, aucun soucis pour passer. J'arrive au col des Tempêtes (1841m). Il est normalement à 1 kilomètre du sommet. Là, on aperçoit la vue vers le nord. Je m'arrête. c'est magnifique, ce sont les Alpes que l'on voit là bas!

 

col des Tempêtes avec vue sur les Alpes au loin :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 059

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 063

 

 

Depuis le Chalet Reynard je vois la plaine vers le sud mais le nord est masqué par le sommet du Mont Ventoux et là, on arrive à voir le nord. Superbe, petite photo. Je repars. En essayant de réaliser que je venais de monter une ascension mythique! Je passe devant une table d'orientation, je me dis que je vais venir voir après être arrivé au sommet, dernier virage en épingle à droite : il est impressionnant à voir, tellement raide, monstrueux!! Et que fais-je?? Je le passe à la corde sans aucun soucis! Derniers mètres très raides et c'est le sommet! J'ai monté le Mont Ventoux!! Un rêve qui me semblait tellement inaccessible il n'y a même pas 1 semaine! La vue est superbe!! La plaine devant nous! Les Alpes de l'autre côté!! Les nuages sont hauts. Il y a du vent mais pas tant que ça. Je décide de redescendre sur la lacet du dessous pour aller à la table d'orientation. Les directions des grandes villes ou sommets sont indiquées. Le Pic du Midi de Bigorre que je vois chaque jour est indiqué à 435km, Lourdes à 445km. Les plateaux du Vaucluse sont bien visibles. Il commence à faire frais et des gouttes de pluie commencent à tomber! Je décide de songer à redescendre vers Malaucène. Je remonte donc ce terrible dernier virage, il est dur! Ce coup-ci, il a fait un peu mal aux jambes! Je remonte donc là haut et me dririge vers la descente vers Malaucène. Là il y a la 2e table d'orientation. On aperçoit le Mont Blanc! Le Vercors! Gap est quelque part juste au milieu. Que c'est beau! Si proche des Alpes! Et ce soir je serai de retour dans les Pyrénées!

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 073

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 076

 

Les 3 photos suivantes montrent une vue panoramique depuis le sommet :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 079

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 080

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 081

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 082

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 083

 

Table d'orientation indiquant la direction du Pic du Midi :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 084

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 085

 

Les Alpes :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 086

 

2e table d'orientation :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 087

 

Le Mont Blanc (j'aurais du mettre une flèche), il est au fond, c'est le 4e sommet en partant de la droite, celui qui parait le plus pâle :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 088

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 089

 

Le Vercors :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 090

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 091

 

Allez il faut redescendre car le temps passe et je dois retourner à Avignon ensuite. Je suis déjà en retard sur mon programme. Je commence la descente. La descente est magnifique. Sur le début je dois faire attention car pas mal de cailloux sont sur la voie de droite. Il ne fait pas chaud.

 

Vue sur le radôme qui protège un radar militaire (qui servait à la surveillance militaire de l'arme atomique lorsqu'elle était gardée dans le coin dans les années 90) :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 092

 

Dernier coup d'oeil à l'observatoire :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 093

 

Côté Malaucène :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 094

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 095

 

Ensuite c'est parti dans de grandes portions de ligne droite et de courbes, les virages dangereux sont très bien indiqués! J'ai pu rester 2 minutes d'affiler à 70km/h, un pur régal! Je croise énormément de cyclistes et de voitures. Quelle chance j'ai eu de pouvoir monter tranquillement sans voiture!! Je passe devant le Chalet Liotard. Plus loin, je m'arrête au belvédère pour profiter de la vue. Là je discute avec un belge qui fait une pause dans son ascension. Très sympa. Il me propose de me prendre en photo. Après quelques minutes je décide de poursuivre la descente car l'heure tourne.

 

Chalet Liotard :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 096

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 097

 

Vue depuis le belvédère :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 098

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 099

 

Je continue à grande vitesse. Je déboule dans Malaucène. Allez c'est parti direction Bédoin à 12km de là. ça descend puis ça se met à remonter pendant environ 2 à 3 kilomètres. La route est dans une forêt, c'est très agréable. Je reste sur le grand plateau! Les jambes sont là toujours et dire que ce matin sur la partie facile du Ventoux j'avais du mal... Au détour d'un virage je vois un panneau col de La Madeleine (448m), j'avais oublié que c'était là. J'avais lu il y a longtemps de ça que la vue était jolie mais en fait entre les arbres on voit la plaine mais sans plus... Mais la route en elle même est agréable hormis ces voitures. Je continue ma route.

