Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:47

Bonjour,


Actuellement, la météo est digne d'un mois de plein été, c'est à dire très chaud dans la journée et orage le soir, voici d'ailleurs une photo que j'ai eu l'occasion de prendre hier soir depuis la fenêtre :


orage-25-mai-2010-009-copie-1.jpg


Et grâce aux températures élevées, la neige en montagne à beaucoup fondue et de ce fait le col du Tourmalet est maintenant ouvert du côté de Saint Marie de Campan (par La Mongie). Cet à dire qu'il est encore fermé du côté de Luz Saint Sauveur (par Barèges).

C'est une bonne nouvelle car l'ouverture totale ne va pas tarder. De ce fait le col d'Aubisque doit être ouvert mais je n'en ai pas la confirmation. La route menant au col d'Aubisque se situe dans un endroit où le risque d'avalanche est très élevé, c'est pour cela qu'il est peut-être encore fermé.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 08:19

Bonjour,


Le soleil est revenu depuis maintenant plusieurs jours et les températures étaient très élevées hier notamment. De ce fait, la neige a bien fondue et actuellement il n'y a pratiquement plus de neige à 1700/1800m d'altitude.


Idris

Partager cet article
Repost0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 10:04

Voici un parcours qui permet d'emprunter le col du Tourmalet sans faire une montée en aller-retour.


Le départ de ce parcours je l'ai situé à Tarbes. Cela fait une belle ballade de 125 kilomètres à peu près. Encore une fois, les kilométrages peuvent ne pas être exacts au kilomètre près...


Km 0 : Tarbes : quitter la ville au sud par la D8 ou par la D935 en direction de Bagnères de Bigorre.


Km 20 : Bagnères de Bigorre : continuer en direction de Campan comme indiqué dans le parcours 1.


Km 26 : Campan : que l'on atteint après avoir traversé les villages de Gerdes et Asté. A cet endroit la D8 se termine et devra rejoindre la D935 en direction de Sainte Marie de Campan.


Km 32 : Sainte Marie de Campan : que le cycliste atteint après quelques kilomètres présentant parfois de beaux pourcentages. A l'entrée dans le village prendre à droite la D918 (la route des cols des Hautes Pyrénées) en direction du col du Tourmalet qui commence pratiquement de suite.


Km 45 : La Mongie : la route traverse la station de sport d'hiver sur de forts pourcentages, à cet instant il reste 4 kilomètres jusqu'au sommet.


Km 49 : col du Tourmalet : pour avoir plus d'informations sur ce col, il faut cliquer sur lien. Une fois là, le cycliste pourra profiter de la magnifique vue sur la chaîne pyrénéenne. Ensuite, il faut descendre de l'autre côté vers Luz Saint Sauveur.


Km  67 : Luz Saint Sauveur : que le cycliste atteint après les 18 kilomètres de descente du col. Le cycliste continue sur la route principale en direction d'Argelès Gazost.


Km 82 : Argelès Gazost : que le cycliste atteint parès une portion pas très agréable car très fréquentée par les voitures et les camions car il n'y a qu'une seule route entre Luz Saint Sauveur et Argelès.


Km 125 : Tarbes : que le cycliste atteint après être passé par Lourdes, Adé et Juillan, en suivant la route sans changer de direction.

 

Ce parcours peut être effectué dans l'autre sens, c'est à dire que le col du Tourmalet sera monté par Luz Saint Sauveur.

Dans les prochains parcours je vais proposer d'autres variantes de ce parcours.



Partager cet article
Repost0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 12:05

Bonjour,


Comme promis voici une photo de mon vélo, j'avoue que les couleurs sont jolies. En attendant je n'ai pas pu rouler avec de nouveau en raison de ma douleur récalcitrante au genou gauche et là je repars à Pau pour des partiels, mais à partir de mercredi prochain j'espère pouvoir remonter sur le vélo.

 

photos vélo de route 002

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 17:09

Bonjour,


Je n'ai pas pris le temps de prendre les photos de mon vélo aujourd'hui.


Les caractéristiques sont les suivantes :


Cadre : Alu-Carbone

Haubans : Carbone

cassette de 10 pignons 12-25

3 couronnes à l'avant : 30*39*50

Poids : 9,7 kilo en taille 57

Dérailleur Campagnolo


Je dois avoué que les couleurs jaunes et blanches sont jolies.

