Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 13:54

Bonjour,


Jean-Paul Rey journaliste et écrivain sportif a récemment sorti un très beau livre s'intitulant "L'étape assassine". Ce livre retrace en détail le parcours de ces coureurs du Tour de France qui ont pour la première fois relié Luchon à Bayonne en passant par les cols dans le Tour de France. Un livre très bien écrit.

Afin de présenter son livre, Jean-Paul Rey fera une série de séances de présentation durant la fin du mois de juin et le mois de juillet.

Dans les Hautes Pyrénées, il sera le 30 juin à la Médiathèque de Tarbes à 20h30, le 3 juillet au centre culturel de Séméac à 17h, le 4 juillet à partir de 11h dans l'avenue de La Marne à Tarbes, le 6 juillet à 18h30 à la mairie de Lannemezan, le 9 juillet à 19h à l'Abbaye de l'Escaladieu, le 13 juilet à 18h30 à Trie sur Baïse et le 17 juillet à Arreau à la librairie "L'Izarts" à 17h.

Personnellement je pense que j'irai le mercredi 30 juin à Tarbes.


Idris

Partager cet article
Repost0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 13:12

Bonjour,


Le journal SudOuest a publié un Hors série de 148 pages s'intitulant "100 ans de Tour dans les Pyrénées". C'est tout simplement une compilation des anecdotes et des légendes du Tour de France dans les Pyrénées avec un rappel des étapes pyrénéennes qui ont marquées le Tour de France chaque année. Les chapitres sont faits en fonction de la zone géographique. D'abord Andorre, puis le Plateau de Beille avec l'Ariège et ainsi de suite jusqu'à arriver au bord de l'Atlantique avec les pages concernant Bayonne en passant bien sûr par Luchon, le Tourmalet, Pau et les stations de sport d'hiver qui se sont peu à peu forgées une grande renommée grâce au Tour de France. Je trouve cette compilation très bien faite. Le seul point qui n'est pas très rigoureux, ce sont les légendes es photos qui sont complètement fausses pour certaines. Je pense notamment à une photo de Richard Virenque dans le col de Menté datée de 1995 alors que l'on voit bien avec son maillot Quick Step Davitamon qu'elle date de 2004. Ou encore une photo du Pla d'Adet disant que Armstrong est en train de rattraper Jalabert en 2001 alors que l'on reconnaît aisément Basso sur cette photo qui est devant Armstrong et de ce fait elle n'est pas de 2001mais bien de 2005 cette photo. Il y a d'autres photos mal légendées, c'est un peu dommage car ceux qui ne connaissent pas trop l'histoire du cyclisme et qui ne se rappellent pas les Tour de France modernes risquent de ne pas se rendre compte de ces erreurs comme pour moi il est difficile de savoir si toutes les photos des Tours des années avant 1995 sont exactes...à part celles où on reconnaît facilement le coureur. Pour ce qui est du rappel des anecdotes c'est très bien écrit.


Idris

Partager cet article
Repost0
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 12:51

Bonjour,


Voilà, à priori le tunnel de Bielsa est à nouveau ouvert depuis le 19 juin 2010. Le trafic automobile a repris. Je rappelle que la montée vers le tunnel de Bielsa présente une très forte dénivelée et constitue une très belle ascension pour les cyclistes voulant s'entraîner sur de belles pentes.


Idris

Partager cet article
Repost0
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 10:28

Bonjour,


La Route du Sud s'est déroulée le week end dernier et elle a été remportée par un régional en la personne de David Moncoutié de l'équipe Cofidis. Il s'est emparé du maillot de leader après avoir gagné le contre la montre de samedi après-midi sur l'ascension du col de Peyresourde.


Voici les vainqueurs d'étapes :


Etape 1 (Carmaux-Saint-Gaudens) :Florian Vachon (Bretagne-Schuller)

Etape 2,  1er tronçon (Izaourt-Saint-Gaudens) : Blel Kadri (AG2R - La Mondiale)

Etape 2, 2e tronçon (Loudenvielle-Peyragudes en CLM) :David Moncoutié (Cofidis)

Etape 3 (Lavaur-Castres) : Mitchell Docker (Skills-Shimano)


Très belle victoire au classement général de David Moncoutié qui a notamment réalisé l'ascension de Peyragudes à 29,3 km/h de moyenne.


