Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 20:40

Bonjour,

 

Après une semaine très instable avec notamment pas mal d'averses et de vent et globalement un temps très lourd, le soleil devrait refaire son apparition la semaine prochaine et même dès ce week end. Cela sera plus agréable pour les déplacements ou les sorties en vélo!

Avec le temps globalement favorable ce mois-ci, je me demande si le col du Tourmalet ne va pas rouvrir dès ce week end! La saison de ski est officiellement terminée (même si il n'y avait plus de neige) et donc rien n'empêche l'ouverture du col du Tourmalet à présent!

 

Idris

Partager cet article
Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 19:39

Bonjour,

 

J'ai mis à jour l'article sur mes impressions sur les cols. J'y ai rajouté mes impressions sur le versant du col d'Azet par Saint Lary, sur le versant du col de Peyresourde par Luchon, sur le Port de Balès ainsi que sur les petits cols des Baronnies.

Prochainement je vais mettre à jour els articles concernant les profils des cols.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 19:25

Bonjour,

 

Après un splendide début de mois d'avril, la météo est enfin redevenue de saison. En effet, depuis le milieu de semaine dernière, le temps est très variable et nous avons constamment une alternance de soleil et de pluie, le tout accompagné de vent. Le point positif c'est que niveau température c'est assez agréable quand même! Par contre, bien que j'aimerais remonter le col d'Aspin par un temps d'orage, je dois dire, que vu le vent, qui soufflait ce matin notamment, je n'avais pas trop envie de sortie le vélo... Les congés se terminent et le travail reprend demain. J'espère que le temps me permettra d'y aller en vélo... Je pense que pour les prochaines sorties en montagne il faudra peut être attendre mi-mai mais j'espère que d'ici là, le soleil sera un peu revenu!!

 

Idris

Partager cet article
Repost0
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 15:12

Bonjour,

 

Bon et bien nous sommes le 23 avril et je dois dire que je ne m'attendais pas à faire autant de belles balades en montagnes en moins de 4 mois, cette année!! Je me suis bien fait plaisir avec le vélo et j'ai pu tester des enchainements, m'habituer avec le vélo de route, monter des cols que je ne connaissais pas, voir d'autres paysages et ainsi avoir d'autres repères et sensations.

En effet, cette année, actuellement j'ai fait 9 sorties en montagne alors que l'an passé à la même époque j'en avais fait seulement 3 (dont la première qui n'était pas une grande sortie). Mais il est vrai que cette année la météo a été plutôt clémente.

Cette année donc, dès le mois de janvier, j'ai pu monter le col d'Aspin avec le vélo de route. Cette fois là, c'était la première fois que je montais un col en entier sur le 39 dents avec le vélo de route (j'arrivais déjà à monter sur le 39 dents avec le VTC).

En février, je me suis motivé et je suis allé monter le Plateau de Beille (1790m). Une montée que je n'avais jamais faite encore et dont j'ai adoré le panorama. Vraiment magnifique! Il fallait juste supporter le froid et se lever tôt pendant tout le week end.

En mars, de nouveau je suis parti en Ariège pour monter le col de Port des deux côtés avec le col du Saraillé entre les deux. Là, à nouveau, j'ai du me lever tôt tout le week end. Malheureusement je n'ai pas pu faire toute la route que je voulais en raison de la neige mais je ne regrette rien car je n'avais pas de super jambes et surtout rouler avec la neige sur le bord de la route, c'est assez agréable et puis toujours ce beau paysage ariégeois!

Toujours en mars, les 23 et 24, alors que j'étais en congés, j'ai testé deux grandes sorties en montagne consécutives. L'an passé en août à Ax-les-Thermes, j'avais monté des cols pendant 3 jours consécutifs mais les sorties n'ont pas dépassé 85 kilomètres. Là j'ai monté le col de Tramassel (Hautacam) le premier jour soit 96 kilomètres et le lendemain j'ai enchainé le col d'Azet et le col d'Aspin par son versant le plus dur sur une sortie de 134 kilomètres. Cela m'a permis de voir que j'étais capable d'enchainer deux sorties en montagne comme ça, sans avoir de soucis de récupération. Ces deux jour là j'avais eu en prime le vent de face. J'avais pu monter en plus le col d'Azet par son autre versant que je ne connaissais pas et ainsi avoir droit à un autre paysage.