Par contre aujourd'hui je n'ai pas pu faire les réglages que je voulais en raison d'une très grosse douleur aigue au genou gauche suite à ma dernière chute de hier...en espérant que ça aille mieux rapidement...

Partager cet article
Repost0
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 21:02

Voilà, ce matin, je suis allé chercher mon nouveau vélo. J'ai pris le modèle Sport3 de Décathlon. Pour mon premier vélo de route, je n'ai pas voulu tenté les occasions et je ne recherchait pas non plus un vélo pour la performance mais plutôt un vélo qui me permette de continuer à monter des cols pour le plaisir sans perdre de temps sur le plat.


Je suis donc allé l'essayer, le tester et le roder aujourd'hui. Pour cela j'ai décidé d'aller monter le col d'Aspin. Bien sûr, étant donné qu'il n'est pas bien réglé encore je ne m'attendais pas à arriver au sommet du col avec autant de facilité et d'aisance qu'avec mon VTC. Cependant, je n'imaginais pas ne pas arriver au sommet du col. En effet, j'ai fais demi tour à 3 kilomètres du sommet. Le problème était que au moment où j'ai déchaussé pour m'arrêter à Sainte Marie de Campan, j'ai failli avoir une crampe dans chaque jambe. J'ai tout de même commencé l'ascension mais alors que je roulais bien et que j'étais parti pour arriver au sommet, j'ai décidé de faire demi tour car chaque tour de pédale supplémentaire que je faisais consommais de l'énergie et je n'avais pas envie de me retrouver au sommet du col à 19h (car je ne suis parti qu'en fin d'après midi) avec une crampe dans chaque jambe. Cela est du probablement à une mauvaise position des cales sur les chaussures car j'ai constaté dans la descente que les cales sont trop avancées. En effet, je suis obligé "de porter" en permanence mes pieds même dans la descente car je ne pouvais pas appuyer mes pieds sur les pédales tout en les gardant horizontaux. En gros, je devais faire un effort pour garder mes pieds horizontaux et je pense que c'est cela qui a contribué aux débuts de crampes. Ensuite, la potence était un peu basse et de ce fait au bout d'un moment j'avais des douleurs aux épaules car ça tirait pas mal. Demain je vais donc faire tout ces réglages et je vais continuer de rouler pour m'habituer au vélo et aux pédales automatiques. En effet, c'était la première fois que j'utilisais des pédales automatiques et il faut arriver à s'y habituer. Je suis tombé trois fois tout de même aujourd'hui... C'était à l'arrêt à chaque fois mais je me suis quand même un peu amoché et le vélo aussi par la même occasion.


Au final j'ai parcouru 80 kilomètres aujourd'hui mais c'est quand même la première fois que je n'atteins pas le sommet d'un col après avoir commencé l'ascension...et c'est avec le vélo de route que ça m'arrive... Malgré les mauvais réglages des cales et des efforts superflus qui ont été fait à cause de ça, je suis plutôt frustré... Mais je compte bien rapidement prendre mes marques avec ce vélo...

 

Une chose est sûre, les cols sont tous praticables jusqu'à 1600m d'altitude au moins, la neige a bien fondu...


Je mettrai des photos et les caractéristiques du vélo demain.


Idris

Partager cet article
Repost0
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 11:10

Le col du Portet d'Aspet est un petit col situé dans le département de la Haute Garonne (31) dans les Pyrénées françaises et culminant à 1069m d'altitude. Ce col n'avait rien pour devenir une légende du Tour de France et c'est bien malheureusement que depuis le 18 juillet 1995 il est soudain devenu tristement célèbre dans le monde entier pour tout les fans de la Grande Boucle.

En effet, ce jour là, un des plus grands espoirs du cyclisme italien de cette époque trouve la mort dans une chute. En effet Fabio Casartelli, qui avait remporter les Jeux Olympiques en 1992 à l'âge de 22 ans et coéquipier de Lance Armstrong pouvait espérer une belle et grande carrière...


