Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 13:37

Comme prévu, ce mercredi 4 août, je suis allé du côté de l'Andorre. Etant donné que c'est une route nationale très passante, j'ai décidé de partir assez tôt le matin. Je me suis donc levé à 6h et à 6h50 j'étais dehors prêt à partir. J'ai donc pris la direction de l'Andorre. C'est là que je me suis rendu compte que le matin il y a certes moins de voitures mais il y a beaucoup plus de camions... Cela faisait beaucoup de courant d'air. La montée du Port d'Envalira n'est pas raide mais elle est très longue (environ 38kms). L'autre problème d'être parti aussi tôt c'est qu'il n'y avait pas de soleil encore dans la vallée et depuis plusieurs jours il n'y a pas eu de grosse chaleur. Du coup, la fraîcheur était assez importante et je ne sentais plus mes bras sur les guidons et j'avais mal à la jambe gauche. C'était comme ça pendant près de la moitié de l'ascension jusqu'à la sortie de l'Hospitalet-près-l'Andorre. Là le soleil a commencé à arriver.

Toute la première partie de l'ascension jusqu'à l'Hospitalet, n'est pas très agréable en raison du trafic mais surtout de l'absence de beau paysage... Cependant il est à noter que la route est suffisamment large et de ce fait je n'ai pas eu trop de problème avec les voitures qui me dépassaient ou même les camions sauf peut-être au niveau de la pollution car on ne peut pas parler d'air pur dans ce coin... Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 068Jusqu'à l'Hospitalet, la pente est aux environs de 5% de moyenne avec des kilomètres entre 3 et 7% de moyenne. Après l'Hospitalet la pente est plus raide avec une moyenne entre 6 et 7%. J'ai eu un petit soucis de dérailleur lorsque j'ai passé l'Hospitalet car justement, la pente devenant plus raide, j'ai appuyé plus fort sur les pédales et j'ai la chaîne qui s'est mise à sauter... J'ai donc rechanger les pignons pour réessayer de passer celui que je voulais mais rien n'y a fait. A un moment la chaîne a sauté plus fort et mon pied droit à déchaussé, j'ai donc du mettre pied à terre. Là j'ai changé de pignon à l'arrêt. Je dois dire qu'à ce moment j'avais une appréhension pour repartir car je ne suis pas habitué à repartir avec les pédales automatiques sur une côte, car il faut arriver à enclencher très vite le deuxième pied... Mais je suis reparti sans problème avec le deuxième pied qui s'est enclenché très vite, en même temps le Port d'Envalira ne présente pas de pourcentages raides à ce moment. Malheureusement, la chaîne a continué à sauter et mon pied a de nouveau déchaussé quelques centaines de mètres plus loin.Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 032 A nouveau j'ai essayé de rechanger les pignons à l'arrêt. Et cela m'est arrivé une 3e fois quelques mètres plus loin à nouveau où j'ai du remettre pied à terre. Là, j'ai carrément changé tout les pignons à l'arrête. C'est à dire que j'ai enlevé les dents avant de les remettre. Et là, c'est passé, la chaîne ne sautait plus, mais du coup j'ai fait les 18 derniers kilomètres de montée sur le même pignon... 

A partir du 25e kilomètre d'ascension, j'ai commencé à trouver le temps long mais le paysage est devenu majestueux et je dois dire que ça fait bizarre de voir des paysages de haute altitude avec en même temps une nationale surchargée de voitures... Dès que j'ai trouvé un élargissement de la chaussée sur la droite, je me suis arrêté pour manger un peu. De l'autre côté de la route se trouvait des chevaux. J'en ai également profité pour prendre en photo le paysage que l'on voit ci-dessous (on peut voir le nombre important de voitures qui arrivaient).

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 025

 

Juste après être reparti sans trop de difficulté, j'ai du remettre pied à terre en raison de la file de voitures à l'arrêt à cause du poste de douane qui ralentissait la progression. Une fois que la file s'est remise en marche, j'ai pu me faufiler et passer. Quelques centaines de mètres après le poste de douane, un panneau annonce l'entrée en Andorre. Puis plus loin se trouve le Pas de la Case, destination de la plupart des véhicules. Là il reste 5 kilomètres de montée à 7-8% jusqu'au sommet du Port d'Envalira, ce sont les kilomètres les plus durs. La traversée du Pas de la Case est pénible en raison du nombre énorme de voitures qui y circulent, qui sortent des parkings, des piétons qui traversent n'importe où et des ronds points surchargés...