Début avril, après avoir fait réviser mes VTC, j'ai roulé pour la première fois avec le VTC en allant au col d'Aspin. Sans soucis, comme d'habitude j'ai envie de dire, je suis monté sur le 39 dents avec ce vélo, un vrai plaisir!

Et puis le 9 avril, j'ai testé pour la première fois un très gros enchainement de 3 cols en faisant une étape pratiquement : Montréjeau - Barbazan-Debat. J'avais par le passé déjà enchainé 3 cols mais il y en avait un qui était petit à chaque fois (28 juillet 2009, 11 septembre 2010, 5 octobre 2010, 5 mars 2011). Mais là 150 kilomètres avec le Port de Balès, le col de Peyresourde et le col d'Aspin, restera un grand souvenir. De plus le Port de Balès est un col que je ne connaissais pas et que je voulais vraiment monter et d'ailleurs je n'ai pas été déçu par le paysage! Le col de Peyresourde je l'avais monté par Arreau mais pas par ce versant. Comme la première fois, je n'ai pas aimé son ascension et puis le col d'Aspin est un col que j'aime bien. Ce jour là, j'ai eu de nouveaux repères sur mes capacités, j'ia pu voir d'autres paysages. bref une belle journée tout de même même si je me suis rendu compte que ce n'étais pas celle qui m'aura laissé les plus beaux souvenirs.

Et puis ensuite depuis le 17 avril, je me découvre dans une forme plutôt pas mal avec une belle randonnée pédestre à Gavarnie puis une ascension du col d'Aspin à deux, une fois n'est pas coutume. D'ailleurs cette ascension du col d'Aspin restera dans mes souvenirs car non seulement, j'avais une forme exceptionnelle, je me suis baladé vraiment dans la montée et puis je me suis rendu compte que j'aimais bien la pluie lorsqu'elle n'était pas trop froide. Je m'en étais d'ailleurs un peu rendu compte l'an passé en août dans le col du Chioula monté entièrement sous la pluie, cela avait été moins désagréable que ce que je pensais. Et enfin toujours cette semaine, jeudi, je suis allé faire une autre sortie de petite montagne cette fois mais toujours en grande forme et cela s'est vu dans la vallée.

 

Bref, tout ça pour constater que en ce début d'année, j'ai pu faire pas mal de choses en vélos, voir de beaux paysages et monter d'autres cols que je ne pensais pas monter de si tôt. Je ne pensais pas non plus monter aussi souvent le col d'Aspin cette année (déjà 5 ascensions cette année dont les 4 dernières en moins d'un mois alors que l'an passé je l'avais monté 4 fois seulement).

Maintenant mes souhaits pour la suite, ce serait de participer à une cyclosportive. Cela pourrait être sympa je pense. Et je pense que ce sera pour le mois de mai avec la Roue d'Or des Pyrénées qui se disputera le 22 mai autour d'Argelès Gazost. Merci à Seb qui en avait parlé dans un commentaire l'an passé .

Pour la suite, je voudrai bien monter au sommet du Pic du Midi de Bigorre (2877m) en vélo, cela pourra se faire vers le mois de juillet je pense lorsque la neige aura bien fondue. J'espère également avoir la possibilité de partir les week end en train vers d'autres villes pas trop loin afin de découvrir la montagne dans celles ci. Je pense à Luchon (SuperBagnères, le col du Portillon) ou à Saint Lary où je suis déjà passé pour monter le Pla d'Adet ou encore le col d'Azet mais dont la route dans la vallée est éreintante tant il y a du vent. C'est pourquoi je voudrais y passer plusieurs jours afin de rester sur place et de pouvoir faire de belles balades vers les Lacs du Néouvielle notamment à plus de 2000m d'altitude.

Et puis si j'en ai la possibilité je partirai peut être une semaine du côté de Annecy pour un mariage dans la famille, j'en profiterai pour y aller avec le vélo afin de pouvoir faire des balades là bas!

Pour l'instant je prends toujours autant de plaisir à rouler en vélo, à prendre des photos, à voir de nouveaux paysages, c'est bien sympa.

 

Lors des prochains articles, je ferai le profil du Port de Balès, je rajouterai le profil du col d'Azet par Saint Lary dans l'article consacré à ce col tout comme je mettrai à jour l'article consacré aux Baronnies car j'y suis allé jeudi.

