Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 19:41

Bonjour,

 

Depuis plusieurs jours il fait un temps excécrable sur les Pyrénées. En montagne il a pas mal neigé. Je ne sais pas trop quels cols sont ouverts ou fermés en plus du Tourmalet et de l'Aubisque dans le département. En tout cas, il est possible que dans les prochains jours lorsqu'il fera beau, il ne sera pas possible de monter très haut en altitude avec le vélo... Pour l'heure le département des Hautes Pyrénées est en alerte orange en raison de la pluie, du vent et des avalanches, jusqu'à demain midi au moins. D'après météofrance, il tombera entre 1 et 2m de neige cette nuit à 2000m d'altitude!!!

Vraiment pas un temps à pédaler...et si vous faites tout de même du vélo dans les prochains jours, il faut faire très attention au vent notamment...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 21:15

Bonjour,

 

Voilà, j'ai mis à jour le diaporama d'accueil avec les photos des dernières ascensions (il manquait la dernière ascension de 2010 en plus de celles de cette année).

Et j'ai également mis à jour l'album photo : mes photos au sommet des cols.

Je 'nai pas encore complété l'album concernant mes plus belles photos de paysages.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 17:56

Le Plateau de Beille se situe en Ariège (09) et culmine à 1790m d'altitude. Son sommet est un des plus grands domaines de ski de fond des Pyrénées. Il présente un attrait touristique car beaucoup de randonnées sont possibles à partir du sommet.

Pour les cyclistes, cette ascension est connue pour avoir été le théâtre régulier d'arrivées d'étapes dur le Tour de France depuis 1998, à 4 reprises exactement, avec à chaque fois le vainqueur de l'étape qui terminait maillot jaune à Paris (Pantani en 1998, Armstrong en 2002 et 2004, Contador en 2007). A noter qu'en 2011 le Plateau de Beille sera à nouveau une arrivée d'étape.

C'est donc une ascension classée hors catégorie, c'est à dire qu'elle est très difficile. 16 kilomètres pour une moyenne de pente de 7,8%, presque le profil du Tourmalet par Luz Saint Sauveur! Sachant que les deux derniers kilomètres sont plus faciles, ça donne une idée de la pente des 14 premiers kilomètres qui voient les pourcentages moyens entre 8,5 et 10 voire 11% se succéder hormis un kilomètre à 7,5% qui permet de se "reposer". C'est bien simple, cette ascension est réputée pour être plus difficile que certaines ascensions mythiques telles que l'Alpe d'Huez dans les Alpes. Mais n'oublions pas que la difficulté d'un col est toute relative et peut varier selon els personnes, les jours, la forme, la météo et bien d'autres choses.

Le pied de l'ascension vers le Plateau de Beille se situe au village Les Cabannes. situé sur la N20 qui va vers Ax-les-Thermes et Andorre. A cet endroit, l'altitude est de 535m. L'ascension présente donc un dénivelé positif de 1250m.

Dès la sortie du village, un panneau annonce "Beille : ouvert", et juste après la route commence à monter sur du 10% pendant quelques centaines de mètres. De quoi mettre en jambes. Un court replat et c'est reparti pour les gros pourcentages. La route est large mais le goudron n'est pas vraiment de bonne qualité après les 5 premiers kilomètres...de quoi rendre l'ascension un peu plus difficile encore!

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 001

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 070

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 069

 

début de la montée :

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 066

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 068

 

Après environ 2 à 3 kilomètres à 8% de moyenne dès le début, la pente repart sur de forts pourcentages avec du 10% de moyenne pendant environ 2 kilomètres. La route étant sinueuse en début d'ascension, cela permet de donner un peu de rythme. Juste après, le kilomètre de repos à 7,5% fait un peu de bien (même si tout est relatif car il faut le monter le 7,5%).

A partir de là, la route va devenir beaucoup plus rectiligne pour proposer des portions de lignes droites assez longue avec des pourcentages situés entre 9 et 10% sur les 7 kilomètres suivant! Il est nécessaire d'être motivé et de prendre plaisir à monter si on ne veut pas souffrir! Les lignes droites mettent le mental à rude épreuve. A un moment, vers le 10e kilomètre, il y a une portion de presque 2 kilomètres de ligne droite sur du 10 à 11% (avec des passages à 12%). Cette portion est marquée notamment par le panneau indiquant la fontaine Henri 4 sur la droite de la route (en février je n'ai pas vu en quoi c'était une fontaine car il n'y avait pas d'eau). 

