Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 10:08

Je continue lles articles sur les profils des cols des Alpes que j'ai montés cet été, avec le col de la Placette. Voilà un petit col sur lequel il n'y a pas grand chose à dire si c'est qu'il est sur la route reliant Saint Laurent du Pont à Grenoble dans l'Isère (38). Il culmine à 588m d'altitude. Rien qu'avec cette altitude on se dout bien qu'il n'est pas long et pas difficile. Lorsque je l'ai monté c'était en fin de sortie le 18 août 2011 et j'ai pu le monter sur le grand plateau, c'est dire. La route est plutôt en ligne droite assez étroite avec un peu de circulation mais ça reste globalement tranquille quand même. Je ne me souviens plus très bien mais je crois que l'ascension est longue de 2km environ. En quittant Saint Laurent du Pont par le mémorial du 5-7, il faut faire quelques kilomètres sur une route très passante avant de pouvoir bifurquer vers le col de la Placette. Une fois en haut du col, Grenoble est à environ 18km.

C'est donc un col de passage, avec un arrêt de bus en haut.

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 229

Partager cet article
Repost0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 13:28

Le col du Cucheron est un col connu du département de l'Isère. Même si il n'est pas long et culmine seulement à 1140m d'altitude, il est connu car cest le deuxième col de la trilogie de la Chartreuse (col de Porte, col du Cucheron et col du Granier).

Malgré sa faible altitude, il est assez raide il faut dire! Il relie Saint Pierre de Chartreuse à Saint Pierre d'Entremont. Pour ma part je l'ai monté par Saint Pierre de Chartreuse (La Diat).

L'ascension est longue de seulement 5 kilomètres. Les deux premiers kilomètres entre la Diat et Saint Pierre de Chartreuse ne sont pas trop durs, ils sont entre 6 et 8%. Par contre les 3 kilomètres suivant arrachent un peu plus avec des pourcentages aux alentours de 9% et quelques portions vraiment raides.

Durant la montée je ne me souviens plus si il y a beaucoup d'épingles ou pas mais je me souviens que la traversée de Saint Pierre de Chartreuse est très agréable. C'est une des rares ascensions dont je ne me souviens plus beaucoup. Je sais que 'javais beaucoup souffert dans cette ascension...

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 216

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 217

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 218

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 219

 

Vue du sommet :

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 221

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 19:33

Le col de Porte est un col situé dans l'Isère et qui culmine à 1326m d'altitude. Il se trouve au dessus de Grenoble et est connu grâce notamment aux passages du Tour de France. Il est le premier de la grande trilogie de la Chartreuse comprenant le col de Porte (1326m), le col du Cucheron (1140m) et le col du Granier (1134m).

Pour arriver au sommet du col de Porte au départ de Grenoble, plusieurs routes s'offrent à vous. Celle que j'avais emprunté le 18 août 2011 quand j'y suis allé, passait d'abord par le col de Clémencières (620m), le col de Vence (782m) et le col de Palaquit (1154m), tous décrits par ailleurs dans le blog.

C'est pourquoi ici je vais uniquement décrire la partie qui se situe entre le col de Palaquit (1154m) et le col de Porte (1326m).

Cette portion est longue de 2,5km seulement. Ce qui fait une moyenne de presque 7% sur la fin de l'ascension. Le fait de sentir la fin de l'ascension proche est motivant quand même. Je ne cache pas que mes souvenirs de cette dernière partie de la montée me font un peu défaut mais je me souviens que les dernières centaines de mètres m'avaient parues longues quand même...

Globalement ça reste un col assez long puisque au départ de Grenoble il y a donc 18,5km de montée environ réparties en parties bien distinctes, les 5,5 premiers kilomètres raides, suivis de 4km jusqu'au col de Vence plus faciles voire mêm roulant sur la fin. Ensuite vient 6,5km jusqu'au col de Palaquit un peu longs, et enfin les 2,5 derniers kilomètres plus raides.