Voici le classement général final :


1 MONCOUTIE David COF les 496,9 km en 12h14'10'' (moy. 40,609 km/h)
2 GENIEZ Alexandre SKS à 10''
3 BALIANI Fortunato MIE à 31''
4 MUTO Pasquale MIE à 39''
5 NIEMIEC Przemyslaw MIE ''
6 GADRET John ALM à 01'03''
7 KADRI Blel ALM à 01'04''
8 MONIER Damien COF à 01'23''
9 TAARAMAE Rein COF à 01'38''
10 TROFIMOV Yury BTL à 01'53''
11 DUPONT Hubert ALM à 02'01''
12 VOECKLER Thomas BTL ''
13 CHARTEAU Anthony BTL à 02'08''
14 MEDEREL Maxime AUB à 02'13''
15 MAZET Julien AUB à 02'18''
16 KIRYIENKA Vasil GCE ''
17 MOMBAERTS Johan AUB à 02'23''
18 LEVARLET Guillaume SAU à 02'34''
19 LOPEZ GARCIA David GCE à 03'02''
20 GODDAERT Kristof ALM à 03'09''

 

Le dernier français vainqueur de cette course avait été Thomas Voeckler en 2006, cette année là il y avait eu un triplé français!!

Partager cet article
Repost0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 12:26

Bonjour,


Voilà, enfin le soleil est de retour et ce pour une bonne semaine au moins!!! Les températures devraient progressivement monter. De bon augure pour le week end prochain pour faire une sortie en vélo!! Espérons que cela va durer assez longtemps.


Idris

Partager cet article
Repost0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 10:36

Bonjour,


Maintenant que j'ai monté plusieurs cols différents et pour certains plusieurs fois, je peux les comparer et donner mes impressions sur ces cols. Je vais donc parler de la longueur, de la difficulté, de l'état des routes et des paysages essentiellement. Pour cela je vais classer les cols par catégorie.


Hors catégorie :


- Col du Tourmalet (2115m) : Le col rêvé pour le cycliste!! Il porte un nom mythique, son sommet est à une altitude assez élevée, il présente une ascension longue (17 km d'un côté et 18 de l'autre) ainsi qu'une grande difficulté avec les forts pourcentages (12km à 9% d'un côté et 18km à 7,7% de l'autre). A cela il faut ajouter une route en très bon état et surtout des paysages somptueux vraiment exceptionnels!! Un col quasi parfait. Il faut tout de même arriver à le monter. Le seul inconvénient c'est qu'il est très fréquenté par les voitures durant l'été... Du pur bonheur quand même cette ascension!!


- Col d'Aubisque (1709m) : Un autre grand col des Pyrénées qui présente un certain prestige. Il présente un côté long et assez raide (par Laruns) et un autre versant long également mais passant par le col du Soulor, de fait les derniers kilomètres menant à l'Aubisque ne présentent pas de pourcentages excessifs sur une trop longue distance. Pour ce qui est des paysages c'est peut-être un des plus beaux endroits des Pyrénées!! Notamment le cirque du Litor (entre le Soulor et l'Aubisque) qui offre un panorama vertigineux!! La route par Laruns est normalement en plutôt bon état, par contre la route qui domine le cirque du Litor est très étroite. Rien que pour le paysage ça vaut le coup mais attention aux animaux en liberté sur la route...


- Col de Tramassel-Hautacam (1635m) : Voilà une ascension présentant une longueur assez importante (14,5 kilomètres) et une bonne difficulté (8% de moyenne). L'avantage c'est que la montée présente certes des passages très raides mais aussi quelques endroits un peu moins raides qui permettent éventuellement de souffler (mais il y en a pas beaucoup non plus). La route est en très bon état et tout au long de l'ascension le panorama est assez impressionnant, une ascension qui vaut le coup assurément!!