A un moment un panneau lumineux annonçait une température de 10 degrés, je ne pensais pas qu'il faisait si froid...

La sortie du Pas de la Case est assez raide et rapidement on domine la ville. Dans les derniers kilomètres j'avais repéré des points de vue à partir desquels je voulais prendre des photos dans la descente. La fin est difficile et pénible (peut-être est-ce l'altitude et le manque d'oxygène). Cependant même si la fin est dure, le fait d'être si proche du plus haut col routier des Pyrénées donne des ailes je dois dire et c'était vraiment un plaisir de pédaler. Le dernier virage est bordé par une station service et un garage (c'est assez moche) et d'un seul coup on débouche sur le sommet avec le panneau annonçant (enfin) le sommet du col. Le Port d'Envalira, plus haut col routier de toute la chaîne pyrénéenne à 2408m d'altitude.

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 047 (2)

 

Au sommet, j'ai été déçu par le panorama qui est en fait un horizon un peu bouché par les hauts pics environnant... Je me suis un peu ravitaillé et là j'ai vu que j'avais un message sur le portable. Je l'ai écouté et c'est là que j'ai su que j'avais obtenu le permis de conduire que j'avais passé deux jours auparavant à Tarbes avant de partir (le lundi 2 août). C'était une bien bonne nouvelle qui arrivait à pic.

Alors que j'étais au sommet, le vent s'est levé d'un coup et le brouillard est arrivé. Il s'est mis à faire froid, je claquais des dents. Je me suis donc dépêché de partir dans le brouillard et malheureusement, depuis les points de vue que j'avais repéré on ne voyait plus le Pas de la Case, la seule photo de la ville que j'ai pu prendre est celle-ci, mais j'étais déjà proche :

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 056

 

Il faisait vraiment froid, je ne me suis pas attardé et j'ai continué la descente. De nouveau, la traversée du Pas de la Case fut assez pénible à cause des piétons essentiellement. Ensuite lus loin, j'ai à nouveau du remettre pied à terre avant le poste de douane en raison de la file de voitures qui était arrêtée. Une fois le poste passé c'était bon, j'ai vraiment pu m'engager dans la descente. Je suis donc repassé en France (dans les Pyrénées Orientales) et à peu près après 12 kilomètres de descente depuis le sommet du Port d'Envalira, j'ai pris la route allant vers la droite en direction du col de Puymorens qui ne se trouve qu'à 3 kilomètres de là. Je n'ai même pas pris la peine d'enlever mon K-Way ni mon sweat. Ces 3 kilomètres sont vraiment roulant et je les ai montés assez vite sur un bon développement. Le brouillard commençait à se lever au moment où j'arrivais au sommet du col de Puymorens (1915m).

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 061

 

Depuis le sommet du col, le panorama sur la route de l'autre côté est pas mal même si je m'attendais à mieux...

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 064

 

Le sommet du col de Puymorens a l'air un peu mort car il y avait des bâtiments délabrés et même une voiture brûlée...

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 066

 

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 065 

 

En tout cas je suis passé aux 2 cols que je souhaitais et j'en étais bien content car je venais de monter mon deuxième col de plus de 2000 mètres (après le Tourmalet) et surtout le plus haut col routier des Pyrénées et le col de Puymorens est un col quant à lui assez connu dans les courses pros (Tour de France avec Vietto qui s'était sacrifié en 1934 pour son leader Magne, Route du Sud...).

Le reste de la descente a été assez longue et assez roulante. Je n'ai pas eu de problème particulier. Je suis rentré à Ax-les-Thermes vers 12h30.

Je ne l'ai pas dis mais à deux reprises dans l'ascension (je ne sais plus trop à quel niveau), la route devient une deux fois deux voies à 110 km/h... ce n'est pas forcément très cool quand on est en vélo mais je dois dire que j'ai été agréablement surpris de voir que les automobilistes ne s'amusaient pas à me frôler pendant que je montais.

Ce jour là, j'ai parcouru au total 82 kilomètres et je revenais avec des doutes et un manque de confiance à propos de mon dérailleur...


