Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 08:55

Voici le résumé de la première étape pyrénéenne. C'est la 12e étape et enfin le Tour va commencer la haute montagne. Je ne cache pas que l'attente fut assez longue. Mais cette attente fait partie du Tour de France. Et pour tout dire, à l'heure actuelle, après les étapes des Pyrénées, on en est presque au même point qu'avant, puisqu'il y a toujours les mêmes 6 à 7 prétendants qui peuvent espérer la gagne. Seul changement, Thomas Voeckler est à inclure dans ces prétendants au podium selon moi...

Alors pour rappel, dans les 11 premières étapes, il s'en est passé des choses. Entre les chutes, les cassures. Dès la première étape des chutes ont fait perdre du temps à Contador le double tenant du titre, vainqueur du Giro en mai dernier (qui risque de laisser des traces dans les Alpes). Ensuite une multitude de chutes ont émaillées la course jusqu'au fameux massacre de dimanche dernier sur les routes de Saint Flour où de nombreux favoris ont du rentrer à la maison par l'ambulance sans parler de cette voiture qui a fauché Flecha et Hoogerland qui étaient alors échappés.

Après un dernier sprint victorieux de Mark Cavendish à Lavaur, c'est donc parti pour la montagne.

Cugnaux-Luz Ardiden : 211 kilomètres avec le début de la montagne au kilomètre 131. Premier gros col du Tour, la Hourquette d'Ancizan empruntée pour la première fois par la course. C'est tout simplement une alternative au col d'Aspin, la concurrence va être dur pour ce dernier! Après la descente de ce col de première catégorie, les coureurs arrivent à Sainte Marie de Campan et enchainent directement avec le mythe des Pyrénées, le col du Tourmalet, premier col de plus de 2000m d'altitude emprunté par le Tour de Frabce en 1910!

Pour ma part, je suis allé au sommet du col du Tourmalet en vélo pour les voir passer, une première en montagne pour moi. J'étais à 300m du sommet et je ne regrette absolument pas. Monter ce col avant les pros en vélo, en partant depuis chez moi, c'est quand même sympa, cette ambiance en montagne qui est beaucoup plus sympathique qu'aux arrivées des étapes en plaine...

Après ce col du Tourmalet que reste-t-il?? Luz Ardiden!!! Une ascension hors catégorie en guise de fin. Pour avoir fait l'enchainement Tourmalet-Luz Ardiden en mai, je me souviens qu la fin de Luz Ardiden avait été très très dure!

Voilà donc le programme. Ayant passé la journée au col du Tourmalet ou sur le vélo, je n'ai donc pas vu l'étape. Mais voilà à peu près ce qu'il s'est passé. Une échappée de 6 coureurs s'est dessiné rapidement. Dans la Hourquette d'Ancizan, une première sélection s'est faite. A noter des attaques de la part de Kreuziger (potentiel top10 à Paris mais qui a déjà perdu trop de temps pour faire parti des prétendants encore), de Chavanel, le champion de France qui a voulu montrer le maillot en ce 14 juillet et de Hoogerland, courageux avec son maillot à pois de meilleur grimpeur. Ensuite vient une descente cahotique avec deux chutes de Geraint Thomas échappé et surtout une belle chute dans le peloton avec le maillot jaune à terre entre autres. Chute également de Kloden, que j'ai ensuite vu passer un peu attardé dans le Tourmalet avec son maillot déchiré, il souffrait cela se voyait...

Après un regroupement au pied du Tourmalet entre les échappés, c'est reparti. Et c'est Thomas qui s'est échappé tout seul alors que Roy va tenter de revenir au train pendant presque toute la montée. L'ascension fait une sélection naturelle des coureurs. C'est dans le dernier kilomètre de la montée que Jérémy Roy est revenu sur Thomas et lorsque je les ai vu sur le lacet juste avant le dernier virage, ils étaient côte à côte puisque c'était le moment où Roy dépassait Thomas pour ensuite aller passer en tête du Tourmalet. Il avait l'air bien Roy quand même! Ensuite ce fut les autres échappés. Kreuziger a un peu coincé sur la fin du col du Tourmalet. Lorsque Voeckler est passé devant moi dans le peloton il avait vraiment l'air bien et facile!! Ensuite ce fut la descente du col du Tourmalet par la nouvelle route et non part la route historique, la Voie Laurent Fignon. Puis l'enchainement direct avec Luz Ardiden! Là, les échappés se sont tous fait reprendre par Sanchez Et Vanendert qui sont partis dans la descente du Tourmalet. Sanchez, 4e du Tour l'an passé après avoir raté le podium de peu et Vanendert, équipier très important de Gilbert sur toutes les classiques qu'il a gagné cette année, il a notamment fait 6e de la Flèche Wallonne en ayant roulé longtemps! Bref ces deux là n'allaient plus être revus. Et c'est sanchez qui s'en va gagner devant Vanendert. Derrière les favoris ne passent pas à l'attaque sauf dans le dernier kilomètre où une accélération de Franck Schleck permet de reprendre quelques secondes à Contadir et aux autres. Et là, surprise? Non je ne pense pas compte tenu de l'attentisme des leaders, Voeckler finit seulement 7 secondes derrières Contador et conserve son maillot jaune! J'ai une pensée pour Denis Galimzyanov, qui a été lâché dès les premiers mètres de la Hourquette d'Ancizan et qui a terminé hors délais... Lorsque je l'ai vu beaucoup de monde était parti, il était presque 20min derrière le gruppetto et il n'avançait pas, seul sur la route, il a du passer une bien mauvaise journée...