A partir de la moitié de l'ascension, la route sort de la forêt et le paysage devient magnifique tout simplement avec une vue sur la vallée jusqu'à Ax-les-Thermes, puis ensuite une vue sur les sommets environnant à l'est, à l'ouest et au nord!. A 5 kilomètres du sommet, un panneau annonce "la bienvenue sur l'estive du Plateau de Beille", seul panneau indiquant clairement que l'on est sur le Plateau de Beille. A environ 4 kilomètres du sommet, en passant devant la cabane de Pierrefitte, la route présente un replat d'environ 200m avant une grosse rupture de pente puisque la route repasse directement à 9 ou 10%. La fin de l'ascension se fait sur des lacets donnant un peu de rythme. Les deux derniers kilomètres sont plus roulant et annoncent la fin. Au détour d'une dernière courbe à droite, le cycliste peut apercevoir le parking situé au sommet avec l'unique bâtiment de la station! Et ce paysage toujours magnifique!!

C'est une ascension bien rude mais quel plaisir à la faire!!

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 053

 

A noter que durant toute l'ascension, un tout petit panneau (faut pas le rater) situé à chaque kilomètre donne l'altitude, la distance parcourue et le pourcentage du prochain kilomètre. L'indication peut porter à confusion car il est par exemple marqué : km5 ==> 9%, on a donc l'impression qu'on entre dans le 5e kilomètre qui va être à 9% alors qu'en fait on a fini le 5e kilomètre et qu'on entre dans le 6e kilomètre qui va être à 9%... Je me suis fait avoir et de ce fait j'avais un kilomètre de retard par rapport à la réalité (pas bon pour le moral ça...)

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 005

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 009

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 010

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 013

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 014

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 026

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 029

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 031

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 034

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 037

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 054

Partager cet article
Repost0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 22:13

Bonjour,

 

Après plus de 10 jours de soleil et de températures plutôt clémentes, et de soucis pour les stations de ski en raison du peu de neige, depuis lundi, la pluie et la neige en montagne ont refait leur apparition! De quoi empêcher de faire des balades en vélo du côté de l'Aspin et tout ça... D'un côté c'est normal pour la saison, mais dur de s'habituer à l'hiver avec de tels écarts de températures! Vivement la vraie refonte des neiges, en attendant pour les cyclistes on a pas trop à se plaindre de cet hiver...

Pour ce quie st du week end, beaucoup de pluie sur les Pyrénées demain et normalement un peu de soleil dimanche avant de nouveau de la pluie la semaine prochaine...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 21:09

Bonjour,

 

Voilà j'ai mis à jour l'article récapitulant mes impressions sur les différentes ascensions que j'ai montées. J'y ai en effet mis mes impressions sur le Plateau de Beille!

Ce week end je consacrerai un article au profil du Plateau de Beille.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 17:49

Voilà plusieurs semaines voire plusieurs mois que j'avais une grande envie de monter le Plateau de Beille (1790m). Le seul inconvénient est que cette ascension se trouve en Ariège (09), c'est à dire quand même assez loin des Hautes Pyrénées. Il fallait donc que je trouve le temps pour aller à Toulouse en train avec le vélo, puis que je prenne le train jusqu'en Ariège avec là aussi le vélo. C'est chose faite. Le beau temps a permis une telle sortie!

Chaque jour je guettais les prévisions météo... Vendredi soir après le travail, je suis rentré chez moi, je me suis dépêché de faire mes bagages, de préparer le vélo de route et je suis allé à la gare pour prendre le train pour Toulouse.

Je suis arrivé vers 22h à Toulouse, j'ai dormi chez ma soeur et samedi matin, le 12 février, avec beaucoup de courage, je me suis levé à 5h30 pour prendre le train pour Luzenac (juste avant Ax-les-Thermes au fin fond de l'Ariège) à 7h du matin. Après 2h de train (qui était bondé de gens partant skier à Ax-3-Domaines), je suis arrivé. La sortie pouvait commencer.

D'après la carte, depuis Luzenac, je devais remonter la nationale vers le nord sur 8 kilomètres environ pour rejoindre Les Cabannes, village situé au pied de la montée.