Video du sommet :

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 19:05

Ce mardi 3 août 2010, je suis arrivé à Ax-les-Thermes vers 10h du matin sous un ciel très nuageux.Pour ma première demi journée à Ax-les-Thermes, j'avais prévu de monter le Port de Pailhères (2001m) car c'est probablement le col le plus dur que j'avais dans mon programme (je voulais être sûr de ne pas être fatigué pour le monter) et c'est le col que j'avais le plus envie de monter. Cependant, vu qu'il faisait nuageux je me suis dis que je préférais attendre un autre jour pour monter le Port de Pailhères afin de profiter du paysage qui est réputé magnifique. De plus, n'ayant encore jamais monté de grand col avec le vélo de route, je n'ai pas voulu prendre de risque sur une montée aussi dure. J'ai donc décidé d'aller monter à Ax-3-Domaines (1375m) ce mardi après midi.

Pour en revenir à la matinée au moment où je suis arrivé, je me suis donc mis à chercher l'hôtel dans lequel j'avais réservé une chambre. La gare est en dehors de la ville juste avant le panneau d'entré. Mais Ax-les-Thermes est vraiment petite comme ville et on en a vite fait le tour à pied. Donc j'ai suivi la nationale (qui mène en Andorre) sur quelques mètres avant de voir un panneau indiquant la direction de l'hôtel vers la droite. Au bout de quelques minutes (et après avoir vu les panneaux de direction des différents cols) je suis arrivé sur une place où il y avait le marché et l'hôtel se trouvait juste au fond de la place. J'ai pris possession de la chambre et là, l'hôtelier, très sympa, me dis que le local à vélo n'ouvre qu'à partir de 8h30 le matin. De ce fait, j'ai gardé mon vélo dans ma chambre.Après avoir marché un peu en ville, j'ai constaté que Ax est vraiment petit et surtout très touristique. Il n'y a en effet que des hôtels, des restaurants et des boutiques souvenirs... A noter aussi que la nationale qui traverse la ville est constamment surchargée de voitures et de camions qui vont en Andorre...

A midi, je suis allé mangé au resto chinois. Et ensuite, je suis parti pour Ax-3-Domaines (ou plateau de Bonascre). C'est une ascension courte mais assez pentue puisqu'elle fait 8,5 kilomètres à 8,3% de moyenne avec 2 kilomètres difficiles (à 10,5 et 10% de moyenne). Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 021

L'ascension commence directement depuis Ax. Je m'inquiétais également de savoir si j'allais bien gérer 3 jours d'affilé avec de grandes ascensions et surtout des ascensions sans échauffement au préalable. Là c'était donc le début de mes ascensions. Dès le début, la pente est aux alentours des 8%, pendant 2 kilomètres avant d'avoir deux kilomètres plus faciles. J'ai eu du mal à stabiliser ma chaîne qui avait tendance à sauter. Je me suis rendu compte que j'avais en fait un pignon qui ne passait pas... Je me suis quand même débrouillé. Les kilomètres à 8% de moyenne je les ai passés très facilement par rapport à ce que j'imaginais. J'étais déjà rassuré. Le 5e kilomètre de l'ascension est à 10,5%, c'était donc un peu plus difficile mais j'ai très bien géré. Les 3 kilomètres suivant sont entre 7,5 et 8,5% avant un dernier kilomètre à 10% de moyenne. En fait on arrive assez vite au sommet. Une fois là haut, à 1375m d'altitude, j'étais content car je venais de lancer ma série d'ascension... Il est à noter que cette ascension ne présente pas de beaux paysages à part une vue sur la vallée au 2e kilomètre de l'ascension (donc assez bas en altitude). Au sommet c'est la station, il y a donc beaucoup de logements et de parking. Je ne me suis pas attardé car il n'y avait aucun intérêt à cela...

 

Photos séjour Ax-les-Thermes août 2010 019


Tout au long de l'ascension j'ai pu lire toutes les inscriptions sur la route pour encourager les coureurs du Tour de France qui y sont passés le 18 juillet. Je dois dire que certaines inscriptions étaient très joliment écrites.

La descente est assez rapide avec tout de même de gros virages par moment. C'est donc une petite montée qui demande moins d'une heure et une descente qui se fait en à peine 15 minutes...