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 17:33

Voilà encore un col des Alpes situé dans l'Isère (38). Il culmine à 1154m d'altitude et est un col de passage se situant sur la route du col de Porte (1326m). Il se trouve dans le massif de la Chartreuse au dessus de Grenoble. Pour ma part je l'ai monté le 18 août 2011 en allant au col de Porte et après être passé par le col de Clémencières (620m) et le col de Vence (782m) décrits par ailleurs. Après les 5,5km difficiles du col de Clémencières puis les 4km un peu plus faciles du col de Vence, il reste 6,5km entre le col de Vence et le col de Palaquit qui se situe à 2,5km du sommet du col de Porte.

Les 3 premiers kilomètres qui suivent le col de Vence sont assez roulant aux alentours de 6% avant que la pente ne passe aux alentours de 8 à 9% fréquemment sur des lacets jusqu'au col de Palaquit. Attention aux voitures qui roulent vite!! Dans un virage à droite, la route débouche sur le col de Palaquit. Là des panneaux indiquent le col de Porte à 2,5km.

Le col de Palaquit n'a pas un grand intérêt puisqu'il est sur une route passante en pleine ascension dans une forêt sans aucun point de vue...

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 212

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 18:14

Le col de Vence est un autre col situé dans le massif de la Chartreuse au dessus de Grenoble dans l'Isère. Le col culmine à 782m d'altitude.

Le col est un col de passage pour alelr notamment au col de Porte ou au Fort du Saint Eynard.

Pour y accéder à partir de Grenoble, plusieurs routes sont possibles. Celle que j'ai emprunté, passe par le col de Clémencières (620m) que j'ai décrit le 22 novembre.

Une fois au col de Clémencières, il reste 4km pour rejoindre le col de Vence. Le premier kilomètre qui suit le col de Clémencières est raide. Là ça grimpe beaucoup. La route est très étroite mais plutôt sympa. Les deux kilomètres suivant sont presque plat avec même une courte descente à un moment avant de repartir en faux plat montant sur le dernier kilomètre avant le col de Vence. Une fois au col de Vence on rejoint donc la route du col de Porte (1326m).

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 19:42

Le col de Clémencières est un petit col pas très haut mais qui grimpe bien!! Il se situe dans le département de l'Isère juste au dessus de Grenoble.  Son altitude est de 620m.

Pour ma part je l'ai monté au départ de Grenoble.

La montée commence dès la sortie de Grenoble à Saint Martin les Vinoux exactement. A partir de là, il y a 5,5km de montée jusqu'au col mais attention ça grimpe!! La pente reste en permanence entre 8 et 10% et sachant qu'il n'y a pas vraiment d'échauffement au préalable, cette montée fait vraiment mal aux jambes!

La route s'élève rapidement en lacets avant d'avoir un peu plus de lignes droites. Très rapidement la vue sur l'agglomération grenobloise est vraiment sympa. Cette montée n'est pas très longue mais elle parait quand même assez longue.

Le col de Clémencières est un col de passage pour rejoindre le col de Vence (782m) ou le col de Porte (1326m).

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 202

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 203

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 204

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 206

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 15:38

Le col du Galibier! En voilà un sacré nom! Un nom qui porte toute une histoire, une légende comme le col du Tourmalet ou le Mont Ventoux.

C'est un mythe! Ce n'est pourtant pas le col le plus haut des Alpes (4e plus haut), ni même peut être le plus difficile en terme de purcentages, mais il a un sacré statut. D'une part c'est le premier grand col des Alpes qui a été franchi en 1911, 1 an après les Pyrénées. Et d'autre part, il est vraiment difficile tout de même. A cela s'ajoute l'altitude assez élevée de 2642m qui est un facteur de gêne pour certaines personnes.

Il permet de relier Saint Michel de Maurienne d'un côté à Briançon ou le Bourg d'Oisans de l'autre après la descente sur le col du Lautaret (2058m). Il se situe dans le département des Hautes Alpes (05) et de la Savoie (73), le sommet marque la limite.