Dès que je suis descendu du train à Luzenac vers les 9h du matin, j'ai senti qu'il faisait beaucoup plus froid que prévu...cela ne m'a pas enchanté car je suis plutôt frileux...la gare était minuscule et il n'y avait même pas de route arrivant jusque là, il m'a fallu marcher pendant environ 100m dans la caillasse pour rejoindre la petite route traversant Luzenac. Avec les chaussures avec les cales c'est pas pratique de marcher là dedans... Là j'ai enfourché le vélo et j'ai rejoins la nationale. Je commençais à avoir très froid déjà, au niveau des mains car je pensais que les mitaines suffiraient... Sur la nationale il y avait un monde fou, des voitures sans cesse...(et oui c'est la saison de ski...), c'était assez pénible. La route est plutôt vallonnée pendant les 8 kilomètres jusqu'à Les Cabannes. Arrivé au village tranquillement, j'ai bifurqué vers la gauche pour prendre la petite route. Là je me suis arrêté car j'avais extrêmement mal aux doigts tellement j'avais froid... Sur le coup je me suis même posé la question pour savoir si je continuais mais je me suis motivé en me disant "que ça fait pas mal de temps que je veux faire cette ascension, maintenant j'y suis, je la fais"...

Juste à la sortie du village, un panneau indique le Plateau de Beille ouvert, puis un autre indique une ascension longue de 16kms pour 1250m de dénivelée environ. La route se met à monter directement dès cet endroit.

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 001

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 069

 

Début de l'ascension :

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 066

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 068

 

 

Le village des Cabannes :

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 070


Dès le début de l'ascension, l'entame se fait sur des pentes à 10% sur quelques centaines de mètres avant un court replat. Après, la pente remonte sur du 8% pendant quelques centaines de mètres avant que ça ne passe à 9 puis 10% pendant environ 4 kilomètres. Sur ces premiers kilomètres, je sentais que je n'avais pas de si mauvaises jambes malgré le froid mais par contre j'avais des énormes douleurs au dos dès que je me mettais en danseuse sur les pédales...c'était presque insupportable et je me demandais comment j'allais faire car si je ne pouvais pas me mettre debout sur toute l'ascension, ça allait être dur dans certains endroits... A mon grand soulagement, après les 5 premiers kilomètres, la douleur s'est estompée et ça allait mieux.

Après ces kilomètres à 10%, on apprécie le kilomètre suivant qui est à 7,5%. C'est déjà pas mal mais ça repose après la première rampe. Ensuite, la pente repasse à 9%. A noter que les petits panneaux situés à chaque kilomètre (et qui ne sont pas très visible) sont mal faits car il est marqué par exemple "km5 => 9%", donc on a l'impression d'être dans le 5e kilomètre alors qu'en fait on a  déjà fini les 5 kilomètres. En gros pendant toute l'ascension, d'après les panneaux je croyais avoir 1km de retard par rapport à ce qu'indiquait mon compteur...heureusement au final, l'ascension fait bien 16kms et non 17.

Après les 5 premiers kilomètres, la route devient granuleuse et on sent bien que le vélo accroche beaucoup plus sur la route et que c'est plus difficile d'avancer...

Vers la moitié de l'ascension, de grandes portions de ligne droite sur des pourcentages entre 9 et 10% sont assez difficiles à encaisser tellement ça parait long. A noter que les premières grosses plaques de neige se trouvent à 900m d'altitude mais dès que l'on repasse dans des endroits exposés il n'y en a plus.

Alors que pour moi les 5 premiers kilomètres ont été durs, toute la portion du milieu de l'ascension est passée plus rapidement malgré les grandes portions de ligne droite. A un moment, le cycliste passe devant un panneau indiquant la fontaine Henri 4, mais je n'ai pas vu de fontaine. En tout cas ce panneau est situé dans le 10e kilomètre dans une portion de ligne droite (avec quelques petites courbes seulement) longue de 2kms environ sur du 10 à 11% avec des passages à 12%. Assez dur. A Partir de là, la forêt est moins dense et le paysage est magnifique avec les sommets environnant et la vue sur la vallée jusqu'à Ax-les-Thermes! L'ascension continue sur du 9% pendant des kilomètres jusqu'à un replat de 200m passant devant la cabane de Pierrefite à 4kms du sommet. Là, la vue est somptueuse mais la rupture de pente qui attend le cycliste est assez rude puisque d'un seul coup ça repart sur du 9%... Sur la fin de l'ascension, la route propose plusieurs virages avec une magnifique vue! Les deux derniers kilomètres sont plus facile entre 5 et 7%. Au détour d ela dernière courbe à droite, on aperçoit le grand parking situé au sommet à 1790m d'altitude.