Au final ce jour là, je n'ai parcouru que 19 kilomètres au total. J'étais un peu plus rassuré pour monter avec ce vélo de route même si la transmission ne m'inspirait pas vraiment confiance (cela va se vérifier lors des prochaines ascensions). En rentrant j'étais en pleine forme, ce qui était encourageant pour la suite.

Partager cet article
Repost0
6 août 2010 5 06 /08 /août /2010 17:03

Bonjour, bonjour,

 

Me voilà de retour après ces quelques jours passés en Ariège (09) à Ax-les-Thermes. Je dois dire que j'en reviens bien content!!

Donc je vais repartir depuis le début de la semaine pour raconter ces jours que je viens de passer.

Alors tout d'abord, je suis parti de Tarbes lundi en fin d'après midi pour Toulouse en train avec mon vélo. Je n'ai pu partir que lundi après midi parce que je passais le permis de conduire en début d'après midi. Lundi soir donc, j'ai dormi chez ma soeur qui est à Toulouse. Et mardi matin, très tôt, j'ai pris le train pour Ax-les-Thermes, toujours acconpagné de mon vélo. Je suis arrivé à Ax vers 10h du matin après 2h de train. Là, je me suis mis en quête de l'hôtel. J'ai mis un peu de temps à le trouver car il y avait le marché juste devant et ce n'était pas facile de voir l'hôtel. J'ai posé mon gros sac de randonnée dans lequel j'avais tout mes bagages et j'ai commencé à réfléchir à ce que j'allais monter. Au début je voulais monter le Port de Pailhères dès mardi après midi en guise de premier col. Tout d'abord parce que c'est ce col là que j'avais le plus envie de monter, et surtput pour avoir un maximum de fraicheur vu que c'est porbablempent le col le plus difficile que j'avais dans mon programme. Malheureusement, mardi après midi il faisait très nuageux et je me suis dit que tant qu'à monter le Port de Pailhères, autant profiter du paysage par beau temps. De plus n'étant pas encore vraiment habituer au vélo de route dans les ascensions, j'ai décidé de ne pas forcer le premier jour. Donc, tout ça pour en arriver à la décision de faire l'ascension vers la station de Ax-3-Domaines (1375m) ce mardi après midi. Je raconterai bien sûr en détail les ascensions dans de futurs articles.

Mercredi, j'ai suivi mon programme initial, à savoir aller monter le Port d'Envalira (2408m) en Andorre, plus haut col routier de la chaîne pyrénéenne. C'est au sommet que j'ai su que j'avais obtenu le permis de conduire. Il y avait bien sûr énormément de circulation, j'en reparlerai dans les prochains jours. Au retour j'ai fait un crochet par le col de Puymorens (1915m).

Jeudi, j'avais donc prévu d'aller monter le Port de Pailhères (2001m) le matin et de faire les derniers cols que j'avais prévu, l'après midi. Le matin en me levant, je me suis donc préparé très tôt. Lorsque j'étais prêt à partir (vers 7h30), j'ai ouvert les volets et là...il pleuvait... J'ai donc attendu un peu mais si tôt alors que l'on est prêt à partir, c'est dur d'attendre... Vers 7h55, il s'est arrêté de pleuvoir et je suis donc parti avec dans la tête le Port de Pailhères. Malheureusement, le début de l'ascension (qui est en commun avec le col du Chioula et le col du Pradel), n'était pas génial..je sentais que au rythme où j'allais, je n'allais jamais tenir jusqu'au sommet du Port de Pailhères...(j'allais un peu vite en fait et je n'arrivais pas à aller moins vite étrangement...). J'ai donc bifurquer vers le col du Chioula après 5 kilomètres d'ascension. Et là il s'est mis à nouveau à pleuvoir. J'en étais à la moitié du col de Chioula (1431m), il restais 5 kilomètres. J'ai donc continué...sur un rythme élevé en raison de la pluie qui me poussait à me dépêcher. Je suis donc arrivée au sommet du col de Chioula. Et là avec ce que j'avais prévu, je devais continuer sur une légère descente puis un léger faut plat montant pour passer par le col de Marmare et le col des Sept Frères. Sauf que avec la pluie, je me suis dis que ce n'était pas raisonable et j'ai donc fait demi tour.L'après midi, le mauvais temps s'est levé et ce sont de belles éclaircies qui était présentes. Je suis donc ce coup ci parti pour le Port de Pailhères (2001m). Dure montée!!!!! Je susi arrivée au sommet. Et là-haut il y avait un vent terrible que je pressentais. J'ai demandé à quelq'un de me prendre en photo mais il n'arrivait pas à zoomer et à bien cadrée. Mais avec le vent et le froid, j'ai laissé tombé et j'ai préféré repartir.