Partager cet article
Repost0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 17:01

Alors voilà, aujourd'hui je suis allé dans les Baronnies. C'est en fait une zone très vallonnée qui se trouve à l'Est de Bagnères de Bigorre. On entre dans cette zone par le col des Palomières (810m) qui commence à Bagnères et on en sort 30 kilomètres plus loin par le col de Coupe (720m) qui permet de rejoindre ensuite Arreau. Et dedans c'est que du vallon, succession de grosses côtes (les plus longues font environ 5 kilomètres, pour celles que je connais du moins) suivies de belles descentes qui avoisinent aussi les 4 à 5 kilomètres pour les plus longues. J'ajoute qu'il y a une multitude de villages et donc de petites routes, c'est un labyrinthe!! Tout le temps des intersections, mais c'est très agréable car c'est un coin perdu, très peu de voitures, routes étroites, un peu en mauvais état et des vaches.
En fait je devais y aller pour donner un papier à quelqu'un qui habite dedans, à Banios très précisément, juste de l'autre côté du col des Palomières. Et j'ai décidé d'en profiter pour rallonger le parcours et faire une boucle.
Donc en partant de chez moi, j'ai pris la direction de Bagnères. Là, il y avait un peu de vent de face mais j'avais de bonnes jambes et du coup ça ne m'a pas trop dérangé. Une fois à Bagnères, j'ai commencé le col des Palomières (5kms environ à 6/7% avec au milieu des lacets à 9%). Bizarrement au début alors que la pente est à 8% pendant quelques mètres, j'ai eu un peu de mal alors que d'habitude je suis bien dans cette partie du col. J'ai bien appuyé sur les pédales et j'ai gardé le 39*20. Et puis après le 1er kilomètre d'ascension ça allait mieux et j'ai continué sur un très bon rythme. Je suis rapidement revenu sur un cycliste qui avait un vélo de route. Ensuite est arrivée la partie du milieu avec les lacets à 9%, là à chaque fois sans que je sache pourquoi, je coince et bien là, c'est la première fois (et pourtant j'ai monté ce col un bon paquet de fois), je volais presque, toujours sur mon 39*20, j'ai passé ces lacets sans aucun soucis et après cette portion j'étais encore mieux qu'avant! Je suis arrivé au sommet dans la roue d'un autre cycliste (le collègue de celui que j'ai dépassé je crois). Au sommet j'ai admiré le panorama sur la plaine de Tarbes qui était magnifique! J'ai discuté 20min avec une personne de Bagnères (qui est montée en voiture).
Après j'ai entamé la descente de l'autre côté et je me suis bien fait plaisir sur cette route que j'ai parcourue pas mal de fois quand j'étais petit. Et dans la descente je suis arrivé au village de Banios, là où je devais donner le papier. Il fallait juste que je trouve la ferme en question où la personne était. J'ai rapidement trouvé le chemin. Moi j'étais en pleine descente et le chemin très étroit partait en épingle à gauche sur du gravillon et surtout sur une pente directe à....24% (d'après le GPS mais je pense que c'est une valeur juste). Quand j'ai vu ça, je me suis arrêté. J'ai changé mes plateaux et mes pignons à l'arrêt. Et j'ai attaqué ce raidar... Là ça a fait mal aux jambes. Par contre sur le gravillon, ma roue arrière patinait par moment, c'était un peu pénible. Je ne sais absolument pas sur quelle distance était cette portion à 24% car j'ai pas regardé mon compteur mais à vue de nez je dirai aux alentours de 300m à 400m, la suite était en faux plat montant et au bout du chemin...la ferme. Là j'ai discuté avec la personne quelques minutes et j'ai fait demi tour pour rejoindre la route. Dans la descente sur le raidillon, j'étais bien crispé surtout sur les gravillons, bien raide le passage. J'ai rejoins la route et j'ai continué la descente. Et là à chaque intersection pratiquement j'étais obligé de sortir ma carte pour vérifier les routes pour être sûr de pas m'engager dans la mauvaise montée, j'avais pas envie de devoir faire demi tour