Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 04:27

Bonjour,

 

A l'occasion du centenaire du premier passage du Tour de France dans les Pyrénées dont on parle beaucoup, un film sera diffusé : à Luz Saint Sauveur le 16 juillet et à Saint Laurent de Neste le 21 juillet et 28 juillet. Bien sûr la projection est gratuite.

 

Idris

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 10:40

Bonjour,


Hier je suis allé à la manifestation festive de l'Avant Tour se déroulant en parallèle du festival des Rives à Tarbes. Des compétitions cyclistes étaient organisées avec les différents club du coin. Cela se passait dans l'avenue de la Marne au bout du pont. Marc Lebreton et sa femme Nathalie, étaient tout deux présents avec un stand sur lequel ils avaient exposé quelques uns de leurs plus beaux vélos. Robert Cazala (ancien coureur professionnel ayant porté le maillot jaune et ayant gagné 4 étapes sur le Tour) était présent. J'ai également aperçu Jean-Paul Rey qui était de l'autre côté de la route (réquisitionnée pour le circuit pour les courses). Il y avait également un stand tenu par des membres du centre Laurent Fignon. Laurent Fignon, très malade, qui a commenté le prologue du Tour de France sur francetelevision tant bien que mal avec sa voix qui était enrouée suite à sa maladie, et qui a malheureusement laissé sa place hier à Laurent Jalabert qui a lui même laissé sa place sur la moto. Après bien sûr il y avait un stand tenu par le Conseil Général des Hautes Pyrénées. Un peu plus loin vers la place Marcadieu (pour ceux qui connaissent), il y avait des chanteurs et musiciens pyrénéens et puis une montgolfière était placée sur la place Marcadieu pour ceux qui voulaient s'élever de quelques mètres. Et puis plus loin à la place du Foirail se trouvait un vide-grenier.

Marc Lebreton faisait des démonstrations et accompagnait les jeunes enfants dans leur course. Nathalie, sa femme, très sympa a également pédalé puis elle a tenu leur stand. Elle m'a également pris en photo à côté du vélocipède Michaux de 1869.


Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 023

 

Voilà ci-dessous une photo de Marc Lebreton et de sa femme, Nathalie, à ses côtés qui étaient sur la ligne de départ du circuit pour accompagner une course d'enfants :

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 006


J'ai pu prendre de belles photos en plein jour notamment du vélo Bedonni de 1948 possédant un dérailleur du même type que celui de Fausto Coppi. Il y avait là également la réplique du Grand-Bi que Marc Lebreton utilise lors de ses démonstrations, un vélocipède Michaux de 1869 et bien d'autres encore que j'ai eu l'occasion de prendre en photo en détail. Je vais mettre plusieurs de ces photos dans l'article que j'avais déjà écrit à propos du musée de Marc Lebreton il y a deux jours.

Voici une photo générale du stand

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 039

 

Et ci-dessous des photos de Marc Lebreton sur le grand-Bi

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 043

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 040


Nicolas Lopez, double médaillé olympique à Pékin en escrime (or par équipe et argent en individuel), qui est de tarbes, était présent et a signé un maillot qui sera à gagner sur francetélévision le 18 juillet. Il est visible sur la photo ci-dessous.


Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 044


Voici la montgolfière qui était à la place Marcadieu.


Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 050


Les autres photos des vélos, je vais les mettre sur l'article consacré au musée de Marc Lebreton.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 15:26

Bonjour,

 

Hier j'ai appelé Marc Lebreton qui m'avait réitéré son invitation mercredi soir à la présentation du livre de Jean-Paul Rey. Je l'ai donc appelé comme il m'avait dit afin de savoir si je pouvais passer voir son musée. Il m'a dit que je pouvais et donc je suis parti en vélo en fin d'après midi.Je suis arrivé chez lui assez rapidement, j'ai en fait perdu du temps à chercher mon appareil photo.