Il a été franchi à 59 reprises par le Tour de France dont 2 fois cette année pour le centenaire avec une arrivée au sommet du col pour en faire la plus haute arrivée en altitude de l'histoire du Tour.

Pour ma part, j'ai monté ce col le 16 août 2011 par le versant au départ du Bourg d'Oisans et passant par le col du Lautaret.

Afin de ne pas tout retaper car c'est long, ici je vais décrire la partie entre le col du Lautaret et le sommet du col du Galibier. Pour voir le profil à partir du Bourg d'Oisans, je vous invite à regarder l'article sur le col du Lautaret.

Par la suite, j'ai eu l'occasion de le monter une nouvelle fois le 10 août 2013, mais par le versant Nord au départ de Saint Michel de Maurienne. Il s'agit du versant le plus difficile et le plus mythique de ce col.

 

Profil depuis Saint Michel de Maurienne :

 

Comme dit plus haut, il s'agit du versant le plus connu du col du Galibier. Le col à proprement parler commence à Valloire. Cependant, pour réellement grimper ce versant difficile, il convient de grimper au préalable le col du Télégraphe (1566m) au départ de Saint Michel de Maurienne.

Au départ de la Maurienne, l'ascension est longue de 34,5 km et se divise en 4 parties.

La première partie est l'ascension du col du Télégraphe. Il s'agit de 12 km à 7,2% de moyenne sur une pente régulière qui s'élève en lacets fréquents dans la forêt. Pour plus de détail, je vous invite à consulter l'article consacré au col du Télégraphe.

La deuxième partie de l'ascension du col du Galibier, est la plus facile. Il s'agit de la descente entre le sommet du col du Télégraphe et Valloire. Il y en a pour 5 km sur une descente roulante.

La traversée de Valloire n'est pas très agréable, il s'agit d'une route étroite avec des ralentisseurs et une zone de pavés plutôt dangereuse. Heureusement ça ne dure que le temps de la traversée de Valloire.

Avant même la sortie du village, la route se remet à grimper sur une belle route. Là on attaque donc la 3e partie de l'ascension. Il s'agit de 9,5 km qui alterne fortes pentes à 8 et 9% et replats. La sortie de Valloire se fait sur 2 kilomètres à 8 et 9% avant d'attaquer une longue ligne droite de 2 km permettant de souffler car la pente repasse sous les 5%. Sur toute cette portion la route est à découvert, inutile de dire que si ça chauffe en plein été ça peut se faire sentir! Après ce replat traversant Les Verneys, la route serpente encore pendant 5 km sur des pentes entre 5 et 9%. Le paysage devient très minéral et majestueux. C'est un vrai plaisir d'être dans ce décor!

Après cette partie on arrive au hameau de Plan Lachat. Il s'agit d'un nom très connu car il offre le dernier replat sur 200m avant d'emprunter un virage à droite qui nous lance dans la dernière partie de cette ascension. Il s'agit de la plus difficile. En effet à partir de là il reste un peu moins de 9 km à 8,5% de moyenne. La route se met à grimper sans aucun répit dans un décor sublime avec tantôt du minéral, tantôt des alpages bien verts. Le début de cetteportion offre pas mal de lacets permettant de donner du rythme à l'ascension avant de voir la route serpenter sur de longues courbes et lignes droites. C'est un vrai plaisir! A environ 4 km du sommet (au niveau des Granges du Galibier à peu près) on aperçoit le sommet ce qui redonne de la motivation. A 3 km du sommet environ, on passe le collet du Plan Nicolas sans trop le savoir. Il se situe à 2406m d'altitude.

Le final se fait sur une route qui grimpe à même la roche et qui offre un panorama superbe. A 1 km du sommet on arrive devant le tunnel du Galibier, il convient de tourner à gauche pour attaquer ce dernier kilomètre à presque 9% de moyenne. Il offre une longue portion à 10% avec un pic à 11% sur des lacets serrés. L'arrivée au sommet par ce versant reste un moment spécial.