Au sommet, c'est assez moche, il y a donc le grand parking au milieu avec environ une grosse centaine de voitures je dirai, 4 à 5 bus garés en contre bas. Et puis un bâtiment avec l'accueil et le guichet et c'est tout... De la neige mais pas énormément et surtout aucun grand panneau annonçant le somment de l'ascension. Seulement un petit panneau lumineux disant "bienvenue à Beille" de temps en temps et un autre fêtant les 20 ans de la station mais c'est tout... Au sommet il faisait 0°C, il ne faisait vraiment pas chaud, heureusement mes doigts me faisaient moins mal qu'au début de l'ascension où la température était négative. Par contre j'étais parti avec ma veste thermique et mon écharpe pensant que j'allais les enlever dans la montée...il n'en fut rien, je les ai gardés jusqu'au sommet et du coup je me suis trouvé devant un gros problème c'est que pour la descente je n'avais rien d'autre à me mettre...

 

Photos du sommet :

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 004

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 005

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 009

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 010

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 013

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 014


J'ai commencé la descente dans un froid terrible je dois dire... Je me suis arrêté 5 fois dans le premier kilomètre de la descente pour prendre des photos, et tout le long de la descente je me suis souvent arrêté... A un moment j'ai posé mon pied sur de la boue et ça a sali mes cales...du coup pour déchausser ça a été assez difficile après. Après 5 kilomètres de descente je me suis arrêté presque sur la roue avant car je passais devant le seul panneau que j'avais vu dans la montée qui disait "bienvenue sur les estives du Plateau de Beille" avec beaucoup de blabla, j'ai donc pris une photo là... Dans la suite de la descente, la route étant granuleuse et le froid étant vif, je n'ai pas dépassé les 50km/h, surtout que dès que je dépassais les 45km/h, mon guidon et ma roue avant étaient pris de grosses vibrations... Etant donné qu'en plus je en suis pas tout à fait à l'aise en descente avec le vélo de route, je n'ai pas pris de risques. Pour tout dire, la descente m'a parue bien longue et je l'ai trouvé très pénible. C'est bien simple dès le premier kilomètre de descente je me suis dit à un moment "j'aimerai être déjà en bas", c'est dire...(le froid n'était pas neutre dans l'histoire).

 

Le panneau indiquant "bienvenue sur les estives du Plateau de Beille..." :

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 046

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 053


Une fois en bas, j'ai rejoins la nationale de nouveau pour retourner dans ce petit village perdu de Luzenac et atteindre de nouveau la gare. J'ai mangé mes sandwichs là vu que j'avais 2h avant le train. La gare est tellement petite qu'en fait il n'y a que le bureau du chef de gare dedans et donc les voyageurs ne peuvent absolument pas rentrer dans le bâtiment. Quand j'ai demandé au chef de gare pour acheter mon billet, il m'a répondu qu'il n'y avait pas de guichet dans cette gare et qu'il fallait l'acheter auprès du contrôleur...quand je vous dis que c'était paumé comme endroit... Dans le train du retour je pensais examiner les données du GPS et tout ça mais malheureusement, il s'est éteint tout seul et tout à été supprimé car je n'avais pas sauvegardé les données...vraiment dommage, j'étais presque énervé...heureusement j'ai les photos. Dans le train pendant, les 2h de voyage jusqu'à Toulouse, j'étais dans le compartiment vélo pour veiller sur ma machine mais malheureusement pour moi, il y avait 3 ou 4 espagnols à moitié saouls qui buvaient bière sur bière qui n'arrêtaient pas de taper la converse avec moi...impossible de se reposer, j'étais bien content d'arriver à Toulouse.

Au final, ce fut une ascension difficile sur le début surtout mais que j'ai bien géré malgré le froid. Je suis content de l'avoir monté en février car c'est une ascension hors catégorie que je ne connaissais pas, dure donc et puis j'avais des jambes pas mauvaises pour cette saison. Par contre j'ai fait une grosse bêtise en n'ayant pas K-way avec moi ni de gants chauds...je le saurai pour la prochaine fois! La descente, je en 'lai pas trop apprécié. Quant au paysage il est somptueux. Au total, le kilomètre n'est que de 50 kilomètres...