et de refaire des montées en rab là! A un moment j'étais embêté car l'intersection à laquelle j'étais n'étais pas indiqué sur ma carte. Enfin bref, j'ai trouvé la route et j'ai monté ensuite le Pla du Couret, c'est un petit col culminant à 584m. La montée commence à 400m à peu près pour 3 kilomètres environ. Je l'ai très bien passé sans soucis. Au sommet il n'y a rien à part des vaches. J'ai pris une photo de la vue que l'on a mais rien de sensationnel. J'ai ensuite continué. Je suis descendu sur le village de Asque et j'ai attaqué la montée du Couret d'Asque, col culminant à 620m d'altitude. Le bas de la montée est à un peu plus de 400m je crois. Là, la montée a duré environ 4 kilomètres, plus raide que le Pla du Couret mais je l'ai bien géré là. C'était sympa à monter, il faisait plutôt chaud et la vue était sympa sur le village de Asque en contrebas. Une fois là haut, mon itinéraire passait par Esparros et me faisait monter le col de Sires mais j'ai décidé de raccourcir la boucle car sans trop de raison je n'avais pas envie de continuer. Je n'étais pas fatigué mais je crois que j'en avais marre de m'arrêter à chaque intersection pour trouver la bonne route.
Du coup j'ai commencé le retour, je me suis là aussi arrêté à presque chaque intersection pour trouver la bonne route car des panneaux dans des directions différentes indiquaient un même village... Là c'était agréable car c'était une longue portion en faux plat descendant entrecoupée de quelques petites côtes. Après je suis arrivé à Mauvezin pas loin du Château de Mauvezin. et j'ai entrepris de monter sur la crête de Cieutat pour me permettre de retourner dans la vallée de l'autre côté. Là, l'ascension est sur une route bien plus passante et plus longue. ça fait environ 8 kilomètres de montée jusqu'au village de Cieutat, ça m'a paru un peu long mais les jambes étaient toujours là et par moment le pourcentage était pas mal mais je gérais vraiment très bien et j'avais un bon rythme de montée. Au sommet de la crête, je me suis trompé de route et du coup je ne suis pas descendu de l'autre côté de la crête mais j'ai continué sur la crête pendant environ 2 à 3 kilomètres avant de remonter sur une longue ligne droite montante jusqu'au Quartier du Haut de La Côte de Bagnères. Là je suis descendu sur Bagnères alors que l'orage commençait à éclater. Et une fois à Bagnères je n'avais plus qu'à rentrer chez moi par la route habituelle. Et là je me suis impressionné!! Avec le VTC je me suis donné à fond et j'ai roulé à 42km/h pendant 5 bons kilomètres, avant bras sur les guidons, j'appuyais comme un fou sur les pédales et j'avais un fort vent de côté donc ni défavorable ni favorable. C'était vraiment un plaisir, je n'avais pas mal aux jambes ni rien. Les deux petites bosses à la sortie de Bagnères je les ai avalé à 38km/h dans la même position avant de remonter à 42. Après 5 bons kilomètres comme ça, je suis descendu à 36/37 km/h pendant 5 autres kilomètres. Et là j'allais plus vite que la pluie qui gagnait de plus en plus la plaine. Il pleuvait au moment où j'ai quitté Bagnères et après 10 kilomètres je n'avais plus que quelques gouttes seulement et j'ai fini ensuite à 32km/h les 6 derniers kilomètres dont les 3 derniers avec vent de face quand j'ai bifurqué. Je suis arrivé chez moi, je n'avais pas si mal que ça aux jambes, et 10 minutes après la pluie est arrivée.
Bref, j'ai fait 77 kilomètres au total avec 4 ascensions et le raidillon à 24%, 1350m de dénivelée positif et vraiment j'avais de super jambes!!
Je tiens une très grande forme c'est impressionnant. Dimanche dernier, randonnée pédestre pour la journée en montagne à Gavarnie et je n'étais pas fatigué du tout, mardi sortie au col d'Aspin avec de très bonnes jambes, j'ai fait toute l'ascension sur le 39*20, et là à nouveau très belle sortie avec de belles petites ascensions et un retour dans la plaine très rapide.