La vue sur le massif des Ecrins et le glacier de la Meije est superbe.

Tout le long de l'ascension, la route est large et en bon état sauf pendant la traversée de Valloire et le dernier kilomètre un peu plus étroit.

Le paysage est vraiment superbe (chose que n'offre pas l'Alpe d'Huez par sa route des 21 lacets mythiques).

La seule chose que l'on peut vraiment regretter c'est la très forte circulation automobile pendant la période estivale...

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 001 

  Photos col du Galibier le 10 août 2013 003

 

Final du col du Télégraphe

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 006

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 009

 

A la sortie de Valloire au niveau du hameau des Verneys

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 014

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 015

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 019

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 022

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 023

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 025

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 026

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 027

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 029

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 030

 

Plan Lachat en bas avec le fameux virage à droite

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 070

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 032

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 033

 

Le sommet est visible sur la gauche

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 038

Le sommet devant au centre de la photo

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 039

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 042

 

Entrée du tunnel

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 062

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 063

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 066

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 068

 

Dernier kilomètre

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 043

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 044

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 046

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 049

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 051

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 052

 

Vue depuis le sommet, côté Hautes Alpes avec le massif des Ecrins

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 056

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 057

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 058

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 059

Côté Savoie

 

Photos col du Galibier le 10 août 2013 061

 

 

 

Profil depuis le col du Lautaret :

 

A partir du col du Lautaret, l'ascension est longue de 8,5km pour presque 600m de dénivelé. Autant dire que ce n'est pas ce qu'il y a de plus reposant. En général, le cycliste qui est au col du Lautaret est un peu fatigué puisque pour arriver au col du Lautaret il y a une bonne quarantaine de kilomètres de montée depuis Bourg d'Oisans...

A partir du col du Lautaret, la pente se cabre. Le changement de pourcentage est dur à encaisser en raison de la fatigue accumulée. Cependant, à partir de là, le paysage est sublime et on peut en profiter! En quittant le col du Lautaret, la route est sur des pentes aux alentours de 8 à 9% sur des courbes avec de temps en temps un gros virage. Les kilomètres se succèdent sans répit sur des courbes, la pente est soutenue et régulière. C'est quand même difficile d'autant plus que l'on peut voir le sommet du col et il parait assez haut mine de rien...

Heureusement le paysage est là. La route est très fréquentée par les cyclistes. Après environ 7km soutenus comme ça, la route débouche sur un replat qui passe notamment devant l'entrée du tunnel du Galibier et surtout devant la stèle à la mémoire d'Henri Desgrange le créateur du Tour de France. Là on attaque le dernier kilomètre et quel kilomètre!! Avec plusieurs lacets, et sur une pente à plus de 9,5% de moyenne et des passages à 12,5% dans les dernières centaines de mètres. Alors que le cycliste a l'impression d'arriver au but, lorsqu'il passe le dernier virage à 500m du sommet, il se retrouve sur les parties à 12% et là c'est très long, tous les 100m, un compte à rebours de la distance restante est inscrit sur la route (500, 400, 300, 200) et ben ça parait long!! D'ailleurs pour ceux qui ont regardé le Tour de France cette année, on se souvient de la victoire d'Andy Schleck au sommet du col du Galibier, mais il s'était soudainement mis à zigzaguer dans les dernières centaines de mètres ç cause de la raideur de la pente! Et bien maintenant que j'y suis passé, je comprends!

En tout cas, une fois en haut, quel soulagement et c'est sublime!! Par contre ça se bouscule avec énormément de monde...

Le sommet du col est dominé notamment par le pic du Grand Galibier.

Plus haut on peut grimper encore sur quelques mètres à pied et accéder ainsi à une table d'orientation et de là haut le panorama est normalement magnifique avec le Mont Blanc et d'autres sommets. Malheureusement pour moi, quand j'y suis allé j'avais un horaire à respecter pour rentrer et j'étais bien fatigué pour aller à pied là haut...