Voilà donc pour cette étape. Voici les photos, j'avais déjà résumé la course ici : 14 juillet 2011 : col du Tourmalet.

 

Vue sur La Mongie depuis l'endroit où j'étais à 300m du sommet, malheureusement le brouillard va masquer toute la route... :

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-2

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-3

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-4

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-5

 

Roy et Thomas en tête :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-6

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-7

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-8

 

Kadri

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-9

 

Mangel :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-10

 

Peloton maillot jaune  :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-11

 

Ten Dam et Fofonov :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-12

 

Peloton maillot jaune (on distingue Andy Schleck et Ivan Basso notamment) :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-13

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-14

 

Sylvain Chavanel avec son maillot de champion de France qui a été rattrapé et lâché par le peloton, sa blessure lui fait encore mal.. :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-15

 

Barredo :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-16

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-17

 

Hoogerland lâché, avec son maillot à pois, 33 points de suture depuis dimanche dernier :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-18

 

Roelandts :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-19

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-20

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-21

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-22

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-23

 

Premier groupe d'attardés :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-24

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-25

 

Gruppetto, Hushovd le champion du monde est en tête à gauche de la route sur la 2e photo et au fond à droite de la photo sur la 3e (en train de se regarder la main) :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-26

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-27

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-28

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-29

 

Classement de l'étape :

 

1. Samuel Sanchez (Euskaltel)
2. Jelle Vanendert (Omega Pharma) +0’07
3. Frank Schleck (Leopard-Trek) +0’10″
4. Ivan Basso (Liquigas) +0’30″
5. Cadel Evans (BMC) m.t.
6. Andy Schleck (Leopard-Trek) m.t.
7. Damiano Cunego (Lampre) +0’35″
8. Alberto Contador (Saxo Bank) +0’43″
9. Thomas Voeckler (Europcar) +0’50″
10. Pierre Rolland (Europcar) m.t.
——
11. Tom Danielson (Garmin-Cervélo) +1’03″
12. Arnold Jeannesson (FDJ) +1’19″
13. Rigoberto Uran (Team Sky) +1’25″
14. Levi Leipheimer (Radio Shack) m.t.
15. Hubert Dupont (AG2R La Mondiale) +1’56″

 

Classement général :

 

1. Thomas Voeckler (Europcar)
2. Frank Schleck (Leopard-Trek) +1’49″
3. Cadel Evans (BMC) +2’06″

4. Andy Schleck (Leopard-Trek) +2’17″
5. Ivan Basso (Liquigas) +3’16″
6. Damiano Cunego (Lampre) +3’22″
7. Alberto Contador (Saxo Bank) +4’00″
8. Samuel Sanchez (Euskaltel) +4’11″
9. Tom Danielson (Garmin-Cervélo) +4’35″
10. Nicolas Roche (AG2R La Mondiale) +4’57″
——
11. Kevin de Weert (Quick Step) +5’07″
12. Philippe Gilbert (Omega Pharma – Lotto) +5’24″
13. Arnold Jeannesson (FDJ) +5’50″
14. Peter Velits (HTC – High Road) +6’03″
15. Haimar Zubeldia (Radio Shack) +7’17″

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 08:51

Bonjour,

 

Je tiens à remercier tous les internautes qui viennent sur le blog, et surtout ceux qui laissent des commentaires car g^race au Tour de France qui vient de passer dans les Pyrénées, le nombre de visites sur le blog a fortement augmenté. De ce fait dans la liste des top des blogs de la plate forme over-blog, le blog velomontagne est 624e (sur les presque 2000 blogs qui sont dans cette liste des top des blog). Je remercie donc tous les lecteurs du blog. Et surtout n'hésitez pas à faire part de vos suggestions.