Voici le profil (Google Earth enlève toujours des kilomètres) :
Les ascensions dans l'ordre : col des Palomières (810m), Pla du Couret (584m), Couret d'Asque (620m) et montée sur la crête de Cieutat puis la dernière petite portion montante à partir de la crête mène au Quartier du Haut de La Côte (le raidillon n'est pas très visible mais il se trouve vers la fin de la descente du col des Palomières) :

 

21 avril 2011

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 004

 

Vue depuis le col des Palomières :

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 005

 

Vue depuis le Pla du Couret (584m) :

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 012

 

Dans la montée du Couret d'Asque :

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 020

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 029

 

Vue depuis le Couret d'Asque :

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 030

 

On aperçoit le Château de Mauvezin :


 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 037

 

Abbaye de l'Escaladieu se trouvant juste avant la montée vers la Crête (lieu touristique, historique dans lequel il y a de nombreuses manifestations culturelles l'été)

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 041

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 042

 

Vue depuis le sommet de la Crête, on aperçoit le Château de Mauvezin (tout petit sur la gauche) :

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 047

 

Point haut de la dernière montée :

 

Photos Baronnies le 21 avril 2011 050

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 09:42

Alors voilà, j'avais rencontré sur un forum de vélo, Jérémie qui habite Bordeaux. Il avait envie de faire une grande sortie ainsi que de découvrir les ascensions de cols.

Il n'y a rien de mieux que le col d'Aspin pour commencer. Il est donc venu de Bordeaux en train hier matin. Et nous sommes partis vers midi et demi environ après avoir mangé. Nous avons pris les deux VTC que j'ai et qui sont quasi identiques.

Au moment où nous sommes partis, il faisait chaud et ensoleillé. C'était très agréable. Jérémie, n'étant pas très habitué à faire de grandes sorties en vélo, nous y sommes allés tranquillement et nous avons fait en sorte de faire des pauses régulières. A Bagnères, après 17 kilomètres, nous nous sommes arrêtés un peu et bizarrement j'avais déjà faim... J'ai mangé une pâte de fruit mais j'étais étonné car d'habitude ce n'est qu'à Sainte Marie de Campan que j'en mange une mais là déjà juste après le repas, j'avais faim...

Nous avons continué ensuite vers Campan. Puis ensuite nous sommes allés à Sainte Marie de Campan. Sur cette portion il y avait de gros travaux sur la moitié de la chaussée, ce qui nous a obligé à rouler doucement. Il y avait deux autres cyclistes qui roulaient sur un rythme tranquille avec leurs vélos de route. Là j'ai senti que j'étais en bonne forme finalement. En effet dès que ça montait je revenais assez rapidement dans les roues des deux autres cyclistes (qui roulaient très tranquillement je précise). Et dès que ça devenait un peu plat je ralentissais afin d'attendre Jérémie. D'ailleurs il a très bien fait, n'étant pas habitué, il a préféré mouliner et rouler à son rythme et faire les pauses dont il avait besoin, exactement ce qu'il faut faire.

Juste avant Sainte Marie de Campan, nous nous sommes arrêtés devant la forge dans laquelle Eugène Christophe a passé 4h à réparer sa fourche en 1913, il a ainsi perdu toutes chances de remporter le Tour.

Ensuite à Sainte Marie de Campan, nous nous sommes arrêtés afin de reremplir ses bidons car il avait bu pas mal d'eau. Heureusement il y avait la fontaine. Là nous avons discuté avec les deux autres cyclistes qui étaient justes devant nous. Très sympas, ils ont fait Tarbes-Sainte Marie de Campan et ils ont fait demi tour là pour rentrer.

Nous, nous avons donc continué vers le col d'Aspin. Les 7 premiers kilomètres faciles et les 5 derniers plus durs. Dès le début j'ai eu la confirmation que j'avais de bonnes jambes, j'étais sur le 39*20 dans les montées et c'était un réel plaisir avec le VTC! Je m'arrêtais régulièrement afin de l'attendre afin qu'il ne soit pas tout seul sur de longues distances, car ce n'est pas très drôle après. Nous avons fait une ou deux pauses avant d'arriver à Payolle. Là, à Payolle, il souhaitait faire une pause plus longue. Nous avons donc pris un coca (ce n'est pas très conseillé c'est sûr). Et au même moment la pluie s'est mise à tomber, l'orage a éclaté et de nombreux coups de tonnerre ont retenti. Les températures ont chuté et j'ai mis ma veste thermique tandis que Jérémie a mis le K-Way. J'ai aussi remonté mes jambières, heureusement que je les avais prises! Nous sommes ensuite repartis pour attaquer les 5 derniers kilomètres de montée sous la pluie.