 

En tout cas c'est un sacré col avec des paysages époustouflant. Mais les Pyrénées ont de quoi faire dans le domaine aussi!!^^

 

Côté Savoie :

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 117

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 118

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 122

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 123

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 129

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 132

 

Stèle à la méoire d'Henri Desgrange :

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 134

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 135

 

Entre Lautaret et Galibier :

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 138

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 139

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 140

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 145

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 147

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 148

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 149

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 150

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 152

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 10:49

Voilà le premier article concernant les cols des Alpes que j'ai montés. Et il concerne donc le col du Lautaret.  C'est un col des Hautes Alpes (05), très connu puisque c'est tout simplement le tremplin pour monter au sommet du mythe des Alpes : le col du Galibier (dont l'article suivra demain normalement).

Le col du Lautaret culmine à 2058m d'altitude et permet de relier Bourg d'Oisans à Briançon. Il est réputé comme étant le col de plus de 2000m le plus facile de France. Certes le profil n'est pas franchement dur à proprement parler mais en venant de Grenoble ça use quand même! En effet entre Grenoble et lePhotos séjour GrenobleAnnecy août 2011 095 Bourg d'Oisans pied de l'ascension il y a 51km de faux plat globalement puis ensuite 39,5km de montée jusqu'au col du Lautaret et 8,5 de plus jusqu'au col du Galibier.

Pour ma part  j'ai donc monté le col du Galibier par le Lautaret par le versant de Bourg d'Oisans, c'est donc ce côté que je vais décrire.

 

Profil par le versant de Bourg d'Oisans :

 

Par ce versant la longueur de l'ascension fait environ 39km avec des pourcentages max atteignant 8,5% sur quelques kilomètres seulement.

La route est très large et extrêmement passante, rappelant le Port d'Envalira (2408m) dans les Pyrénées. Les pourcentages sont très faibles sur les 5 premiers kilomètres, juste en petit faux plat avant que la pente n'augmente progressivement pour atteindre une rampe de 4km entre 5 et 8,5%. Au début de cette rampe, la route traverse le premier tunnel. Au total il y aura 8 tunnels. Heureusement à l'endroit du tunnel, la pente est aux alentours de 5%, de fait on peut accélérer sensiblement pour ne pas trainer dedans. Je n'ai pas relever la longueur de chaque tunnel mais je me souviens que ça allait jusqu'à 900m de longueur pour le plus long. Et deux n'ont pas d'éclairages donc c'est assez dangereux. Pour ma part j'avais accroché un gilet jaune sur mon sac à dos pour ne pas prendre de risques. Dans cette rampe avec des pourcentages assez raides au milieu, la route part en lacets avec de belles épingles qui donnent du rythme. C'est assez sympa, on a l'impression d'être en montagne ce qui n'est pas évident à sentir avec toutes ces voitures et si bas en altitude encore.

Après cette rampe, on arrive sur une portion descendante qui dure environ 2km, ça descend sur du 3% environ. Là, un petit tunnel est à nouveau traversé. Mais étant court et le cycliste roulant sans soucis à 45km/h, ça passe vite.

Juste après on atteint le Freney d'Oisans au moment où ça remonte sur du 5% environ sur 2km. La route traverse 2 tunnels puis on débouche sur un endroit magnifique : le barrage du Chambon. Un coin superbe, surtout avec le soleil. Vraiment agréable à regarder. Et surtout qu'ensuite la route repasse seulement sur du 1,5% pendant 2km ce qui permet d'apprécier le paysage. En roulant sur cette portion sur la corniche, on traverse 2 tunnels de plus.

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 084

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 085

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 087

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 088

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 092

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 093

 

Et là on attaque la dernière portion de 22km de montée sans discontinuer. La pente est constamment entre 4 et 7%. Là la route est vraiment belle avec un paysage de montagne. Par contre toujours autant de voitures, bien sûr! Tantôt des lignes droites interminables, tantôt des lacets serrés. Il y a de tout et pour tous les goûts.