 

Bonne journée

 

Idris

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 20:16

Bonjour,

 

Voici juste une petite brève sur mon programme de la fin du mois de juillet. Le 2 juillet, lorsque je suis allé au col des 7 Frères, j'avais trouvé les paysages du département de l'Aude magnifiques! Et malgré le fait que les jambes n'étaient pas là et que j'ai passé une très mauvaise journée, j'ai beaucoup apprécié ces paysages et je me suis dit que je vais essayer d'y revenir. Alors voilà, j'ai prévu d'y passer quelques jours. J'ai réussi à trouver un gite étape pas cher et j'ai réussi aussi à trouver 4 jours où je suis libre en même temps que le gite. Et donc normalement du 25 juillet au 29 juillet je serai à Axat avec mon vélo. Je n'ai pas encore déterminer mon programme exact là bas. J'ai déjà quelques lieux et châteaux que j'aimerai passer voir. J'irai en train jusqu'à Ax-les-Thermes (vu que j'ai une carte de réduction de la SNCF dans Midi Pyrénées) et de là, je monterai en vélo le col du Chioula et après le col des Sept Frères, je prendrai des petites routes pour me mener directement à Axat. Cela devrait faire une cinquantaine de kilomètres je pense. Je vais me renseigner sur l'état de certaines petites routes que j'ai repérées pour savoir si je prends le VTC ou le vélo de route. Voilà pour le programme.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 19:51

Alors voilà, pour cette journée. En ce jour de 14 juillet, le Tour de France entame la haute montagne (enfin) par les Pyrénées! L'étape relie Cugnaux (banlieue sud de Toulouse) à Luz Ardiden en enchainant la Hourquette d'Ancizan (inédite), le col du Tourmalet et la montée finale vers Luz Ardiden. Depuis la présentation du parcours en octobre dernier, je me suis dit que c'était l'occasion pour moi d'aller pour la première fois en montagne pour voir passer le Tour. J'habite à côté alors autant en profiter.

J'ai décidé d'aller au col du Tourmalet. Je me suis donc levé à 5h du matin pour me préparer tranquillement. Je ne cache pas que j'étais plein de doutes notamment à cause de la dernière sortie en montagne le 2 juillet qui avait été une grosse déception et surtout que depuis je n'avais pas refais de grande sortie donc les jambes n'étaient pas top et à cela on peut ajouter un manque de sommeil car j'ai vadrouillé à Toulouse et Auch les jours précédents! Bref ça ne s'annonçait pas au mieux... Je me suis donc préparé tranquillement et à 6h25 par là, j'ai enfourché le vélo (le VTC). C'est parti, direction le col du Tourmalet!

Dès le début j'ai senti que les jambes allaient faire mal! J'étais vraiment pas en forme! Là j'avais beaucoup d'appréhension, presque de l'angoisse...

Alors que je pensais qu'il allait y avoir un gros trafic, j'ai été surpris de voir que jusqu'à Bagnères il n'y a que quelques voitures seulement qui m'ont dépassées!

Niveau météo, c'était très nuageux au dessus de la plaine même si ça donnait l'impression de se dégager au fur et à mesure. Par contre, les montagne étaient masquées par les nuages et je m'attendais donc à me retrouver dans le brouillard à partir de 1500m d'altitude à peu près.

Les deux petites côtes avant Bagnères ont fait mal aux jambes...sur le moment je me suis dit mais comment je vais faire pour le Tourmalet si sur ces minis côtes j'ai du mal... Heureusement ça commençait quand même à aller mieux. En arrivant à Bagnères, alors que je me suis arrêté au feu rouge, des véhicules de l'Equipe de la caravane publicitaire sont arrivés de la route de Toulouse (de la gauche) et ont pris la route de Sainte Marie de Campan.

J'ai continué mon chemin tranquillement mais sans trop lambiner non plus... La côte de 1,2 kilomètre juste avant Campan a fait mal aux jambes mais je sentais une nette amélioration quand même par rapport au début. Mais j'étais loin du compte car cette côte je la passe sur le grand plateau sans changer de pignon normalement... A la sortie de Campan, je rejoins la grande route (route unique) menant à Sainte Marie de Campan. Là des véhicules des équipes Europcar et Euskaltel me dépassent. Il y a beaucoup de circulation d'un seul coup avec notamment un convoi de gendarmes (bus, fourgons, voitures) qui m'a dépassé. Il y avait beaucoup de monde et quelques cyclistes. Sur les portions montantes, à ma grande surprise, j'ai pu garder le grand plateau comme je fais habituellement sans trop trop de mal. J'ai juste passé le 39 dents pour le dernier raidillon avant Sainte Marie de Campan qui est raide. Là j'ai rattrapé un cycliste qui avait un vélo de route tandis qu'un autre me dépassait. A Sainte Marie de Campan, je me suis arrêté pour manger une pâte de fruit, j'ai un peu discuté avec le cycliste qui venait de me dépasser et qui s'est arrêté aussi. Il me raconte qu'il vient de Lille et qu'il est dans les Pyrénées depuis 1 semaine. Et il est parti pour monter le Tourmalet des deux côtés! Là il est 8h10. je m'attends à mettre beaucoup de temps pour monter...