Voilà donc ce que j'ai monté, à part le fait de ne pas être passé au col des 7 Frères et de Marmare, j'ai tout fait.

Mardi après midi : Ax-3-Domaines (1375m)

Mercredi matin : Port d'Envalira (2408m) et col de Puymorens (1915m)

Jeudi matin : col de Chioula (1431m)

Jeudi après midi : Port de Pailhères (2001m)

 

Les détails et les photos dans les prochains articles bien sûr!!

 

Idris

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 09:15

Bonjour,

 

Hier je n'ai pas pu mettre d'article sur le blog. Cela fait deux fois en quelques jours que je ne poste pas d'article, c'est pas souvent que ça m'est arrivé. Ce soir je pars pour Ax-les-Thermes pour plusieurs jours (jusqu'à vendredi) afin de monter des cols qui sont là-bas. Je ne pourrai donc pas me connecter sur le blog ni le mettre à jour, à moins que je trouve un cyber...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 09:10

Bonjour,

 

Cet après midi se déroulera la 3eme édition du critérium cycliste de Lacq dans les Pyrénées Atlantiques (64). Lacq est un petit village connu pour son usine d'extraction de gaz non loin de la petite ville de Mourenx qui a été plusieurs fois ville étape du Tour de France et notamment l'arrivée de l'étape remportée par Merckx en 1969 après sa longue chevauchée solitaire devenue célèbre maintenant. Cette course fait partie de la traditionnelle tournée des critériums d'après Tour. Cela permet aux pros qui ont brillés sur les routes du Tour de France, de faire des petites courses afin de se rapprocher du public et de faire la renommée des petites villes.

J'ai eu l'occasion de voir ce critérium en 2008 lors de la première édition car j'y effectuais un stage non loin de là. A l'époque c'était McEween qui avait gagné.

Ces critériums permettent aussi à des amateurs de courir au côté des pros. Une cinquantaine de coureurs devraient prendre part à cette course. La liste des engagés n'est pas définitive mais normalement les stars de ce critériums devraient être Vinokourov équipier de Contador sur le Tour, Voeckler le champion de France et vainqueur d'étape sur le Tour, Charteau maillot à pois du dernier Tour de France,Sylvain Chavanel double vainqueur d'étapes et deux jours en jaune sur le Tour.

Pour la victoire, en général pour les critériums, elle est négociée à l'avance...

Voici la liste provisoire des engagés :

 

ASTANA
Alexandre VINOKOUROV
Maxim IGLINSKIY

BBOX BOUYGUES TELECOM
Thomas VOECKLER
Anthony CHARTEAU
Yukiya ARASHIRO
Giovanni BERNAUDEAU

QUICK STEP
Sylvain CHAVANEL

COFIDIS
Stéphane AUGE
Arnaud LABBE
Sébastien MINARD
Rémi PAURIOL

CAISSE EPARGNE
Matthieu PERGET

AG2R LA MONDIALE
Maxime BOUET
Julien LOUBET
Christophe RIBLON

EUSKALTEL EUSKADI
Romain SICARD

FRANCAISE DES JEUX
Pierre CAZAUX
Mathieu LADAGNOUS

 

LISTE DE LA SELECTION DES COUREURS AMATEURS

Laurent BAREILLE (UC ARTIX)
Pierre CAUHAPE (FC OLORON)
Matthieu MAY (SC SERRES CASTET)
Nicolas LORENZINI (LESCAR VS)
Damien BRANAA (VC NAY)
Nicolas LOUSTAUNOU (VC NAY)
Maxime MARTIN (CC MARMANDE)
Mickael DHINNIN (LIMOGES)
Sébastien SERRA (CASTELSARRASIN)
Rémi BADOC (MONT DE MARSAN)
Mickael QUEIROZ (BLAGNAC)
Pierre COMET (BLAGNAC)

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 15:02

Bonjour,

 

Hier je n'ai pas pu me connecter sur le blog pour y mettre un article car j'étais sur Toulouse...