Dès le début sur le 9%, j'étais vraiment  à l'aise, toujours sur le 39*20, un régal. Je n'affectionne pas particulièrement la pluie mais là elle ne me dérangeait pas trop. Je me suis arrêté plusieurs fois afin d'attendre. Puis ensuite, nous avons du nous arrêter car il y avait des bûcherons qui traînaient des troncs d'arbres sur la route avec leur tracteur, ce qui nous empêchait de passer. Cela a permis de faire une autre pause qui a sûrement permis à Jérémie de souffler un peu à nouveau. La pluie s'est arrêtée à environ 2 kilomètres du sommet, d'ailleurs sur ce kilomètre à 7,5%, je me suis fait plaisir et j'ai atteins 22km/h sur ce kilomètre, un régal, je tournais vraiment bien les pédales! En plus cette ambiance donnée par la pluie à cette ascension était plutôt agréable j'ai trouvé. C'est particulier d'être en plein col sous la pluie, j'ai bien aimé.

Une fois au sommet, la vue sur le Pic du Midi n'était pas très dégagée en raison des nuages. Au moins là haut il ne pleuvait pas. Nous avons un peu discuté, de l'histoire du Tour sur le col d'Aspin notamment. Là haut il n'y avait presque pas de vent et c'était vraiment agréable car depuis le début de l'année, ça n'arrêtait pas de souffler!! Entre la pluie ou le vent, je choisis la pluie je crois! Ensuite nous avons entrepris la descente. La route était déjà mouillée et dès le début de la descente, la pluie s'est remise à tomber. Là c'était un peu gênant avec les lunettes quand même. Au début je me suis dit que j'irai sans risque dans la descente et finalement j'ai eu envie d'y aller en me faisant bien plaisir. Et c'était incroyable mais hormis le premier kilomètre de descente, je suis allé plus vite là, sous la pluie sur route mouillée que sur le sec habituellement! Je suis arrivé plus vite à chaque virage, j'ai freiné plus tard que sur le sec à chaque freinage, j'avais des trajectoires harmonieuses sans à coups, je relançais en danseuse à chaque sortie. C'était un régal avec la pluie!! Il faudra que j'aille de nouveau tester le col d'Aspin sur le sec...pour comparer de nouveau la descente... A partir de Payolle on va vers le nord dans la vallée et je dois dire que j'avais oublié à quel point c'était agréable de ne pas avoir de vent de face dans la vallée!!! Un régal, il ne faisait pas chaud mais sans soucis nous roulions bien vite. Entre Campan et Sainte Marie de Campan, j'ai pu rouler très vite aussi, c'est là que j'ai fait ma vitesse max d'ailleurs. Le seul inconvénient c'est qu'avec la pluie et l'eau évacuée par les pneus, les chaussures se sont bien mouillées, et j'avais les pieds trempés.

A partir de Bagnères, de nouveau il faisait beau, ils n'ont même pas eu de nuages là, alors que nous avons eu un orage dans le col. Bref, de nouveau les températures sont remontées et j'avais chaud tout en ayant froid aux pieds vu qu'ils étaient mouillés. Jérémie souhaitait faire une dernière pause à Bagnères avant de continuer à rentrer. ET là, nous avons même eu un peu de vent favorable, nous sommes donc rentrés dans la plaine à plus de 30km/h très facilement sans forcer!

Une bonne bière en rentrant et c'était bon.

Pour ma part, c'était ma 14e ascension du col d'Aspin (11 fois par Sainte Marie de Campan et 3 fois par Arreau) et c'était déjà ma 5e ascension du col d'Aspin cette année! J'ajoute aussi que c'était ma 8e sortie en montagne de l'année (sans compter la randonnée pédestre de dimanche) alors que l'an passé à cette même date je venais tout juste de faire ma 3e sortie.

Sur cette ascension j'ai été très facile et vraiment en forme je dois dire alors que je ne le pensais pas au début. Je suis monté entièrement sur le 39*20, c'était un plaisir. Jérémie a eu un peu plus de mal, mais c'est normal vu que c'était la première fois qu'il montait un col. Peut être laissera-t-il un commentaire...

Maintenant je voudrais retourner monter le col d'Aspin sur le sec pour comparer les vitesses de descente et je voudrais aussi y retourner par temps de pluie pour refaire l'ascension dans cette ambiance orageuse que j'ai bien aimé.