Et c'est parti.

Les 4 à 5 premiers kilomètres sont faciles et roulant. Le bord de la route est très humide on sent qu'il a plu dans la nuit... Il fait frais, je garde donc ma veste thermique.

Quelques personnes sont sur le bord de la route et prennent leur petit déjeuner. A partir de Gripp ça devient raide, c'est parti pour les 12 derniers kilomètres difficiles. Je me cale comme d'habitude sur le 39 dents. Et là je me rends compte que j'arrive à le tenir. Petite satisfaction. Je rattrape même un espagnol sur un vélo de route. Plusieurs cyclistes me dépassent, il commence à y avoir beaucoup de camping car sur les bords de la route et de nombreuses voitures me dépassent ainsi que des bus. C'est infernal, on ne peut pas parler de l'air pur de la montagne...

Beaucoup de gens m'encourageaient (plus que les autres) sûrement parce que j'étais avec le VTC. Le lacet du Garet (très raide qui annonce la partie très difficile avant La Mongie) a été dur, la relance a fait mal aux jambes. Je continuais toujours en danseuse comme d'habitude sur le 39 dents mais je sentais que ça devenait de plus en plus difficile. A cela, il fallait dépasser les gens qui montaient à pied sans faire de gros écarts car les voitures dépassaient à côté...

Juste avant les paravalanches de La Mongie, alors que j'étais dans un brouillard dense (on y voyait pas à plus de 20m), je me mets à mouliner car ça devenait dur pour les jambes... Là c'est une file continue de camping car qui sont garés, des gens partout. Sur l'entrée d'un paravalanche, des jeunes ont mis une banderoles avec une énorme faute d'orthographe "alleR Voeckler"....

Beaucoup d'eau ruisselait des paravalanches. je transpirais énormément, j'ai rarement étais en nage de la sorte et pourtant il ne faisait pas chaud. La buée sur les lunettes m'empêchait de bien y voir et ce bruit de toute part entre les spectateurs, les véhicules, l'eau qui coule, les moteurs de certains camping car allumés... Bref, impressionnant. A la sortie des derniers paravalanches avant La Mongie, ça devient dur de relancer et je reste la plupart du temps assis. même si lorsque je relance c'est assez efficace et énergique. La traversée de La Mongie sur des pentes très raides se fait au milieu d'une foule. Mais bizarrement là, ça va mieux pour les jambes (comme pour le 4 juin lors de la Montée du Géant). Juste après, ça repart dans le dur. A la sortie de la station, des gendarmes régulent la circulation et demandent à la plupart des véhicules de se garer là. Ouf, voilà moins de voitures à surveiller!

Mais beaucoup de monde et faut faire gaffe entre les piétons qui se mettent à traverser sans regarder derrière quand on arrive ou à ceux qui te voient arriver sans chercher à s'écarter pour te faciliter la tâche. vraiment pénible ça!! La fin est très dure sur les 4 derniers kilomètres... Je reste assis sur le vélo la plupart du temps. Le brouillard est dense...il fait froid, je remonte les fermetures de ma veste thermique... Juste après être passé devant les supporters norvégiens, je me suis arrêté à côté du panneau annonçant le sommet à 1 kilomètre pour manger pendant 30sec une pâte de fruit car les jambes me brûlaient là!! Et je repars de suite, la fin étant proche mais impossible de me mettre en danseuse, ça fait trop mal. Je fais tout assis. Le dernier virage à 500m arrive sans que je m'y attende car le brouillard a fait que je ne l'ai pas vu arriver. Il est terrible à chaque fois ce virage mais plus encore là. Il est très raide et donne sur les derniers 400m à 14%, je me mets en danseuse pour le passer mais au bout de 10m je me rassois, je le passe assis en me faisant vraiment mal, puis c'est la dernière rampe très raide, je regarde par terre les indications 300, 200 qui indiquent le nombre de mètres avant le sommet, c'est long, très long, et pourtant je rattrape des cyclistes devant moi... Il ya  beaucoup de monde sur les bords mais je n'y fais pas attention. Enfin le sommet!! Il y a énormément de monde entre les ouvriers qui montent les barrières, les cyclistes qui sont montés en vélo, les camping car garés et les curieux qui sont montés en voitures! ça se bouscule au portillon. Je demande à un hollandais de me prendre en photo.Il est 10h, j'ai mis 2h pile pour monter, ça a été très très dur sur la fin mais la vitesse n'était pas trop mauvaise apparemment. Cependant, ça a été probablement mon ascension du tourmalet la plus difficile. Là je me suis vraiment arraché et fait mal pour monter en haut...