Là je vais parler du résultat de la Classica San Sebastian car c'est une des quelques courses professionnelles se disputant dans les Pyrénées. Cette année, la course a été remportée par Luis Leon Sanchez qui a battu au sprint, Alexander Vinokourov et Carlos Sastre, tout trois sortent du Tour de France.

Voilà le classement :

 

 Rang Nom Nat. Equipe Temps/Ecart
1 Luis-Leon SANCHEZ ESP GCE 5h47'13''
2 Alexandre VINOKOUROV KAZ AST m.t.
3 Carlos SASTRE CANDIL ESP CTT m.t.
4 Haimar ZUBELDIA AGIRRE ESP RSH à 34''
5 Joaquin RODRIGUEZ OLIVER ESP KAT à 37''
6 Ryder HESJEDAL CAN GRM m.t.
7 Robert GESINK PB RAB m.t.
8 Nicolas ROCHE IRL ALM m.t.
9 Samuel SANCHEZ GONZALEZ ESP EUS m.t.
10 Richie PORTE AUS SAX m.t.
11 Greg VAN AVERMAET BEL SIL à 2'14''
12 Carlos BARREDO LLAMAZALES ESP QST m.t.
13 Chris SORENSEN DAN SAX m.t.
14 Javier MORENO ESP ACA m.t.
15 Eros CAPECCHI ITA FOT à 3'43''
16 Christian KNEES ALL MRM m.t.
17 Ruben PLAZA MOLINA ESP GCE m.t.
18 Jose Ivan GUTIERREZ PALACIOS ESP GCE m.t.
19 Imanol ERVITI OLLO ESP GCE m.t.
20 André STEENSEN DAN SAX m.t.

 

Dans un prochain article je mettrai le bilan du Tour et surtout des étapes pyrénéennes.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 09:27

Bonjour,

 

Je n'avais pas encore mentionné les résultats de l'étape du Tour Mondovélo qui s'est disputée le 18 juillet 2010. Cette étape a comptée 10 000 participants qui ont donc reliés Pau au sommet du col du Tourmalet en passant par le col de Marie Blanque et le col du Soulor. Je ne vais pas citer le classement complet mais juste dire que le vainqueur est Jean Christophe Currit, un ancien professionnel du début des années 90. Il a mis 5h59 pour faire l'étape, soit 55 minutes de plus que Andy Schleck qui a gagné l'étape le 22 juillet 2010. A noter que le troisième est Arnaud Labbe, actuellement professionnel chez Cofidis.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 07:21

Bonjour,

 

Voilà, la semaine prochaine j'ai prévu d'aller à Ax-les-Thermes pour monter les cols qui se trouvent là-bas. A l'origine je voulais partir dimanche mais j'ai un empêchement et je partirai donc lundi soir. Je partirai en train avec mon vélo dans le train. Lundi soir je vais faire escale chez ma soeur à Toulouse.

Ainsi, mardi matin je partirai tôt pour Ax-les-Thermes. Je souhaite monter le Port de Pailhères dès mardi après midi. Ensuite si j'ai les jambes et le temps je monterai aussi le col du Pradel qui se trouve du même côté.

Mercredi je souhaite monter le Port d'Envalira et le col de Puymorens.

Le jeudi j'ai prévu la montée vers Ax-3-Domaines.

Et enfin vendredi, je voudrai monter le col de Chioula et le col des Sept Frères. Je rentrarai le vendredi soir chez moi. Je n'ai malheureusement pas plus de jours disponobles pour rester plus longtemps. De ce fait le col d'Agnes et le Port de Lers ne sont pas à mon programme de ces jours là...une prochaine fois...

 

Idris

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 10:25

Voilà, donc en prévisions de plusieurs grosses ascensions la semaines prochaines (j'en parlerai bientôt), je me dépêche de m'entraîner avec le vélo de route. Hier j'ai roulé pour m'habituer à la position, j'ai également monter quelques petites côtes plutôt roulantes. a la fin j'ai monté une côte présentant des pourcentages très raides et j'avais du mal à passer les vitesses. C'est pourquoi aujourd'hui j'ai décidé d'aller au col des Palomières. D'une part c'est moins loin que le col d'Aspin ou le Tourmalet pour moi. D'autre part c'est suffisant pour faire les tests avec la transmission et s'habituer à prendre un rythme régulier.