Pour ma part, j'arrivais de Grenoble en vélo et je ne cache pas que je la fin du col du Lautaret a été difficile. La pente a beau ne pas être excessive, mais l'accumulation des kilomètres use énormément. Et surtout en général quand on y va c'est pour finir avec le Galibier!

La fin parait longue sur les 2 derniers kilomètres car on aperçoit les voitures garées au col du Lautaret, assez longtemps à l'avance et on est sur une longue ligne droite.

Le nombre de voitures garées au col du Lautaret est impressionnant.

 

Globalement c'est une ascension que je n'ai pas trop aimée du fait de la forte circulation et de la longueur. Mais niveau paysage c'est vraiment joli. Et ce n'est rien comparé au col du Galibier qui suit! Pour ma part j'ai monté le col du Lautaret le 16 août 2011.

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 100

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 101

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 103

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 106

 

Photos séjour GrenobleAnnecy août 2011 107

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 15:21

Le col du Castel culmine à 658m d'altitude dans le département de l'Aude. Il se trouve entre le col Notre Dame (950m) et la route reliant Axat au col de la Quillane (1713m). C'est un col de passage uniquement puisqu'il se trouve sur une route sans sommet marqué. Si j'y suis passé c'est bien parce que je m'étais trompé de route le 30 juillet dernier. D'ailleurs si je n'avais pas vu l'altitude de ce col, j'aurais continué jusqu'à rejoindr la route d'Axat qui n'est que 1km plus loin à peu près. Cependant depuis cette route d'Axat, il faut grimper sec pour arriver au col du Castel. Puis continuer sur une forte pente jusqu'au col Notre Dame. La route est sinueuse, étroite et traverse une forêt. Bref pas vraiment de paysage à voir.

Voilà ce que je pouvais dire sur ce col. L'article est court je dois dire... C'est le dernier article décrivant le profil des ascensions que j'ai faites lors de mons éjour à Axat fin juillet. Les prochaines descriptions de profil seront sur les ascensions des Alpes que j'ai faites en août dernier avec pour commencer le col du Lautaret et le col du Galibier!

 

PS : pour ma part j'ai fait une mauvaise chute en vélo hier en allant au travail. Un chien a déboulé devant moi alors que j'étais debout sur les pédales à environ 35km/h. J'ai fait un écart et sur la route détrempée j'ai glissé sur les bandes blanches du passage piéton. Belle chute. Résultat : une entorse du poignet gauche, grosse douleur à l'épaule gauche et des grosses plaies aux genoux. Du coup je vais devoir laisser le VTC de côté quelques jours sans parler des dégâts sur le vélo...

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 15:12

Voici un col que je ne connaissais pas avant d'y passer par hasard. Il se situe dans le département de l'Aude et est à 950m d'altitude. J'y suis passé le 30 juillet lors de ma dernière sortie de mon séjour à Axat. Après l'ascension du col de Dent (1231m), on redescend sur une sorte de plateau un peu valloné quand même. Et juste après le village d'Aunat, après un faux plat montant d'environ 1,5km dans une ambiance vraiment sympa, on débouche sur le col Notre Dame. A côté se trouvent des champs et des chemins. Même si il n'y a pas de panorama, l'ambiance du lieu, où on sent vraiment les Pyrénées sauvages, tranquilles, fait du bien. J'étais ensuite descendu de l'autre côté sur une pente assez raide pendant environ 4km jusqu'au col du Castel (658m) avant de me rendre compte que je m'étais trompé de route et de devoir remonter jusqu'au col Notre Dame, par lequel je n'aurais jamais du passer si je ne m'étais pas trompé de route.

Voilà tout ce que je peux dire à propos de ce petit col.

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 193

 

Photos séjour à Axat 28 au 30 juillet 2011 197

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/