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juillet 2011 0

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-1

 

Là je décide de redescendre et de me choisir une bonne place. Je mets mon K-Way, mon écharpe chaude (j'ai eu une très bonne idée de la prendre), je mange une pâte de fruit et au moment où je veux donner le coup de pédale pour repartir...crampe sur le mollet droit...ouch... Vaut mieux maintenant au sommet du col que pendant la montée. Je me masse un peu et attends 1 à 2 min que ça aille mieux avant de repartir dans la descente. Je suis sur les freins en train de zig zaguer entre els cyclistes et les piétons et puis juste là avant le virage à 300m du sommet, je décide de m'arrêter car ça a l'air d'être une bonne place. En effet, on est au bord de la dernière rampe, on voit le lacet d'en bas avec le dernier virage et surtout on aperçoit La Mongie avec la route qui vient au sommet du col, soit à peu près 4 kilomètres de vision!! Je pose mon vélo sur le bord. Et je discute avec le monsieur (73 ans) à côté de moi. C'est un très bon cycliste amateur qui en a fait des choses : Paris Nice amateur, Tour de France amateur, Paris Brest Paris, Paris Roubaix, La Rochelle Madrid, de nombreuses Etape du Tour, des cyclosportives, les cinglés du Ventoux... ref il y a de quoi discuter et faire passer le temps car les coureurs sont prévus pour 16h! En tout cas, ça y est, je vais voir passer le Tour de France à 300m du sommet du mythe des Pyrénées à 2086m d'altitude (d'après le GPS) et cela par mes propres moyens puisque je suis parti en vélo de chez moi jusqu'ici. d'ailleurs je ne prendrai jamais la voiture pour aller voir passer le Tour de France, ce n'est pas trop dans ma mentalité ni dans mon style.

Un peu plus tard alors que de plus en plus de monde passe en vélo et vient se placer, une autre personne, se met à côté et entame la conversation. Il s'agit de David (28 ans), très sympa, qui est monté par l'autre versant après avoir laissé son van à Barèges. Nous discutons pendant l'attente. Très bonne ambiance. Le seul gros bémol c'est le brouillard permanent et ce vent presque glacial... je tremblais de froid c'était impressionnant... Le brouillard était pénible car il passait par vague et même si nous étions en permanence dans le brouillard, la vue sur La Mongie était tantôt dégagée tantôt masquée...

Pour savoir ce qu'il se passait dans l'étape, tout le monde essayait de se renseigner. On a eu une info de quelqu'un d'autre comme quoi 6 coureurs étaient devant avec Roy, Perez, Kadri, Thomas notamment. Pour ma part j'étais tenu au courant par texto par plusieurs amis qui étaient devant la télé. Et ainsi nous avons pu savoir ce qu'il se passait.

Alors que la caravane est passée avec un brouillars peut dense (La Mongie était visible), le brouillard s'est énormément épaissi et on ne voyait presque plus le lacet du dessous, tout proche pourtant... Quel dommage d'avoir la vue bouchée pour le passage des coureurs. Le texto "ils sont à La Mongie" que j'ai lu à voie haute, nous a permis de nous attendre à les voir d'ici 10min. Et surgirent du brouillard, su le lacet du dessous, deux coureurs, Thomas et Roy. Roy semblait mieux que Thomas et c'est effectivement lui qui est passé en tête au Tourmalet 300m plus loin. Juste derrière, Perez de Euskaltel suivi par Kadri, dents serrées en danseuse. Plus loin Kreuziger puis ensuite Mangel. Puis Ten Dam et Trofimov.

Après c'est au tour du peloton maillot jaune d'arriver avec Voigt de Leopard pour emmener. il m'a fait forte impression en passant. J'ai bien reconnu Voeckler en jaune qui avait l'air très facile. J'ai distingué un Schleck mais je ne sais pas lequel car mon regard s'est attardé sur le maillot jaune. J'ai vu Leipheimer en milieu de groupe qui bavait pas mal. En fin de groupe presque lâché, Gilbert dans son maillot de champion de Belgique.

Après plus loin derrière c'est une multitude petits groupes qui passent. J'ai reconnu (je ne les cite pas dans l'ordre) Kloden avec son maillot déchiré et qui grimaçait (j'ai appris en rentrant qu'il était tombé dans la Hourquette d'Ancizan comme d'autres coureurs) Casar, Moncoutié, Charteau, Gautier, Martin qui avait le visage extrêmement marqué ça faisait presque peur, Gesink dans son maillot blanc très très loin, Barredo, Millar tout seul avec son coude couvert de bandage, Pineau, Karpets, Gerdemann, Chavanel dans son maillot de champion de France, Hoogerland le héros de l'étape de Saint Flour avec son maillot à pois, Karpets, Rojas qui était pas mal bien devant le gruppetto. Plus loin, un premier groupe d'attardé est passé. Je n'ai pas reconnu de coureurs dedans.

