Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 17:39

Voilà aujourd'hui j'ai fais une petite sortie en vélo. En fait je voulais aller monter quelques petits cols que je n'avais encore jamais montés aux alentours de Bagnères de Bigorre. Ce sont des cols qui ne culminent pas à plus de 1000m d'altitude. En fait, il y en a 2 nouveaux que je voulais aller monter. Sachant que je partais l'après midi seulement il était possible que je ne puisse pas arriver à faire tout mon programme. Voici ce que je voulais faire au moment de partir : aller en direction de Bagnères et juste avant au niveau du village de Pouzac, aller vers l'ouest pour aller au col de Lingous (575m) qui se trouve une dizaine de kilomètres plus loin. Ensuite, je voulais faire demi tour pour aller à Bagnères et là je voulais faire la traversée des Baronnies, cette zone très vallonnée située à l'est de Bagnères. Pour y aller il faut passer le col des Palomières et à l'autre bout se trouve le col de Coupe duquel on peut aller au col de Couradabat. Cela faisait un bon programme même si la traversée des Baronnies est assez longue tout de même et de ce fait je me doutais que je n'aurai peut-être pas le temps de monter le col de Couradabat (que je n'ai encore jamais monté).

Mon vélo de route étant en révision générale, je suis parti avec le vieux VTC de ma soeur qui est du même modèle que le mien à la différence près que sur le mien le compteur ne fonctionne plus... Je suis allé en direction de Bagnères et juste avant, à Pouzac,  j'ai tourné vers la droite vers l'Est. La route est vallonnée pendant quelques kilomètres (environ 5) avant une montée de 1,5km à environ 8% (à vue de nez) jusqu'à l'Hôpital le Montaigu, ensuite la route devient plus roulante sur un kilomètre jusqu'au village de Neuilh, village par lequel je devais passer. Juste à la sortie de Neuilh, se trouve une bifurcation avec tout droit la route indiquant la direction de la Croix Blanche et à droite la direction des villages par lesquels je devais passer pour aller au col de Lingous. J'ai donc pris à droite et c'est du faux plat montant pendant 2 ou 3 kilomètres environ, avant d'arriver à une bifurcation bien compliquée... En effet, sur la gauche était indiqué la direction du prochain village que je devais passer (Arrodets), tout droit était indiqué la direction du village se trouvant juste après le col de Lingous (Juncalas). En plus de cela, vers la gauche en direction de Arrodets était aussi indiqué la direction du col de la Croix Blanche, mais ce col était aussi indiqué dans la direction d'où j'arrivais...bizarre... J'ai décidé de prendre tout droit... La route a commencé à descendre, je me suis dis que ça allait remonter après... Cependant après 7 ou 8 kilomètres de descente j'ai décidé d'arrêter et de faire demi tour car j'étais descendu bien bas et ça ne pouvait être la direction du col de Lingous... Me voilà parti pour refaire ces 8 kilomètres en montant...une petite perte de temps et d'énergie... Déjà je commençais à me dire que je n'aurai probablement pas le temps de faire la traversée des Baronnies...j'envisageais donc d'aller seulement au col des Palomières après le col de Lingous. Une fois revenu à ce carrefour, j'ai donc pris la direction d'Arrodets. La route monte sans attendre sur une pente assez raide pendant quelques centaines de mètres jusqu'au village qui est tout proche. La traversée du village se fait surPhotos col de la Croix Blanche le 30 août 2010 008 un faux plat et à la sortie un court raidillon très raide est à passer. Ensuite, la route monte mais sans être trop raide. Après un ou 2 kilomètres je vois sur la gauche de la route, un chemin forestier plein de cailloux et d'herbe, avec un petit panneau indicatif. Je m'arrête pour aller le lire. Ce panneau indique la direction du col de la Croix Blanche ( ainsi que sa table d'orientation car du col de la Croix Blanche il y a un beau panorama sur toute la plaine tarbaise. Je trouvais ça bizarre ce chemin qui mène au col de la Croix Blanche car ce n'est pas du tout le col que je voulais monté et le col de Lingous était normalement dans une autre direction. Je commençais à prendre en défaut ma carte IGN... J'ai donc continué sur la route goudronnée tout droit pendant quelques centaines de mètres avant d'arriver à un carrefour à un endroit où la route est devenue plate. Et là je vois à gauche la direction de Neuilh. Cela m'a paru bizarre car à la sortie de Neuilh il y avait seulement 2 possibilités, celle d'aller au col de la Croix Blanche et la deuxième qui allait vers Arrodets normalement... J'avais opté pour la deuxième direction. Cela signifie que du carrefour où j'étais si je prenais la direction de Neuilh j'allais arriver par l'autre chemin, donc d'après ma déduction je me trouvait bel et bien tout proche du col de la Croix Blanche...la carte IGN est donc bien erronée sur cet endroit. A partir de ce carrefour, tout droit était indiquée la direction d'un village par lequel je ne devais pas passer d'après la carte IGN. J'ai donc décidé de ne pas continuer tout droit. J'ai regardé autour de moi, il y avait un beau panorama sur la plaine et tout d'un coup je vois la direction de la table d'orientation de la Croix Blanche qui est indiquée sur un chemin forestier plein de cailloux sur la gauche de la route.Photos col de la Croix Blanche le 30 août 2010 003 De suite je me suis dis que c'était probablement le bout du chemin dont j'avais vu le début qui allait sur la gauche juste avant d'arriver au carrefour. J'y suis monté en vélo sur ce chemin pour aller voir la table d'orientation. Il y en avait bien une (photo à droite)... Restait à savoir où se trouvait exactement le col de la Croix Blanche, si c'était au niveau de la table d'orientation ou un peu plus loin sur la route... Je susi redescendu sur le carrefour et j'ai rebroussé chemin sur quelques mètres afin de chercher le col de Lingous car c'était mon premier objectif. J'ai trouvé une bifurcation avec un petit chemin qui partait sur ma gauche, je m'y suis engagé mais quand j'ai vu la descente qui se profilait devant moi, je me suis dis que ce n'était probablement pas la bonne route. En remontant sur la route principale je revois ce panneau indiquant la table d'orientation et le col de la Croix Blanche sur le chemin forestier. Pour être sûr que c'est bien celui qui débouche peu après au carrefour, je m'y engage. C'est donc une chemin en mauvais état. Il monte un peu et puis j'arrive de nouveau à la table d'orientation (photo ci-dessous avec mon vélo).