Marc Lebreton est vraiment très sympa car il s'est montré disponible, souriant et c'était un vrai plaisir de l'entendre parler avec passion de cette magnifique collection de vélos. Il en a tellement que je n'ai pas pu tous les prendre en photo. D'ailleurs je n'ai pas tant pris de photos que ça, j'ai surotu regardé tellement c'était beau. Je le reverrai demain lors d'une exposition à Tarbes en plein air. Là il aura quelques vélos exposés et en plein jour ce sera plus pratique de prendre des photos.

Il m'a donc montré sa collection dans l'ordre chronologique. Ici je mettrai les photos que j'ai eu l'occasion de prendre et que je prendrai dans le futur et je mettrai quelque grandes dates de l'évolution du vélocipède.

Cette collection est magnifique avec un des premiers vélocipèdes de Pierre Michaux, inventeur de la pédale en 1861. Ensuite vers 1872 sont apparus les grands-Bi dont Marc Lebreton possède un original et une réplique dont il se sert pour les démonstrations.

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 027

 

Ensuite il m'a montré un vélo du même type que celui de Louis Trousselier en 1905, roues en bois et pas si lourd que cela!!

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 001

 

Ensuite il m'a montré un vélo de 1950 possédant le même type de dérailleur qu'utilisait Fausto Coppi (vainqueur du Tour de France en 1949 et 1952 et premier vainqueur d'une arrivée d'étape en altitude à l'Alpe d'Huez cette année là si je ne me trompe pas). Il m'a expliqué le fonctionnement de ce dérailleur, tout en roulant, avec un "loquet", il faut desserrer la roue arrière pour changer de pignon avec un autre loquet qui permet de bouger directement la chaîne (en détendant la chaîne) et le poids du corps sur la selle retend la chaîne de suite, et une fois que la chaîne est sur le bon pignon, le cycliste n'a plus qu'à resserrer la roue arrière en actionnant une nouvelle fois ce loquet.Sur la photo ci-dessous on voit bien le Bedonni de 1948 avec ce fameux dérailleur et ce que j'appelle "loquet" :

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 007

 

Photos vélos Marc Lebreton 2 et 4 juillet 2010 008

 

 

Ensuite il m'a montré son atelier où il restaure ses vélos. Et puis nous sommes montés à l'étage et là c'était incroyable. Voir tous ces vélos côte à côte alignés, magnifique que c'était!! Tous ces vélos alignés et il me disait les caractéristiques de chacun, pourquoi il avait de la valeur avec une passion, c'était magnifique à entendre. Il possède quelques magnifiques vélos de pistes ainsi qu'une triplette. Il a des vélos de beaucoup de marques, des alcyon (de 1927-28 notamment), des peugeot, bianchi et bien d'autres.


Les grandes dates :


1861 : invention de la pédale

1869 : invention des prémices du pneu

1871 : amélioration avec les pneus démontables

 

Je tiendrai cet article sur le musée de Marc Lebreton à jour à chaque fois que j'aurai de nouvelles photos où qu'il me racontera à l'occasion d'autres anecdotes et étapes de l'évolution du vélocipède.


Je remercie vraiment Marc Lebreton de m'avoir fait visiter son musée avec autant de disponibilité.

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 14:42

Le mercredi 30 juin 2010 à 20h30, je suis allé à la médiathèque Louis-Aragon de Tarbes. En effet, Jean-Paul Rey y était pour présenter son livre "L'étape assassine". Marc Lebreton avec qui il a réalisé l'étape Luchon-Bayonne le 12 juin dernier dans les conditions de 1910, était également présent. Et pour l'occasion, trois grands coureurs français originaires du Sud-Ouest étaient de la partie, à savoir André Darrigade (vainqueur de 22 étapes sur le Tour de France et champion du monde en 1959), Robert Cazala (porteur pendant 6 jours du maillot jaune et vainqueur de 4 étapes dans les années 50-60) et Hubert Arbes (équipier de Van Impe en 1976 et de Bernard Hinault ensuite). Bien évidemment les vedettes du soir étaient les trois anciens coureurs et c'est surtout à eux que se sont adressées les questions. Tour à tour ils ont racontés des anecdotes de leur carrière, ils ont expliqués comment ils sont devenus coureurs. André Darrigade a parlé longtemps, il a raconté ses débuts sur le vélodrome du Vel'd'Hiv où il avait battu le multiple champion du monde Antonio Maspes qui avait eu un geste antisportif au moment du sprint final. Hubert Arbes a raconté la fierté qu'il avit d'avoir été au côté de Bernard Hianult et de l'avoir vu construire son incroyable palmarès.