- Luz Ardiden (1715m) : C'est une ascension connue grâce au Tour de France, elle présente 14 kilomètres de long pour 7,7% de moyenne. L'ascension est raide car les deux premiers kilomètres sont faciles et font chuter la moyenne. La large route en bon état ne donne pas l'impression d'être en montagne. Gloablement l'ascension ne présente pas grand intérêt pour le paysage, sauf bien sûr au sommet où la vue sur les trois derniers kilomètres de l'ascension en lacets est exceptionnelle. Je ne la referai pas souvent cette ascension car je n'y ai pas pris vraiment plaisir.


- Pla d'Adet (1680m) : Voilà une ascension courte (10km) mais raide (les 7 premiers kilomètres à plus de 10% de moyenne). La route est en bon état mais très fréquentée en plein été. Le paysage quant à lui n'est pas ce qu'il ya de mieux pendant la montée. Au sommet c'est un peu plus joli. Mais globalement ce n'est pas l'ascension que j'ai préféré.


- Col de La Pierre Saint Martin (1802m) : Probablement le col le plus dur que j'ai monté (avec le Tourmalet). Une ascension très longue (22 kilomètres) pour une grande dénivelée (plus de 1500m). De forts pourcentages sur une quinzaine de kilomètres consécutifs avec notamment 10 kilomètres à 9,5% de moyenne. Ce col ne présente pas d'endroit où il est possible de respirer vraiment ce qui le rend particulièrement difficile. La route est en bon état et est assez fréquentée car elle mène à l'Espagne. Les paysages il y en a vers la fin dans les 5 derniers kilomètres mais ce n'est pas pour les paysages qu'il est intéressant de monter ce col.

 

- Port d'Envalira (2408m) : Le plus haut col routier des Pyrénées en Andorre. Une ascension très très longue (35kms) sans forts pourcentages sauf à la fin où il y a du 8%. Le paysage est magnifique sur la deuxième partie de l'ascension. gros point noir, la très grande circulation sur cette nationale. C'est une ascension bien sympa mais épuisante du point de vue de la quantité de voitures que l'on voit passer et cela gâche un peu le plaisir de l'ascension.

 

- Port de Pailhères (2001m) : Voilà un col qui a une grosse réputation. Par Ax-les-Thermes, l'ascension fait 19kms avec une dernière rampe très dure avec 6kms à plus de 9% de moyenne. Le vent dans la dernière partie ajoute à la difficulté mais c'est pour cela que l'ascension est un régal!! Les paysages sont vraiment magnifiques. La route est plus ou moins en bon état... Ascension que je recommande absolument!

 

- Port de Boucharo ou Port de Gavarnie (2273m) via le col des Tentes (2208m) : Ce col est à faire absolument!! L'ascension est longue (33kms) et difficile sur la fin (avec plus de 7% de moyenne sur les 13 derniers kilomètres). Mais que les paysages sont beaux!! Le cirque de Gavarnie est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO pour ses paysages entre autres. Là ce n'est pas le Cirque de Gavarnie mais c'est juste à côté. Sur la fin la route n'est pas en très bon état mais ça vaut largement le coup d'aller jusque là haut. Cette ascension demande je pense un minimum d'entraînement. En tout cas, pour moi ça a été l'ascension la plus difficile mais aussi la plus belle et celle dont je me souviendrai pendant longtemps je pense. La sensation que l'on a au sommet lorsque avec son vélo on arrive au bout de la route et que l'on se retrouve face à la montagne sauvage à presque 2300m d'altitude, c'est vraiment particulier. De plus depuis que j'ai fait cette ascension, je sais que je ne verrai probablement pas de plus beaux paysages dans les Pyrénées (du moins en montant les cols car plus haut il y a sûrement de quoi voir) et j'espère ne pas refaire d'ascension aussi dure car le jour où je l'ai monté sous le soleil c'était dur...