 

Photos col de la Croix Blanche le 30 août 2010 009

 

Je redescends de l'autre côté sur le carrefour où j'étais juste avant. Et là je décide de marcher un peu afin de bien chercher sur les bords de la route si il n'y a pas de panneau car ces panneaux des petits cols sont très petits en général. Je mets donc mon vélo sur la béquille et je fais quelques pas pour chercher, quand tout à coup...j'ai eu une lumière, je me suis retourné pour regarder à côté de quoi j'avais laissé mon vélo...il s'agissait d'une croix blanche. J'étais passé devant tout à l'heure et je venais d'y laisser mon vélo sans me rendre compte que c'était une croix blanche et qu'elle indiquait de fait, le sommet du col... Au moins j'avais maintenant la certitude que j'étais arrivé au sommet du col. C'était pas celui que j'avais prévu de monter mais tout de même c'est un nouveau col. A ce moment je n'avais aucune idée de l'altitude de ce col.

 

Voilà la Croix Blanche annoçant le sommet du col :

 

Photos col de la Croix Blanche le 30 août 2010 017

 

Panorama sur la plaine :

 

Photos col de la Croix Blanche le 30 août 2010 001


Malheureusement j'avais perdu pas mal de temps dans cette histoire et je n'avais donc plus le temps d'aller monter d'autres cols d'autant plus que les nuages arrivaient... Je suis donc rentré en testant cependant tout les petits chemins alentours pour voir juste si par hasard il n'y avait pas une indication qui pouvait me laisser entrevoir la direction du col de Lingous... Je n'ai rien trouvé et je suis donc rentré chez moi... Au retour il y avait pas mal de vent de face c'était pénible mais bon ce n'était pas très long...

En rentrant, j'ai regardé sur internet l'altitude du col de la Croix Blanche, j'ai vu qu'il était à 830m d'altitude soit environ 250m au dessus du col de Lingous... C'est là que j'en ai conclu que la bifurcation que j'ai essayé sur la gauche juste après avoir fait demi tour du carrefour du col de la Croix Blanche, quand j'ai vu que ça descendait beaucoup...c'était bien la direction du col de Lingous car il fallait descendre plus de 250m de dénivelée pour y arriver... Mais sur le moment je n'avais aucune idée de l'altitude à laquelle j'étais... Mais maintenant encore, je me demande comment j'a fais pour arriver sur ce col en cherchant la direction du col de Lingous...