Pour ce qui est de la météo capricieuse, j'ai envi de dire, vive les Pyrénées!!

 

Sommet du col vue depuis la fin de la montée :

 

Photos col d'Aspin le 19 avril 2011 002

 

Pic du Midi vu depuis le sommet du col, pas mal de nuages... :

 

Photos col d'Aspin le 19 avril 2011 007

 

Vue côté Arreau depuis le sommet :

 

Photos col d'Aspin le 19 avril 2011 009

 

Photos col d'Aspin le 19 avril 2011 011

Partager cet article
Repost0
19 avril 2011 2 19 /04 /avril /2011 19:34

Bonjour,

 

Aujourd'hui je suis allé monter le col d'Aspin mais cette fois je n'étais pas tout seul. En effet, j'ai été accompagné par Jérémie, venant de Bordeaux, rencontré sur un forum de vélo, et qui voulait découvrir les Pyrénées avec le vélo. Nous avons fait une bien belle sortie avec le soleil dans la plaine, l'orage et une bonne pluie dans la montée et la descente du col sans compter les écarts de températures. Je ferai un résumé demain avec les photos.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 18:58

Alors voilà, mercredi dernier c'était l'anniversaire de ma maman. Et nous avions donc décidé de lui offrir entre autre, une balade en montagne avec un guide de montagne qui est aussi une connaissance de mon père.

Nous avons donc fait cette balade le dimanche 17 avril et nous sommes allé dans un des endroits les plus beaux des Pyrénées, de France, d'Europe : le Cirque de Gavarnie inscrit au Patrimoine Mondial de l'UNESCO en 1997. Bref, un des plus beaux endroits que de nombreux touristes, français et étrangers viennent visiter chaque année. Et nous avons ça dans les Hautes Pyrénées!

L'an passé j'étais passé au village de Gavarnie le 21 août quand j'étais allé monter le Port de Boucharo (2273m). mais je n'étais pas allé au Cirque de Gavarnie en lui même quis e trouve à une petite trentaine de minutes de marche du village.

Nous étions donc 6, mes parents, ma soeur, notre guide et sa fille.

Nous sommes donc allés jusqu'à Gavarnie...en voiture (j'ai d'ailleurs voulu prendre le vélo afin de monter au Cirque de Troumouse après la balade mais étant donné la longueur de l'ascension j'ai préféré renoncé sans compter qu'il y a de la neige en haut) et nous avons commencé à marcher vers le Cirque. Là nous avons bifurqué vers l'Espuguette puis vers le Chalet du Pailha à 1800m. Nous avons ensuite marché aux alentours de 1700m sur tout le versant jusqu'au fond du Cirque d'où on a eu une vue somptueuse sur la muraille haute de 1500m environ et de sa Grande Cascade, plus haute cascade d'Europe avec sa chute de 423m. Somptueux! Ensuite nous sommes redescendus et en bas après environ 4 ruisseaux traversés sur les cailloux comme on a pu, nous avons rejoint le sentier retournant au village de Gavarnie. Au final ce fut une bien belle journée de randonnée dans un décor comme je l'ai déjà dit magnifique, parmi les plus beaux! Nous avons pu voir des marmottes également. Il a fait une bonne température sans surchauffe. A un moment, alors que nous étions à 1750m d'altitude, nous avons aperçu sur l'autre versant (en face) du Cirque, le Port de Boucharo (2273m) avec la fin de la toute qui y mène. Tout ce que je peux dire c'est que l'impression que ça m'a fait en voyant la route sur laquelle je suis passé en vélo, c'est que c'est grandiose!! Je me suis dit "wahou je suis quand même monté jusque là haut"... Lors de ma balade en vélo j'avais déjà trouvé le paysage somptueux et magnifique mais vu d'ici voir que j'ai pédalé dans un cadre si beaux et si impressionnant c'était beau. Maintenant place aux photos :

 

Début de la balade, on quitte Gavarnie vers le Cirque :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 077

 

 

A environ 1750m d'altitude :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 113

 

Une marmotte :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 127

 

 

 

Une autre (à côté du rocher au milieu) :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 147

 


 

Point haut de la randonnée :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 150

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 154

 

 

Une cascade vue de dessous :