 

- Plateau de Beille (1790m) : C'est une ascension qui mérite amplement le statut de hors catégorie. 16kms à 7,8% de moyenne, presque els mêmes chiffres que le Tourmalet par Luz Saint Sauveur!! Les kilomètres entre 8 et 10 voire 11% s'enchainent sur presque 14kms, seuls les deux derniers kilomètres sont plus roulant ainsi que un ou deux kilomètre dans le début de la montée. Pour accéder à l'ascension, il faut prendre la nationale qui passe dans la vallée et c'est assez pénible car c'est la route d'Andorre et il y a une très grande circulation... 'ascension se fait sur une route assez granuleuse, c'est bien dommage car ça augmente la difficulté. De plus, de nombreuses portions de ligne droite (jusqu'à 2kms de ligne droite) sur des pourcentages de 10% sont assez dures à encaisser mentalement car on en voit pas le bout. Dans la deuxième moitié de l'ascension, le paysage est absolument magnifique avec selon les courbes de la route, une vue sur l'est, l'ouest et le nord. Un régal pour les yeux!! Au sommet, c'est assez moche (et oui) et rien n'indique en grand qu'on est au Plateau de Beille, haut lieu du Tour de France moderne et plus grand domaine skiable de ski de fond des Pyrénées (françaises?). Ascension à faire pour la beauté de son paysage!!

 

- Port de Balès (1760m) : C'est une ascension assez longue par Mauléon Barousse. Il y a 19 kilomètres de montée. Le début longe la rivière sur des pourcentages très faciles. En revanche les 12 derniers kilomètres sont à 8% de moyenne. Il faut arriver à encaisser les ruptures de pente car à plusieurs reprises, on passe de 4% à 12% d'un coup. Pour ce qui est du paysage c'est assez ombragé mais sur les 3 derniers kilomètres c'est découvert et tout simplement magnifique! On voit bien l'immensité de la montagne dans ce coin sauvage. Au sommet le panorama sur les sommets environnant est assez sympa. C'est une ascension assez exigeante que j'ai bien aimé.



Première catégorie :


- Col d'Aspin (1490m) : Voilà un col qui présente par Sainte Marie de Campan un versant pas trop dur avec un premier tronçon pas très raide et les 5 derniers kilomètres déjà plus raides. La route est en bon état et pour ce qui est des paysages c'est assurément un beau coin. La route est assez fréquentée mais est en bon état. C'est une ascension que j'ai souvent réalisée et j'y prends toujours du plaisir. L'autre versant est plus raide mais ne présentant pas de kilomètres à pourcentage excessif, de ce fait il est possible de profiter du paysage. Cependant, le versant par Arre ne présente pas beaucoup d'endroits ombragés et par forte chaleur si on a déjà monté d'autres cols avant, le cycliste peut souffrir...


- Col de Peyresourde (1569m) : C'est un col que j'ai monté par Arreau sous la pluie en 2009 et je dois dire que je n'ai rien du paysage et je n'ai pas aimé l'ascension car je n'avais pas de bonnes jambes... Cependant le 9 avril 2011 j'ai monté le col par le versant de Luchon et je suis descendu sur Arreau ensuite et je peux dire que le paysage, sans être spectaculaire, n'est pas moche du tout. La vue sur le lac de Loudenvielle est bien sympa. Par Arreau la première partie n'est pas très raide mais assez casse patte. La deuxième partie de 9 kilomètres est déjà plus raide. Par Luchon l'ascension ne présente pas beaucoup d'ombre et la route est passante. Le pourcentage n'est pas excessif mais certains kilomètres sont assez raides. Pour ma part, quelque soit le côté, je n'ai pas aimé ce col...à chaque fois j'ai eu du mal, la première fois apr Arreau car la météo était défavorable et la 2e fois par Luchon car c'était déjà la 2e ascension de la journée.


- Col de Beyrède (1417m) : Un col sans grand intérêt. Les routes qui y mènent sont des routes forestières en très très mauvais état et au sommet il y a bien une petite vue sur une partie de la chaîne des Pyrénées mais il ne vaut pas le détour si vous cherchez à vous faire plaisir dans une ascension.


- Hourquette d'Ancizan (1564m) : Voilà une ascension plutôt sympa, assez longue (14km) mais pas très raide passant dans des coins de fôrêt, d'autres endroits sont plus dégagés et la fin présente de beaux paysages. La route n'est pas tout le temps en bon état et il y a beaucoup d'animaux en liberté mais pour se faire plaisir c'est assurément un belle ascension.