J'ai donc monté mon 27e col aujourd'hui. Ce fut au final une belle petite balade de 70 kilomètres sur des routes que je ne connaissais pas, je regrette juste la mauvaise indication par moment qui m'a fait faire 16 kilomètres de plus dont 8 de montée...

Partager cet article
Repost0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 21:25

Bonjour,

 

Voilà, ma connexion internet semble rétablie. Dès demain je reprendrai une activité normale sur le blog, en espérant que la connexion ne se recoupe pas intempestivement...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 13:10

Bonjour,

 

En raison d'un problème de connexion internet, je ne pourrai pas poster d'articles pendant quelques jours...c'est vraiment pas de chance...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 18:51

Bonjour,

 

Voilà comme je disais hier, j'ai chargé la vidéo que j'ai prise au sommet du col des Tentes lorsque je suis allé au Port de Boucharo le 21 août dernier. On voit bien le parking. J'étais sur un promontoire car j'essayais de repérer si il y avait un panneau indiquant le sommet du col...mais il n'y en avait pas...

 

 

Partager cet article
Repost0
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 20:24

Bonjour,

 

Voici une video autre vidéo que j'ai prise lorsque je suis allé faire l'ascension du Port de Boucharo le 21 août dernier. Il s'agit de la vue que l'on a depuis la route entre le col des Tentes (2208m) et le Port de Boucharo (2273m). J'en ai une autre du sommet du col des Tentes mais je ne l'ai pas encore chargée sur le blog.

 

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 17:20

Bonjour,

 

J'ai tracé et mis en ligne le profil de l'ascension vers la station de Ax-3-Domaines au départ de Ax-les-Thermes. Le profil est visible sur l'article : Ax-3-Domaines : informations et profil.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 19:13

Bonjour,

 

Décidément, ce mois d'août n'est pas génial niveau météo. Alors que globalement en juillet on a eu du soleil et pas trop de grosse chaleur, début août il a plu puis quand j'étais à Ax-les-Thermes il a fait un temps assez variable avec du soleil et de la pluie. Ensuite on a régulièrement eu de la pluie avec quelques jours de soleil puis il y a eu 2 jours de canicule hier et avant hier quand je suis allé au port de Boucharo et là il a plu ce matin avant d'avoir un peu de soleil cet après midi. Demain il est encore prévu de la pluie et le soleil devrait revenir jeudi. Peut-être que je pourrai faire une sortie en montagne cette semaine...

Bref, mois d'août assez moche par rapport à ce que devrait être un bel été...


 

Idris

Partager cet article
Repost0
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 19:17

Le port de Boucharo ou Port de Gavarnie est un col routier situé sur la frontière avec l'Espagne et culminant à 2273m d'altitude. Si le Tourmalet est le plus haut col routier situé entièrement en France, le port de Boucharo est le plus haut col routier mitoyen entre les deux pays. Pour accéder au Port de Boucharo, le cycliste passera forcément par le col des Tentes situé 1,5km avant et culminant à 2208m d'altitude.

Etant donné que l'ascension est longue (33kms au départ de Luz Saint Sauveur) et que le pied de cette ascension est déjà assez loin de chez moi (60kms), j'ai décidé de m'avancer jusqu'à Lourdes en train. Ce n'est pas pour me faire gagner du temps que j'ai fait ça (car je n'en ai pas gagné) mais plutôt pour éviter de me fatiguer sur les 25kms qu'il y a entre chez moi et Lourdes d'autant plus qu'il y a un peu de montée et surtout une longue ligne droite d'environ 10kms le long de la nationale avec généralement du vent de face... Et étant donné que avant le pied de l'ascension, les 17kms entre Argelès et Luz Saint Sauveur sont déjà difficiles, je n'ai pas voulu en rajouter. J'ai décidé de partir avec le VTC car j'avais vu des images de la fin de l'ascension où la route est en très mauvais état. J'ai ainsi, pris le vieux VTC de ma soeur, du même modèle que le mien à la différence près que sur le mien le compteur de vélo ne fonctionne plus... Je suis donc parti en vélo à la gare de Tarbes, cela fait 10kms. Le train était bondé, je suis resté debout mais heureusement Lourdes n'est qu'à 15 minutes de Tarbes en train. Je suis arrivé à Lourdes à 8h et j'ai pu commencer ma route. Le Soleil était en train de se lever et ne cognait pas encore mais il faisait déjà assez bon. Entre lourdes et Argelès il y avait un vent de face qui soufflait assez fort par moment.... Une fois à Argelès, le plus pénible a commencé : les 17kms jusqu'à Luz Saint Sauveur. En effet, cette portion avec vent de face, route passante et sinueuse et du faut plat montant est très très longue et pénible...en tout cas c'est l'impression que ça donne... J'ai essayé de me fatiguer le moins possible et je suis arrivé pas trop trop entamé à Luz Saint Sauveur. Là, j'ai fait tout de même une petite pause pour manger un peu. A ce moement j'avais parcouru 43kms depuis le départ et j'étais au pied d'une ascension longue de 33kms. J'avais bien étudié le profil. Les 20 premiers kilomètres jusqu'à Gavarnie sont plutôt facile car ils ne dépassent pas les 6% mais par contre la route est très très passante car je rappelle que le cirque de Gavarnie est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO pour la beauté des paysages. Ensuite, à partir de Gavarnie, il reste 13 kilomètres jusqu'au sommet, la route est moins passante mais la pente est raide avec notamment 8kms qui sont entre 8 et 10% de moyenne. Evidemment, sur cette ascension peu connue, il n'y avait pas de panneau tout les kilomètres qui donnaient les informations...