Et là, le brouillard se lève et on voit la route qui va à La Mongie, juste après le passage des coureurs comme par hasard... On voit arriver le gruppetto au loin. Dedans, en tête facilement reconnaissable, Hushovd avec son maillot de champion du monde. Cavendih en vert également.

ça y est ils sont passés. J'ai pu reconnaitre pas mal de coureurs c'était sympa, j'ai du enoublier certains que j'ai reconnu.

Tout le monde commence à partir. Je n'ai pas trop envie de m'attarder dans le froid non plus. Le brouillard s'est levé maintenant comme par hasard. Les véhicules se mettent en route, quel bazar. le temps de dire au revoir aux personens avec qui j'ai discuté. On échange encore quelques mots avec David. Je le prends en photo avec son VTT. On se dit au revoir et peut être rendez vous au lendemain (aujourd'hui) pour l'arrivée à Lourdes car il est dans les Pyrénées pour un mariage et doit passer à Lourdes le 15 juillet (il est originaire de la Vendée). on échange donc nos coordonnées.

Et me voilà parti dans la descente. J'y vais doucement car entre els vélos qui ne vont pas vite, les piétons et les voitures il faut faire attention. Alors que je viens de descendre 1 kilomètre seulement, des gendarmes en moto nous font signe de nous arrêter. Il y a encore un coureur! Le pauvre russe Denis Galimzyanov que j'ai reconnu, était tout seul. Il n'avançait pas. Il avait presque els larmes aux yeux, le pauvre, j'avais d ela peine pour lui. Nous étions à 1,5km du sommet et pour avoir galéré lorsque je suis monté, je sais combien ça peut être long... Au moment où il est passé devant moi, j'ai crié pour l'encourager, je ne sais pas si c'est moi mais pile à ce moment il a relancé en se dressant sur les pédales. En rentrant le soir, j'ai vu qu'il n'avait pas fini dans les délais...

J'ai donc continué la descente. La file de véhicules sur la droite de la route était impressionnante. Mais ça n'avançait pas, tout le monde était arrêté. Et donc je me suis mis dans la voie de gauche en faisant attention aux quelques véhicules qui montaient vers le sommet. Tous les cyclistes ont fait pareil. A La Mongie il y avait le relais étape avec un écran géant pour suivre l'étape, je me suis arrêté mais avec le monde qu'il y avait et distinguant que ça n'attaquait pas, j'ai décidé de continuer la descente. Faire toute la descente du Tourmalet à contre sens ça n'arrive pas tout els jours. Tout le long il y avait une file impressionnante de véhicules qui cherchaient à descendre. Jusqu'à Campan, on dépassait les voitures. Après j'ai pris la petite route pour finir le trajet. ce fut un peu long sur la fin mais je repensais à la journée et c'est passé. C'était vraiment sympa comme journée mais glacial quand même...je craignais de m'être enrhumé...

Au total j'ai donc fait 95 kilomètres en vélo et que ce fut dur la montée!!! Mais d'un autre côté je me dis que vu les très mauvaises jambes que j'avais, c'est une sacré performance que d'avoir pu monter le col du Tourmalet quand même! Un petit peu de stats, c'était ma 5e ascension du Tourmalet cette année déjà! Ma 8e au total (2 fois en 2009, 1 fois en 2010, 5 fois en 2011). Et petit clin d'oeil car cela fait presque 2 ans jour pour jour (le 15 juillet 2009) que j'ai fait ma première grosse sortie en montagne (même si j'ai monté 1 fois le col d'Aspin en 2008 presque 11 mois avant le 15 juillet 2009).

 

Voici les photos (je referai un article avec ces mêmes photos du Tour), malheureusement j'en ai raté pas mal :

 

Vue depuis l'emplacement sur La Mongie et toute la route :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-2

 

La caravane dans le brouillard assez souvent :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-3

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-4

 

Là on voit le vélo sur la photo :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-5

 

Roy et Thomas :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-6

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-7

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-8

 

Kadri (Perez est juste devant dans le dernier virage) :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-9

 

Mangel (Kreuziger est devant) :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-10

 

Peloton maillot jaune :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-11

 

Ten Dam et Trofimov juste devant le peloton :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-12

 

Peloton maillot jaune avec Voeckler en jaune, un Schleck à côté (même là j'ai du mal à savoir lequel, je dirai Andy) et c'est Basso qui est derrière :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-13

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-14

 

Chavanel, le champion de France :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-15

 

Barredo :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-16

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-17

 

Hoogerland dans son maillot à pois (là la photo est très mauvaise) :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-18

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-19

 

Roelandts, ancien champion de Belgique :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-20

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-21

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-22

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-23

 

Premier groupe d'attardés :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-24

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-25

 

Gruppetto avec Hushovd et Cavendish notamment :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-26

 

Hushovd devant à droite :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-27

 

coucou ça va?^^ (Hushovd est au fond à droite en traind e regarder sa main) :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-28

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-29

 

David au moment de se quitter (il a mis pas mal de journaux sous son sweat pour se protéger du froid d'où cette drôle d'impression) :

 

Photos col du Tourmalet et Tour de France 14 juill-copie-30

 

C'était vraiment une bonne expérience. Et ce qui était bien c'est qu'on ne se bousculait pas non plus là haut contrairement à ce qu'on peut penser (moins qu'aux arrivées des étapes par exemple).