J'étais probablement le plus jeune de l'assemblée et entendre des personnes du public raconter ce qu'ils ont vécu sur le bord des routes dans les années 40-50, c'était assez extraordinaire!! Il y avait notamment une personne qui était placé dans le col d'Aspin en 1947 et qui attendait de voir passer ses deux idoles, René Vietto et Apo Lazaridès. Il était désespéré quand il vu passer Robic en tête puis deux autres coureurs encore derrière allant jusqu'à imaginer un attentat sur la route du Tour. Enfin quand il vit Apo Lazaridès passer, ce dernier lui demanda de pousser. Il n'est pas arrivé à bouger, tellement il était submergé par l'émotion. "Espèce de con" lui dit le coureur...

D'autres belles anecdotes ont été racontées. Ce fut vraiment un plaisir d'entendre cela. Et de pouvoir écouter ces anciens grands coureurs que j'ai vu sur des photos dans des livres, les écouter pendant si longtemps parler avec passion de ce sport et de ce qui fut leur premier métier c'est assez incroyable. Je crois que je n'oublierai pas cette soirée. Malheureusement je n'avais pas mon appareil photo, celui-ci étant au fond de mes cartons de déménagement car j'ai quitté mon appart d'étudiant à Pau.

Pour accompagner tout cela, une grande exposition avec des photos et des articles des journaux d'époques ont retracé l'histoire du Tour de France dans les Pyrénées. Très belle exposition visible à la médiathèque de Tarbes jusqu'au 23 juillet.

Partager cet article
Repost0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 09:43

Bonjour,


Voilà la chanson de Edmond Duplan, chanteur bigourdan, pour fêter le centenaire du premier passage du Tour de France dans les Pyrénées et plus précisément pour rappeler l'étape Luchon-Bayonne 1910. Cette chanson est téléchargeable gratuitement et légalement à partir du lien suivant : http://www.100ansdamour.fr/telechargement.html


C'est lui qui avait notamment, ouvert la conférence de Jean-Paul Ollivier le 10 juin dernier.

A ce propos voici ci-dessous des photos de cette conférence que j'ai trouvé sur le site http://www.100ansdamour.fr/accueil.html.


Ci-dessous, Edmond Duplan commençant la conférence avec sa chanson


edmond


Les deux photos suivantes montrent tout d'abord l'introduction de la conférence puis Jean-Paul Ollivier faisant les commentaires des projections de l'histoire du Tour de France. Ces projections qui seront diffusées lors du prochain Tour de France.


JPO1


JPO2

Partager cet article
Repost0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 18:42

Bonjour,


Je vais parler de ce concours photo que le Conseil Général des Hautes Pyrénées a mis en place. Le gagnant remportera une place VIP pour l'étape des Champs Elysées du Tour de France et les autres prix sont des tickets gratuits pour le Pic du Midi, et autres centres touristiques des Hautes Pyrénées.

Le thème de ce concours photo est d'envoyer une photo nous représentant dans les Hautes Pyrénées en expliquant en quoi elle nous évoque le Tour de France.


Toutes les conditions d'envoi sont là : http://www.100ansdamour.fr/accueil.html


La date limite pour les envois est le 18 juin à minuit.


Bonne chance

 

Idris

Partager cet article
Repost0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 16:31

Bonjour,


Comme je le disais hier, je suis allé à la conférence que donnait Jean Paul Ollivier à l'occasion du centenaire du premier passage du Tour de France dans nos belles Pyrénées. Cela se passait à Ibos à une quinzaine de kilomètres de chez moi, de quoi faire une petite ballade en vélo malgré le fort vent de face.