- Col du Soulor (1474m) : C'est un col assez connu comme le col d'Aspin grâce au Tour de France. Il présente une pente courte (8kms par Arrens) et régulière mais assez raide (8%). Les paysages sont plutôt jolis en arrivant vers le sommet. Cependant entre Argelès Gazost et Arrens, la route n'est pas très agréable... Mais c'est tout de même un col qu'il faut faire si on veut se faire plaisir. Par Ferrières, la route est longue à partir de Arthez d'Asson jusqu'à Ferrières, elle est vallonnée. Par contre à partir de Ferrières la pente est forte est régulière et le paysage est vraiment magnifique puisque sur les derniers kilomètres la route longe le cirque du Litor. Un des plus beaux paysages!


- Col de Couraduque (1367m) : Voilà un col cours (6,5km) présentant une route en plutôt bon état et un bon pourcentage (8%). Cependant, la paysage n'est pas génial car ce n'est pas de la haute montagne et au sommet il n'y a rien à observer. Je le referai seulement si j'ai du temps à perdre.


- Col de Spandelles (1378m) : C'est un col qui présente des pourcentages assez élevés mais la route est en très mauvais état, étroite et il n'y a pas de paysages à observer. Vraiment ce n'est pas une belle ascension et je la déconseille...


- Col de Marie Blanque (1039m) : Petit mais robuste. Par Bielle la pente présente deux portions assez raides mais entrecoupées du plateau du Bénou qui est plat. La route est dans un état moyen mais les paysages même si ce n'est pas de l haute montagne, sont assez beaux. Cependant au sommet il n'y a rien à observer. Par Escot la pente est beaucoup plus raide avec 3 kilomètres à presque 11% à la fin, je n'ai pas encore eu le plaisir de le monter de ce côté. C'est un col qui vaut le détour.

 

- Ax-3-Domaines (1375m) : Ascension courte (8,5kms) mais pentue (8,3%). C'est une ascension que l'on fait pour se tester sur de forts pourcentages. En tout cas, le paysage n'est pas génial et ce n'est pas pour ça que l'on y va. L'ascension est tout de même agréable avec une route en très très bon état et large.

 

- Col de Puymorens (1915m) : La quasi totalité de l'ascension se fait sur la même route que celle du Port d'Envalira. L'ascension fait 25 kilomètres environ sur une route en bon état mais très passante. Les pourcentages ne sont pas très élevés. Cependant, cette route très passante empêche de prendre vraiment du plaisir à être en haute montagne.

 

- Col d'Azet (1580m) : Voilà un très beau col du point de vue des paysages. C'est vraiment très beau comme coin. La montée est longue de 20 kilomètres mais est facile sur les 12 premiers kilomètres. Les 8 derniers présentent un bon pourcentage à 8,3% de moyenne. La route est en bon état et il y a pas mal d'arbres bordant la route, ce qui permet de ne pas avoir trop chaud quand il y a du soleil. Ascension très agréable à faire. J'ai eu l'occasion ensuite de monter ce col par Saint Lary. L'ascension fait 12 kilomètres sur un pourcentage moyen de 8% à peu près. C'est donc un col qui n'est pas forcément facile. La traversée du village d'Azet sur une route très étroite et sur une succession de raidillons très raides est assez sympa mais aussi casse patte. La vue est tout simplement magnifique quelque soit le versant!

 

- Col de Menté (1349m) : Ascension pas très longue (11kms) par le Pont de l'Oule mais assez raide (7% de moyenne sachant qu'il y a une descente après 3 kilomètres). La route en lacets permet de donenr du rythme à cetet ascension. La fin peut paraître un peu longue car ce sont des courbes. Le payasage n'est pas exceptionnel et ce n'est donc pas le point fort du col. Au sommet, il y a une auberge etd es départs de randonnées pédestres mais pas de panorama... La route est plutôt en bon état.



Autre catégorie :


- Col des Bordères (1156m) : Un col pas long, avec une pente à pourcentage correct (7% je pense) mais sur une route en très mauvais état. De plus il n'y a rien à observer. Ce n'est pas un col qui vaut qu'on se déplace pour lui.