Je voulais faire cette ascension, je l'en suis donné les moyens, j'ai réussi à me lever à 5h30 un samedi matin, ça me montre que je suis toujours motivé!

Maintenant j'ai fait les plus grandes ascensions ariégeoises (Plateau de Beille, Port de Pailhères...), il y a d'autres cols dans ce département que j'aimerais bien faire maintenant (et oui déjà envie d'en faire d'autres) : col de Port, Port de Lers, col d'Agnes....

 

Photos prises dans les premiers kilomètres de la descente :

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 026

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 029

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 031

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 034

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 037

 

La vue sur la vallée vers Ax-les-Thermes :

 

Photos Plateau de Beille le 12 février 2011 054


Partager cet article
Repost0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 20:12

Bonjour,

 

Ce soir, je n'ai pas trop le temps pour écrire l'article concernant ma sortie de hier avec l'ascension du Plateau de Beille. je n'ai pas non plus, encore mis les photos sur l'ordi, je ferai tout ça demain car je viens tout juste de rentrer chez moi. En tout cas ce fut une bien belle sortie et j'ai déjà hâte d'en faire d'autres!! (je sens que la fin de l'hiver va être longue...).

 

Idris

Partager cet article
Repost0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 16:25

Bonjour,

 

Voilà je le voulais, c'est fait, aujourd'hui je suis allé monter le Plateau de Beille en Ariège! Grande ascension, difficile, avec des portions raides qui semblent intermnables, un très beau paysage! Il a fait plutôt froid, le matin notamment mais j'ai pu gérer l'ascension. Je ferai un article détaillé dans les prochains jours. Là je suis sur Toulouse et je n'ai donc pas trop le temps d'écrire un article.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 21:39

Bonjour,

 

La traditionnelle montée du Géant du Tourmalet, cette fameuse sculpture située au sommet du col du Tourmalet, qui se fait chaque premier samedi du mois de juin, a été rebaptisée Souvenir Laurent Fignon en hommage à ce double vainqueur du Tour (1983, 1984) qui aura été un formidable ambassadeur de notre département en s'installant à Bagnères de Bigorre notamment! Après une carrière météore et de nombreuses désillusions injustes (Giro 1984 et Tour 1989 notamment), il a racheté Paris Nice mais n'a pas réussi à ce poste, il a ensuite créé le centre Laurent Fignon à Bagnères afin d'organiser des stages en montagne pour les cyclistes. Il est décédé le 31 août dernier du cancer à l'âge de 50 ans, un mois après avoir commenté le Tour.

C'est donc en son hommage que la montée du Géant a été renommée en son nom. Cette première édition du souvenir Laurent Fignon se déroulera le samedi 4 juin 2011 avec la présence de Miguel Indurain, quintuple vainqueur du Tour (1991 à 1995)!

 

Pour ma part je vais essayer de faire en sorte d'y participer...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 20:31

Bonjour,

 

Cela fait longtemps que je n'ai pas parlé de slivres concernant le vélo et les cols. Je vais donc consacrer l'article d'aujourd'hui pour parler des Atlas des cols de Altigraph.

Ce sont tout simplement des livres dcrivant avec précision les profils des différents cols des massifs montagneux. Pour ma part j'ai une grande partie de la série concernant les cols des Pyrénées. Pour els Pyrénées il y a 4 tomes qui  sont sortis le premier commençant par l'Ouest de la chaîne pyrénéenne et le dernier portant donc sur l'Est.

A ce propos je fais une petite annonce : j'ai les tomes 2, 3 et 4 pour les Pyrénées mais je n'arrive pas à me procurer le 1er...et ce n'est pas faute de chercher!

 

Ce sont des atlas très bien fait car ils décrivent les ascensions d'une part avec le pourcentage et la distance mais aussi avec les villages traversés, les ponts et les intersections qui se trouvent sur l'ascension!

 

Je précise quand même que les profils ne sont aps tout à fait exact au niveau des pourcentages (j'ai pu le constater) mais c'est vraiment pratique afin de comparer les cols entre eux. Beaucoup de cols sont indiqués y compris certains cols pas très connus mais pour certains département on pourra regretter l'abscence de certains cols...(je n'ai pas les noms en tête là).

 

Ce sont els seuls livres qui conviennent à un passionné de vélo en montagne. Je n'en ai pas trouvé d'autres!

 

Idris

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/