Jean Paul Ollivier, surnommé "Paulo la science" est un des commentateurs du Tour de France sur francetélévisions en juillet aux côtés des journalistes Thierry Adam et Laurent Bellet et des consultants Laurent Fignon et Laurent Jalabert. Le rôle de Jean Paul Ollivier est de rappeler les faits historiques du Tour de France et de promulguer le patrimoine français au fur et à mesure des étapes de la Grande Boucle.

Cette année, il fait une série de conférences dans les Pyrénées à l'occasion du centenaire du premier passage des coureurs dans nos cols. Et hier il était à Ibos (à côté de Tarbes).

C'est l'encyclopédie du Tour et du cyclisme en général, il n'a pas besoin d'avoir des notes sous les yeux pour parler.

En ouverture de la conférence, l'article paru dans le journal "L"Auto" (journal organisateur du Tour de France) paru le 22 juillet 1910 a été lu et mis en musique agrémenté d'une chanson écrite pour l'occasion. Ensuite, deux séquences en noir et blanc ont été projetées. La première sur Eugène Christophe et sa noire malchance dans le Tour de France où il perdit à deux reprises la victoires sur bris de fourche... Dans cette séquence, était visible entre autre la reconstitution de son acte désormais légendaire dans la forge de Sainte Marie de Campan en 1913. L'autre projection concernait les exploits des coureurs dans les Pyrénées jusqu'aux années 50. Pour cette dernière le montage n'ayant pas encore été fait, nous avons eu droit aux commentaires en direct de jean Paul Ollivier sur la projection. Il est à noter que la deuxième séquence projetée est le premier volet sur les 4 consacrés aux exploits des coureurs dans les Pyrénées. Ces séquences seront retransmises en juillet pendant le Tour de France. D'ici là, le montage son aura été fait. Entre ces séquences, Jean Paul Ollivier a répondu aux différentes questions posées et en a profité ainsi pour parler de l'exploit de Merckx vers Mourenx en 1969, la carrière de Raymond Poulidor, du plomb embarqué par Robic dans la descente du col du Tourmalet (un bidon de lesté de 9 kilo de plomb!!!) et d'autres anecdotes encore. Voir ces images et notamment la séquence sur Eugène Christophe que j'ai toujours voulu voir, c'était vraiment sympa. Pour ce qui est des anecdotes, je les connaissais déjà et de ce fait je n'ai rien appris de nouveau.

Toujours est-il que voir Jean Paul Ollivier, entendre sa voix si connue et le thème de cette conférence permette de préparer cette ambiance si particulière à chaque mois de juillet. Vivement la fin des exams pour pouvoir y penser pleinement!!!!

Dans l'assemblée présente hier, se trouvait notamment Jean-Paul Rey. Jean-Paul Rey est un journaliste sportif auteur d'une quinzaine de livres. Il vient de publier notamment son dernier livre, "L'étape assassine" à propos de cette fameuse étape Luchon-Bayonne 1910. Un livre que j'ai acheté hier et que j'ai commencé à lire. Jean-Paul Rey passionné de vélo et d'histoire a entrepris un projet fou : celui de relier Luchon à Bayonne, soit 326 kilomètres en passant par les cols de Peyresourde, d'Aspin, du Tourmalet, du Soulor, d'Aubisque et d'Osquich avec des vélos de l'époque!!! C'est à dire un vélo sans dérailleur avec seulement 2 pignons à l'arrière (il faut tourner la roue pour changer de pignon) sur un 44*24. Voici le lien vers son blog sur lequel tout est beaucoup mieux expliqué : http://lapize.canalblog.com/

Pour l'info, c'est demain qu'il va réaliser cette magnifique étape. J'irai très probablement vers Sainte Marie de Campan demain matin pour les voir passer en espérant réussir à prendre une photo.

Partager cet article
Repost0
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 09:49

Le système Chrono Ossau vient d'être mis en place dans la vallée d'Ossau (Pyrénées Atlantiques) de façon à ce que les cyclistes amateurs puissent se mesurer aux chronos des professionnels sur 3 cols pour l'instant : le col d'Aubisque par Laruns, le col du Pourtalet au départ de Laruns et le col de Marie Blanque au départ de Bielle.