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 096Les 20 premiers kilomètres je les ai passés assez facilement, j'ai fait un arrêt de 2 minutes à Gèdre au 12e kilomètre de l'ascension pour manger un petit peu et j'ai continué. C'est à partir de là que le paysage devient de plus en plus beau. La route est en lacets juste après Gèdre mais globalement depuis Luz Saint Sauveur jusqu'à Gavarnie, elle est en courbes. J'étais bien content d'arriver à Gavarnie car c'est là que la plupart des voitures s'arrêtaient. Je me suis de nouveau arrêté pour manger un peu. Là il commençait à faire chaud. Et c'est le plus dur qu'il me restait à grimper encore... Vers la gauche il y avait le chemin qui mène au fameux Cirque de Gavarnie. Quant à moi j'ai pris à droite. Pendant plusieurs centaines de mètres ce sont les parkings qui sont traversés, c'est bien moche. Puis tout à coup le panneau de sortie de Gavarnie apparaît, la route part en épingle à gauche et s'élève aux alentours de 9% directement. Là un panneau annonce le col des Tentes ouvert et le port de Boucharo à 12kms (photo ci-dessus).Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 094 Dès l'épingle négociée, le paysage qui s'offre devant le cycliste est magnifique, somptueux, sensationnel avec encore quelques plaques de neige que l'on peu voir sur les pics en face. La route est donc raide assez vite. Et le soleil commençait à cogner sérieusement. La route longe un parking de camping car 1km après Gavarnie, puis il faut passer sur une barrière canadienne et à partir de là ce sera beau et très difficile. A un moment, il y a un panneau temporaire indiquant un risque de chute de glaçons, sur le coup je me suis dit que ce serait bien avec une telle chaleur...(photo un peu plus bas) Pendant plusieurs kilomètres la route s'élève rapidement en larges lacets et domine le parking de camping car qui est 1km après Gavarnie. Les lacets sont tellement larges et longs que le cycliste a l'impression de ne pas avancer, c'est terrible. Avec la chaleur, tout d'un coup, j'ai senti le coup de chaud arrivé, je me suis donc arrêté, j'ai bu un peu et je suis reparti. j'ai très vite compris que ça n'allait pas être les jambes le problème mais surtout la chaleur. Je me suis, de plus, rendu compte qu'il n'y avait pratiquement pas d'endroits à l'ombre sur le bord de la route. Pour tout dire, je crois que sur les 13 derniers kilomètres d'ascension je n'ai vu que 3 ou 4 endroits à l'ombre et encore ils étaient occupés par les moutons. Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 095Il n'y avait pas un souffle de vent et c'était écrasant. A un moment, j'étais environ à 6kms du sommet, j'ai même hésité à continuer...mais je me suis dit que j'étais si proche et que ce n'était pas le moment de faire demi tour... Je me suis donc accroché et j'ai continué. J'ai du m'arrêter plusieurs fois encore pour éviter de prendre un coup de chaud... Puis alors que d'après mon compteur j'étais à 3 kilomètres du Port de Boucharo, dans un lacet, j'ai aperçu le parking du col des Tentes au dessus de moi. Il y avait énormément de voitures garées. Cependant, juste avant le col des Tentes, la route est en large courbe et cela paraît interminable... C'était vraiment dur mais étant donné que là je commençais à en voir le bout ça m'encourageait quelque peu. Au sommet du col des Tentes, il y a donc des voitures garées partout et juste en allant vers le Port de Boucharo, des cailloux qui barrent la route aux voitures. Heureusement les cyclistes peuvent passer. Je ne me suis pas arrêté au col des Tentes, j'ai continué vers le port de Boucharo. Il reste 1,5km jusqu'au sommet. La route descend légèrement sur quelques mètres. Il y a beaucoup de randonneurs sur cette portion. Et puis tout d'un coup, sur la route se dressent des tas de cailloux et de pierres, vestiges d'éboulis. Il y en a beaucoup sur toute la route jusqu'au sommet, j'ai donc dû rouler sur des cailloux, j'ai mis pied à terre une fois pour pouvoir passer. Enfin, après les derniers mètres en montée, dans un virage à gauche, la route disparaît pour laisser place à une étendue de caillasse et devant moi à une centaine de mètres se dresse un panneau en bois qui, je suppose, indique le sommet. Je roule donc tant bien que mal sur cette caillasse jusqu'au panneau. c'est effectivement le sommet qui est indiqué.