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 100

 

Vue depuis le col de la Madeleine :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 101

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 103

 

Tu ne me fais plus peur maintenant :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 107

 

ça monte encore un peu avant de redescendre sur Bédoin. Je rejoins la chambre d'hôte, il est 10h20 environ. J'avais prévu de partir pour Avignon à 10h30 histoire d'avoir de la marge en cas de crevaison. Je discute un peu avec la dame, très sympa, ainsi que ses petits enfants. Je vais récupérer mes affaires et c'est parti pour Avignon. Il est 10h40! La route monte légèrement jusqu'au village de Mazan à 5km de là. Je m'arrête pour prendre une photo du nom du village car pour ceux qui connaissant bien l'histoire du Tour de France, Mazan, comme Garin et Garrigou est un village qui porte le nom d'un ancien vainqueur du Tour de France (bien sûr c'est le hasard qui fait ça). En effet, Mazan est le vrai nom de Lucien Petit Breton, double vainqueur du tour en 1907 et 1908. Son père ne voulant pas qu'il fasse du vélo, il a décidé de changer de nom pour que son père justement ne le reconnaisse pas.

 

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 110

 

Je continue ma route. Il commence à tomber quelques gouttes comme à l'aller, sur la même portion. Je roule assez vite. La route descend un peu ça va assez vite. je commence à avoir ma; aux jambes et à avoir faim. Faut dire que je n'ai pas beaucoup mangé hormis une pâte de fruit dans le Mont Ventoux. Santant la fringale arriver alors qu'il me reste encore presque 30km à faire, je m'arrête pour manger un peu et boire. Je repars 3min après. Je n'ai pas de mal à retrouver les petites routes. Sauf en arrivant à Avignon où il y a un énorme rond point ovale, il est gigantesque et je ne savais plus à quelle sortie il fallait sortir car c'était très mal indiquait. J'ai ressorti ma carte routière pour trouver. Et c'est bon. Me voilà à Avignon!

 

The End :

Photos Mont Ventoux le 26 juillet 2011 111

 

Un embouteillage monstrueux!! Beaucoup de feux rouges, des tas de voitures. Je suis tranquille il est 12h30, le temps de rejoindre le grand boulevard et de rouler jusqu'à retrouver la gare. Me voici en gare d'Avignon. J'ai faim. Le début de la fringale arrivait. Les jambes font mal mais c'est bon j'y suis en gare d'Avignon. Le train à 13h27 part avec 10min de retard. Je mange dans le train. Le trajet me semble long. Je suis un peu fatigué, je me suis levé tôt, j'ai fait la montée et j'ai pas mal roulé. Mon compteur indique 104km parcourus dans la matinée. J'arrive à Toulouse vers 17h passé, le trajet était moins long qu'à l'aller. Il pleut à Toulouse et il fait froid comparé à Avignon. Correspondance pour Tarbes à 18h. Durant tout le trajet il pleut. J'arrive à Tarbes vers 20h enfin!! Allez 10km pour rentrer. Il pleut un peu, moins qu'à l'aller mais quand même. Me voici à la maison. Ouf. Au total depuis le matin j'ai parcouru 114km.

Je suis vraiment surpris d'avoir eu autant de facilité car cette ascension qui fait peur et qui est réputée parmi les plus dures de France fait partie de mes ascensions les plus faciles tout cols (que j'ai monté) confondus!! Incroyable quand même!! Je suis d'autant plus surpris que depuis le 2 juillet j'avais de très mauvaises jambes et je me souviens de l'ascension du Tourmalet du 14 juillet qui aura été une des mes plus dures! Quel contraste! C'est David qui me disait dans un commentaire, de prendre mon mal en patience car j'apprécierai encore plus le moment où les bonnes jambes reviendront! C'est chose faite et que ça arrive sur une telle montée ça m'impressionne!

Je suis content d'avoir pu y aller malgré le fait que ce soit loin de chez moi. J'ai réussi à me prévoir ces deux jours seulement 4 jours avant. J'étais motivé et malgré les contraintes du voyage et tout ça j'ai pu le faire. en plus j'ai vraiment eu de la chance, il ne pleuvait pas quand je suis monté hormis quelques gouttes en haut, il y avait du soleil de temps en temps, pas beaucoup de vent, pas de chaleur, pas beaucoup de voitures à cette heure matinale! Bref des conditions inespérées! Je garderai un grand souvenir de ces deux jours! C'est aussi ma première ascension en dehors des Pyrénées!

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/