Je suis donc parti vers 9h30 ce matin avec le vélo de route. J'ai essayé d'améliorer mes changements de vitesses tout u long du trajet jusqu'à Bagnères de Bigorre, pied du col. Sur les 20 kilomètres menant au pied du col il y avait vent de face... Ensuite, une fois à Bagnères j'ai donc pris la direction du col des Palomières qui commence à monter très rapidement. Ce n'est pas un col long (4,5 kms) ni très dur (entre 5 et 7%). Cependant il y a quelques virages assez raides au milieu de l'ascension qui permettent de se tester. Au final j'ai pu m'habituer à la transmission. A priori je n'ai plus de problèmes pour passer les vitesses en montée. Je ferai tout de même un autre entraînement en fin de semaine (je ne suis pas là à partir de demain).

Photos col des Palomières le 27 juillet 2010 010

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 17:55

Le col de la Courade est un petit col se situant dans la vallée de Campan et culminant à 1315m d'altitude. Ce n'est pas un col très connu car il ne permet pas de changer de vallée. Le versant par lequel je l'ai monté est celui au départ de Rimoula. C'est un lieu dit se situant entre Campan et Sainte Marie de Campan sur la route du col d'Aspin et du Tourmalet. L'autre versant est au départ de Beaudéan, environ 2 kilomètres au nord de Campan. La route est globalement étroite et l'état de la chaussée est plutôt moyen. Beaucoup de gravillons se trouvent sur la fin de l'ascension. Côté Beaudéan, il y a des caniveaux métalliques en travers de la route tout les 50 mètres, ce qui rend la descente très pénible puisqu'il faut constamment freiner pour passer ces caniveaux en dessous de 20 km/h. C'est un peu comme le col du Couret dont la descente est très pénible.

 

Versant par Rimoula :

 

Par ce versant, l'ascension est longue d'environ 8 kilomètres à 8% de moyenne environ. Lorsque l'on est sur la D935 en direction de Sainte Marie de Campan, au lieu dit "Rimoula", il faut tourner à droite sur la D 154 (je confirmerai cette info) en direction de "Le Peyras". La route se met presque directement à monter aux alentours de 8 à 9%. Quelques hameaux sont traversés tout au long du début de l'ascension. La route n'est pas extrêmement sinueuse, bien spur il y a quelques virages mais sans plus. A un moment, la vue sur la vallée se dégage et on peut voir Beaudéan, Bagnères et Tarbes au fond. Photos Tour de France et col de la Courade le 20 j-copie-10Je ne connais pas le pourcentage de chaque kilomètre. Mais régulièrement il y a des replats qui permettent de souffler pendant 100 à 150 mètres avnt de réattaquer un raidillon assez raide. De nombreux chemins de randonnées pédestres partent de cette route qui est très peu fréquentée. La plupart du temps, il y a soit des arbres soit des maisons sur les bords et de ce fait le paysage n'est pas génial à part la vue sur la vallée que l'on a à un seul endroit. A un moment, le cycliste arrivera au niveau d'une barrière canadienne à côté de laquelle se trouve un panneau annonçant une route privée aux risques et périls de l'usager.Photos Tour de France et col de la Courade le 20 j-copie-11 Là, il faut continuer tout droit toujours. Vers la fin de l'ascension en plus des gravillons, il y aura des caniveaux en travers de la route régulièrement.

Normalement le point haut de la route se situe à 1315 mètres d'altitude et il faut redescendre légèrement à 1295 mètres pour arriver au col proprement dit. Cependant moi lorsque je l'ai monté je n'ai trouvé aucun panneau indiquant le sommet du col et de ce fait je ne sais pas exactement où il se situe. C'est pour cela que je n'ai pas plus de photos...

 

Pour conclure, ce n'est pas un col qui vaut le coup d'être monté. Si vous voulez monter un col pas trop dur dans la vallée c'est le col d'Aspin ou la Hourquette d'Ancizan qu'il faut monter. C'est un peu plus long comme ascension mais beaucoup plus joli et agréable.

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/