- Col du Couret (1199m) : Ascension longue de 11 kilomètres avec certains kilomètres assez raides mais une route en mauvais état sans paysage... Ce n'est pas ce qu'il y a de mieux.


- Col des Palomières (810m) : C'est un col pas très long, pas très haut, présentant tout de même un bon petit pourcentage avec notamment quelques virages assez raides qui nécessitent une bonne relance. Au sommet le paysage est magnifique et vraiment c'est un col à faire et à refaire, vraiment sympa comme ascension, pas dure, un peu fréquentée cependant par les voitures car la route mène aux Baronnies où se trouvent de nombreux villages. Cependant c'est bien en dernière ascension de la journée après avoir fait quelques beaux cols auparavant.

 

- Col de la Courade (1315m) : Voici un col de longueur moyenne mais le paysage n'est pas sensationnel. La pente est irrégulière, la route en pas toujours bon état et surtout pas de panneau indiquant le sommet, en tout cas pas quand j'y étais. Du coup impossible de savoir exactement où se trouve le col. Je ne pense pas refaire cette ascension.

 

- Col du Chioula (1431m) : Petit col (10,5kms) bien sympa avec les derniers kilomètres aux pourcentages corrects. Agréable à monter, sur une route en bon état et tantôt en courbe, tantôt en lacets. Si je peux je la referai. Le paysage je ne sais pas ce qu'il vaut car j'ai monté ce col sous la pluie.

 

- Col de la Croix Blanche (830m) : C'est un col pas très haut et qui ne présente aucune difficulté particulière si ce n'est trouver la route... Pour y accéder la route est vallonnée et ne présente que 2 kilomètres de montée à pourcentages corrects et quelques kilomètres de faux plat montant entrecoupés de raidillons raides mais courts.. Depuis le sommet la vue sur la plaine de Tarbes est biens sympathique mais c'est tout de même plus agréable d'aller au col des Palomières qui est plus un "vrai col" puisque ce dernier présente presque 5 kilomètres de montée continue et donne droit au même paysage pratiquement...

 

- Col de la Pède (687m) : Je n'ai pas grand chose à dire sur ce col si ce n'est qu'il n'est vraiment pas long mais qu'il oblige à monter d'autres côtes pour y accéder. Moi j'y suis allé par le col des Palomières. J'ajoute également que la route n'est pas très bonne et est étroite et dangereuse. Sans compter que pour ce qui est du paysage il ne faut pas rêver. A noter aussi que la route n'est pas indiquée, j'y retournerai je pense afin de bien vérifier l'emplacement exact du col car je n'en suis pas encore sûr...

 

- Col de Coupe (720m) : Par Hèches, c'est un petit col très roulant et rvaiment pas difficile. La route est étroite et en courbes. C'est un col qui ne donne pas l'impression de monter mais la vue est bien sympathique et j'aime bien prendre cette route. Mais vraiment aucune difficulté...

 

- Col du Portet d'Aspet (1069m) : Voilà un petit col qui est bien raide (presque 10% de moyenne) mais pas assez long (4,5kms) pour être classé en première catégorie. La route est très raide avec un passages à 17% notamment. La route en elle même n'est pas très agréable car elle 'nest pas ent rès bon état et les arbres empêchent tout panorama... Sur le versant au départ du Pont de l'Oule se trouve le mémorial Fabio Casartelli. Au sommet, la vue n'est pas exceptionnel. C'est donc un col qui ne vaut pas forcément le détour pour le cyclotouriste mais qui permet de s'entraîner sur de forts pourcentages pour ceux qui le veulent.

 

- Col de Buret (599m) : C'est un col que l'on passe rpesque sans s'en rendre compte tellement il est petit. Il ne rpésente aucune difficulté particulière, aucun panorama et est seulement un lieu de passage. Mais c'est tout de même un col. Evidemment ce col ne peut pas être la motivation première d'une sortie en montagne pour le cycliste...

 

- Col des Ares (797m) : Pour un aussi petit col, le paysage est assez agréable. La route est en bon état mais est très passante. Le pourcentage est régulier mais ne rpésente pas de difficulté majeure (entre 4 et 6%). La longueur (7kms) n'est ps une difficulté non plus, même en fin de journée après plusieurs autres ascensions. Il est tout de même assez agréable à monter.