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 20:36

Bonjour,

 

Là ce soir, je suis un peu fatigué et je vais donc plutôt aller dormir car cela fait plusieurs jours que je ne dors pas beaucoup. Je ferai 'larticle détaillé avec les photos demain.

Juste en bref, ce fut une bonne journée. Cependant dans le col du Tourmalet, ce fut très difficile car là j'avais vraiment de très mauvaises jambes! Depuis la mauvaise journée du 2 juillet, je n'ai pas encore retrouvé les jambes mais c'est bien quand même pour le moral et le mental de voir que j'ai quand même pu monter le col du Tourmalet malgré cette mauvaise forme. Ce fut donc dur mais je n'ai eu besoin que de m'arrêter 30sec à 1km du sommet pour manger une pâte de fruit. Et j'ai quand même réussi à me faire mal, on peut même dire que je me suis défoncé aujourd'hui, je ferai le résumé détaillé demain. Ensuite je me suis placé à 300m du sommet, là où on avait une vue sur la dernière rampe raide après le dernier virage, une vue sur le lacet de dessous précédent le dernier virage et une vue globale sur la route jusqu'à La Mongie, c'est à dire presque 4 kilomètres de montée!! Malheureusement durant toute la journée le brouillard et le vent froid voire glacial nous ont accompagné et comme par hasard pile au moment où les coureurs allaient arriver, le brouillard est devenu tellement épais que l'on distinguait à peine le lacet du dessous et au moment où le dernier groupe arrivait, le brouillard s'est levé et de nouveau nous avions la vue sur La Mongie... Dommage. Durant l'attente j'ai discuté d'abord avec le monsieur qui se trouvait à côté de moi, il a fait une grande carrière de cylotouriste! Et j'ai également sympathisé avec David, monté en vélo par Barèges, venant de la Vendée (inconditionnel de Thomas Voeckler donc) et qui est très sympa. d'ailleurs je le revois peut être demain à l'arrivée à Lourdes.

C'était sympa car c'était la première fois que je venais voir passer le Tour en montagne et à 300m de ce mythe du Tour de France c'est toujours quelque chose! J'ai pu reconnaitre bon nombre de coureurs (même si j'ai raté les favoris). Pas mal de photos sont ratées, je les mettrai demain. Et petite pensée au pauvre Denis Galimzyanov, qui était tout seul derrière à presque 20min du Gruppetto et que j'ai croisé dans la descente alors que tout le monde partait. Je l'ai encouragé, il a relancé à ce moment. Mais il galérait, son rythme n'était pas bon et il avait l'air d'être au bord des larmes . Il a d'ailleurs fini hors délais, je me demande même si il n'a pas abandonné avant l'arrivée...

 

Demain, je n'irai pas au col d'Aubisque pour plusieurs raisons, tout d'abord je veux dormir demain matin, ensuite, je n'ai pas envie d'attendre de nouveau la journée au sommet surtout sur un col où le brouillard est courant, après la journée glaciale d'aujourd'hui (fallait me voir trembler de froid) et enfin, je n'ai absolument pas de bonnes jambes donc je n'ai pas envie d'aller là haut.

Ce sera donc l'arrivée à Lourdes au programme si tout va bien.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 19:55

Bonjour,

 

Décidément, ces derniers jours entre mes allers retours à Toulouse, Auch et la maison, je n'ai pas trop le temps de rédiger des articles et je pense que demain ce sera la même chose.

Demain, il est prévu un ciel nuageux le matin et quelques éclaircies l'après midi. Bref pas ce qu'il y a de mieux mais au moins pas de pluie car aujourd'hui on a eu la dose quand même!!

Alors mon programme est le suivant : levé à 5h du matin. Petit dej habituel, préparation du sandwich, du sac, gonflage des pneus du VTC et direction le col du Tourmalet vers 6h30. Je prévois de faire d'abord l'ascension jusqu'au sommet et d'essayer de repérer un bon endroit où me mettre. Il y aura une énorme foule et ce sera juste impressionnant je pense. Je prendrais beaucoup de photos je pense, je vais essayer pour les videos mais ce sera difficile en pleine montée.