Le Tour de France 1995 est le 5e et dernier Tour remporté par Miguel Indurain qui entre ainsi dans la légende en devenant le 4e coureur à gagner 5 Tours de France et le 1er à les gagner consécutivement.

Lors de cette 15e étape reliant Saint Girons à Cauterets, dans la descente du col du Portet d'Aspet une grosse chute se produit puisque ce sont plusieurs coureurs qui tombent et certains tombent carrément dans le ravin. Fabio Casartelli, lui, a glissé et a percuté le parapet bordant la route. A cette époque, le port du casque n'était pas encore obligatoire en course...

Il a été transporté inconscient à l'hôpital de Tarbes où il décèdera peu après.

Depuis le mois d'octobre 1995, une stèle en sa mémoire a été érigée sur le lieu du drame et le Tour de France a pris l'habitude à chaque passage devant cette stèle, de s'arrêter et de respecter une minute de silence. Elle représente une aile d'ange, une roue de vélo et 5 anneaux olympiques.

Depuis, une cyclosportive portant son nom se dispute en sa mémoire.

 

Ce col est de ce fait entré dans la légende du Tour de France...

 

Photos col du Portet d'Aspet, col de Menté le 5 o-copie-8

 

Photos col du Portet d'Aspet, col de Menté le 5 o-copie-9

 

Voici le virage dans lequel il est tombé avec sur le muret à droite une photo et un bouquet de fleurs placés juste devant l'endroit où il est décédé.

 

Photos col du Portet d'Aspet, col de Menté le 5 o-copie-10

 

Photos col du Portet d'Aspet, col de Menté le 5 o-copie-11

 

Photos col du Portet d'Aspet, col de Menté le 5 o-copie-29

Partager cet article
Repost0
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 12:10

Bonjour,


Le soleil est enfin revenu et les températures remontent progressivement pour atteindre pratiquement 28 degrés ce week end d'après les prévisions!!!

La fonte des neiges va donc commencer à grande vitesse!! De plus en plus de cols seront praticables et je pense que la montée du Géant du Tourmalet le samedi 5 juin n'aura pas besoin d'être reportée...


Idris

Partager cet article
Repost0
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 10:42

Les numéros que je vais donner aux différents parcours que je vais présenter sont entièrement arbitraires. Les parcours seront numérotés au fur et à mesure que je les publierai.


Le premier parcours que je vais présenter emprunte deux cols : le col d'Aspin (1490m) et la Hourquette d'Ancizan( 1564m). Au départ de Bagnères de Bigorre, cela fait une belle petite ballade de 82 kilomètres à peu près (je confirmerai le kilométrage). Au départ de Tarbes, cela fait une boucle de 122 kilomètres.


Km 0 : Bagnères de Bigorre : prendre au sud la D935 en direction de Campan. C'est une route assez passante, de ce fait, le cycliste pourra privilégier la D8 qui est parallèle de l'autre côté de l'Adour.


Km 6 : Campan : que ce soit par la D935 ou la D8, le cycliste aura traversé les villages de Gerde, Asté et Baudéan sur un faut plat montant pratiquement constant. A partir de ce village, le cycliste qui aura choisi la D8 sera obligé de rejoindre la D935 pour continuer sa route vers les cols. Je précise également qu'une portion pavée se trouve sur la D935 au moment où celle-ci traverse la place centrale du village, rien de méchant cependant.


Km 12 : Sainte Marie de Campan : le village est atteint après deux kilomètres présentant plusieurs côtes à parfois fort pourcentage. A partie de là, le cycliste devra suivre la direction du col d'Aspin qui commence quelques centaines de mètres plus loin sur la D918.


Km 20 : Payolle : cette petite station de ski de fond marque le début de la véritable difficulté du col d'Aspin. En effet, les 8 kilomètres de montée jusque là ce sont fait sur des pourcentages plutôt faibles. A partir de Payolle la pente va passer aux alentours de 7 à 8% de moyenne sur les 5 derniers kilomètres. Le col est détaillé en cliquant sur le lien renvoyant à l'article approprié. Durant la traversée de la station, le cycliste aura laissé sur sa droite la route menant à la Hourquette d'Ancizan, c'est par là que s'effectuera le retour.