 

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 160

 

Arbres dévastés par une avalanche :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 163

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 175

 

En plein centre de la photo, on voit la route arrivant au Port de Boucharo, c'est le denrier kilomètre de l'ascension que l'on aperçoit (si on regarde les photos du 21 août, ce qu'on voit c'est la portion enneigé juste à côté de la route, ça paraissait énorme quand j'y étais mais quand on voit que c'est un tout petit bout de ce cadre là, c'est impressionnant) :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 182

 

Zoom sur la route du Port de Boucharo que l'on voit bien au milieu de la neige :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 184

 

Le village de Gavarnie :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 211

 

Traces d'une avalanche :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 214

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 227

 

Restes d'une avalanche  :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 247

 

Au pied de la muraille haute de 1500m, le haut de la muraille culmine à 3000m d'altitude, sur la gauche on aperçoit la Grande Cascade avec sa chute de 423m :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 267

 

Zoom sur la Grande Cascade :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 269

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 271

 

Photo du groupe (merci le retardateur de l'appareil sinon j'étais sur aucune photo) une fois redescendu en bas, avec le fond du Cirque derrière nous :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 284

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 286

 

Un des derniers ruisseaux que nous avons traversés (celui là c'était pas le plus dur) :

 

Photos Cirque de Gavarnie 17 avril 2011 287

Partager cet article
Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 19:27

Bonjour,

 

Aujourd'hui je n'ai pas pu mettre d'article sur le blog. En effet, à l'occasion de l'anniversaire de ma maman, nous sommes allé faire une belle randonnée pédestre au Cirque de Gavarnie pour la journée en compagnie d'un guide de montagne qui est aussi une connaissance amicale de mon père. Ce fut une très belle randonnée avec des paysages magnifiques. D'ailleurs, même si ça ne concerne pas vraiment le vélo, je mettrai des photos car c'était bien beau. Ce n'est pas pour rien que le Cirque de Gavarnie est classé au Patrimoine Mondial de l'UNESCO!

 

Idris

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 20:34

Le col de Port est un col se situant en Ariège et culminant à 1249m d'altitude. C'est un lieu de passage reliant Tarascon sur Ariège et Massat. La route peut continuer ensuite jusqu'à Saint Girons. J'ai eu l'occasion de monter ce col des deux côtés.

 

Versant au départ de Tarascon sur Ariège :

 

Au départ de Tarascon sur Ariège, l'ascension est longue de 17 kilomètres et n'est donc pas très raide. Les 3 à 4 premiers kilomètres sont à environ 5 à 6% de moyenne avant qu'une petite descente de 1,5 kilomètres casse un peu la montée. Ensuite la pente reprend aux alentours de 5 à 6% pendant 4 kilomètres. Aux alentours du 10e kilomètre d'ascension, dans la traversée du Prat Communal, la pente est à 8% de moyenne pendant 4 kilomètres avant de repasser à 5% pour les 3 derniers kilomètres. Globalement l'ascension se fait sur une route en courbes avec quelques virages serrés dans la traversée des villages. La vue tout au long de l'ascension est assez agréable, tantôt sur la vallée, tantôt sur le versant d'en face.

 

 

Versant au départ de Massat :

 

Par ce versant, l'ascension est longue de 12 kilomètres sur une pente moyenne à 6% tout au long de l'ascension. L'ascension est entrecoupée par le col d'Espies (783m), le col du Four (823m) et le col des Caougnous (947m) se trouvant à la moitié de l'ascension. Par ce versant, la pente est donc régulière tout el long de la montée et la route est plutôt étroite et agréable, elle serpente au milieu de la forêt avec constamment une vue sur la vallée.

 

Depuis le sommet, la vue sur la vallée de Tarascon sur Ariège est magnifique surtout pour un col de moyenne altitude. C'est un col très agréable à monter que je remonterai si j'en ai l'occasion!

 

Photos col de Port, col des Caougnous et col de Sa-copie-1

 

Photos col de Port, col des Caougnous et col de Sa-copie-19

 

Photos col de Port, col des Caougnous et col de Sa-copie-20

 

Photos col de Port, col des Caougnous et col de Sa-copie-17

 

Photos col de Port, col des Caougnous et col de Sa-copie-22

 

Photos col de Port, col des Caougnous et col de Sa-copie-21

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/