 

- Col de Port (1249m) : Voilà un col de moyenne altitude qui présente un somptueux paysage! Quelque soit le côté par le quel on monte, le cycliste peut voir en permanence un très beau paysage de montagne. C'est vraiment agréable. La pente n'excède pas les 6% pendant 12 kilomètres par Massat tandis que par Tarascon sur Ariège, l'ascension longue de 17 kilomètres présente 4 kilomètres consécutifs aux alentours de 8 à 9% au début de la deuxième moitié de l'ascension. C'est en tout cas un col qui ne présente pas une grande difficulté et que je referai dès que j'en aurai l'occasion si je repasse dans ce coin là!

 

- Col du Saraillé (942m) : Voilà un petit col situé au coeur des montagnes environnantes. L'ascension au départ de Biert n'est pas excessivement longue (5,5kms) mais elle est assez pentue (8 % de moyenne environ). Etant donné que pour accéder à ce col, il faut monter d'autres cols plus hauts auparavant, cette montée peut faire mal aux jambes. Le paysage n'est pas excessivement beau et la route n'est pas toujours en très bon état. De plus, cette route est très étroite et lorsque le cycliste se fait dépasser ou croise une voiture, ce n'est pas très agréable de se faire frôler même à faible vitesse...

 

- Pla du Couret (584m) : C'est une petite ascension au coeur des Baronnies. Elle ne présente aucune difficulté si ce n'est que pour aller dans les Baronnies il faut passer par une succession de petits cols. C'est donc un de tous ces petits cols. La montée est donc courte avec la fin qui est raide sur les derniers mètres. La vue sur les villages en contre abs est assez sympa vu que ce n'est pas de la haute montagne.

 

- Couret d'Asque (620m) : Voilà un autre petit col des Baronnies. Il fait environ 3 à 4 kilomètres de long sans pourcentage excessif mais une pente qui se vaut quand même. La vue tout au long de la montée sur le village en bas est plutôt agréable à regarder car on peut voir plein de petits détails.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 09:43

Bonjour,


Voilà la chanson de Edmond Duplan, chanteur bigourdan, pour fêter le centenaire du premier passage du Tour de France dans les Pyrénées et plus précisément pour rappeler l'étape Luchon-Bayonne 1910. Cette chanson est téléchargeable gratuitement et légalement à partir du lien suivant : http://www.100ansdamour.fr/telechargement.html


C'est lui qui avait notamment, ouvert la conférence de Jean-Paul Ollivier le 10 juin dernier.

A ce propos voici ci-dessous des photos de cette conférence que j'ai trouvé sur le site http://www.100ansdamour.fr/accueil.html.


Ci-dessous, Edmond Duplan commençant la conférence avec sa chanson


edmond


Les deux photos suivantes montrent tout d'abord l'introduction de la conférence puis Jean-Paul Ollivier faisant les commentaires des projections de l'histoire du Tour de France. Ces projections qui seront diffusées lors du prochain Tour de France.


JPO1


JPO2

Partager cet article
Repost0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 20:12

Jean Robic dit "Biquet" ou "Tête de cuir" en raison de son casque qu'il portait tout le temps. Il est bien évidemment très connu notamment pour sa victoire dans le Tour de France 1947 dans lequel il n'aura pas porté le maillot jaune!!! Il a le gabarit d'un pur grimpeur c'est à dire petit, mince et un poids plume.


L'anecdote de son bidon lesté, j'en avais déjà entendu parlé mais elle m'a été remise en mémoire par Jean-Paul Ollivier qui a donné une conférence le 10 juin à Tarbes.