Je prévois d'être en haut vers 10h. Là une fois placé, je vais attendre le passage du Tour et après, soit je descends sur Sainte Marie de Campan pour aller faire un tour du côté du col d'Aspin, soit je descends vers Luz Saint Sauveur au pied de Luz Ardiden pour les revoir passer une fois qu'ils seront arrivés en haut et descendus en bas mais il va y avoir du monde et moi je n'aime pas trop quand ça se bouscule donc j'aviserai...

Et vendredi, je prévois d'aller au col d'Aubisque mais il est possible que je ne puisse pas y aller à cause d'un empêchement. Et si je peux, samedi matin (si il ne pleut pas) j'irai au départ de Saint Gaudens (train le matin et retour en vélo).

 

Voilà voilà

Bonne soirée

 

Idris

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 18:48

Bonjour,

 

Etant donné que je suis encore à Toulouse ce soir et que j'étais à Auch toute la journée, je n'ai pas vraiment le temps de faire un article intéressant, je vais faire une mini brève sur la météo, juste pour dire que jeudi et vendredi il fera nuageux le matin et plutôt beau l'après midi, je devrais donc pouvoir aller au Tourmalet et à l'Aubisque pour le Tour de France, j'aurai la tête dans les nuages je pense^^

 

Sinon aujourd'hui, la Dépêche du Midi a fait des pages spéciales sur le Tour de France qui va passer 6 jours dans la région entre aujourd'hui et dimanche (Tarn, passage par l'Aveyron, haute Garonne, Hautes Pyrénées, Pyrénées Atlantiques même si ce n'est pas la même région, Ariège puis Aude même si ce n'est pas non plus la même région).

En rentrant de Auch, à Toulouse ce soir, j'ai vu quelques voitures officielles du tour de France qui déblaye le terrain avant le départ de Cugnaux jeudi (dans la banlieue sud de Toulouse).

 

Idris

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 21:23

Bonjour,

 

Je n'ai pas trop le temps de mettre un grand article alors voilà une petite brève pour signaler que le Tour de France arrive dans la région (Midi Pyrénées) à partir de demain avec une arrivée à Carmaux puis une arrivée à Lavaur mercredi. Toutes deux dans le Tarn. Et bien sûr après c'est la haute montagne enfin! Jeudi superbe enchainement Hourquette d'Ancizan, Tourmalet, Luz Ardiden. vendredi petite étape entre Pau et Lourdes via le col d'Aubisque. Et une autre grande étape samedi entre Saint Gaudens et le Plateau de Beille en Ariège avec le col du Portet d'Aspet, le col de la Core, le col de Latrape, le col d'Agnes, le Port de Lers et l'ascension finale vers le Plateau de Beille!

 

Aujourd'hui c'était une journée de repos méritée après le massacre de hier. Toutes ces chutes qui ont poussé plusieurs coureurs dont deux outsiders à quitter le Tour en ambulance sans compter Flecha et Hoogerland qui se sont fait faucher par une voiture suiveuse! Ce fut une étape dantesque!!

 

Maintenant on va savoir si Contador est bien ou pas...

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 20:09

Voici un petit article qui fait suite à un article de La Dépêche des Pyrénées de cette semaine. En effet, il rappelle une loi qui embête tout le monde.

Juste avant le week end à Carcassonne, j'avais vu cela comme quoi il fallait une autorisation des Voies Navigables Françaises pour circuler en vélo à plusieurs sur le Canal du Midi. Mais évidemment, c'est dur de prendre cela au sérieux.

L'article rappelle donc cette loi comme quoi il faut demander une autorisation. C'est une loi datant de 1932 (à vérifier) revue en 2008. D'après les chiffres, 1 million de personnes circulent chaque année sur les berges du Canal du Midi et seulement 1000 demandent une autorisation.

Là où ça emête tout le monde c'est que ça embête et l'usager car c'est contraignant (envoie de courrier, précision des dates, du nombre de kilomètres...), ça embête les Voies Navigables Françaises qui n'ont pas assez de personnel pour délivrer les autorisations et ça embête les contrôleurs qui ne sont pas assez nombreux pour contrôler tout le monde...

Bref une loi qui ne perdrait guère à être supprimée...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 21:40

Voici un article très bref sur le col de Marmare. Très bref car c'est un col de passage qui n'est pas réellement un sommet en lui même. Il se situe en Ariège et culmine à 1361m d'altitude. Il est indissociable du col du Chioula (1431m).

Au départ d'Ax-les-Thermes, il faut d'abord franchir le col du Chioula avant de se laisser descendre ensuite pendant environ 2 kilomètres pour atteindre le col de Marmare. Le col du chioula n'est pas un col dur, de fait le parcours est assez facile. De l'autre côté, on peut faire partir le profil de Prades (à ne pas confondre avec Prades qui est dans l'Aude 11). Là c'est une petite montée de 5 kilomètres environ dont les pourcentages ne vont pas dépasser les 5% au plus fort de la pente jusqu'au col de Marmare.

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/