Km 25 : col d'Aspin : au sommet du col, le cycliste pourra apprécier la vue sur le Pic du Midi ou sur la vallée de Arreau.


Km 38 : Arreau : que le cycliste atteint après 13 kilomètres d'une descente plutôt rapide avec quelques gros virages sur la fin de cette descente. Au moment où la descente se termine, il faut prendre à droite pour rejoindre la D929 qui mène au centre ville. Continuer sur la D929 en suivant la direction de Saint Lary. La route est en léger faut plat montant.


Km 43 : Ancizan : juste avant le village, après avoir passé Cadéac, le cycliste laisse sur sa gauche la D929 qui continue vers Saint Lary pour prendre la D30 qui traverse Ancizan. A la sortie du village, le cycliste prendra à droite la D113 pour commencer l'ascension vers la Hourquette d'Ancizan.


Km 52 : Hourquette d'Ancizan : après une ascension dans de beaux paysages, le cycliste atteindra le sommet duquel est visible le Pic du Midi, ainsi que la route du col d'Aspin du côté de Arreau.


Km 62 : Payolle : après une descente où le cycliste devra se montrer prudent en raison des animaux en liberté, la route arrive à Payolle. Là le cycliste rejoindra la route du col d'Aspin qu'il avait emprunté en allant vers le premier col. A cet endroit en rejoignant la route, il faut prendre à gauche pour redescendre vers Sainte Marie de Campan.


Km 82 : Bagnères de Bigorre : sur ces derniers kilomètres, le cycliste aura emprunté en sens inverse les 20 premiers kilomètres de son parcours. Sur cette portion et dans ce sens, la route est plutôt en descente.


Les kilométrages peuvent être erronés à quelques kilomètres près...mon compteur de vélo a connu quelques défaillances durant mes sorties...

Ces deux cols je les ai montés le 12 août 2009 mais ce jour là, je les avais montés tout les deux au départ de Sainte Marie de Campan.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 09:09

 

Avec cet article, je vais commencer la série concernant les différents parcours possibles dans les Hautes Pyrénées en passant par les différents cols.

 

Je vais donc tout d'abord présenter rapidement la géographie du département avec les kilométrages des tronçons entre les différentes villes citées.

 

Les cols des Hautes Pyrénées sont accessibles au départ de trois vallées : la vallée d'Aure passant par Arreau, la vallée de Campan et enfin la vallée au départ de Argelès Gazost et allant jusqu'à Luz Saint Sauveur. Arreau et Sainte Ma rie de Campan sont séparés par le col d'Aspin tandis que Sainte Marie de Campan et Luz Saint Sauveur sont séparés par le col du Tourmalet. Plus en amont dans la plaine, se trouve la ville de Tarbes permettant d'accéder facilement à Sainte Marie de Campan en passant par Bagnères de Bigorre et à Argelès Gazost en passant par Lourdes. La ville en amont permettant d'accéder à Arreau est Lannemezan.

 

Voici quelques kilométrages :

Tarbes ==> Sainte Marie de Campan : 40 kilomètres (passage obligé par Bagnères de Bigorre)

Tarbes ==> Argelès Gazost : 45 kilomètres (passage obligé par Lourdes)

Tarbes ==> Lannemezan : 40 kilomètres (sans passer par l'autoroute)

Lannemezan ==> Arreau : 25 kilomètres


Avec ces kilométrages il est possible de voir que Tarbes se trouve assez loin de Arreau et de ses cols alentours puisque on atteint environ 65 kilomètres entre Tarbes et Arreau que ce soit par la plaine (en passant par Lannemezan) ou que ce soit par la montagne (en passant par Sainte Marie de Campan et le col d'Aspin). Voilà pourquoi moi, habitant un village au sud de Tarbes, je ne suis pas souvent allé du côté de Arreau.

Je précise tout de même qu'il y a le train entre Tarbes et Lannemezan, et il est possible d'y embarquer son vélo.


Je vais dessiner une carte situant les différentes villes et principaux cols dès que je le pourrai.


Les articles présentant les différents parcours s'articuleront donc autour de ces villes qui serviront donc de point de départ et d'arrivée.

Dès demain, je vais commencer à publier ces différents parcours, en essayant d'être le plus complet possible.

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/