C'était en 1953 lors de l'étape Cauterêts-Luchon passant entre autre par le col du Tourmalet. Son poids léger l'handicapant fortement dans les descentes, il a mis au point un stratagème avec son mécano. Il allait simulé une panne mécanique au sommet afin de permettre à son mécano d'approcher et de lui glisser un bidon lesté de plomb sur le vélo. Ainsi, il pourrait descendre plus vite. Afin de bien simuler un problème mécanique, il était prévu qu'il bouge constamment son guidon durant la montée du col afin de faire croire à un problème. Cependant il a oublié de faire cette simulation dans la montée... Au sommet juste après avoir basculé de l'autre côté, il s'arrêta là où il n'y avait pas de spectateur. Là le stratagème fonctionna et son mécano lui a mis un bidon lesté sur le vélo. Un bidon lesté de 9 kilo!!!!! Cependant ce que n'avait pas prévu Robic, c'est que le centre de gravité de son vélo allait être modifié et de ce fait un peu plus incontrôlable...il est tombé quelques virages plus loin et s'est plus préoccupé de récupérer son bidon avant qu'il ne bascule dans le vide plutôt que son vélo... Au final il a tout récupéré. A la fin de la descente pour ne pas perdre de temps à s'arrêter pour redonner le bidon à son directeur sportif, il le lança à un spectateur en lui criant de le donner à sa voiture derrière...bien évidemment vous imaginez la tête du spectateur qui ne s'attendait pas à attraper un bidon pesant aussi lourd... Au final tout s'est bien passé, personne ne s'est rendu compte de ce stratagème. Et contrairement à ce que l'on peut penser, c'est la seule fois qu'il utilisa un bidon lesté pour ne pas perdre trop de temps dans une descente.


Jean Robic est malheureusement décédé dans un accident de voiture en 1980 alors qu'il revenait d'une fête donnée par Joop Zoetemelk qui fêtait sa victoire dans le Tour de France...

Jean Robic est assimilé à sa victoire en 1947 sans avoir porté le maillot jaune et à ce stratagème pour gagner du temps dans la descente du Tourmalet en 1953. Cette anecdote fait maintenant partie de l'Histoire du Tour de France...

Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 09:01

Bonjour,


J'ai un peu changé la présentation de la page d'accueil du blog. J'ai notamment mis deux photos en guise de bannière à partir desquelles il est possibles d'accéder aux albums photos. Ensuite, sur la partie droite de la page du blog se trouvent 6 photos qui permettent d'accéder respectivement aux récits de mes ascensions de cols, aux profils des cols, à l'ouverture en temps réel des cols, aux articles concernant les villes et villages au pied des cols, aux articles compilants les photos de payasages et aux anecdotes et légendes des cols. J'ai également mis des photos complètement en bas de la page du blog permettant d'accéder aux itinéraires passant par les cols et aux questions que peuvent se poser les cyclistes.


Je vous invite à me dire si cette nouvelle page d'accueil est mieux que la précédente, si le chargement de la page n'est pas trop long (en raison du grand nombre de photos) et en quoi cela peut-il être amélioré.


Idris

Partager cet article
Repost0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 11:46

Bagnères de Luchon est une petite ville de 3000 habitants située en Haute Garonne (31) dans la région Midi-Pyrénées. Cette petite ville se trouve au sud de la Haute Garonne à 50 kilomètres au sud-ouest de Saint-Gaudens et est donc au pied de la chaîne pyrénéenne. De ce fait beaucoup de cols et ascensions se trouvent aux alentours de cette ville. Elle a d'ailleurs été de très nombreuses fois une ville-étape du Tour de France, elle le sera encore en 2010. En effet, c'est la ville départ de la terrible étape Luchon-Bayonne, devenue maintenant Luchon-Pau, en passant par les cols de Peyresourde, d'Aspin, du Tourmalet, du Soulor et d'Aubisque.

 

Voici une liste des ascensions qu'offre cette plate-forme de montagne :

 

- Col de Peyresourde : permettant d'accéder à Arreau et ainsi dans le département des Hautes Pyrénées.

- Port de Balès : une ascension très difficile dont le sommet se trouve dans les Hautes Pyrénées.

- Col du Portillon : situé sur la frontière avec l'Espagne.

- Superbagnères : la station de sports d'hiver située au-dessus de la ville avec laquelle elle est reliée par un téléphérique.

- Hospice de France : ascension présentant quelques kilomètres assez raides.

- Montée à Artigue : ascension présentant 6 kilomètres à plus de 10% de moyenne.


Je n'ai pas encore eu l'occasion d'y aller pour monter les cols de ce côté mais c'est un projet pour l'été...

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/