J'ai laissé le vélo contre le panneau et j'ai avancé à pied pour m'approcher de l'autre versant. Et là, c'est assez extraordinaire, mais devant moi se dresse tout simplement une étendue montagneuse sauvage sans route goudronnée avec seulement quelques sentiers de haute montagne. C'est assez bizarre et incroyable de se dire qu'on est arrivé en vélo jusqu'à un tel paysage sauvage tellement haut en altitude. La vue que j'avais était donc le côté espagnol. Au sommet, il n'y avait pas un souffle de vent, il faisait toujours très chaud. J'ai essayé tant bien que mal de me prendre en photo, puis j'ai entamé le retour. Je devais me dépêcher car je venais tout simplement de calculer que j'étais à 95kms de chez moi...une petite trotte quand même surtout après une ascension aussi dure et déjà 75 kilomètres de parcourus depuis le matin.

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 021

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 012

 

Panorama depuis le sommet, côté espagnol :

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 005

 

Vidéo du sommet (je crois que c'était la première fois que j'étais autant essoufflé au sommet d'un col):

 

 

 

Je suis reparti et jusqu'au col des Tentes j'ai roulé prudemment car il fallait faire attention aux éboulis et aux randonneurs... Arrivé au col des Tentes, je me suis arrêté pour chercher la panneau. Je suis monté sur un promontoire d'où j'ai pu avoir une vue globale du parking mais je n'ai vu aucun panneau. J'ai donc continué. Il faisait tellement chaud que je n'ai pas mis ni mon sweat ni mon K-Way, à une telle altitude ce n'est pas courant. J'ai entamé cette magnifique descente dans ce cadre si exceptionnel, quand tout à coup, une marmotte traverse la route devant moi. Le temps de m'arrêter (j'étais à 50km/h) de prendre mon appareil photo, elle était déjà rentrée dans son terrier. J'ai donc continué et puis à nouveau, une marmotte a traversée devant moi. ce coup-ci j'ai pu m'arrêter, prendre mon appareil et la photographier alors qu'elle était à moitié dans son terrier. Plus tard, de nouveau des marmottes ont traversées et ce coup-ci j'ai pu en photographier une qui était hors de son terrier. c'est assez incroyable d'en voir autant surtout que je ne me souviens pas en avoir vu à l'état sauvage dans les montagnes auparavant.

 

Voici une vidéo du panorama que l'on a depuis la route entre le col des Tentes (2208m) et le port de Boucharo (2273m) :

 

 

Voici le parking du col des Tentes :

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 043

 

Voici la video du sommet du col des Tentes :

 

 

 

 

marmotte2

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 065

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 003

 

J'ai continué rapidement la descente vers Gavarnie et Luz Saint Sauveur. Une fois à Luz Saint Sauveur, j'ai pris la direction de Argelès. Malheureusement le vent dans la vallée était de face et c'était assez difficile car j'étais fatigué et surtout il faisait toujours très chaud... Je suis péniblement arrivé à Argelès mais j'étais vraiment fatigué et j'avais extrêmement chaud et surtout le vent de face qui soufflait assez fort n'était pas du tout rafraîchissant... J'ai donc demandé à ma mère de venir me chercher à Argelès. J'étais donc à 45kms de chez moi à ce moment.