Ce système est opérationnel maintenant depuis hier normalement. Le cycliste pourra louer ou acheter une puce électronique dans les offices de tourisme du coin. Des bornes placées au départ de l'ascension et au sommet des cols concernés vont enregistrer les chronos via la puce que le cycliste aura sur lui dans sa poche ou dans son sac. Le système est très facile d'utilisation. La location de la puce coûte 3 euros. Le chrono est envoyé automatiquement sur le site  http://www.timtoo.com/ .

Et le cycliste pourra donc comparer son chrono à celui des autres et à celui des pros. Ce sont des coureurs de l'équipe de la française des jeux avec notamment Matthieu Ladagnous (le régional) qui ont effectués les chronos de référence.


Ce système rencontre déjà pas mal de succès sur l'Alpe d'Huez, le Mont Ventoux et le col de l'Iseran...

Partager cet article
Repost0
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 07:24

 

La montée du Géant du Tourmalet est une grande manifestation cycliste très festive qui se déroule le premier samedi de juin depuis maintenant 11 ans. C'est le jour où la sculpture rendant hommage à Octave Lapize, est replacée au sommet du col du Tourmalet à la sortie de l'hiver. En effet, pour éviter une usure de cette sculpture, elle est rangée dans un local au centre Laurent Fignon à Gerde (située au sud de Bagnères de Bigorre).

 

Le parcours débute au centre Laurent Fignon à Gerde pour se terminer au sommet du col, 30 kilomètres plus loin. Chacun roule à son rythme en s'arrêtant lorsqu'il le souhaite sans pression aucune. Plusieurs relais gastronomiques seront installés tout au long du parcours.

 

La participation à cette manifestation festive est entièrement gratuite et aucune inscription préalable n'est à priori nécessaire. Le rendez-vous est fixé le samedi matin à 8h30 devant le centre Laurent Fignon à Gerde pour ceux qui souhaitent faire le parcours en vélo. Je précise que cette année ce sera le 5 juin.

Cette manifestation symbolise donc la réouverture du col pour la saison estivale.

Cependant cette année, ça s'annonce mal car la neige est encore extrêmement basse en altitude et les températures qui peinent à dépasser les 10 degrés n'accélèrent pas la fonte... Il ne risque pas de faire très chaud au sommet...

 

J'ajoute également que cette année pour le 100eme anniversaire du premier passage du Tour de France dans nos montagnes, Bernard Hinault, quintuple vainqueur du Tour de France (en 1978, 1979, 1981, 1982 et 1985), sera présent.


Dès que j'ai des informations supplémentaires, je les communiquerai.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 10:04

Bonjour,


Je vais écrire quelques mots à propose de ce Brevet Cycliste Haut-Pyrénéen décerné par le conseil général des Hautes Pyrénées (65).

C'est par hasard, en cherchant des informations sur des cols pas connus que je suis tombé dessus sur internet. Il était juste marqué que avant de prévoir un séjour dans les Hautes Pyrénées il était possible de commander son passeport cycliste Haut Pyrénéen en fonction du nombre d'ascensions réalisées.

Je me suis donc renseigné là-dessus et il m'a été envoyé le papier (pas le diplôme).

Le papier se présente sous la forme des deux tiers d'une feuille A4. Il est plié en deux. Sur la première de couverture se trouve le nom du brevet avec un dessin de cycliste. Mais le plus intéressant est à l'intérieur. Sur la page de gauche se trouve 15 cases, chacune comprenant les informations (nom du col, altitude, kilométrage, pente moyenne et nom du versant) de chacunes des 15 grandes ascensions répertoriées dans les Hautes Pyrénées. Dans chacune des cases l'office du tourisme du coin est indiquée car c'est là qu'il faut aller oblitérer les cases en questions. Vous l'avez compris il faut faire oblitérer ces cases au fur et à mesure des ascensions. Une fois fini, il faut renvoyer ce papier à l'adresse indiqué pour recevoir le brevet en question. Ce brevet peut-être soit de bronze (2 à 4 ascensions réalisées), soit d'argent (5 à 7 ascensions) soit d'or (8 à 14 ascensions). Moi sur les 15 ascensions présentées j'en ai réalisé 10, ce qui équivaut au Brevet d'or. En effet, je rappelle qu'il s'agit uniquement d'ascensions dans les Hautes Pyrénées donc par exemple le col d'Aubisque n'y apparait pas, de plus toutes les ascensions du département ne sont pas répertoriées.