J'ai bien fait car j'étais parti pour rentrer vers 19h voire même 20h chez moi tellement ça soufflait par moment... Et le lendemain je devais me lever à 6h en plus...donc je ne regrette pas de ne pas avoir pu rentrer jusqu'au bout en vélo.

Au final, j'ai tout de même parcouru 135kms et j'ai probablement réalisé l'ascension la plus difficile parmi toutes celles que j'ai faites... Vraiment très dur sous cette chaleur. j'ai en outre fait cette ascension dans un des plus beaux paysages du monde. Et puis j'ai monté mon 2e plus haut col et surtout le plus haut col routier des Pyrénées françaises. Sans compter que je suis passé par le col des Tentes (2208m) qui est compté lui aussi parmi les "+ de 2000" français à part entière. Dans les Pyrénées françaises, je dis bien française, il y a 5 cols de plus de 2000 mètres d'altitude : 4 dans les Hautes Pyrénées et 1 en Ariège. Et parmi ces 5 cols j'en ai monté 4 (Port de Pailhères en Ariège, col du Tourmalet, col des Tentes et port de Boucharo dans les Hautes Pyrénées). Le dernier parmi ces 5 là que je n'ai pas monté est le col du Portet (2215m) qui se trouve au-dessus du Pla d'Adet. A l'heure actuelle, si je ne me trompe pas, j'ai donc monté 4 des 5 plus hauts cols des Pyrénées tout pays confondus, à savoir le Port d'Envalira (2408m), le Port de Boucharo (2273m) pour les deux plus hauts, le col des Tentes (2208m) et le col du Tourmalet (2115m) qui sont devancés par le col du Portet (2215m) en terme d'altitude.

Accessoirement, le col des Tentes est donc le 25e col différent que j'ai monté. Vivement que la SNCF mette en place des trains pour Grenoble qui acceptent les vélos de façon à pouvoir m'essayer aux cols alpins...

 

Photos prises dans la descente :

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 067

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 068

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 070

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 079

 

Photos Port de Boucharo le 21 août 2010 081

Partager cet article
Repost0
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 17:40

Bonjour,

 

Voilà, aujourd'hui j'ai monté mon 25e col différent. Il s'agit du Port de Boucharo ou Port de Gabarnie. Il est situé sur la frontière avec l'Espagne et culmine à 2273m d'altitude. C'est une ascension rude et très difficile d'autant plus qu'aujourd'hui il a fait extrêmement chaud!!

Mon 25e col est très exactement le col de Tentes à 2208m situé 1,5km avant le Port de Boucharo mais malheureusement au sommet du col des Tentes il n'y a pas de panneau... J'ai publié le profil de 23 cols sur le blog, le 24e étant le col de Coupe que j'ai monté voilà plusieurs années et dont je n'ai pas encore mis le profil sur le blog. Demain je ferai un article sur cette ascension et cette balade qui aura été assez difficile...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 19:46

Ax-les-Thermes est une petite ville thermale située en Ariège (09) au pied des montagnes. Il y a dans cette ville, 1500 habitants permanent. Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 113Evidemment, c'est une ville touristique avec la station de ski de Ax-3-Domaines qui attire du monde en hiver et les thermes ainsi que la montagne qui attire du monde l'été. Sans compter le Tour de France qui passe régulièrement dans la ville. Ax-les-Thermes, en plus d'être très touristique, est très fréquentée par les voitures car la ville se trouve sur la route de l'Andorre et du Pas de La Case... De ce fait la route principale traversant la ville est constamment chargée de voitures et de camions.

Cependant, l'été cette ville a un gros avantage surtout pour le cycliste puisqu'elle se trouve directement au pied des cols. En effet, les ascensions commencent dès la sortie de la ville. Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 122C'est un bien pour un mal dirait-on puisque le cycliste ne perd pas de temps pour arriver au pied des cols, il peut ainsi profiter beaucoup plus aux sommets. Mais il est parfois diffcile de partir à froid le matin dans les ascensions... En tout cas, voici la liste des cols se trouvant à proximité de Ax-les-Thermes :

 

- port de Pailhères (2001m)

- col du Pradel (1673m)

- col de Chioula (1431m)

- col de Marmare (1361m ; en passant par le col de Chioula)

- col des 7 Frères (1253m; en passant par le col de Chioula et de Marmare)

- col de Puymorens (1915m)

- port d'Envalira (2408m)

- Ax-3-Domaines (1375m)

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 131

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 133

 

Cette ville étant très touristique, il est facile de trouver un logement en été pour le cycliste.

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 119

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/