Une chose est sûre en tout cas, ne faites pas comme moi, commander d'abord votre passeport pour recevoir le papier avant de monter les cols...

Si je veux ce brevet, je suis bon pour remonter toutes ces ascensions. Mais je ne vais pas chercher à tout prix à les remonter car mon but maintenant est d'aller monter d'autres cols dans les autres départements.


Les 15 ascensions répertoriées pour l'obtention de ce brevet sont les suivantes :


- col de Peyresourde (1569m) : versant Ouest par Bordères-Louron

- col de Val Louron Azet (1580m) : versant Est par Génos

- col de Val Louron Azet (1580m) : versant Ouest par Saint-Lary

- col du Tourmalet (2115m) : versant Est par Sainte Marie de Campan

- col du Tourmalet (2115m) : versant Ouest par Luz Saint Sauveur

- col du Soulor (1474m) : versant Est par Arrens

- col du Soulor (1474m) : versant Ouest par Ferrières

- Piau-Engaly (1870m) : au départ de Saint-Lary

- Pla d'Adet (1680m) : au départ de Saint-Lary

- col d'Aspin (1490m) : versant Est par Arreau

- col d'Aspin (1490m) : versant Ouest par Sainte Marie de Campan

- Luz Ardiden (1715m) : au départ de Luz Saint Sauveur

- Hautacam (1525m) : au départ d'Argelès Gazost

- col de Couraduque (1367m) : au départ de Aucun

- Port de Balès (1755m) : versant au départ de Mauléon-Barousse


Sur les 15 ascensions, les 5 que je n'ai pas encore effectuées sont le col de Val Louron Azet qui se situe juste à côté du col de Peyresourde, que je n'ai encore jamais monté. Ensuite, le col du Soulor je l'ai monté uniquement par le versant de Arrens. Je ne suis jamais allé à la station de Piau-Engaly et enfin, je n'ai jamais monté le Port de Balès. Il faut dire que ces deux dernières ascensions sont loin de chez moi quand même...

Il est à noter que des cols comme le col de Spandelles, la Hourquette d'Ancizan ou encore le col des Bordères ne sont pas pris en compte dans ce brevet.


Voilà, pour cette information.


Idris

Partager cet article
Repost0

Mon Blog

  • : Ascensions de grands cols en vélo - cyclotourisme en montagne
  • : Dans ce blog je décris mes ascensions de grands cols en vélo, je mets les profils des cols et je fais part de ma passion du vélo en montagne et de mon expérience.
  • Contact

Qui-Suis-Je?

  • Idris Raossanaly
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!
  • Je suis un passionné de vélo et plus encore de vélo en montagne. J'adore monter des cols, voir de beaux paysages et prendre de belles photos...c'est ma drogue à moi!

Compteur kilométrique 2015

 

Au 20 janvier 2015
Kilométrage total   260 km
Vélo urbain   20 km
Vélo en montagne

  209 km

Sorties plates   31 km
Dénivelé positif   3200 m
Mois en cours   260 km

 

Visiteurs uniques

Rechercher

 

photos col de la Pierre Saint Martin le 17 octobre 2009 013

 

 

P1010407

 

 

photos col du Soulor et col des Bordères le 26 av-copie-1

 

 

P1010361.jpg

 

 

photos col du Tourmalet le 12 juin 2010 021

 

 

P1010327

Divers liens

Si vous aimez la littérature et l'écriture, je vous encourage à visiter régulièrement ce site, très bien fait par une personne très sympathique (passionnée de vélo aussi), qui rédige régulièrement des nouvelles :

 

http://richardpatrosso.typepad.com/dndr/